Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | OLO • mercredi 14 novembre 2018 à 09h30min
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »

L’affaire avait commencé à faire du bruit, surtout dans le milieu politique. Dans sa parution du vendredi 9 novembre 2018, le doyen des quotidiens privés au Burkina, L’Observateur Paalga, est revenu sur cette affaire en rappelant que les responsables du « parti du lion », l’UPC, étaient toujours en attente de leur récépissé, suite au dernier congrès tenu du 20 au 22 juillet 2018.

Les textes nationaux en la matière requièrent un renouvellement de récépissé après chaque congrès (instance suprême des partis politiques), les responsables de l’UPC auraient déposé, le 13 août 2018, au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, une demande à cet effet. Seulement, la procédure aurait rencontré de petits chichis. Si fait que le 26 septembre, le parti a été invité à procéder à des corrections de deux articles de ses statuts, parce qu’étant « contraires à la Constitution ».

Chose qui aurait intrigué les dirigeants de l’UPC, pour qui le ministère de tutelle outrepassait par-là son rôle, se substituant au Conseil constitutionnel pour décider de la non-constitutionnalité des textes. Néanmoins, les deux articles incriminés auraient été reformulés et le dossier redéposé le 9 octobre dernier.

« Rabi Yaméogo, secrétaire général national du parti, qui a récupéré au ministère l’ancienne demande, a constaté qu’un document de deux pages a été glissé dans les dossiers, sans doute par erreur. Ledit document, dont nous avons obtenu copie, est intitulé comme suit : ‘Liste des dispositions prises lors du congrès de l’UPC qui sont de nature attentatoire contre les membres du groupe UPC-RD’.
Ce qui laisse penser que les observations sur les deux articles, supposées faites par les agents du MATD, seraient en réalité l’œuvre des frondeurs de l’UPC-URD. Si tel est le cas, il faut dire qu’il y a une sorte de délit d’initié », pouvait-on lire dans les colonnes de L’Observateur Paalga.

Approchées ce mardi, 13 novembre, des sources de la direction politique de l’UPC ont confié que le parti « a finalement obtenu » le récépissé le 9 novembre dernier. « Nous avons eu le récépissé le 9 novembre (je crois), après que la presse a soulevé l’affaire », a déclaré l’interlocuteur, ajoutant un bref commentaire : « Je pense que le récépissé même était prêt, mais on ne sait pas pourquoi ils ont laissé ça traîner. Je pense que la sortie de l’écrit a précipité les choses ».

Pour cet autre responsable du parti, « certes le récépissé est obtenu, mais n’empêche que la question de fond demeure ». En clair, pour ce dernier, la vraie interrogation est celle de savoir ce qui se cache derrière cette situation.

Le parti entend-il donc entreprendre des actions pour faire la lumière sur cette affaire ? Même si cette question n’a pas trouvé réponse auprès des interlocuteurs, tout porte à croire que l’affaire pourrait connaître des rebondissements, ne serait-ce que politiques.
A suivre donc !

OLO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier ministère : Le conseil d’orientation de l’ASCE/LC présente ses activités au chef du gouvernement
Examens scolaires : « Nous ferons l’état des lieux pour déterminer ceux qui verront leur année scolaire blanchie », informe le ministre Stanislas Ouaro
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »
Le ministre de la communication au sujet du général Bassolé : « Si son conseil estime qu’il y a nécessité qu’il soit ré-évacué quelque part, il va l’être »
Dr Ablassé Ouédraogo aux populations de la Sissili : « Jusque-là, le développement a été une conception du sommet à la base … »
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés