Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.»  Victor Hugo

Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • jeudi 13 décembre 2018 à 00h22min
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

L’Institut des sciences et des sociétés (INSS) a présenté, ce mercredi 13 décembre 2018 à Ouagadougou, les résultats de son étude sur « La sécurité par le bas ». Il s’est agi de savoir ce que pense le citoyen lambda de la problématique de la sécurité. Les résultats ont montré que la commune constitue une opportunité dans la lutte contre l’insécurité. Elle est aussi une menace si toutes les conditions ne sont pas réunies.

L’INSS est allé recueillir les avis des citoyens ordinaires sur la sécurité. Les populations de treize communes ont été concernées par l’enquête. Selon le directeur de l’INSS, Ludovic Kibora, l’étude a révélé que des populations citent l’ancien régime comme étant la cause de l’insécurité. Dans ce lot de personnes, il y en a qui estiment que du temps de Blaise Compaoré, les terroristes étaient hébergés au Burkina Faso. Ce qui limitait le danger.

Ensuite, certaines personnes pensent que tant que l’ancien président sera hors du Burkina, le pays ne peut pas vivre en paix. Enfin, des enquêtés croient savoir que l’insécurité est simplement une vengeance d’anciens éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

D’autres par contre pointent du doigt la crise malienne. Pour eux, le Burkina Faso est une victime collatérale de ce qui se passe dans ce pays voisin. L’insécurité est aussi favorisée par la criminalité transfrontalière. Les frontières sont poreuses. L’orpaillage est aussi cité comme source d’insécurité.
L’enquête a révélé que c’est un lieu de débauche, de vente de drogues et d’amphétamines. Les populations estiment aussi que les Forces de défense et de sécurité (FDS) constituent une source d’insécurité. Elles dénoncent les rackets et le non-respect de leurs coutumes et mœurs.

A cela s’ajoute l’insécurité alimentaire. A certains endroits, les enquêtés ont assuré que les djihadistes interdisent aux femmes de travailler dans les champs. Or, si elles n’aident pas les hommes, il y aura la famine. Sten Hagberg, anthropologue ayant participé à l’enquête, a ajouté que les femmes ne se sentent pas impliquées dans la lutte.

Pourtant, elles disent disposer de connaissances et peuvent contribuer à lutter contre le fléau. Les groupes d’autodéfense sont aussi cités comme sources d’insécurité. Le phénomène de l’insécurité a amené certaines populations à contrôler les étrangers elles-mêmes. Lorsqu’une personne ne dispose pas de documents, elle est emmenée devant les forces de l’ordre.

Pour remédier à la situation, l’INSS préconise que des mesures soient prises pour contrer le sentiment d’insécurité qu’ont les populations. Cela va avec la présence de l’Etat dans les communes, la facilitation des procédures d’obtention de la carte d’identité. Les FDS doivent travailler avoir la confiance des populations. L’Etat est également invité à travailler afin que les groupes d’autodéfense ne deviennent pas des milices. L’étude préconise également l’association des femmes dans la lutte contre l’insécurité.

Soulignons que l’enquête a été menée grâce au soutien de l’ambassade du Royaume de Suède. La représentante de l’ambassadeur a félicité l’INSS pour le travail réalisé.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2018 à 19:50, par YAAM SOBA En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    S’il vous plaît prenez nous au sérieux ! C’est qui l’ancien régime ? N’est ce pas ceux qui sont au pouvoir actuellement ? Fouillez dans la liste du bureau politique national du MPP et du CDP, vous verrez que le MPP regorge plus de caciques de l’ancien régime que le CDP actuel. Changez votre disque ! Il est rayé ! Les burkinabé s’en foutent de x ou y. Ils veulent des résultats concrets sur le terrain ! Celui qui se sent incapable d’assurer la sécurité peut démissionner ! Le Burkina regorge assez de vaillants fils pour assurer la relève !

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 00:57, par Ahmed En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Le général l’a bien dit . Le fait de disloquer le RSP en est la cause. Tout le monde sait qu’après la mutinerie de 2011 le général et son mentor avaient déployé toutes les armes au RSP. L’armée se résumait au RSP. DIENDERE confirme que sans le RPS pas de paix. Ça sera difficile avec les terroristes. Dans les 15 jours après l’intronisation de ROCK les attaques ont commencé.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 01:27, par wandawa En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    L’insecurité a commencé quand vous avez lynché Khaddafi et mal assuré le service apres vente. Vous avez recuperé son or et son argent et abandonné les armes aux mains des mercenaires qui travaillait en Lybie,qui ont envahit le Mali avec des contrats pris avec les pays arabes. Ne venez pas ici nous enmerder avec vos enquetes a la noix. Allez voir Sakozi avant tout. Le plus pietre des présidents français et ignorant de surcroit car ne sachant pas que l’histoire c’est l’Afrique. L’institue qui mene l’enquete sait pertinament d’ou vient le probleme. Destabiliser les pays faibles mais au sous sol riche pour mieux piller. Nous le savons ,vous le savez alors arretons l’hypocrisie.
    En plus on ne peux avoir le beurre et l’argent du beurre pour les burkinabe qui se plaignent. Avant nous avions la sécurité mais vous ne vouliez pas le gars qui etait là. Maintenant vous avez ce que vous vouliez ; le gars est parti. Maintenant vous voulez ce qu’il guarantissait avant ; c’est a dire la securité. Mais il fait comment s’il n’est plus aux commandes. Allez y comprendre bonne gens. Avec Roch vous avez ce que vous vouliez. Que ce soit Pierre ou Paul la cause de l’insecurité c’est a Roch de garantir notre sécurité. Les accusations n’y feront rien. Il faut prendre le problème a bras le corps. L’histoire du G-5 Sahel nous a enfoncé parce que les Djihadistes on montré leur dents. Nous somme pas loin de 300 morts au burkina quel regime a eu autan de morts depuis la Haute Volta ? Peu importe les arguments que vous avancerez les chiffres sont là.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 06:09, par Batin En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Ce titre n’est pas fidèle au contenu de l’article.
    Ou bien l’auteur de l’article a laissé paraître sa préférence dans l’analyse de l’INSS ; hé oui, c’est ça aussi le journalisme : c’est-à-dire que le neutre n’existe point.

    Dans le fond, je crois que les Burkinabè en refusant de lutter simplement contre le phénomène de l’insécurité se créent plus de problèmes en pensant tout simplement que c’est la faute de l’ancien régime (ancien régime dont les tenors sont en prison, d’autres en fuite). Cette idée d’accuser constamment l’ancien régime est un refus d’ouvrir les yeux et de dénoncer nos propres frères qui sont des complices de ces meurtriers terroristes. Chacun doit ouvrir l’oeil, c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 07:35, par LeKamite En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Bonjour , quelles sont les communes dans lesquelles l’enquête a été menée ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 07:36, par Bangrenoma En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Il ne faut pas avoir la mémoire courte. Ce même Simon a été tabassé par le rsp en 2011 alors que eux tous étaient en disgrâce, le règne clanique venait de commencer. Plus qui pouvait contester le grand manitou ? Son bras armé commandé par Golf assure tout et même le contrôle de toute l’armée. Que peut t-on lui refuser ? Arrêtez de berner les gens, Golf se confond et n’a rien pour sa défense.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:26, par HUG En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Vous aussi qui est l’ancien régime ? Je pose la question à ces personnes là ? Ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui ont été les artisans de l’ancien régime pendant plus de 26 ans. Vrai pou faux. A tous les niveaux, les dirigeants actuels sont coupables car Norbert ZONGO disait que le pire n’est la méchanceté des hommes mauvais mais le silence des hommes bien. Qu’est ce gens là ont fait quand ils étaient les artisans de l"ancien régime pour que nous ne vivons pas ce que nous vivons aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:30, par Dawoureye En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    je suis parfaitement d’accord avec le premier intevenant YAAM SOBA ;
    Qui était l’ancien régime ? et Qui est le nouveau ou l’actuelle régime ?????????????

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:32, par TANGA En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Quand j’ai vu : Etude sur l’insécurité au Burkina, je me suis mis au sérieux pour vous lire.
    Mais on se décourage vite quand l’on se rend compte que vous prenez l’opinion nationale et internationale en otage.
    Par ce que vous pouvez vous payer le luxe de vous réunir dans notre pays devant des journalistes, VOUS NOUS PRENEZ POUR DES IMBECILES !
    Vous avez passer le temps à nous dire les même niaiseries que certains sur ce plateau, juste par ce qu’ils ont des dents contre X ou Y.
    Sachez que nous ne somme pas en europe où quand on dit quelque chose à la télé tout le monde le prend pour argent comptant. Non, ici, on réfléchi.
    DES EXPERTS, ah ah aaah. Ils ressemblent tous à un expert du ZAIRE qui avait dit : chaque deux jours il pleut dans la capitale par ce qu’il a fait une semaine l’abas.
    C’est par ce que vous avez causé avec vos amis pendant une journée que vous venez dire des inepties pareilles ?
    ALLEZ Y VOIR LES FRANCAIS c’est eux qui avaient dit que après le mali c’est le Burkina ; parlez avec eux car c’est eux qui livrent des armes aux terroristes et qui donnent les positions des FDS de nos pays aux terroristes. C’est eux aussi qui ont livré les armes de la Lybie aux terroristes. Enfin c’est eux qui veulent rediviser nos pays. et c’est eux qui exploitent l’or au Mali en collaboration avec les oubliés de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:56, par LEBOSS En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    ON N’AVAIT MÊME PAS BESOIN D’ENQUÊTE POUR SAVOIR CE QUE VOUS DITES ! un bon citoyen dans sa maison peut faire ressortir tout ce qui est mentionné plus haut ! Allons, et vite limiter l’avancée du terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 09:58, par Pathe Diallo En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Je ne remets pas en cause cette étude parce que les gens ont donné leur point de vue et c’est personnel. Mais de mon point de vue sur cette question d’insécurité il ne faut pas chercher des coupables, il ne faut pas en fabriquer en se fondant sur la situation politique actuelle ou passée. IL faut se fonder sur les faits objectifs si on veut trouver des solutions. IL y a des faits que personne ne peut nier. Tout d’abord les premières revendications terroristes au Faso sont l’œuvre de Malam Dicko et son association islamique. IL est aussi établi que Malam Dicko a été forme au Mali par Amadou Koufa son mentor. Donc il est clair que la proximité avec le Mali est le principal et premier facteur du terrorisme au Faso. Les autres facteurs sont le fait que le terrain est vierge, les régions touchées sont très pauvres et les populations très peu éduquées et ce que ce soit l’éducation officielle que celle religieuse. Pour faire face à cela il faut une armée bien formée équipée et entrainée. IL est aussi clair que depuis sous Blaise Compaoré l’armée se limitait au RSP d’où le fait que dès la dissolution du RSP, l’armée n’existait plus. L’ancien régime a sans doute une responsabilité dans la destruction du système sécuritaire du pays mais l’ancien régime ne se limite pas à Blaise Compaore, tous ceux qui ont gouverne avec lui pendant 27 ans ont failli avec lui. Maintenant dans la recherche de solution, pour le retour de la paix chaque citoyen doit s’impliquer, aider le gouvernement et les FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 11:42, par TANGA En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    A nos très chers experts,
    Le problème de nos pays présentement n’est pas là-bas !
    Vous venez pour nous distraire. Ce que vous faites présentement c’est comme si on dit à des personnes sous le feu d’un ennemi de chercher à savoir qui tire avant de prendre les mesures qui s’imposent.
    En bref, VOUS ETES DES CHERCHEURS DE PROBLEMES. Vous êtes là pour alimenter les rumeurs.
    Maintenant là, nous on tire sur les bandits et après on saura qui ils sont en regardant les cadavres.
    On dit chez nous que c’est quand tu maltraite un chien que tu sauras qu’il a un maître.
    Si nous tirons tout azimut sur les bandits, on saura qui ils étaient, d’où ils venaient et qui les envoyait ; POINT BARRE !
    Si vous étiez bons, on allait vous garder en occidents pour les problèmes de là-bas car l’occident a trop de problème actuellement. Autrement dit, votre mission est autre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 12:55, par moi En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Pitié pitié pitié ! Lorsque je pense qu’on va nous dire que cette étude à coûter des millions ! ça me fait mal !
    En quoi tout ce qui est dit ici ressemble à des résultats d’une étude ?
    C’est qui ce Kibora là même ? Tu fais vraiment honte ! Tu es plus politicien que un expert ! Des accusations sans fondements !

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 13:08, par fasobiga En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    "des populations citent l’ancien régime comme étant la cause de l’insécurité. Dans ce lot de personnes, il y en a qui estiment que du temps de Blaise Compaoré, les terroristes étaient hébergés au Burkina Faso. Ce qui limitait le danger.

    Ensuite, certaines personnes pensent que tant que l’ancien président sera hors du Burkina, le pays ne peut pas vivre en paix. Enfin, des enquêtés croient savoir que l’insécurité est simplement une vengeance d’anciens éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP)". ces phrases sont simplement des phrases qui sont chantés chaque jour par les autorités actuelles et qui ont été simplement restituées par la population

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 13:24, par KONE En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    ON est plus en train de se poser des questions du genre a cause de qui nous sommes frappés par le terrorisme laissons l’ancien regime qui du reste a jouer sa partition parce que l on avait pas d’ insecurité ni de terroriste cherchons des solutions pour la securité et la aix dans le nouveau Burkina apres Blaise nous avons des defis a relever laissons tranquille Blaise et l ancien regime
    faisons un examen minitieux de la situation le pays est divisé contre lui meme le RSP a eté dissous des anciens tenors de ce pays sont arretés pour putch manqués de septembre 2015 il ya un clivage entre differente categorie de Burkinabe ceux qui etaient au pouvoir hier ceux d’aujourd’hui et ceux qui cherche en 2020 or le pays n a besoin que des hommes et femmes competentes pour resoudre avec le maximum d’efficacité les defis actuels qui se posent aux burkinabes la reduction de la pauvreté l emploi la securité le respect des principes et droits fondamentaux au travail pour tous les burkinabes l’egalité des chances de tous l’amelioration de la productivité et de la competitivité des organisations et societés entreprises burkinabe la conquete de marchés exterieur pour promouvoir les entree s de devise du pays l’education et la foormation de notre main d’oeuvre etc les defis des soins de santé pour tous de l’education pour tous de l’eau potable pour tous etc
    nous sommes entrain malheureusement d’avoir une vision analogique du probleme de securité qui consiste a repeter a cause de qui on nous frappe il ya l’insecurité pourquoi il ya l insecurité au lieu de promouvoir des actions visant a erradiquer la mal meme si le prix a payer nous oblige a cooperer avec ceux qu’on pense qu’il sont a l’origine de ce probleme la paix n apas de prix il faut le faire
    cette vision s’appelle la vision systémique du problème au lieu que les causes cachent les objectifs on les laisse pour viser des objectifs de sécurité a court moyen et long terme en formant les agents en leur dotant de matériels compétents en mettant en exergue le service de renseignement moderne en coopérant avec les américains les drones etc en intégrant les fils et filles du pays en valorisant la compétences plutôt que la médiocrité et l’amitié et le parentellisme en oyant devant dieu et les hommes de véritables bulkimbiga hommes et femme intégrés qui ne mentent pas qui ne volent pas mais vivent a la sueur de leur front dans un environnement hostile avec une avancée galopante du dessert sans débouche maritime

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 13:55, par fasobiga En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    "des populations citent l’ancien régime comme étant la cause de l’insécurité. Dans ce lot de personnes, il y en a qui estiment que du temps de Blaise Compaoré, les terroristes étaient hébergés au Burkina Faso. Ce qui limitait le danger.

    Ensuite, certaines personnes pensent que tant que l’ancien président sera hors du Burkina, le pays ne peut pas vivre en paix. Enfin, des enquêtés croient savoir que l’insécurité est simplement une vengeance d’anciens éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP)". ces phrases sont simplement des phrases qui sont chantés chaque jour par les autorités actuelles et qui ont été simplement restituées par la population

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2018 à 17:23, par le choco En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Nous dire que c’est l’ancien regime c’est nous dire que Papou est incompétent..Nous on s’en fout de qui ça peut être on veux la paix comme avant...utiliser les moyens de l’état pour y veiller. Matter tous ceux qui troublent la quiétude des Burkinabé..

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2018 à 18:27, par caca En réponse à : Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime

    Maintenant le MPP a une école d’accusation. Je me demande comment a été votre échantillon dans cette étude ? Décrire toujours l’ancien régime comme des démons de votre incompétence est une erreur fatale. En plus, quelque uns de l’ancien régime se retrouve au pouvoir du MPP. C’est quand étonnant de prendre une opinion politique et de faire une étude. Si je peux résumer cette étude, je dirais une étude d’apparence d’opinion populiste. Vous êtes plutôt hantés par les démons ou fantômes de l’ancien régime, vous faites des cauchemars de nuit et vous voyez Blaise Compaoré et son frère vous battre comme des lapins.
    Cherchez plutôt à faire des études beaucoup sérieuses et scientifique afin d’identifier le mal dans la gouvernance. Regardez au tour de vous raisonnablement, les pays qui ont connu les mêmes bouleversement de régime souffrent de l’insécurité et les dirigeants ne prétendent accuser les précédent régimes. Car tout changement violent provoque des conséquences. Voir le Diable dans le rang de vos anciens amis indiquent votre incompétence à gérer le pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Justice : Il se fait prendre avec des « missiles » à la MACO
Forum de la Région du Nord : La relance du développement régional au centre des préoccupations
Ouagadougou : Opération musclée de déguerpissement sur le site de « Cissin 2020 »
Incendie de la centrale électrique de Dori : Trois provinces sans électricité
Projet d’assainissement dans la Région du Centre-Est : L’ONG WaterAid et les parties prenantes se concertent
Approvisionnement en eau potable et assainissement dans la Boucle du Mouhoun : Le ministère de l’eau réagit à nos articles sur la situation des villages de Kary et Soukuy
Journées scientifiques de l’enfance : Un moment de partage des connaissances et des pratiques
Message du ministre de la sante a l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2019
Ecole nationale de santé publique de Bobo-Dioulasso : 72 heures de récréation utile
Lycée provincial de Dori : Donner le goût de la langue allemande aux élèves
Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux
Commune de Niou : Un barrage et un périmètre irrigué dans quatorze mois
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés