Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Commune de Loropéni : Le CGD outille les acteurs locaux en communication municipale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 14 mai 2019 à 09h31min
Commune de Loropéni : Le CGD outille les acteurs locaux en communication municipale

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a organisé, ce samedi 11 mai 2019 dans la salle des fêtes de la mairie de Loropéni, une formation sur « La communication municipale » au profit de conseillers municipaux, de membres d’organisations de la société civile et d’associations féminines de la localité. Cette formation a été animée par le Dr Abdoulaye Barro, enseignant de philosophie et de relations internationales.

Certaines difficultés surviennent dans la gestion des communes suite à un déficit de communication ou à une mauvaise stratégie de communication des conseils municipaux. Au regard de ce constat, le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a jugé nécessaire de partager un certain nombre de connaissances avec les acteurs de développement de la commune de Loropéni, qui sont les premiers artisans de leur bien-être et de leur vivre-ensemble.

De l’avis du formateur, Dr Abdoulaye Barro, « le développement communal repose sur la participation active et consciente des populations, mais très souvent les conseils municipaux ne sont pas eux-mêmes en situation de communiquer efficacement avec les populations. C’est pourquoi il est important d’outiller les élus locaux ainsi que les acteurs de la société civile à maîtriser quelques outils essentiels de la communication municipale pour assurer les actions de développement de leur commune ».

Pour l’un des bénéficiaires de la formation, Sié Wolonkourè Pooda, maire de la commune de Loropéni, « le choix de ma commune par le CGD est d’abord une marque de considération pour le conseil municipal, mais au-delà, c’est de nous rappeler l’obligation de communiquer avec tous les partenaires pour booster le développement de la commune. Il nous a été conseillé de nous attacher les services d’un chargé communication, ce qui n’est pas aisé pour une commune rurale ; mais en en attendant, nous sommes en train de mettre en place un plan de communication pour rendre régulièrement compte à la population ».

Le chargé de programme du CGD, Anselme A. Somda, a précisé que « le but de cette formation est de mettre en prisme les différents acteurs afin qu’ils puissent interagir dans un cadre de concertation pour résoudre un certain nombre de problèmes existentiels, notamment l’eau potable, la santé, l’assainissement, l’éducation, etc. ».

Les communes qui seront couvertes par ce programme, en plus de Loropéni, sont Pibaoré, Boussé et Ouargaye.

Boubacar Tarnagda

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’énurésie nocturne chez les jeunes filles : Silence, elles souffrent !
Crise à la Poste Burkina : La signature du protocole d’accord est annulée
Université Joseph Ki-Zerbo : Les violences dans les langues au centre d’un colloque
Projet SONGO LAM : Les partenaires de mise en œuvre accordent leurs violons
Grève des syndicats de la santé : Les « profondes inquiétudes » de la Ligue des consommateurs
Grève dans le secteur de la santé : Le dialogue n’est pas rompu avec les partenaires sociaux, selon le ministre de la santé
Conflit foncier : « Le retrait d’un site au profit d’une confession religieuse est une injustice qui porte les germes d’une crise », CDAIP
Sahel : Les collectivités engagées dans la promotion du dialogue inclusif
L’association "Les racines de l’espoir" organise une soirée de collecte de fonds au profit de l’orphelinat AMPO
Grève du SYNTSHA : « Que je sois au service ou non, des gens continuent de mourir », Dr Abou Dao, médecin spécialisé dans le traitement des cancers
Reprise du travail des greffiers : « Les négociations connaissent des avancées », selon le syndicat
Suspension de la rencontre gouvernement-syndicats : La réaction du gouvernement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés