Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Fête de Pâques 2019 : Le Cardinal Philippe Ouédraogo sensible au sort des victimes des attaques terroristes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mercredi 17 avril 2019 à 22h00min
Fête de Pâques 2019 : Le Cardinal Philippe Ouédraogo sensible au sort des victimes des attaques terroristes

A l’orée de la fête pascale, le Cardinal Philippe Ouédraogo a adressé un message aux fidèles catholiques. Les chrétiens ont été invités à prier pour les victimes des attaques terroristes et à manifester leur générosité aux frères et sœurs déplacés et réunis dans plusieurs camps et villages en raison de la situation sécuritaire difficile. « Vos dons peuvent être envoyés à l’Ocades paroissiale ou diocésaine », a-t-il déclaré. Considérant la situation sécuritaire difficile, son Eminence Philippe Ouédraogo a, par ailleurs, exhorté toutes les paroisses à s’organiser pour que les différentes veillées de prière ne débordent pas minuit. C’était, dans la matinée du 17 avril 2019, à Ouagadougou.

Ce mercredi 17 avril 2019, l’Eglise entame le triduum pascal (soit les trois derniers jours avant la fête de Pâques) avec des célébrations eucharistiques importantes. Ainsi, dès demain sera célébrée la messe en mémoire de la Cène du Seigneur. La passion et la mort de Jésus Christ seront commémorées le vendredi saint. Le samedi saint, par contre, marque la fête de la résurrection. Précisant que l’Eglise demande aux chrétiens d’être semblables à des hommes et des femmes qui veillent en attendant leur maître, le Cardinal Philippe Ouédraogo a invité les chrétiens à commémorer la résurrection du Christ en écoutant sa parole, en célébrant ses sacrements, dans l’espérance d’avoir part à son triomphe sur la mort.

Aussi, au regard des dures épreuves que notre pays subit, il a exhorté toutes les paroisses à s’organiser pour que les différentes veillées de prière ne débordent pas minuit. En revanche, l’archevêque métropolitain de Ouagadougou a appelé les fidèles catholiques à prier pour la paix au Burkina Faso et dans le monde. « La paix est le fruit des efforts des hommes. Il faudrait donc que nous conjuguions tous nos efforts. Les forces de défense et de sécurité et toute la population, chacun à son niveau, peut contribuer pour être des hommes de paix ; pour aimer la paix ; pour faire la paix en nous et autour de nous (…) », a-t-il déclaré.

L’occasion faisant le larron, son Eminence Philippe Ouédraogo a porté à la connaissance des hommes de média que le Burkina Faso va abriter deux évènements d’envergure internationale. Il s’agit d’abord de la 3e Assemblée plénière de la RECOWA-CERAO (Conférence épiscopale d’Afrique de l’Ouest). Prévue pour se tenir du 13 au 20 mai prochain, cette session réunira à Ouagadougou 150 évêques des 16 pays de l’Afrique de l’Ouest anglophone, francophone et lusophone. L’opportunité sera donnée aux participants de réfléchir sur le thème principal de « la nouvelle évangélisation et le développement intégral humain dans l’église famille de Dieu en Afrique de l’Ouest ».

Tout en intimant les différentes commissions (hébergement/communication/logistique/liturgie/santé) déjà organisées au niveau de la conférence épiscopale à travailler d’arrache-pied, il a sollicité l’accompagnement de la population burkinabè pour la réussite de cet évènement majeur de l’Eglise, mais au service des sociétés africaines. « Tous ceux qui auront quelque chose pourront se manifester à travers vos paroisses ou diocèses », a indiqué l’archevêque métropolitain de Ouagadougou.

L’autre rencontre phare qu’il a annoncée se rapporte à l’organisation du 4e Congrès panafricain de la divine miséricorde. Ce congrès se déroulera du 18 au 24 novembre 2019, à Ouagadougou. Il est axé sur « la divine miséricorde, une grâce pour notre temps ».

« En temps opportun, puisque nous sommes à sept mois de l’évènement, nous aurons l’occasion de revenir pour voir comment ensemble nous allons accueillir cet évènement qui constitue une considération non seulement pour l’Eglise du Burkina Faso mais aussi pour le Burkina Faso en tant que pays et en tant que peuple », a-t-il laissé entendre. Le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar, faut-il le souligner, célèbre son 50e anniversaire cette année.

L’évènement sera immortalisé du 20 au 29 juillet 2019, à Kampala, à l’occasion de la 18e Assemblée plénière sous le thème « Eglise famille de Dieu en Afrique célèbre ton jubilé, proclame Jésus christ, ton sauveur ». Chaque conférence épiscopale y enverra des délégués. Le Burkina Faso et le Niger enverront cinq évêques. En outre, un laïc est sollicité pour accompagner les évêques. Nous pensons envoyer une dame de l’Association des femmes catholiques », ajoute le Cardinal Philippe Ouédraogo. En rappel, le premier président du symposium fut le Cardinal Paul Zoungrana.

Lors des échanges avec les journalistes, le Cardinal a regretté l’incendie qui a partiellement détruit la cathédrale Notre-Dame de Paris le lundi 16 avril. Il a dit se sentir concerné à plus d’un titre. « D’abord, parce que nous sommes des chrétiens. C’est un édifice religieux. En outre, c’est un édifice culturel qui est un bien de toute l’humanité », a-t-il justifié. « Et rien qu’à ce double niveau, nous sommes plein de compassion et nous regrettons ce qui s’est passé. Nous souhaitons qu’on puisse restaurer cette cathédrale », a-t-il conclu.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’énurésie nocturne chez les jeunes filles : Silence, elles souffrent !
Crise à la Poste Burkina : La signature du protocole d’accord est annulée
Université Joseph Ki-Zerbo : Les violences dans les langues au centre d’un colloque
Projet SONGO LAM : Les partenaires de mise en œuvre accordent leurs violons
Grève des syndicats de la santé : Les « profondes inquiétudes » de la Ligue des consommateurs
Grève dans le secteur de la santé : Le dialogue n’est pas rompu avec les partenaires sociaux, selon le ministre de la santé
Conflit foncier : « Le retrait d’un site au profit d’une confession religieuse est une injustice qui porte les germes d’une crise », CDAIP
Sahel : Les collectivités engagées dans la promotion du dialogue inclusif
L’association "Les racines de l’espoir" organise une soirée de collecte de fonds au profit de l’orphelinat AMPO
Grève du SYNTSHA : « Que je sois au service ou non, des gens continuent de mourir », Dr Abou Dao, médecin spécialisé dans le traitement des cancers
Reprise du travail des greffiers : « Les négociations connaissent des avancées », selon le syndicat
Suspension de la rencontre gouvernement-syndicats : La réaction du gouvernement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés