Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Coupe CAF : Salitas et l’Etoile sportive du Sahel coupent la poire en deux (0-0)

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • mercredi 13 février 2019 à 23h26min
Coupe CAF : Salitas et l’Etoile sportive du Sahel coupent la poire en deux (0-0)

Pour la deuxième journée de la phase de poules de la Coupe CAF, Salitas, seul représentant burkinabè encore en lice dans la campagne africaine, a fait un match nul (0-0) contre l’Etoile sportive du Sahel ce mercredi 13 février 2019 au Stade du 4 Aout.

Pour un match aussi capital, les poulains de Ladji Coulibaly n’ont pas été à la hauteur. Face aux Tunisiens, ils ont servi un jeu poussif et décousu manquant de fraîcheur physique.

Dès l’entame de la rencontre, les deux formations ne se sont pas donné de round d’observation. Les visiteurs, très disciplinés tactiquement, ont vit fait de se replier dans leur moitié de terrain laissant le jeu à l’adversaire et se contentant de contenir ses assauts.

Avec cette impression de tenir le bon bout, les Burkinabè vont vite jeter leurs forces dans la bataille, se découvrant souvent au profit des Tunisiens qui procédaient souvent par des contres. Le bastion défensif conduit par Ismaël Zagré et soutenu par Herman Nikiema, deuxième axial, Abass Oula Traoré sur le flanc gauche et Ismaël Bandé à droite était le dernier rempart des Colombes de Ouaga2000.

Pendant ce temps, le milieu du terrain peinait à s’imposer face à l’adversaire. Youssouf Barro, le maître à jouer de l’équipe de Salitas était dans son mauvais jour. Aucune tentative ne lui réussissait. Même ses passes étaient envoyées à l’emporte-pièce. Elisée To, qui a évolué comme milieu défensif a donné satisfaction. Par contre, Ousmane Nana, qui devait porter les ballons à l’attaque sur le côté droit aura traversé toute la rencontre.

Les Tunisiens, après un bon quart d’heure d’observation, passent à l’offensive. Leur vitesse était l’arme redoutable pour les Burkinabè. Dans ce jeu décousu, aucune équipe n’arrive à trouver véritablement les chemins du but avant la pause.

Une seconde période plus animée…

Du retour des vestiaires, les Colombes de Salitas se montrent plus déterminés et prennent les choses en main. L’adversaire, comme à son habitude, laisse faire. Face à l’incapacité de son milieu de lui apporter les balles, Illiasse Sawadogo, perché à la pointe de l’attaque, profite d’une relance pour sprinter éliminant au passage ses deux gardes du corps.

Mais devant le portier tunisien, à bout de souffle, il est devancé sur le ballon dans son dernier geste, par un défenseur tunisien qui était revenu. Le public du Stade du 4 Aout qui n’attendait que la concrétisation de ce geste était déjà débout pour célébrer le but. Finalement, il a célébré la beauté d’une attaque et la décision courageuse d’un attaquant dans un match qui manquait d’actions d’éclat du genre.

Quelques autres occasions vont s’offrir aux Burkinabè qui n’ont pas su quoi en faire sauf les brader. « Ce match était à la portée de Salitas mais on avait l’impression que les joueurs étaient fatigués avant ce match », s’est indigné un supporteur. Mais pour un autre, un danger guette Salitas dans ses prochaines sorties. « J’ai eu l’impression que les Tunisiens n’ont pas forcé. Et ils ont amené malicieusement à jouer à leur rythme. Aussi, il faut noter que Daouda Diakité, le gardien, n’a pas été à la hauteur du match. Ce qui me convainc que Salitas n’était pas capable de gagner le match », a-t-il analysé.

Tout compte fait, Salitas devra opérer un choix entre le championnat national de première division où il prétend jouer le titre et la campagne africaine. Car, à ce qu’on remarque, c’est le même effectif qui joue les matchs des deux compétitions. « Cela fait que les joueurs n’arrivent pas à se reposer et à récupérer avant les matchs », conclut un observateur du championnat burkinabè. La prochaine sortie des Colombes est prévue pour le 24 février en Tunisie contre le club CS Sfaxien.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés