Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • dimanche 17 mars 2019 à 07h00min
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants

Dans le cadre de la réalisation des activités de la Mission Fas’Eau, le Musée de l’eau s’est installé dans la cour du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), le vendredi 15 mars 2019. Il s’est agi de rencontrer les étudiants qui suivent des cours dans ce cadre pour partager avec eux, la connaissance et les valeurs de l’eau.

Dans la cour du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), l’ambiance est inédite. Ce sont plusieurs bidons d’huiles de 20 litres réunis et peints en bleu ciel, qui servent de décoration, mais aussi de messages de sensibilisation. On peut y voir une femme s’abreuvant dans un robinet avec ses deux mains ouvertes, pendant qu’un oiseau posé sur le même robinet cherche à boire. Nous sommes au stand du Musée de l’eau.

Le directeur fondateur du Musée de l’eau, Alassane Samoura

Selon le directeur fondateur du Musée de l’eau, Alassane Samoura, cette image de la femme dénonce le gaspillage d’eau et le refus de partager le précieux liquide avec les autres éléments de la nature tels que les animaux et les plantes. « Si l’homme pense qu’il va être dans l’égocentrisme, et faire de l’eau sa propre propriété, il se leurre. Parce qu’il va être confronté à des situations extrêmement difficiles où on ne pourra pas vivre sans les hommes et les animaux, qui nous apportent beaucoup dans la question de la pérennisation de ressource en eau », a-t-il indiqué.

C’est le message que les ambassadeurs de l’eau sont venus apporter aux étudiants. Ainsi, après avoir présenté le kiosque et ses différents messages, des prospectus sont remis aux visiteurs.

Le kiosque à pavillon du Musée de l’eau

Le stand du Musée de l’eau est conçu sous forme de kiosque, appelé « kiosque à pavillon ». Mais d’où est venue cette idée ? Pour Alassane Samoura, il s’agit de « remémoriser la notion de corvée d’eau », qui est un concept développé par le président du Faso.

« J’ai appris beaucoup de choses… »

Selon Alassane Samoura, ce n’est pas sûr que le Musée puisse avoir la visite de 400 étudiants du coup. C’est pourquoi, les organisateurs ont préféré se déplacer sur place pour venir les sensibiliser.

Avant la visite du stand, les responsables du Musée de l’eau se sont entretenus avec les étudiants. Trois communications ont été données : la présentation du Musée de l’eau ; le droit à l’eau ; et le lien entre l’eau et l’assainissement.

Vue des étudiants dans la salle lors des communications

En effet, Hilaire Firmin Dongobada, ingénieur en génie rural, a insisté sur la constitutionnalisation de l’eau et de l’assainissement comme étant des droits dans l’article 18 de la constitution. Ces textes amènent des nouvelles exigences par rapport au travail qui est fait au quotidien par l’Etat pour fournir l’eau et l’assainissement aux populations.

Visiblement touchés par cette « scène emblématique », les étudiants ont salué l’initiative. Selon Moussa Bakouan, étudiant en 3e année de droit public, « le Musée de l’eau est venu non seulement rappeler ce que les gens ne savent pas, car le droit à l’eau est fondamental, mais il est important d’insister sur cela afin que les gens comprennent davantage ».
Quant à Ramata Sawadogo, étudiante en 2e année de droit privé, elle s’est dite très émue du fait qu’ils se sont entretenus sur l’importance de l’eau et l’accès à l’eau potable. « J’ai appris beaucoup de choses qui vont me permettre de mieux comprendre l’importance de l’eau dans la vie. Surtout les articles qui ont été cités », a-t-elle ajouté.

Ramata Sawadogo, étudiante en 2e année de droit privé

Après l’étape du SIAO, le Musée de l’eau va se rendre à Nouna et à Dédougou dans les prochains jours. L’avantage de ce kiosque, c’est qu’il est amovible, ambulant et facilement démontable, nous indique les responsables du musée.

Il faut rappeler que le Musée de l’eau est né de la volonté de personnes ayant travaillé dans le domaine Eau, hygiène et assainissement, voulant valoriser l’adage populaire et universel : « L’eau, c’est la vie ! » Le Musée de l’eau est situé dans la commune rurale de Loumbila, dans la région du Plateau central.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale de l’eau 2019 : Contribution des comités de l’AITB, spécialises dans le domaine de l’eau
Grande muraille verte : Chercheurs et gestionnaires du Sénégal et du Burkina Faso en réflexion à Ouagadougou
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants
Environnement, eau et assainissement : Le Cadre sectoriel de dialogue passe à la loupe les activités de 2018
Société Nestlé : Une journée zéro plastique à Ouagadougou
Hygiène et assainissement : Kombissiri, un exemple dans la gestion des déchets solides
Grande muraille verte : Des journalistes outillés sur la gestion durable des terres
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés