Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET • vendredi 15 mars 2019 à 14h00min
Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

Le procès du putsch du CND se poursuit ce vendredi 15 mars 2015 au tribunal militaire de Ouagadougou. Rappelons que le mercredi dernier, l’ancien président du Conseil national de la Transition, Chérif Sy avait été entendu. Avant la fin de sa déposition, le Général Gilbert Diendéré était revenu sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales, votée en juin 2015 par le CNT et dont une disposition avait été vivement critiquée par l’ex RSP et la hiérarchie militaire. Il s’agissait pour eux d’une disposition taillée sur mesure pour l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida.

Selon le Général Gilbert Diendéré, la loi avait été proposée depuis 2013 et introduite à l’Assemblée nationale en 2014. Mais compte tenu de l’insurrection populaire, le projet avait été mis en stand by et remis en scelle sous la Transition.

"La hiérarchie a fait ses observations en disant clairement qu’elle n’était pas d’accord avec la nomination à titre exceptionnel d’un lieutenant colonel au grade de Général. La question a été reposée le 3 juin et le Premier ministre Yacouba Isaac a dit que c’était trop tard car le projet était déjà au CNT. Le 5 juin, la loi a été votée. J’ai rencontré le président du Faso à ce sujet. Il a effectivement dit que lorsque le projet a été introduit à l’Assemblée, le président du CNT, Chérif Sy est venu le voir pour dire qu’il y a problème dans la loi.

Le président Kafando m’a dit qu’il a demandé à Chérif Sy de mettre le projet de côté mais qu’il ne sait pas comment la loi a été votée par la suite. Il m’a dit qu’il allait prendre toutes les dispositions pour que cela puisse être rectifié. Le 10 septembre, au cours d’une réunion, j’ai posé la question au président Kafando.

Mais rappelons qu’une heure avant la réunion, la hiérarchie s’est réunie pour parler de tous les problèmes qu’on rencontrait. Mais dans la salle avec le président, le secrétaire général du ministère de la Défense a parlé de tout sauf de l’adoption de la loi.

J’ai de nouveau posé la question à la fin de la réunion et le président de la Transition a promis de prendre toutes les dispositions pour que cette loi soit modifiée. Et ce n’est qu’avec le nouveau régime qu’elle a été modifiée", a relaté le Général Diendéré.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 mars à 14:40, par HUG En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Si c’était dans les pays normaux toute la hiérarchie militaire serait remerciée (elle qui a fermé les yeux sur cette loi et à joué un rôle flou lors du coup d’Etat) et la confiance serait accordée aux jeunes soldats qui au risque de leur vie nous ont sauvé de julbert et de ses acolytes du RSP. Si ce que julbert dit est vrai quelle serait la part de la hiérarchie militaire pour que Zida saute pied joint du lieutenant colonel à général. C’est cette même hiérarchie qui a envoyé une délégation à Bobo pour dissuader les jeunes soldats de ne pas faire mouvement vers Ouaga comme quoi eux ils négocient avec julbert et ses acolytes du RSP et pendant ce temps les gens du RSP tuaient les citoyens à main nue dans la rue : YODA Issouf, 27ans ; BARRY Nouhoun, 32 ans ; OUEDRAOGO Hamza, 18 ans, YELNONGO Salif, 35 ans, KOLOGHO Appolinaire 37ans, RABO Yaya 18 ans, BAZIZ Badama 25 ans, YODA Jean Bpatiste 14 ans, Madame OUEDRAOGO/KABORE Angèle 23 ans, KOALA Raphael, NANA Fati et NASERE David étaient des citoyens pleins de vie mais julbert et ses acolytes du RSP ont mis fin à leurs jours. J’ai des frissons. A leurs familles respectives et proches soyez forts car il faut absolument que les gens qui ont commis ces crimes s’assument et il faut que la justice soit dite avec toute sa rigueur contrairement à certaines à personnes qui disent de laisser le passé au passé.
    Les noms des martyrs sont extrait du journal le reporter

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 14:40, par Un Burkinabê En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    C’est quoi le problème de cette loi ? Sommes nous sûrs que si ça s’appliquait à Blaise Compaoré les gens se seraient plaint ? Pour moi le grade de Général est laissé à la discrétion du Chef Suprème des Armées donc en tant que tel n’est pas lié à un quelconque grade inférieur. Lui Diendéré pense t-il que si Blaise n’était pas PF il serait bi-étoilé ? Aussi il ya des étoilés dans notre armée qui du reste sont discutable. Aussi autant la loi "était personnalisée" pour Zida autant sa rectification "était aussi personnalisée" contre Zida

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 15:57, par caca En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Malgré les peines lourdes qui pèsent sur lui, le Gal Diendéré demeure une personne ressource pour notre. Pour service rendu à la nation, une clémence lui devait être accorder et une retraite de plein droit. Ce qui s’est passé est certainement douloureux mais il fait également partie de notre histoire. Ces personnes sont morts pour que le reste des burkinabé ne meurent plus. Il faut de la maturité pour comprendre ce que je dis car ces morts ne peuvent plus revenir à la vie. Nous n’avons pas non plus le droit de rester dans un déni deuil parce que le RSP a tué des innocents.
    Je crois que l’heure est venue où nous devons ensemble accepter la réalité dans une fraternité et pardonner. Une justice vindicative ne servira à rien si nous n’apprenons pas à un deuil correctement. Depuis 4 ans les éléments du RSP sont entrain de payer leur faute à travers ce procès et l’état a déjà consenti des effort afin d’apaiser la souffrance des victimes. Quoi de plus ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 16:00, par LE PENSEUR En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    moi même je suis perdu.c’est le procès de quoi au juste ? arrêtez moi ce procès la.Zida va vous surprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 16:40, par Mafoi En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Le général de pacotille gilbert diendéré fait son coup d’état de merde parce que par ci par là,rien n’allait dans ce pays surtout cette histoire de grade.C’est comme si quand lui gilbert diendéré et son bilaise kouassi né compaoré qui étaient aux affaires pendant 30 ans,tout allait dans ce pays.A mourir de rire car si on devait pousser son raisonnement jusqu’à l’absurde en supposant que le vrai peuple disposerait des mêmes pouvoirs de nuisance comme lui et ses acolytes voyous comme bilaise kouassi né compaoré,il était clair qu’ils appartiendraient au passé à savoir que le peuple les aurait déjà bousillés sur la place publique.En fait notre général en carton a fait son putsch le plus rocambolesque de la planète pour faire renaître de ses cendres leur système mafieux d’antan

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 17:49, par caca En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

      Une analyse de paille votre manière de voir le Gal Diendéré. Zéro est votre point de vue, mais la liberté d’expression vous permet. Car le cœur de la démocratie se trouve la liberté des consciences. Pensez vous que c’est anodin que le tribunal s’intéresse après la déposition de Mr Chérif Sy le contexte historique de l’armée par rapport à cette loi ? Vous n’êtes pas non plus un personnage indiqué pour moraliser le Gal Diendéré parce qu’il y a eu un putsch ? Vous avez dit nous voulons la vérité et maintenant que cette vérité est évidente, vous recroquevilliez comme un serpent de mer. Pauvre burkinabé qui ne sait pas ce qu’il veut.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 18:29, par Nobga En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Supposons que ce que Gilbert dit soit vrai ! Chérif Sy n’était pas lui seul le CNT. La loi a été votée par tous les représentants du peuple au CNT et non par le président du CNT. Et pour qu’elle soit d’ailleurs votée, elle a été soumise par le gouvernement de la transition.
    Est-ce la motivation majeure du coup d’État ? Ces déclarations d’ailleurs montrent que Gilbert assume son coup d’État. Pas plus !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 19:43, par Siébou En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Est-ce qu’on veut vérifier voir si le coup d’état est justifié ? On cherche plutôt a savoir qui a fait quoi dans le coup. Pas la peine de s’étaler sur ceci. faites un procès de la transition à part si vous voulez parce que rien ne saurait justifier ce coup

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 19:46, par Siébou En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Je préfère la recompense en gallon pour Zida qu’une en politique. On ferait croire au militaire qu’il faut au final terminer dans l’exercice de la magistrature supreme

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 20:34, par Dedegueba Sanon En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Sans doute serait- il judicieux de faire comparaitre Zida, pour calmer Golf ?
    Très peu bavard sur le fond du dossier putsch, Golf devient exubérant lorsqu’il s’agît d’enfoncer son traître de neveux.
    J’imagine que si jamais Golf attrape son fuyard de neveux, il va le.... Car sans doute c’est Zida qui en "basculant " chez les insurgés, a foutu en l’air tout le plan qui consistait à aller planquer le " patron" en sécurité quelque part, le temps de calmer les excités activistes fauteurs de troubles...tout comme avec les mutins de 2011.
    On s’éloigne du procès.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 20:47, par Boro En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    La justice militaire se moque du peuple. Ils connaissent la vérité. Dans lautre cas simulation par noyade a diendere il dira qui a tué sankara. Qui a fait le putch. Le plus grand pays démocratique du monde c’est a dir les USA ont utilisé la noyade pour l’ caliseer et retrouver ben laden et le neutraliser ..Un procès bidon entre amis.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 21:50, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Gilbert Diendéré vient de soulever un problème dont il sait très bien que c’est simplement pour amuser la galerie : Car les relations entre civils-militaires au Burkina a été totalement détourné a l’avantage de l’armé depuis que Blaise Compaoré a créer par décret le RSP en 1995 dont ce régiment dominait tous les régiments à cause de son chef d’état-major de la présidence : Depuis 1995 les galons se partage par service rendu au président, et Gilbert Diendéré ou Djibril Bassolé le savent.

    Cette loi qui était en berne avec la transition et que Gilbert Diendéré voulait à tout prix qu’elle soit sur la table, c’est qu’il a constaté après avoir été mis à l’écart, que la puissance du RSP au sein de l’armée nationale s’affaiblissait et que ses magouilles seront démasquées.

    Vouloir se focaliser sur le galon de Zida, pour que l’opinion publique et les juges oublient que lui, il a pu obtenir son galon grâce a un RSP criminel qu’il a créé avec son mentor pour assoir un pouvoir de terreur est encore criminel. Personne au Burkina n’oublie pas que ton RSP était placé sous la responsabilité directe du chef d’état-major particulier du président du Faso, qui était toi-même, et on n’avait aucune loi pour distribuer les galons dont tu exiges. Ton galon de Général monsieur Gilbert Diendéré, t’a été donné grâce aux crimes du RSP à commencer de celui de Thomas Sankara et ses compagnons en 1987. A partir de 1995 on peut t’attribué celui de Norbert Zongo et ses compagnons et tant d’autres meurtres ciblés.

    Et celui de Djibril Bassolé est offert sans loi, car, il a voulu étouffer le dossier de l’assassinat de Norbert Zongo pour les beaux yeux de François Compaoré. Alors laisse Zida tranquille, car ton RSP et ses membres étaient formés pour des crimes ciblés et en compensation des galons tachés de sang. Zida mérite le sien, car il a sauvé le Burkina de ses bourreaux qui étaient tes éléments que tu as abusés, et aujourd’hui tu condamne leur avenir en voulant sauver ta peau avec tes mensonges. Tu ne mérites aucun respect de tes anciens éléments. Assume tes actes comme tu l’as voulu faire au début de ton arrestation, au lieu de vouloir mélanger les choses pour sauver ta peau.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 22:23, par Benito Abapori En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Le Président du Faso, en référence aux Hautes Fonctions occupées, compte tenu du fait que les Officiers Généraux se sont tenus droit comme un I devant ce Lieutenant-Colonel, Président du Faso puis Premier Ministre, le Président du Faso avait les prérogatives et la latitude de bombarder ce jeune officier GÉNÉRAL. Donc arrêtez de nous gonfler avec ces jérémiades et que chacun fasse profil bas. On n’avait pas besoin de modifier le Statut pour nommer un Premier Ministre qui a reçu les honneurs de la part de ces généraux de la République.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars à 11:37, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Les injustices ont toujours existées dans l’administration comme dans l’armée en ce qui concerne les échelons,les grades ,les nominations,les avancements, les décorations,les affectations etc.....cela ne saurait être le motif réel de ce coup d’état ; ce putsch est dirigé contre l’insurrection afin de reprendre le pouvoir qui vous a échappé avec tous ce qu’il y a comme avantages faramineux. Le peuple est au dessus de tout ; quand le peuple se met debout, les traîtres tremblent.ASSUMEZ VOS ACTES AVANT DE DEMANDER LA CLÉMENCE AU PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars à 14:01, par Bebeto En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Diendéré, tu as été pris en flagrant délit de coup d’État, donc tu était bien cuit. Avec l’audition des témoins et les différentes confrontations, tu es maintenant très bien grillé. Tu ne peux aucunement échapper. Personne ne ment sur toi, c’est ce que tu es et ce que tu faisais depuis maintenant plus de 32 ans. C’est Bon Dieu qui t’a attrapé pour te remettre aux Burkinabè, pour que à la barre et devant les juges, tu répondes de ces multiples assassinats de Burkinabè dont tu es commanditaire, exécutant, impliqué et/ou complice. Diendéré par respect pour le titre d’officier arrête de dire que les témoins mentent sur toi, parce que tout le monde te connait en mal dans ce pays. Eh oui Diendéré qui ne te connait pas au BF ? Rien que ton nom nous faisait fuir en frémissant, parce que tu étais le chef de la Guestapo Hitlérienne de l’ex dictateur Blaise Compaoré. Tu n’as rien dit d’abord, parce que les procès suivants t’attendent : dossier Thomas SANKARA, dossier Dabo Boukary, dossier de Lingani et Henri Zongo, dossier de l’insurrection populaire qui a mis fin à votre dictature, dossier Oumarou Clément, ..., etc. Dans le dossier Dabo Boukary qui sera enjugement, tu seras encore dans le box des accusés avec ton acolyte putschiste le Colonel Bamba Mamadou, le journaliste improvisé d’une si triste matinée. Donc tu vois Diendéré ton amitié avec Bamba Mamadou, fondée sur le crime et les assassinats ne date pas d’aujourd’hui. Puisque vous avez gueroillé (chassé) ensemble sur le campus de l’UO en Mai 1990, et sans état d’âme vous avez torturé Dabo Boukary jusqu’à ce que mort s’en suive. Nous on se rappelle comme si c’était hier, or cela fait bientôt 30 ans. Le moment venu vous me verrez en chair et en os pour témoigner de votre comportement de crapule sur les étudiants en Mai 1990. Nous ne sommes pas morts et nous sommes tous bien lucides. Les juges apprécieront.
    Diendéré assumez vos actes. Tous les témoins militaires et civils vous chargent tout comme les sous officiers de l’ex RSP. Pourquoi on ne ment pas sur d’autres officiers de nos FDS ou même de l’ex RSP ? Vous êtes bel et bien le commanditaire et le planificateur du putsch. Vous êtes bien grillé et surtout n’oubliez pas, c’est Bon Dieu qui vous a attrapé nous donné. Tous ceux qui vous en conseillé à entreprendre une telle aventure si périlleuse, c’est vous qui les connaissez. Vous avez intérêt à les dénoncer, pour chacun porte proportionnellement sa charge. Sinon, je dirai tant pis pour vous. Et honte à vous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars à 14:01, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    Ce message n’est pas de Ka. Je profite dire à l’imposteur de me laisser exprimer mes opinions. A quoi d’utiliser mon pseudo pour dire à ce que je ne pense pas dire. Il est temps que tu arrête ton enfantillage. Egaler a Ka sur le forum, est d’avoir le même idéal. Mais pas toi. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars à 14:40, par Boro En réponse à : Procès du putsch du CND : Diendéré se prononce sur la controversée loi portant statut général des personnels des forces armées nationales

    La condanation a mort pour diendere .
    Pour venger les martyrs. Par pendaison comme sadam

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Gal Djibrill Bassolé est rentré au Burkina et se porterait bien
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés