Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

jeudi 11 octobre 2018 à 15h46min

Le Président de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) porte à la connaissance des militants et sympathisants, de l’opinion nationale et internationale que la 31ème cérémonie commémorative de l’assassinat du président Thomas SANKARA se tiendra à Koudougou le 15 octobre 2018 dans la salle de réunion de la Direction Régionale de l’Education Préscolaire, Primaire et non Formelle à partir de 09 h.

Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

Cette activité qui vise principalement la jeunesse scolaire et estudiantine a pour thème : « Rôle et place de la jeunesse scolaire et estudiantine dans la promotion du programme politique de l’UNIR/PS. »

Le programme de la journée du 15 octobre à Koudougou :

• 9h00 : Une visite de courtoisie aux autorités administratives et coutumières

• 10h00 : Un panel sur le thème de l’activité

• 14h00 : dépôt symbolique d’une gerbe de fleurs sur la fosse commune de Latou à Koudougou pour rendre hommage aux résistants du 27 Octobre 1987

• 15h 00 : Présentation du Centre de formation politique du parti (Centre de formation politique Thomas SANKARA)

• 16h00 : Conférence de presse avec le président du Parti

Le président invite par la même occasion tous les camarades du parti et en particulier ceux de Koudougou et du Centre Ouest à se mobiliser pour assurer tout le succès attendu de cette activité qui connaîtra la participation des élèves et étudiants venus des différentes régions du pays et qui rendra hommage à tous ceux qui se sont sacrifiés pour le Faso.

Ouagadougou, le 10 octobre 2018

P. Le Président p.o

Le Secrétaire National chargé de la Jeunesse
Président du comité national d’organisation

Vos commentaires

  • Le 11 octobre à 16:41, par credit En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Vous avez invite le CDP et le reliquat du RSP qui est dehors. Ils doivent etre les invites dhonneur. Y a quoi il ont les ayant droits des droits d,auteUrs

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 16:47, par Danga En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    En 2007, je me rappelle comme si c’etait hier. Les tanties, tontons, les abc ont organisé les festivitées entrant dans le cadre du 20ème anniversaire de l’assassinat du President Thomas Sankara(Paix à son Ame) par le criminel froid blaise compaoré(que la malédiction des Manes du Burkina soient sur lui).
    Qui était le president du comité d’organisation de l’anniversaire pour les rejouissance de l’assassinat du President : clement pegwendé sawadogo : les putes et les voyous de la 4ème republic se sont retrouvé à kossyam pour sabrer le champagne et danser Mapuka.
    Maitre Sankara avait dit à l’epoque, je le cite :" le sorcier peut oublié, mais la mere de l’enfant ne n’oubliera jamais".
    Aujourd’hui, Maitre Sankara et pegdewendé se cotoie au MPP.
    Maitre Sankara, la mère de l’enfant a til oublié son enfant ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 18:08, par Paysans En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    A Koudougou maintenant parce qu’ont sens qu’à Ouaga on ne sera pas respecté. Ca fait combien d’année que ça ce fait à Ouaga pendant que Koudougou était bien là. Vous allez déposer la fleur sur la tombe de qui à Koudougou. Gardez votre fête pour vous. L’année prochaine ça sera à Bokin. C’est Koudougou qui commémore des morts rouges (arthroses) ? Pardon, il faut nous laisser avec pour Norbert, ça nous suffit. Pourquoi pas à Yako ou à Orodara. C’est bien que Koudougou aimait Sankara, mais Sankara n’aime pas le chemin que vous avez emprunté en son nom. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 18:52, par NZ En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Il faudrait que l’on interdise l’utilisation du nom des illustres personnalités de notre pays aux partis politiques pour leur commerce. Ces personnalités une fois reconnues héros nationaux, appartiennent à tout le Burkina. Leurs noms ne devraient plus être utilisés par un groupe de personnes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 19:21, par soungalo En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Le choix de Koudougou s’explique par la peur de n’avoir pas de militants et de sympathisants. A Ouaga, l’escroquerie de Maître Sankara ne passe plus : comment vous pouvez côtoyer ceux qui ont contribué, planifié et salué la mort de Sankara. Le comportement de la veuve Sankara fait qu’aujourd’hui j’ai l’impression que le dossiers sankara a été enterré avec sa bénédiction et le soutien du faux type Shérif alias Président bis du Faso. Sankara, par le fait de ceux qui prétendent le défendre intéresse seulement une jeunesse en quête d’un homme providentiel pour sauver le Burkina post-insurrectionnel. Nous savons maintenant que même la veuve Sankara est complice de cette deuxième mort de Sankara. Elle a intérêt à situer l’opinion sur sa récente visite à Kossyam.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 08:00, par HUG En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Je n’aime parler de politique mais cette fois,je suis obligé. Thomas SANKARA devrait se retourner dans sa tombe car certains utilisent son image à des fins inavoués. Ce qui n’est pas normal mais le temps est le meilleur juge de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 10:16, par FILDIRE En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    quoique tu fasses, les gens auront toujours quelque chose à dire. Maître avance et laisse les parler.
    HOMMAGE A ALYSEE SANOGO ET SES COMPAGNONS, RÉSISTANTS DU 27 OCTOBRE 2007.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:10, par l’Intègre En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Source : Afrique Asie N°308 datés du 07/11 1983.
    * On a souvent dit que le capitaine Sankara a acquis sa popularité en Haute-Volta par son attitude sur le « champ de bataille », lors des escarmouches de 1974-1975 à la frontière voltaïco-malienne. Qu’en est-il ? Que pensez-vous de cet épisode de votre carrière politico-militaire ?
    Thoma.S. — J’étais, à l’époque, lieutenant de l’armée de mon pays et je commandais une unité ; celle-là même dont on parle beaucoup aujourd’hui et qui est dirigée par mon camarade et ami, le capitaine Blaise, à Pô. En 1974-1975, je faisais mon devoir ; celui d’un officier qui se trouve à la tête d’une troupe et qui se doit de la protéger, de veiller à la sécurité des hommes dont la responsabilité lui a été confiée. Pour parler de « popularité », je n’ai fait qu’appliquer la’ tactique militaire connue des armées du monde entier et qui implique des attitudes offensives et défensives. En somme, j’ai accompli mon devoir. J’espère l’avoir bien fait. Mais je dois ajouter que, en marge de cet aspect militaire, j’avais l’âme en peine. Certains moments m’avaient alors profondément troublé et convaincu davantage que, Voltaïques et Maliens, nous étions dans un combat inutile et injuste vis-à-vis de nos deux peuples. J’étais d’autant plus peiné qu’avant même d’aller au front, je contestais la nécessité politique et humaine de cette « guerre ». J’estimais que le conflit pouvait et devait être rapidement résolu par nos chefs d’Etat. J’étais encore peiné à la vue de ces soldats qui ne comprenaient pas pourquoi Ouagadougou les avait envoyés là, qui cherchaient en vain le Malien et à qui il arrivait souvent de rentrer « bredouilles » de patrouilles longues et harassantes. Des soldats qui, progressivement, comprenaient pour qui et pourquoi ils risquaient de Mourir et pourquoi ils mouraient — car il y avait aussi des morts. Cela m’était d’autant plus pénible qu’en tant que « chef », je devais les maintenir là.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 11:53, par l’Intègre En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    « Le jour où vous apprendrez que Blaise prépare un coup d’Etat contre moi, ce ne sera pas la peine de chercher a vous y opposer ou même me prévenir. Cela voudra dire qu’il est trop tard et que cela sera imparable. Il connaît tant de choses sur moi, que personne ne pourrait me protéger contre lui s’il voulait m’attaquer. Il a contre moi des armes que vous ignorez. CAPITAINE THOMAS SANKARA »

    « On peut tuer un leader, mais une idée ne meure jamais. » PRÉSIDENT THOMAS SANKARA un mois avant son assassinat.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 12:55, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    - UNIR/PS est très mal placé pour fêter Thomas SANKARA surtout avec Me Bénewendé à sa tête. Il a huilé toute sa barbiche dans la soupe du MPP.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 19:39, par Ali Diallo En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Moi mon Sankarisme, c’est dans les textes seulement. Que le gouvernement envoie le Djè de la cérémonie seulement tchiè...

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 19:21, par Lesage En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Ne pensez pas que ces opposants de la 25e heure vous un changement du système qu’eux même ont contribué à installer. Ils voulaient juste revenir autour du gâteau . Si Blaise n’avait éjecté ces gens de leur poste ils allaient se batre pour la modification du fameux article. La preuve qu’est ce qui a changé après leur arrivée au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 09:25, par Jeune fustré En réponse à : Assassinat de Thomas Sankara : L’UNIR/PS commémore le 15 octobre 2018 à Koudougou

    Que ce parti politique, en carence de d’idéologie et d’innovation, arrête de nous vendre ses indignes pilules !!!! Arrêtez cette récupération, car elle vous engouffre encore plus.
    Vous avez essayé en vain de vous coller l’image d’une force qui surpasse vos moyen, passez à autre chose. Et puis ça ne sert à rien de maquiller un Chien et l’appeler Lion, si ce n’est pour amuser la galerie.

    Bonne journée !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés