Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Festival warba de Zorgho : 48 heures pour magnifier la danse warba

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Issoufou Ouédraogo (stagiaire) • mercredi 5 décembre 2018 à 04h16min
Festival  warba de Zorgho : 48 heures pour magnifier la danse warba

Compétition de troupes de warba, rue marchande, conférence publique, élection miss warba sont les activités qui ont tenu en haleine la population de Zorgho, à l’occasion de la cinquième édition du festival warba. Organisée par l’Association génération montante (AGM), le festival a connu son apothéose ce dimanche 2 décembre 2018, à Zorgho. A cette cinquième édition, c’est la troupe warba de Koupéla qui s’est offert le trophée du concours de danse warba. Cécile Marie Kaboré a été élue miss warba 2018.

Promouvoir la danse warba, la sauvegarder et la magnifier dans toute sa splendeur. C’est le but visé par l’Association génération montante (AGM) à travers l’organisation du festival warba de Zorgho. Cette édition a mis en compétition treize troupes venues de onze provinces invitées. Ces treize troupes ont, pendant deux jours, tenu en haleine les populations de la capitale du Ganzourgou, à travers des prestations de danse warba.

La troupe de Koupéla s’est distinguée, en remportant le premier prix du concours de danse warba. Le prix est composé d’un trophée et d’une somme de 500 000 francs CFA. Elle est suivie par la troupe du Ganzourgou et de celle de l’Oubritenga.

les officiels au festival warba de zorgho

En plus des prix pour la compétition de danse warba, le festival a décerné des prix spéciaux, au nombre de douze, en « flûte toutourou » (flûte traditionnelle jouée par les troupes de warba), en tenue de danse, en tam-tam, etc. Pour cette cinquième édition, le festival a innové avec l’élection miss warba. Ce concours a vu Cécile Marie Kaboré se hisser au sommet du podium.

Le festival warba de Zorgho est l’œuvre de l’Association génération montante (AGM) dont la volonté est d’apporter sa contribution à la valorisation de la culture burkinabè, à travers la promotion de la danse warba, à en croire le secrétaire permanent de l’association, Etienne Kaboré.

Participants

Danse traditionnelle populaire pratiquée par les Mossé, le warba est une expression rythmique du corps. Il se caractérise par une scénographie, une thématique et une technicité. Ce patrimoine a permis de vendre la destination Burkina au-delà des frontières. D’où la promotion faite par l’AGM aux troupes lauréates en leur permettant d’étaler leur savoir-faire sur des scènes au plan national et à l’international.

Le chef du département de la Culture, Abdoul Karim Sango, a estimé que « tous les acteurs doivent œuvrer à pérenniser le festival, au regard de l’envergure de l’évènement ».

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Musique : Le slam burkinabè s’exporte avec Modibo Sangaré
FESPACO 2019 : La Chine offre 16 millions de francs CFA et 60 tablettes au comité d’organisation
Poésie : La marquisante au maquisard
Tourisme au sein de l’espace UEMOA : Vers la communautarisation des textes
Biens culturels africains : « Nous ne pouvons pas écrire notre histoire sans ces objets » (Pr Jean-Baptiste Kiethéga)
Festival warba de Zorgho : 48 heures pour magnifier la danse warba
Restitution des biens culturels africains : Le Burkina trace sa feuille de route
Musique : Eva 1er, désormais dans votre bac à disques !
Le FESPACO lauréat du prix "Miriam Makeba de la créativité artistique"
Restitution du patrimoine culturel africain : En attendant le lancement du processus par le gouvernement burkinabè
4e édition du Festival écran à ciel ouvert (FECO) : La sélection officielle dévoilée
Rencontres internationales de la photographie de Ouagadougou : Mahamoudou Naon sacré meilleur photographe
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés