Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat. Jean-Jacques Rousseau» 

Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • samedi 20 octobre 2018 à 17h00min
Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

En visite dans la capitale burkinabè, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de France, Jean-Yves Le Drian, a procédé à l’inauguration, ce 19 octobre 2018, de la Maison de la jeunesse et de l’innovation. Il l’a fait avec son homologue Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Burkina. Baptisée « La Ruche », cette maison est la concrétisation de la promesse du président Emmanuel Macron, le 28 novembre 2017, lors de son discours à l’université Ouaga 1 Pr-Joseph-Ki-Zerbo. Ce nouvel espace se veut un lieu de bourdonnement d’idées, de projets d’une jeunesse innovante, suffisamment outillée pour relever les défis de développement.

« Je suis très heureux que nous soyons au rendez-vous des engagements du président de la République (française) », s’est réjoui le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de France, Jean-Yves Le Drian.

En effet, lors de son discours le 28 novembre 2017 à l’université Ouaga 1 Pr-Joseph-Ki-Zerbo, Emmanuel Macron avait promis de doter la capitale burkinabè d’une Maison de la jeunesse africaine, qui sera le point d’entrée de la mobilité croisée et accessible à tous, en plein cœur de la ville. C’est désormais chose faite, depuis ce 19 octobre 2018. La nouvelle enceinte est située à proximité de la Direction générale de la police nationale.

La Ruche, c’est son nom. Elle accueillera France Volontaires, qui pourra recevoir chaque année 800 volontaires ; Campus France dont l’espace à Ouagadougou accompagne les étudiants burkinabè dans leurs démarches d’études en France ; le Campus de l’innovation de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), qui pourra y développer certaines de ses activités de recherche scientifique où l’innovation et l’entreprenariat se rencontrent ; Canal France international (CFI) qui s’installera de façon permanente au Burkina Faso.

La Ruche va également abriter un espace de travail ouvert dénommé le « Tiers-lieu » pour faciliter les rencontres entre les organismes de recherche, les entreprises, les associations, mais aussi les étudiants, les innovateurs, les incubateurs, les financeurs et les artistes.

Alpha Barry a salué cette promesse tenue du président français qui permettra de rassembler toutes les initiatives en direction de la jeunesse. La Ruche qui va « réunir en un même endroit des milliers de jeunes et leur permettre, par le biais de l’Institut de recherche pour le développement, Campus France et France Volontaires, de bénéficier de l’accompagnement dont ils ont besoin dans leurs démarches académiques, leurs orientations professionnelles et dans la formation et la conduite de projets innovants, est une approche nouvelle qui tiendra toutes ses promesses », a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.

Son homologue français n’en dira pas moins quand il soutient que la Maison des jeunes talents permet de réunir, en un même lieu, différents acteurs, opérateurs, pour permettre à la créativité de s’exprimer, à l’innovation d’être au rendez-vous, à l’imagination de provoquer des initiatives diverses.

Comme une véritable ruche, Alpha Barry a souhaité que le nouvel espace, de par ses animateurs, travaille à produire du bon miel. L’image est partagée par Jean Yves Le Drian qui, à son tour, a espéré que le bourdonnement propre aux ruches sera de mise dans cette maison nouvellement inaugurée. « Par son bourdonnement d’idées et de projets au service des start-up, mais aussi en accueillant, en étant un lieu de gestation pour l’éclosion d’un essaim de jeunes talents du Burkina Faso, cet espace de services donnera un peu plus encore corps au souhait partagé des autorités de nos deux pays », a dit le ministre français.

Après la coupure du ruban marquant l’inauguration officielle de la Ruche, les autorités et les invités ont visité les différentes composantes de l’infrastructure.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 20 octobre à 21:51, par Rawbiiga En réponse à : Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

    Belle initiative certes, mais j’ai l’impression que la "ruche" permet à la France de "caser" ses chômeurs et de faire semblant "d’aider" les jeunes Africains. Quelle intelligence !

    Les premiers recrutements que j’ai vus sont français, comme quoi l’Afrique ne dispose pas de personnes ressources capables... Bravo !

    Répondre à ce message

    • Le 21 octobre à 15:01, par Abob En réponse à : Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

      Bien vu Rawbiiga. C’est absolument bien fait pour nous africains et burkinabè en particulier. Tant que la bêtise, la naïveté, la tendance à la mendicité face aux occidentaux... ne nous quitteront pas, les occidentaux (plus malins que nous) viendront toujours caser leurs nombreux chômeurs qui viennent faire la pluie et le beau temps chez nous en nous prenant de haut, en nous infantilisant peu ou prou, en nous exploitant nous faisant bosser pour eux sur notre propre terrain. Tout cela au nom de l’aide au développement, puisque nous ne savons jamais rien faire par nous-même pour nous développer sans que les autres ne nous tiennent la main. Il y a longtemps que la France fait bosser ses chômeurs en Afrique via la coopération et via tout ce qu’on appelle "l’aide au développement". Qui est fou à part nous ? Les autre nous exploitent car ils le peuvent !
      Beaucoup de ces chômeurs français et/ou européens qu’on case chez nous avec gros salaire, grosse villa, piscine, gardien, boy-cuisinier, bonne à tout faire, sont parfois pour les mieux lotis d’entre eux, bénéficiaires du RSA en France (Revenu de Solidarité Active, un minimal social). Ils sont dans de nombreux cas, très loin d’avoir les diplômes et qualifications qu’on exigerait d’un burkinabè pour le même poste. Pendant ce temps, nous applaudissons niaisement comme toujours : vive la coopération. Merci la France, merci la Françafrique, merci l’Europe, Merci l’Asie, merci, merci, c’est une bonne initiative et patati et patata. Les européens "nous aiment" pour notre naïveté très africaine !

      Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 09:29, par Mèrepatrie En réponse à : Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

    J’admire ces blancs qui savent prendre de la longueur, anticiper dans le sens de leurs intérêts, nous aider peu récolter gros,... ’’ Vive la coopération. ’’

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 17:00, par Yacouba L’Africain En réponse à : Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

    L’Esprit Français : s’il vous plait en quoi la relocalisation des structures d’influence d’un pays en un seul endroit (La Ruche, accueillera France Volontaires, Campus France le Campus de l’innovation de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ; Canal France international (CFI)) constitue-t-il la tenue de la promesse de Macron de construire une Maison de la Jeunesse et de l’Entreprenariat dédiée à la Jeunesse Burkinabé et Africaine. En tout cas ce n’est pas l’idée que moi j’ai d’une maison de la Jeunesse Africaine. Mais vu que c’est ce que la France appelle Maison de la Jeunesse nos "Elites" politiques et académiques applaudissent et excellent dans le mimétisme comme le disait Pr Ki-Zerbo. Cette relocalisation sur un seul site et juste à coté de son ambassade est avant tout une exigence sécuritaire pour la France, qui ce faisant facilite la gestion sécuritaire de ces instruments d’influence dans le Pays et la Sous Région. SVP appellons la chose par son nom et respectons la Jeunesse Burkinabé et Africaine.
    Monsieur le Ministre BARRY dites à Rock que Macron doit (promesse est une dette) toujours à la Jeunesse une maison et nous la voulons dans une approche participative et inclusive de sa conception jusqu’à son fonctionnement. Cette maison sera ce que la Jeunesse souhaite qu’elle soit. Nous ne voulons pas de préfabriqués ou de prêt à porter.
    Yacouba l’Africain
    "Afrique mon Afrique, Afrique des fiers guerriers de la savane ancestrale ; Afrique que chante ma grand-mère au bord de son fleuve, je t’ai toujours connu et mon regard est plein de ton sang"

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 10:43, par Lincoln Six Echo En réponse à : Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

    Franchement, ce sont les français qui vont venir mettre une maison de la jeunesse. Nous sommes toujours aux abonnés absent des grands tournants. Surtout en ce qui concerne l’innovation. Cette ruche va siphonner les idées des meilleurs parce ce que les promoteurs n’auront pas les moyens. L’IRD est un centre de recherche espion. Savez-vous que l’IRD a des projets de recherche où ils prennent les données de prélèvement sanguin sur nos populations sans qu’on ne sache exactement pour quelles fins ? Demander aux agents de santés...
    Et les burkinabè n’ont pas encore fait le lien entre attaques terroristes et venues sur le territoire ouest-africain de ministre français. Franchement on n’est pas fort en analyses de données ou d’évènements... Chaque fois qu’un ministre français pointera son nez on sera harceler ! Avez-vous écouter le discours de Jean-Yves Le Drian lors de l’ouverture ? Il semble être venu plus pour le terrorisme(combien Mr Roch payera la facture des interventions passées et futures...).
    Continuons tous de jouer à la politique de l’autruche.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 21:28, par RAKKAR En réponse à : Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

    Une "Ruche" où un espace a été baptisé "Tiers lieu" qui symbolise toujours l’esprit du colonisateur. Un peu de considération pour nous.
    Je propose qu’on débaptise de cet espace "sous l’arbre à palabre"

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre à 17:31, par caméléon En réponse à : Maison de la jeunesse et de l’innovation : Une « Ruche » en pleine capitale

    Belle analyse internaute Abob ;tout comme au temps de l’époque coloniale, nous applaudirons béatement toujours les grands toubabs ; comme quoi le sous développement est psychologique ! A quand la coupure du cordon ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gouvernance démocratique au Burkina : L’ambassadeur des Etats-Unis et le porte-parole de l’opposition échangent autour des préoccupations nationales
Chine : un partenaire de confiance pour l’avenir
L’Union européenne et le Burkina Faso renforcent leur coopération
Complexe W-Arly-Pendjari : Le Bénin, le Burkina et le Niger harmonisent les vues dans la gestion de ce patrimoine mondial
64e anniversaire de la Libération nationale de novembre 1954 : L’Algérie rend hommage aux martyrs de l’indépendance
CEDEAO : Bientôt une feuille de route pour faciliter les échanges économiques
Le président Georges Weah attendu à Ouagadougou
Conseil des droits de l’Homme de l’ONU : l’élection du Burkina, une « victoire de la diplomatie »
Brillantes perspectives pour la coopération entre le Chine et le Burkina Faso
Coopération canado-burkinabè : La gouverneure générale, Julie Payette, visite des infrastructures éducatives
Salon international de la coopération pour le développement (SICOD) : Un cadre pour redorer l’image du Burkina
Burkina : La gouverneure générale du Canada élevée au rang de la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés