Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

« Lettres d’Afrique et autres Illusions » : Un recueil de souvenirs et de réflexions de Francis De Clercq

Accueil > En librairie • • mardi 27 novembre 2018 à 19h00min
« Lettres d’Afrique et autres Illusions » : Un recueil de souvenirs et de réflexions de Francis De Clercq

Dans la soirée de ce vendredi 23 novembre 2018 à Ouagadougou, s’est effectuée la dédicace de « Lettres d’Afrique et autres Illusions », 59 textes extraits de correspondances écrites par Francis De Clercq. La dédicace a eu lieu dans une ambiance conviviale, en présence d’amis, de membres de la famille et de collègues, venus encourager l’auteur. Parmi les personnalités présentes à cette soirée, Béatrice Damiba, ancienne journaliste et ambassadrice du Burkina Faso en Italie et à Vienne, et également ex-présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC), aujourd’hui à la retraite mais toujours active dans l’enseignement, l’ambassadeur de Belgique, Lieven De La Marche, et son épouse ont également rehaussé cet événement littéraire par leur présence.

« Lettres d’Afrique et autres Illusions » est, après un premier roman, le nouveau texte que publie Francis De Clercq aux éditions Elpore. L’œuvre a été dédicacée ce vendredi 23 novembre 2018 à Ouagadougou, en présence d’amis, de la famille et de collègues. C’est un recueil de lettres écrites à quelques correspondants depuis les différents lieux où l’auteur a séjourné en Afrique. L’œuvre compte 198 pages, repartie en 59 textes. Ayant pratiqué un temps le journalisme, écrivain occasionnel, Francis De Clercq écrit au gré des rares moments de calme et de liberté qu’il se trouve dans la vie active qu’il mène toujours intensivement.

Les thèmes traités dans cette œuvre mettent en exergue des images, des sons, des sensations de ce qu’il a vu, entendu et imaginé dans différents endroits où il a vécu en Afrique. On y découvre le parcours d’une vingtaine d’années de vie dans une dizaine de pays africains, de Dakar à Ouagadougou en passant par Cotonou, Lomé, Kinshasa, Mombasa, etc., par le biais de ces correspondances qui racontent anecdotes, voyages, situations, événements, lectures, ou encore des films et des moments de télévision qui l’ont marqué.

« Parfois, dit-il, elles peuvent être anecdotiques, mais il s’agit finalement d’échanger, avec mes correspondants et, aujourd’hui, les lecteurs de mon livre, des réflexions sur des éléments qui m’ont paru dignes d’intérêt. Le fil rouge qui parcourt ce livre, c’est ce qui montre la frontière entre le réel et l’irréel. C’est pour cette raison que ‘Illusions’ est présent dans le titre, parce que, parfois, on peut raconter des choses vraies comme, à d’autres moments, on expose des faits et événements sortis de l’imagination ».

Qui est Francis De Clercq ?

Francis De Clercq, sexagénaire, d’origine belge, aujourd’hui de nationalité burkinabè, est marié et père d’un enfant né au Burkina. Ingénieur mécanicien de formation, il a sillonné l’Afrique, principalement de l’Ouest, depuis 1981, dans le cadre de ses activités professionnelles dans le commerce et l’industrie. A partir de 2002, année de son installation à Ouagadougou, il s’est lancé dans la production et a créé la société des eaux minérales Barajii avec un partenaire burkinabè.

Francis De Clercq expliquant le contenu de son oeuvre à son hote , Béatrice Damiba

Et s’il continue aujourd’hui à proposer ses compétences dans ce domaine des boissons, outre cela, il s’est intéressé depuis 2008 à l’agriculture, en lançant le « Pôle agricole de Toussiana » pour mettre en valeur plus de 100 hectares de terres de cette commune du Sud-Ouest du Burkina Faso. Désormais, un projet d’agroforesterie, dans le mouvement agro-écologique actuel, destiné à préserver les sols menacés de stérilité par l’usage intensif d’engrais chimiques et autres pesticides, est en phase de préparation pour l’année 2019.

Toutes ces activités n’empêchent pas Francis De Clercq de préserver son intérêt pour ce qui se fait dans les domaines de l’art et de la culture. Et donc d’écrire des lettres à ses amis, ce que nous avons la chance de pouvoir lire aujourd’hui. « Un ensemble de récits qui racontent des moments vécus, souvent intenses, mis sur papier après les avoir analysés, et avoir réfléchi à ce qu’ils représentaient pour moi. Donc il ne s’agit pas seulement de récits, mais aussi de l’approfondissement intellectuel qu’ils génèrent. Cette œuvre raconte un parcours d’une vingtaine d’années. La première lettre, datant de l’an 2000, a été envoyée depuis Dakar ; la dernière a été écrite tout récemment, en 2018, à Toussiana au Burkina Faso. Ce qui m’intéresse lorsque j’écris, c’est d’amener à la réflexion celui qui me lit et donc d’espérer que ce lecteur y trouve du plaisir, que son attention s’éveille et peut-être aussi qu’’il aille plus profondément dans sa propre réflexion », explique l’auteur.

A signaler encore qu’avant les « Lettres d’Afrique et autres Illusions », Francis De Clercq a publié, en 2002, « Le Principe de Rogier », une approche philosophique du thème de la beauté, élaborée à partir du récit d’un voyageur parti de Cotonou pour se rendre au pays Dogon, en passant par Lomé, Bobo-Dioulasso et Djenné.

« Lettres d’Afrique et autres Illusions » est disponible sur commande par email auprès des Editions Elpore, elpore.01@gmail.com. Livraison à Ouagadougou. Prix : 12.500 F CFA.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Littérature : Les conseils de Gombraogo Ouédraogo pour « bien vivre en famille et en société »
Littérature : Le frère Victor Zongo partage le « Souvenir d’un élève »
En librairie : « Démocratie par le bas et politique municipale au Sahel », un ouvrage analyse la communalisation au Burkina Faso, Mali et Niger
Littérature : l’ancien DG de la police nationale Paul Sondo publie « L’aube du sort sacré »
Littérature : Maiga Assetou Wendyam publie « L’exil de l’amour »
Littérature : Issa Sawadogo constate que « L’homme a perdu la raison »
En librairie : Clément Zongo signe « Moah, le fils de la folle »
Littérature : « Y a-t-il un cap’tain dans l’équipe ? », le nouveau livre de Nazi Kaboré
Insurrection populaire d’octobre 2014 : « Les trahisons » révélées par Atiana Serge Oulon
Insurrection populaire de 2014 : Les Trahisons révélées par Atiana Serge Oulon
Développement personnel : Ibrahim Sawadogo présente l’« Abondance illimitée »
« Lettres d’Afrique et autres Illusions » : Un recueil de souvenirs et de réflexions de Francis De Clercq
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés