Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.»  Victor Hugo

Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Par Agence Nigérienne de Presse • dimanche 2 décembre 2018 à 23h24min
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

L’Etat d’urgence en vigueur dans certains départements de la région de Tillaberi (Ouest Niger) depuis 2017 a été étendu à trois entités frontalières du Burkina Faso, selon un décret rendu public au terme du conseil des ministres le vendredi 30 nomvembre.

Il s’agit des départements de Say, Torodi et de Téra qui ’’font objet depuis un certain temps d’attaques organisées, perpétrées par des groupes terroristes, mettant en péril l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens.’’, peut-lire dans le communiqué.
Le gouvernement motive cette mesure par la nécessité et l’urgence pour les autorités publiques à faire face à cette situation.

L’état d’urgence accorde des pouvoirs élargis aux autorités administratives et militaires en matière de police et de justice.

Le Niger est confronté aux actions du Djihadisme qui touchent ses frontières avec le Mali et le Burkina et au mouvement de Boko Haram, actif dans la zone du lac Tchad à l’Est.

Depuis 2015, le gouvernement nigérien avait proclamé L’état d’urgence dans la région de Diffa (Est), reconduit tous les 3 mois. Cette mesure est en vigueur depuis 2017 dans certaines parties des régions de Tillaberi (Ouest) et de Tahoua (centre Nord).

Agence Nigérienne de Presse

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2018 à 18:10, par Beou En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Chez rock ,tout va bien,
    enterrons nos soldats, rock et Simon s en foutent.
    moi je démissionne en fin d année.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2018 à 18:29, par Moses En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Jespere de tout coeur que nos autorite vont emboîté le pas a celles du Niger au lieu dattendre que ces terroristes acculés au Niger ne voient en nltre pays une zone de repli.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2018 à 22:45, par le Burkinabé En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Et nous nous alors ? Devrions-nous pas faire autant dans cette même zone ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 03:23, par EBENEZER En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Pendant ce temps le commandement du G5 sahel est en train de concevoir et peaufiner ses plans.
    Ah, j’oubliais : l’agent,il faut suffisamment d’argent avant de passer à l’action.
    Afrique,mon Afrique,quand bougera-t-elle un jour de son point de départ ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 06:27, par Bangrenoma En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    On attend la suite. Je repeterai mille fois la nécessité s’instaurer l’État d’urgence sur toute la zone rouge dès maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 08:24, par kayandé En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Le niger décrète l’état d’urgence et le gouvernement burkinabe est assis et il regarde ; les autres vont chassés ses bandits qui vont envahir nos ville frontalières ..oh DIEU . A ceux qui sont au pouvoir actuellement si vous n’êtes pas capables de nous protéger démissionner. le peuple en a assez d’enterrés ses enfants !!

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 10:03, par Tarwend En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    bonjour,
    depuis longtemps le Burkina Faso devait décréter ce état d’urgence avant le Niger mais on voit qu’ils sont plus intelligents et soucieux de leurs populations, hum.
    Ce qui me chagrine plus ce sont ces mouvements de soutien au FDS certes cela est bien mais cela répond à quoi ?
    Au lieu d’être franc et dire haut et fort aux autorités que leur gestion de la chose sécuritaire n’est pas bonne, ni adapté à nos réalités(voyez chaque jours des FDS tombent) et que rien ne bouge réellement, eh non le peuple "mouton" marche autrement, c’est de la propagande électorale déguisée, avec toujours à leur coté des autorités ressortissants de ces régions proches du pouvoir en place, c’est mesquin et hypocrite toutes ces marches de soutien au FDS.
    Notre réveil sera douloureux si ces même populations scandent avec ces autorités que tout va bien au Burkina Faso. Dieu ait pitié de nos peuple. Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 10:23, par Jerkilo En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    RMCK et son gouvernement semble avoir démissionné face aux actions des terroristes, notamment dans les forêts de l’Est du Burkina. Les terroristes font la loi dans la Komondjari, occupant les sites d’orpaillage, surveillant et contrôlant les axes routiers sans impunité. Il en est de même de l’axe Fada- Pama (RN 18) où les contrôles routiers sont assurés par les terroristes. Les FDS sont impuissantes, parce que mal équipées. L’occupation de l’est du Burkina semble avoir surpris le pouvoir et les états majors des FDS. Pourtant ce ne sont pas les signes avant-coureurs qui ont manqué, en commençant par le banditisme régnant dans la zone depuis des dizaines d’années. La nature ayant horreur du vide, la foret de l’est délaissée par les autorités ont trouvé des occupants difficiles à déloger. On leur a laissé le temps et le loisir de s’implanter. Les réactions timides et sporadiques ne peuvent pas suffire à ramener la sécurité. Non seulement gouverner c’est prévoir, mais aussi réagir vigoureusement en cas de nécessité.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 10:33, par garkou En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Merci d’emboiter le pas au Niger la loi martiale ou etat d’urgence dans la zone de l’est. Selon les dires des uns et des autres, ils ne se cachent plus. Ils profèrent des menaces sur les populations. Ce sont des colonnes qui se pavanent partout, la preuve ils attaquent nos soldats avec leurs mines
    Monsieur le president faites quelque chose, si les syndicats entrent en danse, vous aurez plusieurs fronts à gérer

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 10:33, par le choco En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Le Niger au moins montre des signes de bonnes gestion de son front en allant la ou il faut avec les bonnes résolutions. Chez nous il n’ya pas de véritable stratégie cohérente qui ait fait ces preuves en matière de lutte contre le terrorisme. une bande de bandits armées,qui harcèlent nos FDS, jour et nuits endeuillant leur famille, et reparte chez eux sans être inquiétés...pourquoi le territoire n’est pas mailler de sorte à les empêcher de rebrousser chemin sans y laisser leur peaux. Pourquoi se déplacent t ils aussi librement sur notre territoire et vont même très loin jusque dans le Bam. Il nous faut désormais penser a la stratégie des airs qui s’avère de plus en plus nécessaires. Quelques drones et deux bon avions de combats, un bon renseignement avec des frappes bien ciblées, voila la solution qu’il va falloir adopter contre ces fous qui écument nos contrées. Les drones devraient pouvoir les suivre après chaque attaques et identifier leurs gites de sortes que dans les heures qui suivent une action coordonnée au sol et dans les airs les neutralisent un a un. je crois que ca ce n’est pas inaccessibles a notre portée. il faut également mettre sur chaque poste avancer un système anti intrusion suffisamment efficace pour les voir venir et anticiper en fonction des modes d’attaques passes. Quelque choses peut être fait, il suffit de se donner les moyens et de responsabiliser les bonnes personnes. .

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 10:41, par Wendmi En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Je pense qu’on n’a pas besoin d’être un stratège pour comprendre qu’il faut que le Burkina prenne rapidement les dispositions idoines pour renforcer la présence des forces de défense et de sécurité dans les zones frontalières avec le Niger. Une réponse conjuguée avec celle des forces nigériennes permettrait de réduire très considérablement les capacités de nuisance de ces bandes armées et ca sera une occasion pour le Burkina d’en finir avec ceux qui sévissent dans la zone de Ouagarou-Bongou.
    S’il vous plaît chers décideurs, ne laisser pas drainer les choses pour se rendre à l’évidence après que les bandes armées ont fuit le Niger pour trouver replis dans les forêts burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 11:30, par vise En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    Continuez à dévoiler vos plans, et sur le net en plus. Faut être gosse ou assez ( ... ) je dirai. ils (les terroristes et autres) utilisent aussi internet.
    Ah ! j’ai oublié. c’est une façon de communiquer ; si non le peuple n’a point besoin de connaître les plans ou secrets si je peux le dire des FDS. plus de secret militaire donc !! Ce pays est merveilleux.
    L’Afrique, .
    .
    .

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 11:34, par j’aime mon plays En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    LE PRESEIDENT ROCK DOIT DECRETER L’ETAT D’URGENCE AUSSI.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2018 à 15:23, par GANDAOGO En réponse à : Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso

    A mon avis du côté du BURKINA il y a du travail qui se fait .
    on na pas besoin de publier quoi que se soit, on a besoin de résultat.
    Forces et courage aux FDS.
    Que DIEU vous protège.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum
Présumées exactions des FDS : L’opposition souscrit à l’idée du Gouvernement d’ouvrir une enquête
Burkina : 247 individus recherchés pour participation à une entreprise terroriste
Burkina : Le diocèse de Dori est sans nouvelles du Curé de Djibo depuis le dimanche 17 mars 2019
Burkina : Deux soldats victimes d’un attentat à la mine dans la Kompienga (Est)
Evénements de Kain et environnants : Le MBDHP veut une enquête de l’ONU
Neutralisation de terroristes en février 2019 : Le gouvernement rassure le MBDHP
Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires
Loroum : un commissaire de police tué dans une embuscade
Province du Yagha : un couvre-feu instauré du 7 mars au 20 avril 2019
Lutte anti-terroriste : L’État-major annonce une opération dénommée "Otapuanu" dans les régions du Centre Est et de l’Est
Terrorisme au Burkina et débat sur le CFA : Les coups de gueule du Front patriotique pour le changement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés