Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 11 octobre 2018 à 23h45min
Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a été reçu au siège de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le 09 octobre 2018. Après trois heures d’échanges, les deux parties semblaient enfin s’être comprises, à voir les sourires (http://lefaso.net/spip.php?article85830). On pensait donc la crise passée. Que nenni ! Ce 11 octobre, le parti du lion a convoqué la presse pour « une déclaration importante ». Au cours de cette rencontre, l’UPC réaffirme ses positions et dit tout son soutien aux commissaires de la CENI, membres de l’opposition. Ci-après la déclaration liminaire lue par Adama Sosso, 2e vice-président du parti.

« A travers la présente conférence de presse, nous voudrions vous faire le point de notre rencontre avec le Président de la Commission électoral national indépendante (CENI), le mardi 09 octobre 2018 dernier en ces mêmes lieux. Nous voudrions par la suite réaffirmer notre position, en ce qui concerne la situation qui prévaut actuellement à la CENI. Ceci, en vue de lever tout équivoque liée à la visite du Président de la CENI.

Mesdames et Messieurs,

L’Union pour le Progrès et le Changement a reçu, à sa demande, le Président de la Commission électorale nationale indépendante le mardi dernier. Monsieur Newton Ahmed BARRY, accompagné de quatre de ses collaborateurs, est venu échanger avec l’UPC sur les griefs qui auraient été portées contre lui lors de la conférence de presse du parti tenue le 06 septembre 2018.

Les échanges du jour ont porté sur les questions du fichier électoral, de la plate-forme d’enrôlement proposée par M. Newton Ahmed BARRY, de la crise à la CENI, du vote des Burkinabè de l’étranger, etc. Au cours des échanges, les représentants de l’UPC ont déploré certaines prises de position du Président de la CENI sur des questions qui ne sont pas toujours discutées à l’interne avec ses collègues commissaires. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la rédaction d’un mémorandum par les commissaires de l’Opposition. Le climat qui y est dépeint n’est évidemment pas de nature à rassurer les parties prenantes au processus électoral.

La plate-forme, selon le premier responsable de la CENI, n’est qu’une proposition et un projet qui sera finalisé dans sa conception le 30 octobre 2018. Le Président de la CENI a informé les représentants de l’UPC que, après cette date, le projet sera expérimenté pendant deux semaines dans la région de l’Est. De nombreuses réserves ont été émises par l’UPC. Et les réponses qui ont suivi ne rassurent pas notre parti. C’est pourquoi le parti réaffirme ici et maintenant les positions qu’elle a toujours défendues aux côtés de l’Opposition politique.

- L’UPC rejette la plateforme d’enrôlement proposée par le Président de la CENI, parce que cette forme d’enrôlement par SMS et par appels téléphoniques ouvre la voie à une fraude électronique massive. La plateforme, testée ou pas, ne nous inspire pas du tout confiance. Aussi, nous la rejetons fermement.

- L’UPC continue de rejeter le Code électoral, notamment en ses dispositions traitant du fichier électoral, et en ses dispositions excluant la majeur partie des Burkinabè de l’extérieur du processus électoral ;
- L’UPC affirme son indéfectible soutien aux Commissaires de l’Opposition à la CENI, qui se battent constamment pour garantir la transparence et l’équité des futures échéances électorales.

- Enfin, dans cette lutte contre les réformes unilatérales du Code électoral, l’UPC invite se militants et l’ensemble des citoyens à se joindre à l’Opposition politique, pour combattre ce recul démocratique.
Chers amis de la presse, c’est tout pour la déclaration liminaire. Merci pour votre constante attention. Nous sommes disponibles pour répondre à vos éventuelles questions ».

Vos commentaires

  • Le 12 octobre à 03:55, par War En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Merci pour cet eclairage qui permet de clarifier la situation.le petit newton doit soit demissionner de son poste de presid soit abandonner l’idee farfelue des sms qui a deja cree une crise post-electorale au mali.le vote n’est pas obligatoire et chacun s’inscrit volontairement a la ceni.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 07:07, par Kô-tigui En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Bonjour

    Mais Monsieur Sosso, tu veux nous prendre pour des cons ou quoi ? Tu sors gaillardement devant toute la presse, nous dire que vous vous êtes compris, et sous la pression de Zeph, tu fais un retropédalage pour nous sortir des choses autres que ce que tu disais rien que la veille.
    Tu as même le courage de dire que "on s’est compris, ne signifie pas qu’on est d’accord".
    Les commissaires de la CENI sont pour le peuple, et non un parti.
    Tu vas nous expliquer ça en temps opportun

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 10:43, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

      - Kô-tigui, avec ce langage envers Sosso comment veux-tu qu’on te prenne au sérieux ? Soit sérieux toi-même d’abord. Vraiment certains burkinabè, c’est pas la peine. Politique n’est pas haine mon frère et ressaisit-toi.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 12 octobre à 13:56, par pluvio En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

        Kôrô

        Il ne mérite pas mieux que ce type de message de haine. Savez vous que nous nous sommes battus pour qu’il soit là où il est, vous n’alliez pas dire cela !
        Kôrô, toi même tu sais qu’un adulte ne doit pas s’infantiliser comme ça ! J’ai été très déçu par ce double langage que je suis très énervé contre ce type là. Il faut s’assumer Kôrô, et comme vous les anciens vous l’enseignez, la parole donnée est sacrée !
        Il ne faut pas se dédire, il faut s’assumer, c’est ça notre intégrité.
        Ceux qui ne s’assument pas ne méritent pas le respect, la considération.
        C’est ce que vous nous avez enseigné, Papa Kôrô Yamyélé.
        Ce revirement à 90° veut dire simplement que le patron a tiré les oreilles pour que 24 heures après, il nous raconte autre chose.
        Je comprends maintenant la séparation qui est intervenue avec certains lieutenants, et je pense à Tonton Lona Charles !

        Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 07:11, par pluvio En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Bonjour

    Je constate que Ablassé commence à être mieux que Zephirin et ses marionnette de Sosso et Zerbo.
    Et lorsque je note que nous sommes de la même zone, je suffoque !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 07:34, par Peut être moi un jour En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Mauvaise foi ou Incompréhension ? Il ya 2 jours bcp ont clamé BRAVO à l’UPC et la CENI d’avoir accorder les violons. Mais que se passe-t-il ? Apparemment nous n’avons rien compris !!!
    le 10 octobre, j’écrivais ceci. JE CITE (copier /coller) :
    "" 6. Le 10 octobre à 08:20, par Peut être moi un jour En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons
    BRAVO au président de la CENI qui a initié cette démarche louable qu’il faut étendre à l’ensemble des partis politiques intéressés !
    Si Zeph était à cette réunion, les violons n’allaient pas s’accorder aussi vite ! Son absence a fait avancer les choses car les uns et les autres ont parlé librement et la clairvoyance s’est installé !
    Je dis cela, ce n’est pas en particulier pour Zeph, mais c’est en général pour presque tous les chefs de partis. Quand le chef parle avant les autres, en donnant son point de vue, tous ceux qui vont prendre la parole à sa suite ne feront que camoufler leurs propres idées et appuyer l’idée du chef. C’est ainsi que les débats sont menés dans les instances de décision des partis politiques et pire encore à l’AN !
    FIN DE CITATION.

    Cette déclaration de l’UPC prend à contre pied le récit du 10 octobre.
    Ainsi vous me donne raison que si le chef Zeph était à la réunion, les violons n’allaient jamais s’accorder ? C’est ça la politique ? Voilà c’est pourquoi j’hésite à m’y engager. Dire quelque chose de son cœur et après avoir eu l’avis de chef, ressortir dire un peu le contraire sans avoir le courage de dire je me suis trompé ou alors de faire un droit de réponse à l’article de Faso.net (si c’est le journaliste qui a mal transcrit !!

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 11:29, par Mafoi En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

      Moi aussi le 10 octobre,je disais ceci :
      Le 10 octobre à 04:45, par Mafoi En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons
      J’ose espérer qu’enfin l’UPC va se désolidariser de ces jusqu’au-boutistes que sont le cdp,l’adf/rda et autres qui comptaient sur la carte consulaire pour opérer un hold up électoral à partir de la CI.D’ailleurs l’UPC a intérêt car il y va de sa survie mais avec son président manipulable,il ne faut pas se réjouir trop vite
      Et voilà que ce qui devait arriver,arriva.Zeph est perdu et ce que je redoute va se produire aux prochaines élections à savoir que l’UPC se fera manger tout cru.Si elle arrive à glaner un député,ça sera un exploit et pour le fauteuil de Kossyam,Zeph peut faire une croix là dessus,même si le bon Dieu lui donne encore 100 ans à vivre,il ne l’occupera jamais.Il a montré ses limites politiques par ses pitreries,ses zéphirinades dépensant du même coup un certain Ablassé Ouédraogo pour ses ablasseries

      Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 07:45, par Sonssin En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Je comprend pas on dirait l upc n a pas ecoute ses amis de la CODER oubien vous senter votre defaite en 2020 avek la monter en puissance du cdp on vous vois venir donc parler au nom de l upc.. tous vos cadres sont parti a cause de votre manque de vision regarder bien ceux qui sont en face . Je suis convaincu que c est zeph qui manipule toujour ces marionette dans tout ca c est zerbo qui me fait pitier parceque a bobo je pense plus pour lui aulieu de venir prouver aux bobolais a traver quelques realisation non ces des conferences de presse contre d autre qui sont entrain de prouver sur le terrain .laisser nous tranquille il falait gagner contre le president Rock by by upc

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 08:16, par KARL En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    L’opposition doit restée constante dans la lutte, le vrai peuple doit accepter la lutte et la bataille, la victoire est proche. Évitons donc toutes les compromissions.
    NAB est un danger pour la démocratie.

    KARL DU FASO

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 08:46, par LE RUSSE En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Les élèves se sont fait tirés les oreilles par le maitre mais a ce que je sache cette position ne n’arrange pas l’UPC parce que mis à part l’ITALIE ce partie n’as rien à gagné dans les autres pays. En rci par exemple que je connais bien c’est seulement les quelques bissa qui sont UPC, peut être que l’UPC veut faire gagner le CDP pour des raisons que j’ignore.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:02, par Adoume En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    C’est quoi ça encore !!! Du tâtonnement ? Zeph ton parti est mal géré ! Tu penses être une alternative à la gouvernance de Roch ? Nonnnn ! UPC en chute libre. 2020 est perdu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:14, par bod En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    A quoi joue donc l’UPC ? Dire au peuple que "vous vous êtes compris" et rétropédaler pour dire autre chose quelques jours après. Heureusement que Barry s’est gardé de parler après la rencontre CENI-UPC ! Ont ils rencontré la colère de Zeph ou quoi pour ce retournement spectaculaire ? Même le Samo ZERBO qui semblait se montrer rigide dans ses idées est tombé dans le panneau. Dans l’hypothèse que ce trio a été rudoyé par le Maitre à penser de l’UPC pour ainsi les jeter en spectacle dans cette conférence de presse où visiblement ils avaient des difficultés pour dire à peu près le contraire de ce qu’ils ont dit au peuple deux jours avant, il conviendrait de dire à Zeph, ce que d’ailleurs les Oually, les Simboro etc. lui ont déjà fait remarquer, d’être moins directiviste ! On ne gère pas les membres de son parti comme ses "gosses" !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:19, par DIASPO En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Messieurs de l’UPC, chaque fois vous ramez à contre-courant. Ce qui veut dire que jusque là vous ne savez toujours pas sur quel pied danser. Messieurs de l’opposition, dites nous en quoi les dispositions dont vous évoquez excluent la majeur partie des Burkinabè de l’extérieur du processus électoral. Au contraire c’est vous qui cherchez à les exclure sinon à remettre en cause le vote de la diaspora en 2020 avec vos histoires de cartes consulaires. Si c’est cela, nous de la diaspora n’allons pas vous faire un cadeau. La carte consulaire n’a jamais été fiable, donc par conséquent son exclusion nous va droit au coeur. Ne venez pas nous pomper l’air ici avec vos agendas cachés. Nous sommes prêts à accompagner le Président du Faso dans sa décision de rendre effectif le vote de la diaspora en 2020, et attendons impatiemment la mission de l’ONI pour la délivrance des CNIB au profit de ceux qui n’en ont pas. Que Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:45, par PETI LOBI En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Le pays est mort avec un président qui n’a jamais fait réussir une institution qu’il a dirigée. Toutes les institutions que ce dormeur à dirigées ont toujours plongé. Présentement il dirige le Burkina et le Burkina plonge. Il se résume à inaugurer des routes de 1 km, des ponts où 2 véhicules ne peuvent pas se croiser (Mouhoun, Boromo) et d’autres qui s’effondrent 24 heures après construction PPP.

    Regrettable d’avoir un tel président. C’est le Burkina en arrière encore pendant 100 ans. Le MPP, est une arnaque politique nationale. La voie est ouverte vers une élection avec fraude en pompe. L’UPC n’y cèdera pas d’un iota. Les jeunes de l’opposition la rejetteront cette élection et le pays prendra feu. Les forces du mal en profiteront. La fausse communauté internationale enverra une force d’interposition parce ce machin de G7 n’y pourra rien. Le Burkina deviendra Liberia pour longtemps. Et le président dormeur se reposera au Togo.
    Jeunes du pays si vous suivez aveuglement ce juste pour d’hypothétiques miettes , votre avenir est en péril.Voyez combien vous êtes dans le chômage, dans des conditions de scolarisation pénibles. Les universités sont dans le noir, Voyez un peu à l’UO. Seuls les enfants des riches peuvent encore faire un peu l’école. Mais dans l’ensemble, vous n’avez pas d’avenir avec le MPP.

    L’UPC est le dernier rempart qui reste. Son président n’a rien a démontrer à qui que ce soit au plan national de part ses connaissances, son expérience, son aura, sa droiture et même au plan international. Il est la mauvaise conscience de ceux d’en face, des vaux-riens, des déphasés, des déglingués qui meurent de jalousie. Il semble que le Premier ministre KABA le maïs a lancé le défi d’un débat public aux leaders de l’opposition et que ZEPH a pris. S’il vous plait, messieurs les journalistes du Burkina, faites tout pour que le match ait lieu. Il n’a qu’à demandé au Professeur Maiga Alkassoum comment Dabiré Bounoudaba l’a chicoté. Lui il en a pris pour son grade de prof. Il ne va plus recommencé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:51, par fonction En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    vraiment on a du mal à suivre ces gars la hier ils disaient on sest compris aujourd(hui c’est autre langage mais il fallait dire a Barry hier qu’il etait un frein à la democratie et en direct vous alliez vous expliquer pour vous comprendre mais vous souriez et declariez on s’est compris et resortitr tenir un autre langage c’est pas serieux mème humainement mais le peuple n’est dupe peut ils preparent les argument de contestation " du un coup KO
    du MPP en 2020

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:53, par SAA En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Adama SOSSO, ZERBO et autres, franchement vous faites pitié.
    Non seulement le code électoral est voté et aussi vous avez eu le privilège et l’honneur de recevoir le président de la CENI pour vous expliquer son projet.
    Alors, je fais les observations suivantes :
    1) soit vous êtes incapable de comprendre quelque chose malgré les explications et là vous êtes des nuls ;
    2) soit vous etes des pliticiens pyromane prets à enflammer le pays,
    3) soit vous savez que votre projet de 2 baobabs n’est plus en votre faveur ;
    4) soit tout simplement, foutez-nous la PAIX.
    Bandes d’incapables, vous faites honte au peuple tout entier dans vos sorties laconiques, nauséabondes.
    Monsieur ZERBO et SOSSO dites à ZEPH qui n’a pas le courage de sortir nous pondre ces vomissures qu’il n’est pas le premier politicien qu’a connu le BURKINA et il ne sera pas non plus le dernier.
    C’est quoi votre problème enfin ? Aussi, au cas ou vous ne le savez pas, il y a d’autres travail qui nourrissent son homme autres que la politique de bas échelle que vous nous pondez à chaque fois que vous ouvrez la...
    Franchement du n’importe quoi. Est-ce que les autres parti ont eu cette honneur d’avoir des explications relative aux votes que l’UPC ? ou bien vous vous sentez supérieur aux autres si ce n’est dans la médiocrité. N’importe quoi.
    Pour finir, si vous n’avez aucun respect pour vous-même, respectez le peuple BURKINABE.
    êtes-vous les représentants des Burkinabè de la diaspora pour polluer l’atmosphère à chaque fois que vous ouvrez la ....?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:06, par LA LUMIERE En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    FINALEMENT QU’EST CE VOUS VOULEZ. VOUS ETES INCOMPRIS PAR LE PEUPLE.JE SUIS SUR QUE MÊME SI VOS PROPOSITIONS SONT ACCEPTÉES DANS LEUR GLOBALITÉ VOUS SORTIREZ NOUS DIRE QUE VOUS ETES CONTRE CES MÊMES PROPOSITIONS FAITES PAR VOUS. J’AI L’IMPRESSION QUE OPPOSITION POUR VOUS C’EST DIRE TOUJOURS FAUX MÊME CE QUI EST VRAI OU VÉRITÉ. DANS CETTE VISION RADICALE DES CHOSES JE NE VOIS PAS COMMENT VOUS POUVEZ DIRIGER UN PAYS VERS SON PROGRÈS ET SON DÉVELOPPEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:10, par coalusion En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Pardon les membres de l’upc, soyez honnête avec vous même. Faut pas nous trimbaler là ou vous ne savez pas.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:16, par SAA En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Adama SOSSO, c’est pas de ta BOUCHE que ces propos ont été tenu les jours précédents ? « Comme vous le constatez, nous n’avons pas des visages crispés. Nous avons reçu ce matin l’institution chargée de l’organisation des élections, la CENI. Vous avez suivi dans la presse qu’à un moment donné, nous avions des divergences de vue sur certaines questions. Et comme on le dit, c’est de la discussion que jaillit la lumière », a indiqué Adama Sosso, deuxième vice-président de l’UPC, au sortir de l’entretien.
    Un homme politique qui dit des choses et à 24 heures il redit autre chose. Ce sont des gens comme vous qui vouliez gouverner ce pays ? Vous avez manqué l’occasion de garder une fois de plus le silence. Cette sortie en est de trop sur votre vision du code électoral et témoigne de votre volonté de CONTESTER les résultats au soir des élections mais c’est peine perdu. Vous allez même perdre le poste de CHEF DE FILE DE l’OPPOSITION en 2020. Copié ce poste et archivez le au sein de votre partie et on se donne rendez-vous pour 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:39, par garkou En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    C est vraiment la honte pour ces UPCistes surtout que je croyais a la vision du jeune Samo Zerbo mais il est plus null que tout le reste. Que voulez vous qu on fasse ? Le Burkinabes de RCI sont des mossi, gourounsi et peu de Sam et Bissa et votre probleme est ou ?. Vous croyez que les Burkinabe dans les champs de cafe et de cacao vont aller voter mieux que ceux du BURkina Faso ? Le plus grand gagnant de cet embrouillement de UPC cest le CDP. Jusqu a la fin du monde ce n est pas un Zeph qui va gagner la presidence au BF. Attendons 2020. Quand on s apprete pour supporter un parti c est la deception au bout du contre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:50, par denco En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    je vous avais dit zep n’est pas politicien .il ne fait que se rabaisser . il sera une echelle pour le cdp , la nafa ….. allons seulement en politique les tergiversations contre nature se paye cash.
    wait and see .

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:16, par Nungbiga En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Bonjour, cette classe politique fait honte à notre pays aujourd’hui. Hier on était fier d’être appelé Burkinabè. Aujourd’hui c’est le contraire.
    Ablassé que tous critiquaient hier est aujourd’hui vu comme la seule personne qui dit vrai, qui est constante dans ses déclarations et par conséquent la seule personne crédible pour une alternance.
    Que veut cette opposition au juste ? Parvenir à tout prix au pouvoir, même s’il faut tout casser. Mais vous aurez en face de vous un peuple qui n’est pas prêt à tout casser. Nous aspirons tous à un changement radicale, mais pas avec des politiciens de ce genre.
    L’UPC est en train de tout perdre. Pourquoi ce parti joue aujourd’hui le jeu du CDP ?
    Je vous donne RDV au lendemain des votes de 2020 quand le CDP va prendre la tête du CFOP. C’est là que l’UPC va regretter d"être né. Du n’importe quoi ! Bye

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:37, par L’homme de réo En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    L e vieux SOSSO est de bonne foi. Ce sont les MOUSSA ZERBO et les ZEPH qui l’ont coincé à faire ce revirement de 90 degré. Ils sentent déjà leur défaite en 2020 d’où cette haine envers le pauvre Newton Ahmed BARRY. Mais on vous tien à l’œil ; on connait déjà votre plan en gestation. Apres c’est pour sortir yada-yada au soir du 2020 comme à la MAURICE KAMPO au CAMEROUN s’auto-proclamer PRESIDENT.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:49, par L’homme de réo En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Vous comprenez maintenant pourquoi les SIMBORO et autres au plié bagages. Voilà des choses que les LONA Charles OUATTARA ne vont jamais accepter. Apres des échanges avec une structures comme la CENI ; on sort on fait une déclaration officielle ; et en moins de 24h on fait un revirement de 90dégré. Pauvre SOSSO..! ZEPH ou la pensée unique !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:16, par sai En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Les élèves se sont fait tirer les oreilles par le seul maitre à bord qui dicte sa loi. Les partis individuels, à bas !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:29, par sniper En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Sacrée UPC. Si l’on recherche une bonne référence burkinabè en matière de versatilité, elle est bien là. Ici-là, une chose déjà dite et bien dite n’est pas dite !

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:36, par YIMOAGA En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Voyez que les 13 députés frondeurs auront gagner raison ? Imposer sa volonté personnelle à des élus de ton parti ? Louis Hamanf Wali a su se démarquer très tôt de cet aigri de Jeph ? Que perds-tu en te rangeant derrière la déclaration de tes élus ? Franchement sil’honorable Zerbo est resté flou, Sosso lui a été clair et convaincu après l’entretien avec la CENI. Dommage, Jeph ne sera jamais politique.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:55, par déçu En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Quelle déception ! Vraiment l’UPC vous le décevez par ce rétropédalage. J’étais sympathisant de votre parti que je défendais mais à cette allure vous êtes entrain de perdre une voix, la mienne. Quand vous perdez une voix, peut être c’est plusieurs voix que vous perdrez. C’est illogique vos deux sorties en deux jours. Ne vous voutez pas de nous !
    Vraiment ! Décidément, il n’y a pas un seul parti politique cohérent dans ce pays. Quel gâchis ! Oui, je dis quel gâchis ! Vous l’aurez voulu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 15:46, par Igor En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Et avec ces attitudes vous comptez gérer un pays ? Le danger sécuritaire est moindre que ce que l’UPC est entrain de nous préparer. Il faut que le peuple ouvre l’oeil. Ils nous font chier en fin de compte. C’est ça la politique ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 23:17, par ocm En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Bonjour chers amis,

    Donner publiquement et à la télévision nationale, la teneur d’une rencontre de 3 heures avec les représentants de la CENI et ressortir quelques heures après pour dire le contraire est indigne d’un homme politique de la trempe d’un 2ème vice président d’un parti politique.

    Je pense que Adama SOSSO va apprécié la réaction des uns et des autres et mesurer les conséquences de ce revirement à plus de 360 degrés. Pour se faire une idée, je vais simplement demandé à ce petit samo de revoir attentivement ces deux déclarations et faire son auto critique. Mais comme les samo ne connaissent pas la honte, je vais les demander d’être moins négatif si ils sont l’échelle nationale.

    Les sages de notre pays disent ceci : "si une bouche dit quelque chose aujourd’hui et redit autre chose demain, l’autre orifice entre nos jambes vaut mieux que cette bouche.

    Ayez le courage d’assumer vos positions au lieu d’être des caisses de raisonnance de ZEPH qui de plus en plus perd ses repères. Aussi, on comprend de plus en plus la position des députés frondeurs. Bravo à ces élus qui refusent la manipulation à tout vent.

    La malhonnêté intellectuelle, la haine et le trahison ont un prix. En 2020, ZEPh n’aura pas assez de larmes pour gérer sa défaite.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 11:05, par War En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Je pense que certains font expres et refusent la posture politiquement correcte de l’upc.1)on soutien l’institution ceni dans son ensemble et l’encourage a poursuivre son travail en privilegiant la concertation et consensus interne dans son fonctionnement ;
    2)condamne fermement la strategie solitaire et non consensuelle du presi newton qui fait cavalier seul et travaille pour a dessains pour satisfaire des objectifs inavouables.par consequent l’upc le qualifie d’element dangereux pour la democratie et la paix ;
    3)rejette les modifications non consensuelles du code electoral adopte par vote mecanique de la majorite conjoncturelle du moment si fait que chaque nouveau pouvoir futur pourra triturer a sa guise le code.c’est ca le danger.
    La position de l’upc est claire au plan politique et strategique

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 13:40, par hampathe En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Je ne sais pas pourquoi l’UPC continue a mettre le code electoral sur la table de la CENI.
    A ma connaissance, la CENI ne vote pas de lois. Elle ne fait qu’appliquer la loi.
    En agissant ainsi, elle demande a la CENI de rejeter le code electoral qui a ete vote, examine par le conseil constitutionnel et promulgue. En clair, elle demande a la CENI, non seulement de prendre une position politique en sa faveur, mais de violer la loi.
    Nous comprenons maintenant que c’est un plan complexe de decredibilisation de la CENI, pour paralyser le processus electoral a cause du code electoral qu’elle rejette. Et les sorties des commissaires de l’opposition participent de cela.
    Si le consensus ne se fait pas autour de la loi electorale et qu’elle n’est pas anticonstitutionnelle, que devons-nous faire ?
    Arreter le processus democratique ? Quelle proposition consensuelle l’UPC a-t-elle faite a propos de cette loi ou pense-t-elle que sa position a elle est consensuelle ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 15:39, par Ka En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Monsieur Zépherin Diabré, il est temps de se ressaisir et reprendre en main ton opposition qui devait être un avocat du peuple pour rectifier les imparfaits de la majorité. Ne te laisse pas caresser par ceux qui veulent te poignardé sur le dos en 2020 et te reprendre encore le pouvoir. En jouant comme tu le faits avec Sosso, le pouvoir de Roch peut en toute légalité avec l’assemblé nationale dissoudre la CENI en 2020 et confié l’élection au ministère de l’intérieur, et vous serez tous sur le carreau. Un conseil, oublie tes amis revanchards surtout ceux de la CODER dont le but est de faire revenir Blaise Compaoré au pouvoir, surtout toi qui a aider à le chassé en 2014, il e fera un bouché de pain pour ajouter ses trophées des crimes gratuits.

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre à 21:01, par verite no1 En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

      Bien vu, Blaise veut revenir au pouvoir juste pour se venger mais pas pour arranger et la, ce n’est pas bon pour les insurges y compris Zeph et Ablasse !
      Blaise sait qui a fait quoi et il n a pas encore oublie en temoignent certains journalistes !
      La bonne nouvelle est que le marteau qui l’avait fait partir est toujours sur place !!!!!!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 14 octobre à 09:56, par Ka En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

        Mon jeune Vérité No1 : Si je me permets de mettre en garde Zépherin Diabré contre les charognards qui l’entourent, c’est que ces acolytes de la CODER et les anciens du CDP qui veulent a tout prix revenir au pouvoir par le sang, ont obligé l’UPC de Zépherin à devenir un parti entièrement tourné vers le passé, sans aucune perspective d’avenir, et sans aucune base idéologique, hormis un très malsain "culte de la personnalité" que même les marxistes-léninistes les plus enragés comme nos responsables clandestins du PCRV ont abandonné.
        Avec le revirement de l’UPC et ses responsables, pourtant un parti considéré comme la deuxième force du pays après le MPP, un vrai cataclysme politique se forme à l’horizon pour 2020, et il faut craindre une crise a l’Ivoirienne comme en 2011 avec 3000 morts qui se prépare dans notre pays. Car, le rôle des anciens du CDP, la NAFA, Le Faso Autrement, qui se sont formé en coalition appeler la CODER, n’ayant pas pu utiliser l’ex-RSP avec leur coup d’état à la maternelle pour renverser le pouvoir de la transition p, les voilà qui utilisent Zépherin Diabré et son parti deuxième force du pays, pour diviser le peuple et accaparer le pouvoir par tous les moyens.

        Et je crois que la CODER a pu semer sa graine de division au sein de l’UPC, car, c’est visible avec les déclarations de Sosso après la rencontre avec la CENI, et revirement de Zépherin Diabré : ‘’Voilà des responsables d’un parti politique incapables de s’entendre et de s’engager à l’unisson.’’ La preuve c’est quand on lit les déclarations de Ssso et celles de cette sortie minable d’un UPC manipulé par des charognards revanchards et qui nous pondent des déclarations aussi fallacieuses, je me demande si vraiment les responsables de l’UPC ont encore la maturité politique pour jouer un rôle en 2020 ? Ou tout simplement Zépherin Diabré est drogué par les charognards revanchards pour avoir le manque total de la volonté de progresser ? Pourtant l’UPC était un concourant sérieux pour le MPP en 2020.
        Le conseil que je peux donner aux responsables de l’UPC, c’est de faire attention au poids des mots, surtout prononcés devant un public qui prend à la lettre et au sens propre ce qu’il entend. Car, c’est que l’humilité tire toute sa force dans des actes de sagesse. On ne rend pas les coups par les coups comme les charognards les conseils de le faire avec un régime élu démocratiquement par plus de 50% du peuple. Ceux qui font ces coups par des coups comme le système du CDP durant 27 ans, démontre de leur ignorance. On devient plus fort, lorsqu’on démontre sa force par le silence que par la force. La force comme le montre ces politiciens de pacotille de l’UPC et son opposition fantôme, les perdra a la longue. Zépherin Diabré qui a aider à chasser Blaise Compaoré, doit en savoir quelque chose : ‘’Car, les ignorants comme était la clique de Blaise Compaoré, imaginaient que la malhonnêteté était un raccourci a la prospérité, mais hélas ! la récompense de ces conduites malhonnêtes est de subir des souffrances par la suite.

        Zépherin Diabré doit comprendre une chose certaine, ‘’’tous ces politiciens d’appareil de la CODER composés de la NAFA, CDP, ADF/RDA, Faso Autrement, ont fait sur le terrain des réalités concrètes la preuve de leur incompétence et de leur mauvaise gouvernance. C’est donc évident que, pour eux, "les défis à venir en 2020 s’annoncent difficiles" et la seule chose est de manipuler l’ange, vendeur du pouvoir au plus offrant appeler Diabré, pour accaparer le pouvoir et faire revenir Blaise Compaoré pour la continuité. Merci de lire mon jeune Vérité No1. Continuons à éclairer notre peuple en les apportant nos critiques fondées sur des argumentions solides dans la vérité.

        Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 05:22, par Le Maire En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    Je constate que bon nombre des personnes qui ont intervenu ici ont un problème criard de sementique. "... Nous nous sommes compris ne veux pas dire que nous sommes d’accord..."
    Où est la contradiction ou le rétropédalage, avec cette déclaration ?
    Désolé

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 14:37, par BASILE En réponse à : Crise à la CENI : L’UPC réaffirme son soutien aux commissaires de l’opposition

    MERCI A VOUS SOCIÉTÉ BURKINABÈ DE DROIT CONSTITUTIONNEL POUR VOTRE ANALYSE LIMPIDE.
    PUISSE CHACUN DES ACTEURS SE RÉFÉRER A L’HISTOIRE DE NOTRE PAYS ET AGIR DANS L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE LA NATION.

    UNE REMARQUE ANODINE MAIS QUI DEVRAIT AMENER A RÉFLÉCHIR.
    DEPUIS LES ANNÉES 60, AUCUN CHEFS D’ÉTAT DE CE BEAU PAYS N’A QUITTES LE POUVOIR AVEC BON CŒUR COMME LE DIT LES IVOIRIENS. ILS SONT A CHAQUE FOIS COURT-CIRCUITES PAR UN COUP DE FORCE. ET PARMI CES COUPS DE FORCES NOUS REGRETTONS CELUI DE THOMAS SANKARA ET BLAISE COMPAORE QUI ONT CAUSES UN LOURD TRIBUT A NOTRE CHER PAYS.
    ALORS PRÉSIDENT KABORE BRISEZ CE SIGNE INDIEN. LE NOUVEAU CODE ÉLECTORAL RISQUE DE FAIRE COULER UNE FOIS DE PLUS LES LARMES DES FILS ET FILLES DE CE PAYS. PUISSE LA SAGESSE ANCESTRALE VOUS ACCOMPAGNE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés