Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.»  Victor Hugo

Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 10 décembre 2018 à 00h35min
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2018 à 00:13, par LAGUI ADAMA En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    Nous ne parlons pas pour parler NOUS savons ce que nous disons de ce fait Au nom d’Allah et au nom de son Excellence BLAISE COMPAORÉ Qu’Allah le bénisse et protège François Compaoré l’honorable petit frère de notre guide suprême et père fondateur du CDP ne saurait être extradé NULLE PART car Allah par nos prières quotidiennes protège et protégera toujours son Excellence Blaise COMPAORÉ et sa noble famille Vive la DÉMOCRATIE Vive le PEUPLE Vive le CDP Qu’Allah maudisse tous les ennemis du CDP

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 00:24, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    Hommage aux MARTYRS du 30 et 31 Octobre 2014 et du 16 et 17 Septembre 2015

    Merci SEIGNEUR ce n’est pas au ciel seulement qu’on paie tous les péchés. Le fantôme de Grand de Norbert suit tous les jours son assassin pas question de le lâcher. Le mal fait aux autres se retourne l’auteur.Les parrains de l’impunité (galaxie Compaore)pouvaient-ils penser qu’un jour ils seront arrêtés et présentés à un juge ?Non car ils avaient l’argent et le pouvoir qui leur ouvraient toutes les portes du monde notamment l’impunité. Le vent a naturellement changé de direction avec le séisme insurrectionel de 30 octobre 2014.Leur monde imaginaire à eux s’est effondré un fleuve de malheurs s’abattent sur eux. Le sauve qui peut est enclenché. Le bras armé du cdp le rsp est coincé devant la justice militaire où le "général" félon est entrain d’étaler le plus grand mensonge de l’Histoire du BURKINA. Au bord de la Seine à Paris, un de ses maîtres François Compaore est cerné par la justice française pour un crime qu’il a omis il y a 20 ans. C’est la fin du parcours. L’argent ne peut pas tout payer. Dieu protège les orphelins, les veuves et les plus faibles.
    Dieu est juste et bon.

    Chers pèlerins de l’impunité, dites courageusement aux criminels de la galaxie Compaore qui parcourent le monde de si belle que l’heure des comptes à invariablement sonné. Pleurnicher n’est pas la solution assumer ses crimes est plein de sagesse et de bon sens.

    Un jour la vérité triomphe sur le mensonge ou l’impunité.

    Que justice soit rendue à tous les MARTYRS

    Justice pour Thomas SANKARA
    Justice pour Norbert ZONGO
    Justice pour David OUEDRAOGO
    Justice pour Salifou NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous. Amen
    Paix et joie à tous les BURKINABES. Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais (pur produit de Thom SANK et de Norbert Zongo)

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 07:28, par Ma part de vérité En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    Monsieur François Paul Compaoré, tu as intérêt à revenir rejoindre ton cachot à la MACO. Actuellement tu es en train de perdre et le temps et l’argent. Ton avocat défenseur des criminels du monde entier n’y pourra rien pour toi. Je sais que tu as l’argent à gogo, mais pense tout de même que tu as des enfants qui en auront besoin de ce pognon que tu es entrain de dilapider avec ce maître Sûr, avocat insatiable des criminels. Dis tout simplement à maître Sûr de tout laisser tomber pour que tu puisses préserver ton argent pour ta progéniture. Quel que soit alpha, tu n’échapperas pas à la justice de ton pays et à la prison.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 09:11, par caca En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    Je suis un peu perdu avec cet avis favorable du juge français. Selon les avocats de Mr PFC cet avis favorable n’est pas un avis d’extradition et de plus l’intéressé est libre de mouvement. Le ministre dit le contraire. Qui dit la vérité sur cette affaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 12:08, par Le verdict En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    Lagui Naangui est dans l incantation et non la reflexion.Et c est comme cela qu ils ont pousse les Compaore a la faute.Le vrai Ami c est celui qui peut te dire la Verite en tout temps.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 15:04, par Un Burkinabê En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    Pourquoi PFC ne veut-il pas rentrer au pays, son pays ? De quoi a t-il peur ? du moment que ce sont les mêmes institutions judiciaires et juges sous le CDP qui sont toujours là ? Le seul changement est que lui PFC n’a plus les leviers de l’Exécutif lui permettant de donner des ordres aux juges. Il doit regretter pourquoi le jugement de l’Affaire Norbert Zongo n’ait pas eu lieu sous le CDP dans les années 2000. Il serait passé s’expliquer, peut être reconnu coupable, séjourné à la Maco pendant moins de 3 mois, serait grâcié par son frère et peut être imposé comme candidat du CDP aux Présidentielles de 2005 ou suivants. Il doit certainement être entrain de s’en prendre au juge Adams SAGNON.
    Short cuts are always not good. Better follow the rules and procedures. Today PFC might regret for not pushing for the court back in 1998.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2018 à 19:35, par Ka En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    François Compaoré est toujours interdit de quitter le territoire Français qui est déjà une prison pour lui. Chaque chose dans ce bas monde a son temps, et ce ne sont pas des internautes bourrés des cacas par derrières qui peuvent changer ce que Dieu a décidé.

    Peu importe les arguments évoqués çà et là, lorsqu’on a été au centre d’une tuerie macabre qui a ébranlé tout un pays et le monde entier, on ne peut échapper la sanction divine et celle des hommes. François Compaoré peut compter sur les valets de l’impérialisme qui vivent en sursis comme ADO et consorts, mais pissera toujours dans sa culotte durant toute sa petite vie lorsqu’il entendra le nom du Burkina et sa justice.

    Que ça soit lui ou son frère Blaise Compaoré, aucun pays n’accepte la triple nationalité, en France comme au Burkina ces deux restent des étrangers qui les emprisonnent totalement. Qu’il pleuve ou qu’il neige, les deux fils de Bila M. Compaoré se présenteront un des quatre matins devant la justice Burkinabé pour l’honneur de leur père et de leurs enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 08:05, par Ka En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    François Compaoré est toujours interdit de quitter le territoire Français qui est déjà une prison pour lui. Chaque chose dans ce bas monde a son temps, et ce ne sont pas des internautes bourrés des cacas qui peuvent changer ce que Dieu a décidé.

    Peu importe les arguments évoqués çà et là, lorsqu’on a été au centre d’une tuerie macabre qui a ébranlé tout un pays et le monde entier, on ne peut échapper la sanction divine et celle des hommes. François Compaoré peut compter sur les valets de l’impérialisme qui vivent en sursis, mais pissera toujours dans sa culotte durant toute sa petite vie lorsqu’il entendra le nom du Burkina et sa justice.

    Que ça soit lui ou son frère Blaise Compaoré, aucun pays n’accepte la triple nationalité, en France comme au Burkina ces deux restent des étrangers qui les emprisonnent totalement. Qu’il pleuve ou qu’il neige, les deux fils de Bila M. Compaoré se présenteront un des quatre matins devant la justice Burkinabé pour l’honneur de leur père et de leurs enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 00:17, par un observateur En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    Cher Ka,
    Pourquoi tant de haine, de rancœur, d’esprit de vengeance et de revanche en vous. En vous lisant on vous sent très amer. Vous êtes devenu esclave de votre aigreur et cela vous rend agressif, désagréable et à la limite vulgaire quelque fois, toute chose qui ne doit pas être bon pour votre cœur en peine. J’espère seulement que François ou son frère ne sortait pas avec votre épouse. Ces douleurs passent difficilement. Buvez de l’eau ça va passer

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 10:01, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

      HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

      Pourquoi supporter le mal ? Si Norbert ZONGO était votre frère que François a tué quelle sera votre réaction ? Mon ami Ka dit la vérité que les pèlerins de l’impunité ne veulent pas entendre. Norbert ZONGO avait droit à la vie comme François Compaoré. Vous manquez de sagesse. Nous réclamerons la justice pour Norbert. Vous avez perdu la bataille morale raison pour laquelle vous supportez les grands criminels.
      Revenez sur de meilleurs sentiments. Sois du coté des familles des MARTYRS car nous sommes tous mortels. Ce qui est arrivé à Norbert ZONGO pouvait t’arriver. Remues ta langue 77x7 d=avant de parler Que Dieu vous pardonne pour avoir été complice du mal

      LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

      A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

      JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
      JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
      JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
      JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
      JUSTICE POUR DABO BOUKARY

      QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
      PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

      ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et Norbert ZONGO)

      Répondre à ce message

      • Le 12 décembre 2018 à 12:21, par Ka En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

        Merci à mon frère en christ Achille de Tapsoba de me soutenir dans mes critiques fondées sur la vérité qui transpercent les cœurs des internautes de mauvaise foi. Tu es sur le forum comme d’autres internautes de bonne foi pour dire aux auteurs de l’injustice et de l’impunité que le monde sera meilleur sans eux. Ce qui est certain, qu’il pleuve ou qu’il neige, nous serons toujours là avec la grâce de Dieu pour les rappeler comme les chasseurs des nazis, que l’impunité ni l’injustice n’ont pas sa place au Burkina.

        Ici je donne tous mes respects aux honorables Webmasters de Lefaso.net qui sont des véritables juges divines, et qui sont tantôt entre nos critiques fondées sur les véritables vérités de ce que nous vivons, et qui rougis les yeux des mal propres, et les critiques manipulateurs des internautes avec des multiples pseudos pour berner le monde, que ces Webmasters doivent juger et de peuplier. Je leur dit Bravo, et sans rancune si mes vérités blessent, je fais de mon mieux, mais quand on connait la vérité que d’autres connaissent et font profil bas, je n’hésite pas à le dire. Je vais être indulgent avec l’internaute ‘’’Un Observateur’’’ qui sélectionne que mes critiques fondées pour vomir ses salades, que si son frère ou cousin était calciné dans sa voiture avec ses compagnons par ce qu’il voulait dire la vérité, lui un observateur ne viendras pas sur le forum soutenir cette action. Si j’étais le seul internaute avec ma critique fondée qui te perce le cœur je te comprendrai : Mais relis les 99% des intervenant à ce sujet, je crois que tu finiras par la fermer. Comme je t’ai déjà dit sur tes multiples pseudos, les chiens aboient la caravane passe : La vérité de Ka rougit les yeux mais ne les cassent pas. Surtout continu de me lire, mais fait attention aux AVC et les crises cardiaque, car mes critiques s’adressent à des personnes très intelligents en psychologie, et non des moutons comme toi.

        Répondre à ce message

        • Le 12 décembre 2018 à 20:31, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

          Mon frère KA je prie pour toi chaque jour car je sais que tu es un homme plein de bonté et de justice.Tu as un langage de vérité. Les pèlerins de l’impunité n’aiment les vérités que tu craches tout les jours. Nous ne mentons pas devant notre SEIGNEUR pour plaire aux abonnés de l’l’impunité. Continues ta lutte sans crainte car avec notre détermination les grands criminels de la galaxie Compaore sont entrain de payer un à un pour leurs crimes devant les juges.

          Mon frère KA merci pour tes contributions très positives riches en enseignements. Que le SEIGNEUR te bénisse et l’aide ainsi que ta sainte famille. Sois comblé de grâce et de réussite. Merci une fois de plus. Tu as nos soutiens indéfectibles.

          Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous. Amen
          Paix et joie à tous les BURKINABES. Amen.

          Achille De TAPSOBA le Bobolais(pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

          Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 16:45, par armel En réponse à : Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris

    mr caca,je vous avais dit de bien chercher.vous m avez traité d illettré. Voici la vérité. Une science sans conscience conduit a la ruine,sino n a la mort.Vos connaissances ne peuvent pas servir votre demi dieu ici.Je vous avais dit que vous prenez vos rêves pour la réalité

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Le Burkina n’a rien d’autre à offrir aux terroristes que le combat sans merci », affirme Jean De Dieu Somda, vice-coordonnateur du Haut-conseil du CDP
Présidentielle 2020 : Les favoris et les priorités selon notre deuxième sondage
40 ans de vie politique et syndicale : Dr Emile Paré prépare ses mémoires
Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition
Inauguration de « La Ruche » à Ouagadougou : « Ça sent la duperie », selon Dr Ablassé Ouédraogo
Eddie Komboïgo à des étudiants : « Si vous n’avez pas confiance en l’avenir, vous aurez un comportement négatif »
Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué
Décès de Jean-Baptiste Natama : Un an déjà
Bobo-Dioulasso : Les responsables de l’URD échangent avec leurs militants
Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018
Vie des partis : Le RPR annonce 200 nouvelles adhésions
Elections de 2020 : Le CGD pose une batterie de défis à relever
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés