Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

Accueil > Actualités > Opinions • • lundi 22 avril 2019 à 00h22min
Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

Maintenant que les humeurs se sont calmées quelque peu, l’aîné que je suis peut mêler sa voix à l’affaire qui a agité l’actualité burkinabè récemment. Je veux parler évidemment de cette histoire de « diaspo » et de « tingmbissi ».

Pour parler plus sûrement d’un problème, il faut remonter aux origines. C’est la raison pour laquelle un tribunal prend son temps pour discuter avec les uns et les autres, étudier et classer ses dossiers en bon ordre. Et c’est également la raison pour laquelle dans notre métier de journaliste, on réalise des reportages et des interviews. Ça permet d’aller voir ce qui se passe sur le terrain et de donner la parole aux vrais protagonistes d’une affaire. Une telle démarche évite de parler à la place des autres. Et donc de parler de ce qu’on ne connaît pas.

Je vais commencer par moi-même. Pour vous dire qu’à mon âge, beaucoup de choses m’interdisent de raconter n’importe quoi aux jeunes. Premièrement, leur raconter des sottises, c’est le plus sûr moyen de les égarer. Ensuite, le doyen que je suis ne peut se risquer à salir aussi douloureusement sa propre conscience. Car un aîné, même s’il ne le dit pas publiquement, est peiné lorsqu’il se rend compte qu’il a eu à dire des choses inexactes aux plus jeunes.

Attaquons-nous maintenant à cette affaire absurde. Ce sont les colons, c’est-à-dire des étrangers, qui sont venus tracer des frontières sur nos terres ancestrales. Ces étrangers venus de la grande Europe se sont donc autorisés à dire, ici c’est le Mali, ici c’est le Niger, ici c’est la Haute-Volta, ici c’est la Côte-d’Ivoire. En tout cas, je n’ai jamais entendu dire qu’un roi nègre a eu son mot à dire lorsqu’on prenait ces décisions. Si quelqu’un a une telle information, prière le faire savoir !

J’ai écrit un texte intitulé « La Frontière » dans mon roman « Loin de mon village c’est la brousse ». Dans ce texte, une frontière est venue diviser un village entre Mali et Haute-Volta. La famille de la mère s’est retrouvée au Mali et celle du père en Haute-Volta. Et voilà comment on devient étranger dans son propre village sans même avoir bougé d’un pas. Lorsqu’un garçon a voulu aller chercher du travail ailleurs, il a été naturellement dans une plantation en Côte-d’Ivoire. C’est là qu’il a rencontré Marie, une ivoirienne bon teint. Ensuite, avec leurs enfants, le couple est allé vivre en France. Et c’est là qu’ils ont découvert qu’ils étaient des nègres, puis des « immigrés ». L’histoire est complexe ? Pourtant, je vous assure qu’elle est réelle, et certains de ceux qui l’ont vécue sont toujours vivants et peuvent témoigner.

Diaspo, immigré, les mots ont une origine. Et ils ont un sens. Et ils ont un contenu. Pour faire face aux situations complexes que vivaient les familles africaines, du fait de l’administration du Blanc, en Haute-Volta, on avait forgé le mot « Kaosweogo ». Une vraie trouvaille d’une grande intelligence. On a choisi volontairement de ne pas faire le jeu de l’Administrateur. « Kaosweogo » signifie que c’est notre fils qui a « duré dans la brousse », qui a donc « duré dehors ». Parce que dans l’entendement général, ce qui se passe hors de mon village, c’est la brousse, donc en forêt. Et le terme « Kaosweogo », ne désignait pas seulement celles et ceux qui ont séjourné en Eburnie. A l’époque, la grande majorité des « Kaosweogo » résidait au Ghana. D’où l’expression populaire « Yaa Ghana laa » ? Pour dire ce qui est hors de tout contrôle.

Lorsque par la suite le gouvernement voltaïque a institué les AVV, Aménagement des Vallées des Voltas, les familles des cultivateurs qui allaient prendre une parcelle dans ces périmètres aménagés étaient automatiquement des « Kaosweto ». Corollairement, « Kaosweogo » plaidait la cause de ces gens qui ont grandi en dehors de la zone culturelle connue et qui, de ce fait, avaient d’autres conduites et d’autres mœurs. Mais personne n’aurait eu l’idée étrange de les regarder autrement que « nos enfants ». « Tond Kamba ». Là également, je demande : si quelqu’un a connaissance d’un cas ou cela serait survenu, prière le faire savoir !

D’où vient le mot « diaspo » ? Une fois de plus, je demande : si quelqu’un en sait quelque chose, bien vouloir donner l’information ! Toutefois, dans l’usage habituel, nous avons tous utilisé le terme « Diaspo », comme la traduction du mot « Kaosweogo ». Sauf que par la suite, du fait de politiques hasardeuses, ce mot « Diaspo » allait nous causer bien des déboires.

Ainsi donc, nos populations ont eu à souffrir de délimitations territoriales qu’elles n’ont pas décidé elles-mêmes. Pendant longtemps, nous avons vécu comme si ces frontières n’existaient pas dans la réalité. Puis, les politiciens ont eu l’idée saugrenue de dire qui est Ivoirien, c’est-à-dire un bon gars, et qui n’est pas Ivoirien, c’est-à-dire une mauvaise personne. Il est juste de préciser que cela n’est pas arrivé uniquement en Côte-d’Ivoire. Il se trouve que dans la CEDEAO, ce pays est notre France à nous. De ce fait, ce qui arrive en Côte-d’Ivoire a forcément des résurgences dans les pays alentour. Et ce mode de pensée a fait tâche d’huile.

Ainsi donc, je ne suis pas menteur parce que c’est mon caractère propre. Je suis menteur parce que je viens de telle contrée de tel pays. Je ne suis pas un bon gars parce que c’est mon caractère. Je suis honnête parce que je viens de tel pays. Une fois de plus, je demande : quelqu’un connaîtrait-il une forme de pensée plus idiote que celle-là ? Pourtant, dans la bouche des politiques dressés en haut des tribunes, ça a marché. Bizarrement, l’idée a fonctionné. Et il ne sert à rien de le nier aujourd’hui, puisque nous continuons à en payer le prix. Disons-nous la vérité ! Cette politique imbécile a fonctionné et c’est la faute à nous tous. Soit parce que nous avons adhéré à la démarche, soit parce que nous avons choisi de nous taire et de laisser faire.

Personnellement, je connais bien le sens du mot étranger. Je suis né à Ouahigouya, c’est-à-dire à quelques dizaines de kilomètres de la frontière malienne. A 12 ans, on m’a amené à Ouagadougou pour faire le collège. 180 petits kilomètres de Ouahigouya et je devenais le « Yadga ». C’est-à-dire que je ne comptais plus parmi les Mossis, puisque étant étiquetté « Yadga ». Et je ne me prénommais plus Sayouba puisqu’on m’appelait « Hé, Yaadbilan ! ». A 26 ans, je rejoignais Paris pour devenir un « migrant ». Depuis 1987, grâce à mon métier de journaliste radio et à cause de mes travaux d’écrivain, je n’ai pas arrêté de voyager à travers le vaste monde. Et croyez-moi, bien souvent dans la bouche des gens, étranger a des résonances curieuses. Il est bien vrai que dans la graphie, étranger ce n’est pas bien loin d’étrange.

Et dans cette vie baladeuse, j’ai fréquenté de nombreux « Kaosweogo » et de nombreux « Diaspo ». Grâce à mon grand ami, le défunt Seydou Zombra, j’ai fait la connaissance de nombreux artistes ivoiriens. On peut compter le grand cerveau Venance Konan, le talentueux Solo Soro. Et c’est valable pour tous les pays qui entourent le Burkina Faso. Y compris des hommes politiques influents et des décideurs publics. Si j’en oublie, je sollicite votre indulgence.

Après ce tour d’horizon pour situer les choses, à présent notre problème. Et là, je vais m’autoriser à vous parler comme un père à ses enfants. Tout corps social, toute société édifie des systèmes de défense pour sa protection et sa perpétuation. Défense militaire, défense économique ou défense culturelle. Les sociologiques peuvent expliquer cela mieux que je ne le puis. L’arrivée massive d’éléments étrangers réveille évidemment des réflexes de défense. Le degré de véhémence de cette défense dépend évidemment du niveau de la menace. Nos jeunes frères et nos enfants « Kaoswéto » doivent prendre en compte cette réalité humaine. Ce n’est pas parce que c’est eux aujourd’hui. L’humanité a toujours fonctionné comme ça. Et un vocabulaire approprié existe dans toutes les langues pour caractériser les nouveaux venus qui sont perçus comme des envahisseurs.

Dans notre cas, nous savions très bien que c’était des « envahisseurs soft ». Nous étions même contents et fiers de pouvoir revendiquer cette progéniture qui nous revenait dans les bras. Toutefois, quand ils arrivent et affirment qu’ils sont venus « faire évoluer ce pays », ils doivent comprendre qu’aux yeux des autres, c’est là une agression qu’ils annoncent. Quand un groupe débarque et annonce qu’ils se préparent à s’attaquer à mon mode de vie, je fais quoi ? Là également je demande à tout un chacun : prière de bien vouloir répondre honnêtement à cette interrogation. Les mots caractérisant le vocabulaire nouveau apparu à l’université, est-ce que ce sont des inventions de journalistes, ou bien cela a réellement existé ? Le langage spécifique des « Maquis », est-ce que c’est moi qui affabule ou bien c’est la réalité vécue à Ouagadougou et dans les villes du Burkina Faso.

La vérité m’oblige à dire que ce n’est pas totalement leur faute. Dans l’espace de la CEDEAO, le complexe de supériorité des Ivoiriens envers les autres est bien connu. Et le mépris qu’ils ont envers les autres est bien connu. Personnellement, je n’ai jamais loupé une occasion de le dire à mes amis et connaissances ivoiriens. Lorsqu’on a grandi dans un milieu habitué à surclasser les autres, on en hérite forcément quelque chose. Même à Paris où je vis, cette attitude des Ivoiriens est proverbiale. Je mets au défi quiconque veut nier cette réalité. On est quelque fois victime de l’éducation qu’on a reçue. Retournez et regardez toutes les réactions faisant suite aux propos de notre confrère Zoungrana ! J’en ai lu la plus grande part. J’ai trouvé rarement une argumentation valable. Sur toutes les pages, c’est une litanie interminable d’insultes. Pour ma part, je n’ai jamais considéré une injure comme un argument. C’est plutôt un aveu de faiblesse de la part de celui qui insulte. En insultant publiquement quelqu’un, je démontre aux yeux de tous mon manque de valeur personnelle.

Comme je l’ai dit au début de mon propos, globaliser les gens est une erreur. Je suis ce que je suis parce que c’est mon caractère intrinsèque. Ce n’est pas parce que je viens de tel ou tel pays, ou parce que j’appartiens à tel ou tel groupe. Des « Tingmbissi » tricheurs, voleurs menteurs, j’en connais un paquet. Des « Diaspo » humains, et sacrément humains alors, j’en connais des tonnes. Cela dit, il faut avoir également l’honnêteté de dire que l’arrivée des « Diaspo » ne pouvait se faire sans quelque difficulté. C’est la nature humaine qui est comme ça. Moi je ne peux pas arriver dans un village de Sassandra ou Abengourou et vouloir que les gens se conforment à mes désirs. C’est plutôt à moi qu’il revient de m’adapter. Un homme ne peut pas vivre en cherchant chaque fois à contourner ses devoirs. On veut bien emprunter des éléments plaisants de la culture que nos rejetons nous rapportent de Côte-d’Ivoire. Eux aussi ne peuvent ignorer qu’ils doivent s’adapter à leur nouveau cadre de vie.

Je ne crains pas de terminer par une autre demande : si nos frères, nos fils et petits-fils « Diaspo » veulent me dire que eux ils sont parfaits, que eux ils n’ont aucun défaut, et que tous les défauts et toutes les erreurs, ce sont les autres, j’attends patiemment la démonstration. Personnellement, si dans cet écrit j’ai dit quelque chose d’inconvenant, je demande fraternellement de bien vouloir en faire la remarque.

Sayouba Traoré
Journaliste, écrivain

Vos commentaires

  • Le 20 avril à 13:23, par salou En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Dans un brassage de cultures, il ya toujours des points positifs et negatifs. On a vecu avec des "diapo" mais du point de vie culturelle et sociale, il ya des differences. mais ce sont les differences qui créent la diversité culturelle et la richesse d’une culture. Il ya jamais de globalisation à ce que sache, mais on connait la mentalité "diapo" comme on connait la mentalité moaga, gourmantché ou peulh. Ce sont des identitités culturelles et des traits arcenciel de notre société. Et faire des remarques sur un aspect negatif ou positif culturel, n’est pas de la globalisation.

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 07:16, par Sayouba Traoré En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Votre point de vue est tout à fait valable et je vous en remercie. Les Européen disent "Verité au-delà des Pyrénées, mensonge au-delà". Ce que j’appelle "globalisation" c’est dire "telle ethnie est ceci, telle nationalité est cela, tel groupe est comme ça". On sait tous où cela conduit les nations. Peut-être que je n’ai pas su expliciter cette pensée. Et vous faites bien d’attirer mon attention sur ce point. Passez une bonne journée !

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 14:11, par Tilaï En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Chapeau bas, Kôrô Sayouba (Yadg-biyô) !
    Il faudra à chacun (et surtout à ces diaspo) une dose d’humilité pour accompagner le vire-ensemble !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 14:45, par Tingbiiga En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Quelle contribution, ? Il n’a fait que jeter encore de l’opprobre sur la diaspora. De grâce aîné ou pas laisser tomber cette affaire là. On est fatigué. Il s’est excusé. Une faute reconnue est pardonnée.
    On.ne veut plus de débats là dessus. Nous voulons des débats et des idées qui vont avancer notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 07:21, par Sayouba Traoré En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Cher ami et cher frère ! Pour quelle raison voulez-vous limiter un débat à un individu ? Au nom de qui vous parlez quand vous dites "On ne veut plus..." Et moi, Sayouba Traoré, individu à part entière, fils de ce pays, être humain comme mes semblables, ce que je pense, ce que je désire n’a donc aucune valeur ? "Il s’est excusé...". Permettez moi de vous rappeler que lui c’est ZOUNGRANA et moi c’est TRAORE. Et moi Traoré, je ne me sens pas comptable des actes et des propos d’autrui. Est-ce abusif de penser cela ?

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 15:00, par Ivo Issa En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Bonjour M. Traoré Sayouba
    Votre analyse et réponse me semble sage et je n’ai rien à ajouter que ceci : beaucoup de personnes ont une vision partielle de la réalité, une vision dont le champ n’encadre pas le passé , présent et projetions futures relatifs, autour des faits et des débats, beaucoup ne tiennent pas compte des contextes politiques et socioculturels, ou enfin, de la nature intrinsèque de l’individu, qui est au cœur, et donc le socle, de tout les misères et grandeurs de l’humanité, de l’Afrique en particulier. Des critiques sont émis à tout va sur de tels sujets et dans tous les sens, surtout sur les réseaux sociaux... Donc merci pour votre point de vue qui rayonne d’une sagesse que j’interprète comme ceci : si l’on n’a pas tous les tenants et les aboutissants, on doit se taire ou tenir un propos modéré et de respect.... Agir, quelque peu que ce soit, à sa façon, c’est la meilleure façon de contribuer à l’amélioration de l’homme, plutôt que des propos oiseux.... Encore merci grand-frère !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 16:21, par JEAN - P En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS-RAS - MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 16:51, par Mo’a En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    tout ce que je retiens de cet écrit est qu’il traduit fidèlement les propos du journaliste !mais ici il y a une magie d l’écriture qui a été utilisé rendant les propos encore plus souple ! malheureusement la génération qui n’a plus le goût de la lecture et manquant d’interprétation vous comprendra difficilement !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 17:12, par Ouagadougou En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Bonjour M. TRAORE. Votre message est empreint de mesure et d’humilité. Burkinabé, nés ici ou ailleurs, nous sommes appelés et condamnés à vivre ensemble et à mettre nos énergies physiques et intellectuelles au service du développement de notre cher pays. La différence est richesse s’il y a respect et écoute. A chacun de mettre de l’eau dans son vin ou de jouer balle à terre. Nul n’a le monopole de la perfection ou le monopole de la médiocrité.
    Notre pays a besoin de tous ses fils et de toutes ses filles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 17:14, par Razambia En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Koro,tu as tout dit.Tu as eu le courage de prendre ta plume pcq tu viens de labas....(yatenga).Comme tu l as dit plus haut l etre humain est influencé par son milieu d education.Les gens peuvent tout dire mais ils ne pourront pas cacher la lune avec les mains.Je comprends maintenant pourquoi des pays en europe proprose a des immigres une formation au b a ba de leur culture.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 17:17, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Belle réflexion, c’est la généralisation qui crée la stigmatisation, la stigmatisation crée l’exclusion et l’exclusion peut conduire au génocide. Prenons garde car chaque être humain est unique et quand on dit unique cela veut qu’il ne peut être identifié à aucune autre personne. La généralisation, c’est la voie de la facilité. Prenons y garde. A bas les insurrescrocs et les pseudo-patriotes !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 17:17, par BKF En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Une seule question. Encouragez-vous de tels égarements ? Je suis sûr que vous Sayouba n’allez jamais vous mettre si bas.

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 07:30, par Sayouba Traoré En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      J’avoue que je commence à fatiguer un peu. Pour quelles raisons tenez-vous absolument à me relier aux faits et gestes d’un autre confrère ? Je ne comprends pas cette démarche. Pourquoi devrais-je, moi Sayouba Traoré, répondre de ce qu’a dit mon collègue Zoungrana ? Ou bien vous cherchez coûte que coûte un sujet à débat ? Si tel est l’objectif, adressez-vous ailleurs !

      Répondre à ce message

      • Le 21 avril à 13:28, par kabra yiinga En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

        pourtant la question est pertinente et c’est le lieu puisque tu as pris le temps d’écrire sur un journal sérieux ou bien je me trompe ? tu pouvais répondre simplement sans t’enerver sinon tu seras pas loin de Dieudonne.
        je dis et je répète le gouvernement devrait prendre au sérieux cette situation car ce sont les petites crises qui s’enveniment quand il n’y pas de contrôle.
        Arrêtez ces conneries et concentrez vous sur ce que vous savez le mieux faire.
        un dicton mossi dit« ce qu’il y a chez les mossi, c’est ce qu’on observe chez les peulh ». burkinabe = burkinabe. vos perceptions vous pouvez les garder pour vous.
        on s’enfout de quelqu’un. allons aux vérification des diplômes

        Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 18:20, par Souks sawadogo En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Frère sayouba, tu as tout dit. Ça ne sert a rien de cacher le soleil avec une seule main. Cherchions tous la bonne manière de vivre ensemble. Merci encore Frère.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 18:52, par Nobga En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Les pauvres d’esprit peuvent insulter, mais c’est très propre.
    Les yadse appellent ceux de YAKO des gourounsi, ceux de Koudougou gourounzougou et ceux de Ouagadougou et au-delà taoulinse. Ce n’est pas pour autant qu’ils ne sont pas tous des mossis.
    En Côte d’Ivoire, que tu sois samo, bwaba, bousanga, gourmatche, si tu es burkinabè on t’appelle mossi. Donc quand on vient de là-bas et qu’on est diaspo bon teint, on doit éviter de vouloir s’élever au-dessus de ceux qu’on a retrouvé au pays. C’est de là que partent les problèmes de cohabitation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 18:57, par aboubacar En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    J’ai suivi Zoungrana à la TNB et je viens de parcourir quelques lignes de ce que Sayouba a écrit.
    Le tort de Zoungrana a été de se faire la voix des seigneurs. Il a dit ce qu’il a entendu en haut lieu. Le CSC l’a vite convoqué parce qu’on dirait qu’il a commis un délit d’initié. La suite des événements pourraient amener certains diaspos à comprendre qu’il leur mettait la puce à l’oreille.
    Ce que Zoungrana a dit n’est pas diplomatique, pas courtois mais cela ne vient pas de lui. Il a rapporté intégralement ce qui se susurre en haut lieu.
    La diaspora a transformé la société burkinabè. On aurait dit qu’elle est plus nombreuse que les Burkinabè qui sont restés au pays. La plupart des dirigeants syndicaux sont diaspos et ils sont très exigeants. Nous profitons de leur hardiesse et ça l’exécutif actuel n’arrive plus à le supporter (au propre comme au figuré).
    Des faux diplômes, il en existe dans la fonction publique. Le contrôle ira-t-il au fonds ou bien il a juste un effet de dissuasion ? Qu’adviendra-t-il des longues procédures judiciaires où l’Etat va laisser beaucoup de plumes malgré la perspicacité de l’agence judiciaire du trésor ?
    L’artiste du nord

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 20:05, par @Sayouba En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Merci, pour cet ecrit tres equilibre. Je suis un specialiste en communication interculturelle et j’ apprecie cet ecrit a haute facture sociologique et communicationnelle. Je vis hors du pays comme vous dans un pays ou ivoiriens , burkinabe, maliens et autres, nous nous sommes tous retrouves, tous des loups que la faim a fait sortir du bois. Mais l’ ivoirien est malheureusement d’ une arrogance maladive autant que puerile. Il faut le dire. Et comme dans toute generalisation, c’ est une question de tendance centrale. Cela ne veut pas dire que tout ivoirien est ainsi. Aucun peuple n’est bete, aucune culture n’es inferieure. J’ ai assiste a une scene ou un jeune mossi a casse les dents d’ une ivoirienne qui a ose dire qu’ elle n’ aime pas les mossi, qu’ ils sont sauvages. C’etait fort, tout de meme. Dans mon pays encore ? L’ affaire a ete amenee a la gendarmerie et le petit commerce qui n’ a pas pu contenir sa colere a du payer 300.000F pour remplacer les dents de la fille. La gendarmerie est bien tem oin de cela et certains pandores ont du suivre cette affaire. C’ etait dans les annees 1990. L ’ ivoirien s’ est malheureusement toujours cru en territoire conquis, meme chez les autres. Nos kamba qui viennent de la Cote- d’ Ivoire, ont debarque avec ce sentiment qu’ ils tombaient un peu bas au pays et qu’ ils etaient un phare en tout. Malheeureusement, la crise economique a fait que beaucoup n’ ont recu aucune education, sauf celle de la rue.Beaucoup donc sont tres combatifs, tous les coups etant permis, survie du ghetto oblige. L’ impolitesse, l’ effronterie, les courts chemins, les "prostitutions sociales" pour arriver, la tricherie, les defenses en ligne et meme entre les ligne, tout passe.C’ etait l’ etat d’ amoralite. Le sens du bien ou de mal n’ existe plus.Il faut vivre d’ abord. Que nos freres et filles ivoiriens acceptent de se regarder dans la glace. Ils ont apporte des choses positives a ce pays comme ne plus laisser les autorites faire ce qu’ ils veulent, meme si pour cela, il faille bruler du goudon. Comme le petit- frere Sayouba, si ce n’est pas les diaspos qui ont amener cette culture de la violence universitaire au Burkina, corrigez moi. De meme, ils n’ ont pas que changer la culture de la lutte de facon positive(malgre les debordements pyromaniaques). Ils ont ont aussi bordelise la vie morale en ne reculant devant rien pour reussir. Le dire n’ est pas une injure. Nous, les burkinabe, nous n’ allons jamais rejeter nos freres venus du bord de la lagune Ebrie. mais qu’ ils sachent arrogance diminuer car nous n’ allons jamais les laisser imposer leur culture de la rue sur nous. C’est eux qui sont venus nous trouver et ils doivent eviter de se jouer les messies, les eclaires, les evolues. De meme, les burkinabe doivent arrever de singer les ivoiriens comme s’ ils etaient notre modele. Ca renforce ce faux sentiment de superiorite... Du reste, avec la crise, il y a eu plus de frottement des ivoiriens avec les burkinabe reels et ils savent qu’ en matiere de qualite de vie, le burkinabe n’ a rien a envier a l’ ivolirien. Il ne suffit pas de recevoir un gros salaire. Encore faut- il le gerer a bon escient.. Si toutes les cultures se valent, notre maniere de vivre avant leur venue est aussi valable que la culture bruyante de l’ autrre cote. Ils sont une minorite. Qu’ ils se gardent de paraitre comme une minorite envahissante car la majorite va reagir. Pour se proteger.

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 08:34, par Dionysos En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      J’approuve votre analyse tout comme celle de Traoré !il nya rien à redire !il faut que nos freres de la diaspora ivoirienne surtout aient le courage de se faire une autocritique !ils sont nombreux nos diaspo venus de la cote divoire qui vouent aux gemonies les autres diaspo !des sophistes(ils connaissent tout),des narcissiques !Dieudonné zoungrana donne à nos freres diaspo un sujet de reflexion quon le traite de ceci ou de cela,la question va revenir bientot et on saura quil parlait à des gens qui nont pas ses oreilles !

      Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 09:19, par papa En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Merci @Sayouba mon predecesseur pour avoir dit haut ce que certains n´osent pas . Les ivoiriens ou diaspos sont tres arrogants et se croient toujours superieurs aux autres, J´ai suivi l´emission debat de presse ou Mr Zoungrana a donne´ son point de vue ,et il a bien precise´ qu´il ne s´adressait pas a tous les diaspos . Les gens aiment la polemique si non Zoungrana a repete´ ce que tout monde connait de ces diaspos, leur arrogance, leur manque d´humilite´ , je ne vois pas en quoi Mr Zoungrana devrait s´excuser .

      Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 09:48, par fgh En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Merci Monsieur Sayouba pour ce que vous avez dit. Au fond, ce n’est pas en obligeant Dieudonné Zoungrana à s’excuser qu’on fait disparaitre un problème qui est réel ! Et c’est bien ce que TRAORE (votre homonyme) a dit en insistant sur le fait qu’on ne peut pas cacher le soleil d’une main ! Moi j’ai 62 ans, je suis "Tingbiiga" et ma culture et ma connaissance du monde n’ont rien à comparer avec ces Burkinabe qui, parce que nés et ayant grandi en Eburnie, pensent qu’ils sont ceux qui façonneront le Faso... Je réaffirme que la plupart de ces "diaspo" qui ont pris le contrôle des syndicats au Burkina n’ont aucun lien affectif avec notre patrie : ils n’ont que des intérets... Et ce qui devait arriver arriva. Mais comme vous le dites, la majorité ne les laissera pas dilapider le trésor commun...

      Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 20:20, par Tibo En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    sayouba. laisse tu sais plus hypocrite que la plupart des burkinabé tu clamses. on peut crucifier Zoungrana. ce qu’il dit beaucoup de burkinabé le pensent. surtout avec l’histoire du minefid. le crime de Dieudonné c’est de l’avoir dit tout haut. cet esprit qu’il dénonce est arrivé en 1984 quand les ivoiriens sont arrivés en masse fuyant leur bac probatoire et surtout que tom sank avait cassé la scolarité. les ivoiriens étaient pleins au lycée Saint Joseph et logeaient à Samandin et environs. les filles agressaient les profs pour les notes sexuellement transmissibles en chantant que la chèvre broute là où elle est attachée. Hier n’est pas loin. soutien complet à Dieudonné. il a le mérite d’ouvrir le débat. désormais on ne peut plus se taire. Tibo

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 20:32, par Tibo En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    nous sommes au Bf. nous connaissons l’imagerie populaire que l’on a de chaque ethnie. moaga du centre. il rit avec toi mais cache un mounmouni (un poignard) dans le dos. "Sayouba yadbilan", vrai commerçant prêt à aider un autre yadega. busanga, si tu le recrutés dans ton travail, fais attention toute sa famille va y entrer. Samogho, un travailleur honnête. un gourounga travailleur mais malcauseur. bobolais boit le thé. fausse image ??? vrai réalité ??? en tous les cas chaque peuple en a pour son compte sans oublier que les Français sont de beaux parleurs. c’est pourquoi le bon dieu après avoir constaté qu’il a créé un pays presque parfait avec six côtés a créé, pour atténuer cette "injustice" à créé le... Français. lol

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 20:35, par Rapèmian En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Bien dit, Sayouba.
    Le caractère de l’homme est effectivement individuel et c’est dangereux de l’attribuer à un groupe ou sous groupe de population. Ceci me semble valable même après d’innombrables influences diverses (souhaitables/recommandables ou exécrables/déplorables) qui ont bouleversé les systèmes de valeurs de la frange jeune de nos sociétés.
    Complexe de supériorité des diaspos ou des ivoiriens ? Je ne l’ai jamais senti ou pris au sérieux. Je pense que c’est souvent le sentiment de certains mystificateurs face à ceux qui n’ont pas comme vous visité l’étranger.
    Tenez, mon premier choc à Abidjan (septembre 1976) fut de voir certains compatriotes faire la corvée d’eau pour (sur)vivre. Dans d’autres pays des hommes grillent du maïs, des arachides ou font des galettes au bord de la rue pour vendre, faits que vous ne voyez pas encore au Faso. En fait l’essentiel est de gagner honnêtement sa vie à la sueur de son front. Dire qu’au pays des hommes intègres les prisons ne sont pas vides et tous les détenus n’y sont pas du fait d’erreurs judiciaires. Arrêtons de voir la paille qui se trouve dans l’oeil de l’autre en oubliant la poutre qui est dans le nôtre. Bref ! tout mystificateur burkinabè est invité à re-écouter "winanfica" du regretté Georges Ouédraogo.
    Enfin, Sayouba, RDV pour 1 pot près du mur de l’hôtel Toyoko (Ouahigouya) où j’ai eu le plaisir de faire ta connaissance. En attendant, porte toi bien.

    Salutations cordiales à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 21:36, par MOLOTOV En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Le koro Sayouba a une belle plume mais ici la il a ecrit en vrai Tenga nee et grandi au pays.

    Toute parole est un masque.

    MOLOTOV

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 22:44, par Sagha OUEDRAOGO En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Le texte est bien beau et on sent une bonne maîtrise de l’argumentaire sauf que vers la fin j’ai sentis comme de la retenue.J’ai lu avec beaucoup de plaisir mais je ressens un goût d’inachevé même si globalement le texte est écrit avec beaucoup de sagesse.Merci à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 07:30, par Paul En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    chers compatriotes, Je Suis particulièrement consterné par ce débat social qui germe dans notre cher BURKINA ces jours-ci. Je me rappele que lors des presidentiels passées, des comentaires peu glorieux etaient formels qu’un candicdcandidat dont je tais le nom ne serait jamais élu president au BURKINA du fait de son appartenance ethnique. tout récemment, des.peuls ont été stigmatisés et massacrés pour complicité de terrorisme. Vient le tour de ceux qui n’ont pas choisi d’être nés à l’étranger d’être victimes de faussaires et même corrupteurs/corrompus. ces actes delictuels sont commis dans d’autres pays par des gens ne connaissant pas ce veut dire ’" Dispo". Demain inévitablement des personnes seront victimes de régionalisme et exclus de certaines activités professionnelles et économiques.
    ces actes sont contititutifs le signe d’une montée d’esprit génocidaire et
    Il est grand temps que la gouvernement prenne des dispositions pour évitant cette gangrène

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 10:20, par Konkona En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Bravo. Est intelligent comprendra. En tout cas, à Ouagadougou, un responsable d une entreprise aurait reçu des menaces d un homme en ces termes : " ....Il faut que tu saches que je suis un "diaspo". Ça va barder" . Tirez vous même la conclusion. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple. Ceux qui se sont donnés à des injures sur le journaliste n ont certainement pas cherché à comprendre ce Monsieur qui est un journaliste chevronné.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 10:28, par Ka En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Sayouba : Que peut-on ajouter de plus ? En tant qu’intellectuel averti, tu as tout dis, mêmes les questions avec leurs réponses sur ce problème de ‘’Diapos’’ que même les anciens employés de maison chez les expatriés Français, Belges, Italiens, qui ont suivis ces derniers au retour en Europe, et aujourd’hui sont majoritaires en production du métissage ne te diront pas le contraire, pas plus que nos parents depuis la nuit des temps dans les champs de café et cacao au Ghana comme e Cote d’Ivoire : J’en connais quelques-uns à Paris des immigrés Burkinabé comme toi-même tu le prétends, des employés de maison qui ont suivis leurs patron au retour en France, qui sont aujourd’hui des doyens de notre pays en France, avec des enfants métissés qui rêvent suivre le parcours d’OBAMA. Et si les pays comme le nôtre s’amusait à te dire le contraire mon cher Sayouba, il en ferait les frais.

    Ici je te dis en toute sincérité que tu as Bien vu au sujet de l’adoption de la culture, car, la culture est la seule valeur pour identifier tout être humain qu’il soit. Je cautionne a 100% de ce que tu avances par rapport à nos frères de la Cote d’Ivoire. L’Ivoirien a toujours voulu se mètre au-dessus de tout le monde, n’importe où il se trouve. Internaute de bonne foi, j’ai eu à confronter ceux de la Cote d’Ivoire : Voilà ce que me disait un internaute bien connu sur le forum quand on parle des Burkinabé. ‘’’Voici un peuple qui porte fièrement son nom d’hommes intègres. Sankara connaissait vraiment son peuple. C’est un peuple fier. Je l’ai remarqué avec mon garçon de maison. Quand il n’est pas d’accord, il le dit aussitôt sans hypocrisie. Nous les ivoiriens avons à apprendre du vrai peuple Burkinabé resté notamment au Faso. Oui cet internaute veut dire qu’avoir un domestique Burkinabé à la maison, il est supérieur a tous : Mais Il a fini par dire que malgré qu’il est au-dessus de tout, la culture Burkinabé reste au-dessus de tout.

    Pour conclure, mon petit frère Sayouba, ‘’du haut de ma noblesse par rapport à toi, j’avoue que tu forces le respect : Et je suis toujours heureux de lire tes contributions enrichissantes sur le Forum de Lefaso.net.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 12:27, par no comment En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    tot ou tard, le debat reviendra et ça va creer ce que ce ça va creer. mais, sachez tout simplement que dire la vérité telle qu’elle se présente n’a rien avoir avec de l’arrogance. ceux qui sont appélé diaspos ou ....ont toujours dit ce qu’ils pensent sans arière pensée. si cela doit blesser ceux qui sont appélés tenga ou tchétchènes, c’e n’est le problème de personne. on devrait pouvoir s’accepter. et la culture reste la culture., personne ne pourra changer cela.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 12:47, par Bigbalè En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Concernant la diaspo burkinabè venant de Côte d’Ivoire, elle se rendra compte peut être un jour du préjudice qu’elle entrain de faire subir certains concitoyens qui ne sont pas concernés par leurs comportements. Je connais burkinabè qui disent déjà qu’ils réfléchiront un milliard de fois avant de recruter "un burkinabè de la diaspo ivoirienne dans son entreprise car ils sont "tous malhonnêtes, malpolis, mal élevés, sectaristes, voleurs, etc... " Heureusement que tous ne sont pas ce qu’ils pensent mais reconnaissons que ce jugement est entrain de faire son chemin et bientôt, si on ne prend garde, on verra les conséquences douloureuses de cette situation

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 23:53, par Tanmy En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Je voudrais savoir pourquoi le journaliste a demandé pardon alors ?
      Très bien les Diaspo vont employer leurs frères et soeurs aussi et on verra. Tout compte fait, beaucoup d’ entre eux sont entrepreneurs. Vous n’ avez pas fini de gerer Yirgou et vous ouvrez d’ autres fronts. Continuez chers Tenguistes, il n’ y’a rien dans la jalousie.

      Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 13:17, par Bigbalè En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    A l’internet "No comment", je voudrais vous dire que malheureusement on veut cacher la vérité sur la médiocrité et la malhonnêteté de certains diaspo qui se croient "supérieurs" aux autres et c’est pour cela que vous appelez les non-diaspos les "Tenga". C’est qui est sûr, c’est que beaucoup de burkinabè disent qu’ils vont désormais réfléchir mille fois avant de recruter un disapo dans leur entreprise parce qu’on les qualifie de malhonnêtes, mal élevés et voleurs ! Heureusement que ce n’est pas vrai pour tous diaspos mais reconnaissons que cela fera plus de mal à certains compatriotes de cette diaspo ivorienne. A nous de savoir ce nous voulons et le plus tôt serait le mieux !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 13:20, par Sitting bull En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Monsieur Zoungrana s’est excusé d’avoir tenu ces propos, mais qui peut dire qu’il a menti ? En tout cas sur le plateau de l’émission, il n’a pas été contredit. Personnellement je lui en sais gré d’avoir ouvert ce débat. Comparons FESCI (Côte d’Ivoire ), et FESCI-BF (Burkina Faso ), no comment !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 15:18, par @nocomment En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    L’ acceptation ne viendra pas de ce que les burkinabe natifs se laissent diluer dans la domination des burkinabe venus de la cote d’ ivoire. Ce n’est pas parce que le burkinabe est generalement reserve qu’ il est un con. Dans certains pays, on est tellement polis qu’ on qualifie le burkinabe de "timide", un euphemisme pour dire qu’ on est des sauvages. Mais avec le temps, ils se rendent compte que le burkinabe est tres clairvoyant et ne se laisse pas faire. Il fait comme s’ il ne connait rien, s’ il ne moyen pas mais quand tu insistes trop, quand il sort ses griffes, plus personne ne peut le maitriser. Freres diaspos, faites attention. Nul n’a le monopole de la violence et il n’ y a pas d’ ecole pour les comportements yare- yare ! Meme les burkinabe en cote d’ ivoire, les ivoiriens ne les maitrisent pas. Donc, ce ne sont aux pas les burkinabe de l’ interieur que des ivoiriens panaches aux burkinabe feront quelque chose. Si vous vous amusez a preparer la confrontation, il ne faut pas oublier, que ceux qui sont restes au pays, c’est burkinabe, son premier. Vous vous n’ etes que burkinabe son deuxieme. C’est comme cela que nous parlons dans notre grin autour du the. Le 1er est toujours plus corse que le deuxieme ! Il nous faut une veritable communication interculturelle. Normalement, c’est eux qui sont arrives les derniers qui devraient chercher a savoir comment se comporter pour s’ adapter a ceux qui sont deja sur place. Aux us et coutumes. A Rome, il faut faire comme les romains. Sachez que si vous creez une confrontation, vous allez avoir la confrontation. On n’ a pas peur de vous. Apprenez a etre moins malpolis et hautains et adoptez des comportements civils, courtois. ..Le comportement des diaspos me fait penser aux noirs africains. Ils ont ete tellement maltraites par les blancs que quand ils voient un africain de souche, ils croient avoir trouve enfin un etre inferieur et ils ont tendance a reproduire le meme schema de domination qu’ ils ont vecu.La verite est bonne a dire. Nous n’ allons pas continuer de faire semblant comme quoi il n y a rien alors que beaucoup d’ ivoiriens importent leur comportement hors-la- loi, desordonne de la rue. On a bien dit que vous avez apporte beaucoup de choses positives a ce pays. Acceptez aussi qu’ on vous dise ce qui derange dans vos comportements sans- gene et tonitruants. Faut pas croire que la maniere de vivre de vos freres avant votre venue ici, elle, ne compte pas. Toute maniere de vivre est arbitraire, donc conventionnelle. Vous etes au burkina. Vous serez obliges de suivre les conventions de vie en commun dans ce pays. Sinon, on ne vous laissera pas faire a la longue. Ce n’ est que le commencement. Je suis pour qu’ on controle les diplomes. Celui qui a un faux diplome, qu’ on le chasse de la fonction publique et qu’ on l’ enferme. Dans le lot, il y aura des burkinabe ayant frequente au pays ici puisque votre culture de la triche a fait aussi des emules. Donc, c’ est la triche qui n’ aura pas la paix. Pas le diaspo en tant que tel puisque le diaspos correct, discipline, car il y en a aussi, n’ aura rien a craindre. Je n’ ignore pas que le gouvernement fait cela pour se defendre aussi par rapport aux diaspos qui ont envahi les regies financieres et les douanes. Dans tous les cas, lorsque’ il y a la guerre, chaque camp utilise toutes les armes conventionnelles a sa disposition. Faire a la chasse aux faux diplomes est legal meme si les motivations du gouvernement sont aussi connues.Ce que je reproche au gouvernement, quand il dit, lors de la proclamation des resultats qu’ il ya reserve de sous controle approfondie, qu’ est-ce a dire ? Normalement, s’ il y avait vraiment des controles approfondis, aucun faux diplome ne pourrait meme passer. Donc le gouvernement lui meme est laxiste mais il n’ est jamais trop tard pour bien faire. Donc, chers tricheurs, tremblez ! La hache de l’ honnetete arrive. Dans tous les cas, quand on porte du coton comme sous- vetement, il ne faut pas s’ amuser a sauter a travers le feu ! Est-ce un hasard que les diaspos soient sur- representes dans les concours des regies finanieres ? Sont- ils plus intelligents que les burkinabe qui ont fait l’ ecole ici ? Alors comment se fait- il que c’est eux qui sont une minorite numerique a s’ emparer de la plupart des postes financiers et a pousser l’ etat a leur payer bientot 10 fois leurs salaire annuels en fonds communs, ce qui est immoral et que les autres fonctionnaires ne vont pas accepter pour longtemps. Tellement gourmands, ils n’ ont pas vu que c’ est trop et qu’ a un certain moment, le public allait dire trop c’est trop. RMCK est en train de rater un rare moment pour frapper ces goulus, la ! Le public est avec le gouvernmement cette fois. Donc, Rock doit surfer sur ca et il frappe fort a la tete. Ils vont crier que wouoououoou, que Rock s’ amuse. La encore il frappe en haut, et ils vont rentrer dans les rangs. Pas besoin d’ un oeuf africain pour appliquer ce remede. Pour remettre de l’ ordre dans nos finances. Attention, messieurs du gouvernement, c’est du sabotage economique que ces gens , la , font. Sinon si Rock joue au gentil ici, quand on va faire deux mois sans salaire, il va tomber comme un fruit pourri.Si c’est ce qu’ il veut, qu’ il continue. RCMK, ce qui peut t’ avaler, ne le laisse pas te lecher. A Koudougou, nous on aime dire : " Reng kuu la lilugu". Il n’ y a de meilleur wack de l’ invisibilite que se courber quand on te jette la pierre. Le yadga a ete tres courageux de mettre le doigt sur ce probleme reel. On ne va pas continuer a avoir peur d’ en parler parce que c’ est genant et sensible. Moi- meme, le mossi- gourounga, le rougbeinga, je n’ai pas eu ce courage(rires) ! Il faut crever l’ abces !

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 00:38, par Abdou En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      M. @nocomment, pour commencer, lorsque des personnes se cachent derrière des pseudos pour s’exprimer, en principe, l’on ne devrait pas leur répondre car, en général, c’est l’apanage de personnes irresponsables. Mais au regard du caractère abject et répugnant de vos écrits, je m’autorise à vous dire deux mots. Je n’ai pas le temps de vous répondre sur chacun de vos propos. Cependant, je voudrais juste faire remarquer que si au Burkina, nous avions aux différentes sphères de décisions de tristes personnages comme vous, c’est sûr que le pays allait sombrer depuis ; heureusement.
      Je ne sais même pas où commencer tant les amalgames dangeureux et détestables dans lesquels vous vous perdez témoignent tout simplement d’une haine et d’un complexe. Si vous êtes complexé devant ceux que vous appelez diaspora, c’est votre problème. Soyez seulement rassuré que le pays avancera avec tous ses enfants ; n’en déplaise à des"intellectuels génocidaires".
      Bien à vous !!!

      Répondre à ce message

      • Le 22 avril à 09:10, par Un Burkinabê En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

        Abdou, ta réaction prouve que tes yeux ont rougi mais ne sont pas cassés. Tout ce que l’autre a dit est vérité. "Intellectuel génocidaire" veut dire quoi ? Vous insultez le journaliste Zoungrana en pensant que nous sommes idiots sans savoir de qui vous parlez. Moi je suis de la diaspora (la bonne, celle qui investit au pays. Celle qui fait respecter notre pays à l’image du koro Lacina Zerbo, etc...) et je ne m’identifie pas au mot "Diaspo" car mon comportement est plus proche du Voltaïque que celui de "il voit rien".

        Répondre à ce message

        • Le 22 avril à 23:15, par no comment En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

          donc c’est maintenant que vous vous reveillez. vous voyez balle à terre car le tigre ne proclame pas sa tigritude. qu’est ce que vous appelez confrontation. vous savez comment ce pays a commencé son "developpement" mes chers internaute sitting bull, un burkinabé, @nocomment ou autres qui publiez vos diatribes contre les diaspos comme vous aimez les appeler. , c’est de la jalousie haineuse pure et simple, voilà des gens amorphes, introvertis, timorée qui commencent à montrer leur vrai nature. la sorcellerie, commence à force d’être jaloux.

          Répondre à ce message

          • Le 23 avril à 10:46, par Un Burkinabê En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

            no comment, moi aussi je suis de la diaspora mais de la bonne. Je ne suis pas encore retourné au pays mais contribue au développement de notre nation. Là où je vie la liberté de presse ou disons la liberté tout court est sacrée et reconnue. Pourquoi vous ne discutez pas de ce que moi je défend. Moi je ne suis pas dans cette bétise de croire qu’un tel Burkinabê est au dessu d’un autre. J’ai dit que le CSC a mal agit et s’est laissé trainer par le nez et que sa rêaction par rapport à "Dêbat de Presse" qui est une émission inter-active a contribuê à affaiblir sa réputation. J’ai expliqué la situation à un ami juriste qui m’a clairement dit que c’est un abus de pouvoir. Il a dit que la réaction de Zoungrana est êmotionnelle car ce sont des choses qu’il a vécues qu’il racontait et que l’Etat Burkinabê pouvait être poursuivi pour ça.

            Répondre à ce message

      • Le 22 avril à 18:16, par @Abdou En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

        Je suis tres fier de votre reaction. J’ ai fiat mouche. A tel point que vous ne savez meme pas ou commencer. Tellement les arguments sont de beton. La cible a ete touchee et coulee Tu ne peux peux qu’ avoir la bouche bee. Le burkinabe avancera avec tous ses fils, dans l’ integrite, la justice sociale, le savoir- vivre. relis- moi bien et tu verras que le diaspo en general est d’ une telle epaisseur mince que je n’ ai rien a lui "complexer". La plupart d’ entre vous, vous n’ etes pas une reference. Reponds a mes arguments point par point et je vais faire pleuvoir une pluie de contre- arguments sur toi. Je suis pret. Allons seulement ! La verite fait m,al ; mais c’est la verite.

        Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 16:08, par jeunedame seret En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Quelle est votre vraie motivation, vision, ou du moins, le vrai message à transmettre ? Quelle est l’audience cible ? Pourquoi ce décor de langage ? Crainte, peur, sagesse ou respect ou charme au lecteur ? Moi je trouve ce langage trop sage et littéraire. Ou bien c’est moi qui ai un problème de cerveau. Sinon ce serait mieux un français facile et un style affirmatif clair ; pour nous faciliter la compréhension car on a beaucoup à lire dans un journal ; pour nous garder le plaisir de vous lire et de vous relire de bout en bout ; et pour nous éviter les fausses interprétations et autres préjugés. Excusez moi si je vous ai offensé ; car il me manque quelque chose !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 19:41, par vérité no1 En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Très belle analyse grand frère Sayouba !
    Le diaspo ou l’ivoirien, en venant au Faso, se dit déjà qu’il est supérieur aux "Tenguiste" alors que tu manges ton attieké, le tenguiste mange son benga chaud et il est content. Tu manges ton placali, le tenguiste mange son tô avec sauce de gombo, tu bois ton bandji, le tenguiste boit son dolo, tu manges ton poisson, le tenguiste mange sa viande, tu sors avec Fanta goué, le tenguiste sort avec Nopoko et ya pas trahison, ya pas pilon sur la tête, le respect mutuel avec des enfants bien éduqués.
    Voilà, il faut que le diaspo ou l’ivoirien nous respecte, le Burkina n’est pas si pauvre que ça et on sait que nos parents ont travaillé pour le développement de la RCI et cela par la complicité de la France car le Burkinabé est travailleur, courageux et ne part pas au champ avec une couverture ou une natte !!!!!!!!!!!
    La France, pour exploiter l’immense forêt ivoirienne, a occasionné un déplacement massif des Burkinabé vers la RCI pour cultiver la terre afin qu’elle puisse exporter le cacao !
    Il ya également l’éducation de base qui fait défaut. Au Burkina, un enfant qui n’obéit pas à ses parents est immédiatement bastonné.
    Je me rappelle quand j’avais environ l’âge de 10 ans, ma mère m’avait envoyé acheter une allumette, j’ai refusé, erreur de gaou, le voisin qui regardait la télé chez nous a tout simplement cherché un fouet pour me corriger à la hauteur du forfait, j’ai pris la poudre d’escampette comme un avion supersonique. Cela n’existe pas en RCI et les enfants grandissent sans recevoir de fessées !!!!!!!
    Chers Ivoiriens et diaspo, mettons nous ensemble et travaillons pour le bonheur des 2 pays car nous sommes tous égaux, ya pas de super hommes ni de sous hommes !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 18:15, par Truth En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Vous généralisez et cela est très grave. Certains enfants nés au Burkina sont d’une impolitesse notoires tout comme ceux nés hors du Burkina. Apparemment, vous connaissez tout. Moi je pense personnellement que vous profitez de cette tribune pour régler des comptes avec certains Burkina nés hors du Burkina, en particulier ceux nés en Cote d’Ivoire. Il aurait été aussi juste de parler des comportements peu honorant de ceux nés au Faso. Je ne faisais que passer.

      Répondre à ce message

  • Le 21 avril à 23:35, par Un Burkinabê En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    J’ai été choqué d’apprendre que la RTB et son invité Zoungrana ont été sommés d’aller s’expliquer au CSC. Aujourd’hui j’ai coulé des larmes lorsque je regardaid le journaliste de la RTB et son même invité être forcés de s’excuser publiquement. Moi je suis né Burkinabê et suis aussi de la diaspora. C’est parce que le Burkinabê se focalise sur le détail que notre pays a des problèmes aujourd’hui. C’est parce que le Burkinabê ne se met pas à la place de l’autre avant d’agir que notre pays a des problèmes.

    1- Pourquoi lorsque Zoungrana a dit "Diaspo" seuls ceux de la Côte d’Ivoire se sont senti attaqués ? Parce que c’est eux au départ qui se sont identifiés ainsi pour se singulariser des autres. Lorsque les gens les appelaient Burkinabê ils pensaient que c’est se diminuer et répondaient "nous sommes des diaspo".
    2- Montrez moi un seul "naaba" ou "chef" qui soit un "Diaspo". Nos ancêtres dans toutes nos ethnies sont clairs sur ça ; "Diaspo" ne peut pas être "naaba" ni "chef". S’il l’essaie il rejoindra les ancêtres.
    3- Pourquoi humilier la RTB et son invité alors que tout les jours les gens attaquent verbalement les "koglowéogo", les "peulh", les "agents du MINEFID" et ne sont pas convoqués. C’est du deux poids deux mesures.
    4- Arrêtez (je ne me sens pas concerné) de gâter ce pays. Pourquoi un point de vue fondé sur des expériences vécues doivent amener un citoyen à être entendu et humilié. Pourquoi lorsque les gens ont dit que c’est avec l’apport des Burkinabê de la Côte d’Ivoire que notre Equipe Nationale de Football (les Etalons) a commencé à se qualifier pour les CAN en 1996 personne n’a été convoqué. La loi n’a jamais dit que la stigmatisation est liée au mal. La stigmatisation c’est quand un groupe est singularisé. Que ce soit pour le bien ou le mal. We shall stop scaring others !

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 00:05, par Tibo En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    les excuses de Dieudonné me rappelle le procès de Galilée. Pour ne pas se faire trancher la tête quand il a découvert que c’est la terre qui tourne autour du soleil et non pas le contraire, face à l’église qui voulait lui couper la tête il s’est excusé. et il a dit tout bas :"pourtant elle tourne !" Dieudonné ne te laisse pas couper la tête. tu as bien fait de t’excuser. mais tu as raison.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 00:09, par Tibo En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    le lobby de la diaspora a sorti la grosse artillerie pour écraser Dieudonné "l’impertinent" qui a "osé". qui es tu pour dire qu’Israël occupe la terre de la Palestine ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 00:19, par BONJOUR En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    M. TRAORÉ, j’ai envoyé un post qui n’est pas passé et dans lequel je vous félicite pour cet article courageux et sincère. L’adage dit qu’on ne cache pas la lumière du soleil. Le Burkina Faso a un problème avec sa diaspora qui vient de la côte d’Ivoire et M. ZOUNGRANA a dit haut des choses que beaucoup de personnes pensent. La suffisance de nos frères ivoiriens est bien connue dans toute l’Afrique de l’Ouest. Un promo de classe ivoirien à l’université du Bénin m’avait dit un jour qu’en côte d’Ivoire, on leur avait mis dans la tête qu’il n’y a pas de bons burkinabé. Et j’ai connu beaucoup de diaspo qui nous disaient au lycée à Ouagadougou, que leurs parents menaçaient de les envoyer au Burkina Faso s’ils n’étaient pas sages. Nos frères diaspo venant de cote d’ivoire se pensaient plus ivoiriens que les ivoiriens au Faso. Ils faisaient bande à part au lycée et à la fac à Ouagadougou. En quoi vouloir assainir l’administration publique est contre la diaspora. Que ceux qui ont triché pour rentrer dans la fonction publique et pensent que le syndicat est la courte échelle pour monter et couvrir des boules puantes soient démasqués et qu’on mette de l’ordre dans cette administration qui n’a déjà pas bonne presse.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 00:20, par Harouna En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    M Traoré franchement , je ne perçois pas l’ intérêt de votre écrit. Le journaliste a demandé pardon. Pourquoi remuer le couteau dans la plaie ? En tant que doyen, c’ est dangereux de votre part. C’ est ça la différence vous et un Burkinabé né en Côte D’ Ivoire : l’ hypocrisie. Je ne doute pas que vous ayez consulté le Xénophobe avant.
    Vous répondez à ceux qui vous contredisent de ne pas vous relier aux faits du journaliste xénophobe. Et pourtant votre écrit est relatif à cette actualité . C’ est tout de même contradictoire.
    Un burkinabè né en Côte d’ Ivoire ne demandera jamais pardon s’ il est convaincu de ses positions même avec un couteau sur le cou.
    Né en Côte d’ Ivoire et fier de l’ être.

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 08:30, par Un Burkinabê En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Harouna, vos paroles Un burkinabè né en Côte d’ Ivoire ne demandera jamais pardon s’ il est convaincu de ses positions même avec un couteau sur le cou. m’ont fait rougir. C’est ce à quoi j’ai pensé lorsque j’ai appris que des gens ont été forcés de s’excuser. Je savais que ces mêmes personnes qui ont effrayé le CSC (je ne suis pas convaincu que le CSC ait agit de son propre gré) sortiront narguer les gens après. Quand le Président Trump a dit que des pays Africains étaient des pays de m... c’est exactement à cause de comportements de certaines institutions comme le présent cas.
      1- Les paaroles de Zoungrana n’étaient pas méchants. Il n’a pas appelé le nom de quelqu’un. Il a tout simplement dit "Diaspo" en précisant que c’est des expériences vécues. Le CSC se devait de vérifier la véracité des faits avancés par Zoungrana avannt de réagir.

      Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 10:06, par Romain En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Il ya eu suffisamment de commentaires à l’écrit du Koro de sorte que je ne voudrais pas en rajouter. Cependant, je voudrais demander à M. Traoré de contribuer à l’esquisse de solution pour absorber ce choc de l’afflux massif de nos frères Diaspo. Car comme il l’a dit nos frères viennent avec leur état d’esprit et la culture des pays d’accueil. De mon point de vue un travail devrait se faire pour faciliter l’intégration et éviter les stigmatisations qu’on connait. Zoungrana a prie une bonne raclée mais je suis aussi convaincu de ses qualités journalistiques. Et je suis convaincu que c’est peut être un dérapage qui pourraient en caché d’autres. Alors Koro, quelle réflexion peut on engager pour éviter éventuellement le pire ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 11:08, par ILBOUDO EMILE En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Cher ainé dans l’âge et la profession de journaliste,
    J’ai bien lu et intégralement votre opinion. Je partage bien l’adage qui dit ’’autant de têtes, autant d’avis’’. Je le concède. Par contre, vous avez évoqué que des réactions à la sortie par trop osée et injurieuse de notre Confrère Zoungrana, vous n’avez vu que des injures, aucun argumentaire. Je doute bien que m’ayez lu. J’ai rédigé une contribution que des journaux ( par exemple : Kaceto.net) ont publié et que d’autres se sont abstenus de le faire, peut être par affinité avec Zoungrana, peut-être par une certaine compréhension de la confraternité. Mais une chose est sûre. En revenant de sa passion, Zoungrana lui meme a reconnu qu’il a été excessif et globalisant, ie que là où il fallait cibler, calibrer, limiter, il s’en est pris au TOUT. Le CSC le lui a objecté, lui et l’animateur du ’’Débat de Presse’, Aboubacar Sagnon.
    Maintenant si vous estimez que tout ce qu’on reproche à Zoungrana n’est pas un ou des arguments...là on n’y peut rien. En tout état de cause, la sortie de Zoungrana est disponible pour longtemps encore sur les réseaux sociaux, qui témoigne contre ces propos aux relents xénophobes et incitant à la vindicte populaire.

    Maintenant, tous (Tinguinbiisi, ou diaspo) nous devons savoir que :
    1-ceux qui ont œuvrer au soulevement populaire le 3 Janvier 1966 qui a valu la chute de Maurice Yameogo, n’était pas des Diaspo
    2-Les Syndicalistes Politiques tel que Soumane Touré ne sont pas des Diaspo
    3- Thomas Sankara n’a pas été un diaspo
    Rien que ça, une fois encore, ne globalisons pas. Aujourd’hui, les TICs peuvent amener une peuple à épouser le printemps magrébin, ou arabe
    Quittons ces petits débats malsains !
    Et tachons identifier et cerner les défis actuels (urgents) du Burkina Faso !
    Emile Scipion ILBOUDO
    Journaliste Politique
    Abidjan

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 12:35, par Un Burkinabê En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      ILBOUDO EMILE, vous êtes un faux-type. C’est vous qui voyez en ce que Zoungrana a dit comme propos aux relents xénophobes et incitant à la vindicte populaire. Relisez mes 2 posts plus en haut et vous serez plus informé.
      1- Dites moi en quoi les mots de Zoungrana sont "xénophobes et incitant à la vindicte populaire" ? Quand nous disons que c’est grâce aux "Diaspo" que les Etalons ramènent des accessits aux CAN ça pose pas de problèmes. Quand je vie une situation malsaine et je le dit le CSC rentre en branle. Vous qui semblez être un intello., dites moi quand on dit qu’un tel a de l’expérience ça rime avec quoi ? C’est à travers ses échecs qu’on bâti son expérience autrement dit c’est à travers ses mauvais comportements qu’on devient meilleurs. Mais on ne le devient pas tant qu’une tierce personne ne vous dit pas que vous êtes en faute et changer. Ceci car tout humain digne de ce nom cherche toujours à bien agir. C’est par ignorance qu’il se trouve faire le mal.
      Please let fight for the freedom of people rather than scaring them while they are telling the truth.

      Répondre à ce message

      • Le 22 avril à 14:53, par Abdou En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

        "Un burkinabê", vous qui n’êtes pas un faux-type, je tiens et persiste à vous rappeler que ce pays nous appartient à tous. Vos élucubrations n’ entameront nullement la volonté des burkinabè à vivre ensemble. Vos errements sont dignes de quelqu’un de jaloux et aigre face à une partie de ses compatriotes. Que vous soyez aussi de la diaspora ou pas, cela n’intéresse personne. Ce que les lecteurs retiendront tout simplement, c’est que vous faites partie de cette minorité qui s’agite, pour rien ( heureusement). Il faut vraiment être d’une autre époque pour réfléchir ainsi. Comme, je l’ai dit à l’autre, nous serons tous comptables de l’orientation que nous aurons donnée à notre société. C’est dommage, surtout lorsqu’il s’agit de personnes allées à l’école. Salut !!!!

        Répondre à ce message

        • Le 22 avril à 15:51, par Un Burkinabê En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

          Abdou, je vais vous clarifier ma position : Moi je suis contre la façon dont le CSC s’est invité dans la danse. Je vous ai donné l’exemple du Président Trump qui a traité certains pays africains de m... Avez vous vu une seule reprimande faite au Président Trump à l’échelle internationale ? Si vous êtes un partisan de la libertê vous devrez savoir que c’est un abus de pouvoir qui a été fait à la RTB et à son invitê. Il ne faut pas encourager les mauvaises pratiques de nos institutions. Je vous le répête si les mots de Zoungrana portaient préjudice à la cohésion sociale dans notre cher pays il y aurait bien longtemps que le pays serait déjà en flammes. Combien de fois vous avez entendu sur les médias des propos tels que "certains koglowéogos sont des anciens voleurs", "certains peulhs ...terroristes", "les agents du MINEFID ne sont pas patriotes, ils font du sabotage...". Pourquoi le CSC n’a pas convoqué Simon Compaoré par rapport à ce qui se passe au Minefid ? Pourtant ces propos tendent plus à la vindicte populaire ? Pour ma part je défendrai la liberté de parole jusqu’à mon dernier souffle.

          Répondre à ce message

      • Le 22 avril à 19:40, par Le juste. En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

        Je félicite le journaliste Émile Ilboudo pour son commentaire . vraiment DZ sème la graine de la division depuis la chute du pouvoir CDP dont il fut un fervent défenseur . C’est pourquoi nous l’ appellons l’ homme de tous les régimes ."Un Burkinabè", le Faux Type c’ est le journaliste Xenophobe que vous defendez aveuglement,. Plus faux type que DZ tu meurs. Pourquoi a t- il quitté l’ obs et les autres organes de presse ? Un véritable escroc . Demandez à DZ qui lui a donné sa Rav4 avec laquelle il se pavanait du bureau en bureau avant la création de son chiffon 1000 collines pour escrocquer les gourous ?

        Répondre à ce message

        • Le 23 avril à 11:01, par Un Burkinabê En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

          Le juste, je ne rentre pas dans votre bassesse. Vous racontez la vie privêe de DZ et celà est punissable par la loi. S’il vous plaît comprenez moi bien. Moi je suis remonté contre le CSC. Dites moi en tant que juste, pensez vous que la réaction du CSC est correct et garantie la liberté d’expression des uns et des autres ? J’ai raconté la situation à un ami juriste ici (moi aussi suis de la diaspora mais de la bonne. Et ne suis pas encore rentré au pays. Home will always be home !). Il m’a dit que la réaction de DZ est émotionnelle car le reflet d’expériences qu’il avait vécues et que l’Etat Burkinabê pourrait être poursuivi.

          Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 14:39, par Sayouba Traoré En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      J’ai pris la précaution de dire "j’en ai lu la grande majorité..etc..."". Croyez-vous vraiment que je puisse lire tout ce qui se publie, quelle que soit ma disponibilité ? Forcément, quelque chose va échapper à l’attention du lecteur. Et si votre écrit, et bien sûr d’autres encore, ont échappé, c’est tout à fait dans la nature des choses. De la même façon, il faut être lucide et savoir que je ne peux aborder tous les aspects d’un problème dans un seul article. Tout homme a ses limites. Et j’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de ces limites.

      Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 11:48, par ben En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Si nous ne prenons pas garde, le problème ethnique est une poudrière en gestation qui risque d’exploser un jour, car en toute chose il y a un début. c’est ainsi naissent les rébellions, ça n’arrivent pas qu’au autre
    Le Burkina Faso n’appartient à personne, nous sommes condamnés à vivre ensemble dans la diversité culturelle
    Donnons nous la main pour face aux terroristes et enterons nos égaux

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 12:44, par Mamadou kiekieta En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      L’analyse est pertinente et plein de sens mais ne répond pas parfaitement au sujet d’actualité.
      Votre reponse ressemble à un hors sujet.
      Il ne s’agit pas d’un groupe de "diaspo" qui veulent imposer quoi que ce soit à leurs compatriotes "tenga" sous prétexte qu’ils ont la meilleure culture.
      C’est plutôt quelqu’un, censé être un leader d’opinion qui est venu sur un plateau de la rtb (télé nationale qui vit avec un budget collecté auprès de tous les burkinabé sans distinction), qui accuse en directe un camp de malpropre sans preuve.
      Un peu comme ceux qui disent que LES MOSSIS sont des envahisseurs, LES BISSA sont mauvais, PEULS c’est pas Homme, BOBOLAIS est paresseux... Comment on peut coller une étiquette à tout un groupe composé de milliers de personnes venant de divers horizons avec des educations distinctes ? Comment peut on penser qu’un bissa d’où qu’il vienne est d’office mauvais, que le "diaspo" quelque soit son education familiale est un tricheur...
      L’excuse de Mr Zoungrana n’est même pas suffisante, on devrait forcément le sanctionner pour dissuader tout autre personne qui se comportera de la sorte. Ce que vous oubliez, c’est la somme de toutes ces dérives qui conduit au chaos

      « 

      Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 14:01, par Aro En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Personnellement je suis d’avis avec les écrits de M. TRAORÉ mais je souhaite que la dernière partie soit expliquée, (si nos frères, nos fils et petits-fils « Diaspo » veulent me dire que eux ils sont parfaits, que eux ils n’ont aucun défaut, et que tous les défauts et toutes les erreurs, ce sont les autres, j’attends patiemment la démonstration). A ma connaissance aucun diaspo n’est sorti sur un plateau pour affirmer aux yeux de tous que tous les diaspo sont irréprochables, encore moins dire que tous ceux qui sont nés ici au Burkina et qui y sont depuis leur naissance sont tous mauvais, pour moi il ne peut pas attribuer les maux qui minent le Burkina à l’arrivée des diaspo. Ce que je voudrais savoir, y a-t-il pas de bonne personne en Côte d’ivoire d’où viennent ses Diaspo dont M. ZOUNGRANA parle ? Nous savons que dans toutes les sociétés il y a des gens bien et des mauvaises personnes, nous attendons les opérations d’authentification des diplômes pour démontrer que tous les diaspo ne sont pas des fraudeurs. Aussi je voudrais vous dire que la réaction des uns et des autres suites aux propos de M. ZOUNGRANA est normale parce qu’il a été arrogant et totalement offensant dans ses propos. Quand nous sommes arrivés de la Côte d’ivoire on a été traité de vauriens parce que les uns et les autres trouvaient que l’école Ivoirienne n’est pas de bonne qualité. Mais sur le marché de l’emploi vous pourrez mener une étude pour savoir qui sont ceux qui s’en sortent le plus afin de faire une appréciation. Un autre fait important, comment les diaspo ont pu falsifier et corrompre des gens intègres pour pourrir l’admiration tel que M. ZOUNGRANA le crie à tue-tête si ces intègresne sont pas impliqués ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 14:46, par sawadogo blaise En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    merci a vous grand frère, la solution a tous ces propos c’est de reconnaître ses origines et d’en assumé .

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 15:31, par vérité no1 En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    Mr Ilboudo, Sankara n’était pas diaspo mais son coup d’état a obligé la France et la RCI de traiter avec le Burkina d’égal à égal ! Au lieu que les affaires diplomatiques du Burkina envers la France passent par la CI, Sankara à exigé que l’on traite directement avec la France et Mitterrand ne pouvait que faire marche arrière ! Sankara n’a pas brûlé de pneus sur la voie publique. Et s’il faut même 40 coups d’état pour établir cet ordre diplomatique, je suis partant dans la mesure ou le Burkina n’est pas un département de la RCI !
    Je constate également que Mr Ilboudo qui doit certainement être un diaspo, refuse d’admettre qu’il ya un comportement au niveau des diaspo qu’il faudrait revoir ! On ne peut pas trouver une solution à un problème si on refuse d’admettre que le problème existe !
    Oui, le problème est là et que tu soit diaspo ou tenguiste, chacun doit respecter l’autre tel qu’il est pour le développement de nos pays !!!!!!!!!
    Parmi les diaspo beaucoup sont cool et on ne généralise pas !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 16:08, par Adjoua En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    J’ aurais préfèré un silence de votre part. Avez vous suivi l’ émission ? Sinon cherchez les séquences. Hitler qui fut le plus grand fasciste de tous les temps n’ a jamais traité ses ennemis de serpent venimeux. M Zougrana dit ceci : ils ont distillé le venin... Ces gens gens là... Ce sont des imposteurs... Il faut une opération de salubrité publique ...
    ces expressions sont propres aux nazis et votre collègue les emploie contre ses propres frères aujourd’hui . Il continue pour dire que ce sont les burkinabé ( Diaspo selon ses termes ) venus de Côte d’ivoire . Il généralise . il n’ a pas dit certains. Pourquoi ne voulez vous pas que les concernés par ses injures réagissent ? Si le Journaliste avait dit certains, les réactions seraient moins vivent. Moi j’ ai travaillé pour avoir ma position actuelle , souffrez M Sayouba que je me défende. Ce xénophobe n’ insulte pas ses frères burkinabé seuls. Il s’ attaque à ce pays hospitalier qu’ est la Côte d’ ivoire. De part les réactions des commentateurs 24 et 27 et de Zoungrana , je conclus que le Burkina n’ est pas un pays de tolérance . Ce que les ivoiriens ont accepté de nos parents , les burkinabè ne le feront pas pour eux. Je remercie le régime de Blaise Compaoré qui as su géré la situation . J’ attends la réaction du Tocsin de Arouna Sawadogo pion du régime MPP comme le xénophobe Diedonné Zoungrana. Les gens murmurent que le président Roch Kaboré Ia été son témoin de mariage. C’ est sans doute pour cette raison qu’ il soutient ce pouvoir dans ces dérives. Mais nous prenons Dieu comme témoin de ses dérives présentes . Rien n’ est éternel sur cette terre. Dans 20 ans , 10 ans ou un an nous retiendrons que le DP du journal " génocide au Faso" nous a traité de serpent venimeux.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 16:44, par vérité no1 En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    @Abdou, ce n’est pas une histoire d’aigreur ou de jalousie, c est un simple constat !
    Dit moi si une fille née au Burkina peut accepter tutoyer un général de l’armée, mais on l’a vu ici pendant le procès du putsch manqué où une certaine Fatoumata tutoyait le général Dienderé !
    Ah bas ! Même si c’est ta maîtresse, au nom du titre, elle va faire pardon ! Et puis ici, les femmes vouvoient leur mari !!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 17:46, par Truth En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Je suis désolé Vérité n°1, vous ne dites pas la vérité. C’est chez les Mossis que les femmes vouvoient leurs maris. De grâce, ne généralisez pas les chose. Parlez plutôt de ce que vous savez. J’oubliais, peut-être que pour vous, tous ceux vivent au Burkina sont Mossis. Vous m’apprenez quelque chose de nouveau. Je m’en excuse pour mon IGNORANCE.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 15:24, par Le Sahelien En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Mon ami, tu ne sais donc pas que tutoyer quelqu’un releve plus de la qualité de relation qui existe entre deux personnes que des titres et autres . Veux-tu me dire qu’il n’existe pas de jeune fille nee au Burkina qui tutoie ton Champion putschiste sans pour autant lui manquer de respect ?
      Vas au fond de ce boulet, en plus au pied de notre cher pays, malencontreusement appeler par Sayouba TRAORE "contribution " a la polemique nee des propos d’un certain journaliste.
      Juste un avis sans langue de bois. Merci
      Le Sahelien

      Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 17:12, par vérité no1 En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    @Adjoua, le Burkina est bel et bien un pays de tolérance ! On a jamais retiré la terre de quelqu’un sous prétexte qu’il n’est pas né ici ! Par contre, des étrangers ont été brûlés dans un pays voisin dont je tairai le nom et que vous connaissez mieux que moi ! Vraiment, ça mange le riz gras, ça rentre dormir ventre en l’air et ça crie que le Burkina n’est pas un pays de tolérance !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 19:54, par SID PAWALEMDE En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    A propos de ces diaspo, je prie tout le monde de s’amuser à demander à ces diaspo, d’où ils viennent ? Ils vous diront le nom de leur village mais 90% vous dirons qu’ils n’ont jamais été dans leur village. Imaginez un Directeur qui n’a jamais été dans son village et qui passe toujours ses vacances en Cote d’Ivoire chez Papa et Maman !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 20:58, par SID PAWALEMDE En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    A l’internaute Adjoua, moi je ne vais pas généraliser car c’est vraiment certains et ils n’étaient que 5 du MINEFID, lors d’une AG, rencontre initiée par la Ministre Rosine COULIBALY avec le personnel y compris les DG. A cette rencontre, 5 diaspo ont dit en chœur, Rosine tu ment, Rosine tu ment, Rosine tu ment et Madame la Ministre les a dit "Moi je vous ai laissé parler, alors, laisser moi parler aussi". Comme vous voulez qu’on parle de certains, alors en voici la réaction de 5 cadres diaspo face au premier responsables (DG et Ministre du MINEFID).

    Répondre à ce message

    • Le 23 avril à 12:09, par kenfo En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

      Sayouba,

      Pour etre plus concret, j’ai appris que vous etes un ancien élève de l’Ecole Primaire Privée Prostestante de Ouahigouya, promotion et que vous étiez au CM2 en 1967/1968. Moi j’étais au CP2, dans la même école, avec Mr Ibrango Lankoé, qui m’a dit que votre surmon était le PHILOSOPHE. Notre école est toujours sans mur, et les enfants sont en danger...... Une Association des Anciens Elèves de l’école a été crééé. Aidez nous à faire le mur de l’école, dont nous voulons feter le 60 è anniversaire en décembre prochain.

      Contact : 70 27 87 34/ 79 22 43 91.

      Kenfo

      Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 13:21, par Eli COMPAORE En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    M.TRAORE, j’ai lu avec attention vos propos.C’est une contribution riche en enseignement.Merci grandement.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 13:40, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    1) Malheureusement, je n’ai pas connaissance des elements du debat pour intervenir. Mais pour repondre à l’appel du Grand Frere Sayouba sur la definition de diaspo, voici ce que dit les etymologistes en sur le mot. "Of course", diaspo est un diminutif de Diaspora. Diaspora est d’origine Grec et veut dire "Disperser, disserminer, Dispersion, " Ce mot a été originellement utilisé pour parler uniquement de la dispersion du Peuple Juif qui a été chatié par leur Dieu à travers la deportation à Babylone. C’est plus tard, par extension de sens, que le mot Diaspora en est venu à être utilisé pour les autres peuples. Mais bien sûr, il faut reconnaitre que dans notre cas, le diminutif "Diaspo" n’est pas sans connotation mais pas le mot "diaspora".
    2) Aux uns et autres, qu’est ce que le fameux Dieudonné a dit, et en quoi cela fait-il couler tant d’encre et de salive ?
    "Dieu reste Burkinabé"

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 10:39, par cogito En réponse à : Diaspo au diapason ou pas. Sayouba Traoré apporte sa contribution au débat

    1- considérons les diaspo comme tous ceux qui vivent à l’extérieur du Burkina par conséquent ne nous focalisons pas seulement sur ceux de la RCI
    2- chaque diaspo est issu d’une famille d’origine bien entendu qu’il a réçu l’éducation que cette famille l’a inculqué
    3-IL n’ y a pas seulement le MINEFID qui emploie les diaspo nombreux départements de l’Administration publique regorge de diaspo comme cadres, agents etc.........
    Si le journaliste DZ a eu des mésaventures avec un diaspo c’est un problème personnel qu’il ne pollue pas l’opinion publique avec cette question.
    Concernant la mal-politesse, l’arrogance, la suffisance que certains veulent étiqueter aux diaspos, essayons de relativiser les choses. IL appartient à chaque parent de bien éduquer leurs enfants d’où les injures MAGNINDEGA et les MAKINDE qu’on entend en longueur des journées dans les rues de Ouagadougou

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : S’unir ou périr
Fin de cycle : L’État post-colonial est mort. Vive l’État moderne !
Forêt de Kua : Le témoignage de Bassolma Bazié après un voyage en Chine
Présidentielles au Faso : attention au pouvoir de l’économie et des finances !
Affaire Kua : « Chers gouvernants, ne détruisez pas pour construire »
Attaques terroristes : « Qu’attend le président Roch Kaboré pour décréter une mobilisation générale de toute la Nation ? » (Un citoyen)
Déclassement de la forêt de Kua ; Des "citoyens éco-responsables" s’adressent au président du Faso
Terrorisme au Burkina : « Il faut siffler le grand rassemblement » (SG d’association)
Cité de Bassinko : Un résident dénonce la « privatisation déguisée » des espaces publics
Expulsion du DG de La Poste : « L’autorité de l’Etat s’est effondrée » (Ablassé Ouédraogo)
Situation nationale : Un deuxième quinquennat perdu ?
Crise au sein de la Justice burkinabè : Me Paul Kéré tire la sonnette d’alarme
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés