Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | OL • mardi 2 octobre 2018 à 23h50min
Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

Trois jours après sa marche-meeting dénommée « marche-meeting des forces vives de la nation », l’opposition politique a fait le bilan à travers une conférence de presse animée par le comité d’organisation, dans la matinée de ce mardi, 2 octobre 2018, au siège du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF).

L’opposition affiche « satisfaction sur tous les plans : très forte mobilisation des citoyens, caractère pacifique et républicain de la marche, grande discipline et qualité du message envoyé ». Selon les organisateurs, c’est un premier geste fort de l’opposition, « qui réveillera le pouvoir somnolant du président Roch Kaboré » et d’autres marches suivront, si rien ne change. « Et, croyez-nous, la mobilisation ira crescendo », averti le président du comité d’organisation de la marche-meeting, Rabi Yaméogo.

« Au début du rassemblement, des personnes malveillantes ont pris des photos de petits attroupements avant le démarrage de l’activité, pour tenter de discréditer la manifestation. Heureusement, la vérité a été promptement rétablie, en partie grâce aux journalistes, à travers la diffusion d’images justes », ont relevé les conférenciers.

Selon le comité d’organisation, malgré les tentatives de sabotage du MPP (parti au pouvoir), les billets de banque « qui ont coulé à flot » dans les quartiers, la campagne d’intimidation et d’intoxication, la marche s’est très bien déroulée.

Le patron de l’organisation a également confié que lors du rassemblement, quelques manifestants, dont les messages n’avaient pas été homologués, ont vu leurs pancartes ou banderoles retirés par la commission communication. « Des photographies de ces messages ont malheureusement été prises et publiées avant le retrait des pancartes », explique M. Yaméogo, précisant qu’en principe, toute banderole ou toute pancarte qui ne revêt pas le sceau du CFOP-BF est mise à l’écart.

À ce sujet, et sur les messages appelant au retour de Blaise Compaoré, le comité d’organisation ne voit pas de mal à ce que ses partisans expriment leur désir. « Son départ ou son retour dépend de la personne elle-même. Ce n’est pas à l’opposition de dire à quelqu’un de venir ou de ne pas venir. Le départ ou l’arrivée dépend de l’intéressé. Que cette hypocrisie cesse ! », lance Rabi Yaméogo, pour qui on ne peut demander à l’ancien président de se mettre à la disposition de la justice et refuser en même temps qu’il rentre.

Dans une lancée de logique pour logique, il s’étonne que personne ne parle des députés qui ont dormi à l’hôtel pour voter la loi de révision de l’article 37 de la Constitution, et qui se retrouvent aujourd’hui au MPP comme ministres. Personne ne parle non plus des partis politiques qui ont soutenu la révision de l’article 37 et qui se retrouvent aujourd’hui à l’APMP (majorité présidentielle), référence faite à l’adhésion de l’UPR. Dans le même esprit, il s’interroge également sur ces maires poursuivis au CDP, qui se retrouvent au MPP et dont on ne parle pas. « N’est-ce pas une alliance contre-nature ? », interrogation de Rabi Yaméogo adressée à ceux qui voient une union contre-nature au CFOP-BF.

Revisitant les messages passés à la marche-meeting, Rabi Yaméogo a rappelé que sur la question de la sécurisation du territoire national, les forces vives, par le porte-parole de l’opposition, réclament le « limogeage pure et simple » des ministres de la Sécurité et de la Défense. « Nous ne voulons plus de ces deux ministres dont la compétence se résume en des décorations à titre posthume », soutiennent les conférenciers.

« Même au temps de Blaise Compaoré, … le code électoral n’a pas été imposé »

Rabi Yameogo, avec à sa gauche, Seydou Ouédraogo et Aziz Dabo à sa droite

Il a aussi été question de la relecture du Code électoral (fin juillet 2018) qui, selon l’opposition, ouvre au MPP un boulevard de fraudes. « Il est inconcevable que notre fichier électoral soit désormais aux mains de l’ONI [Office national d’identification, ndlr], dirigé par un cadre du MPP [le directeur général, Arsène Yoda, aurait été aperçu à l’assemblée générale du MPP]. Il est aussi inconcevable que l’on exclut l’écrasante majorité de nos concitoyens à l’étranger des élections de 2020 », insiste Rabi Yaméogo.
Il appelle donc à œuvrer à éviter les crises post-électorales avec les processus biaisés, surtout dans un pays déjà en proie à des attaques. De son avis, si au soir du 29 novembre 2015, le président du Faso a été félicité par ses adversaires, c’est parce que le processus a été accepté de tous.

« Même au temps de Blaise Compaoré, où on avait une majorité écrasante, pas la majorité squelettique comme ce qu’on voit aujourd’hui, le code électoral n’a pas été imposé », fait observer Rabi Yaméogo.
« Quand on attire l’attention, c’est par rapport à un certain nombre de réalités précises », appuie Seydou Ouédraogo, membre du comité d’organisation, ancien commissaire à la CENI (Commission électorale nationale indépendante).

Les questions relatives aux lotissements, aux jeunes et aux femmes, à la corruption, à la vie chère et à la réconciliation nationale ont également été rappelées par les conférenciers.

En ce qui concerne la souscription en soutien aux forces de défense et de sécurité, l’opposition déclare avoir bénéficié de la contribution des participants à la marche-meeting, des présidents des partis d’opposition, des leaders de la société civile ayant pris part à l’activité, des députés de l’opposition (en plus de leur cotisation à l’Assemblée nationale), des partis d’opposition, de bonnes volontés via les systèmes de transfert électronique d’argent.

En attendant le bilan « bientôt », la souscription se poursuit jusqu’au 4 octobre prochain (Orange Money : 74609294 et Mobicash : 52883035).

O. L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 octobre à 20:44, par LAGUI ADAMA En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    A tous ceux qui ont participé à cette marche-meeting Qu’Allah vous bénisse bientôt vous serez appelés à nouveau à manifesté sous d’autres formes plus décisives Vive le Peuple Vive la DÉMOCRATIE Victoire au CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 22:07, par no comment En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    rien que des opportunistes pour des calculs politiques. on profite tjrs de la situation indépendante de la volonté du gouvernement pour tirer à boulet rouge. mais rien de tout cela ne nous étonne et n’ébranlera en aucun cas ROCH et son gouvernement. pour paraphraser PKT, l’opposition va vociférer encore pendant 50 ans. a bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre à 05:43, par Batin En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

      Au moins il va se réveiller M. Roch.
      Et j’espère que toi tu n’es pas opportuniste en diabolisant les acteurs de la marche et en benissant les plus forts ?

      Répondre à ce message

    • Le 3 octobre à 06:58, par Henri Bouda En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

      Je ne défends pas l’opposition, encore moins le parti au pouvoir, mais dites-moi Monsieur NO COMMENT, la prise en charge des membres du gouvernement pour un pèlerinage a la Mecque est aussi indépendante de la volonté du gouvernement ? La mal gouvernance poursuit son chemin et c’est ce qu’il faut arrêter. Pas évident que ça change avec l’opposition actuelle, mais cela n’est pas une raison pour accepter les dérives qui se poursuivent

      Répondre à ce message

    • Le 3 octobre à 09:03, par KARL En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

      Toutes nos félicitations à ceux qui ont participé à cette marche, que Dieu vous guide au profit du peuple.
      L’opposition doit être constante et surtout républicaine, elle doit chercher des résultats immédiats car la situation est très grave : le nouveau code électoral est plus dangereux que la modification de l’article 37, une crise économique et sociale sans précédent, la corruption, la mal gouvernance , l’insécurité, un président de la CENI qui défend à tord et à travers le mpp etc.
      Si ce gouverne ne quitte pas le pouvoir le Burkina est foutu. Un incompétent reste un incompétent, il n’est pas donné à n’importe qui de diriger un pays.

      Vive le Burkina
      Vive l’opposition républicaine,
      Vive l’armée républicaine
      A bas les mppistes et leurs alliés
      Gloire au peuple

      KARL DU BURKINA

      Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 23:58, par Thom’s En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    LAGUI ADAMA, tu as raison de faire les éloges de Blaise puisqu’il te nourrissait beaucoup, et brusquement la cuillère est cassée en 2014. Mais saches que Blaise en a marre de toi maintenant car il n’aime plus tes éloges exagérés. Donc cesses tes pleurs désormais.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 01:28, par AS DE PIQUE En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    # NOM DE DIEU QUE LE PAYS EST MAL GÉRÉ

    # RMCK RÉVEILLE TOI SINON :

    JUSTICE OU EST TU ?
    MENSONGE JE SUIS LA !
    COPINAGE INSÉCURITÉ GESTION DE BOUTIQUIER ; COMMENT ON PEUT GÉRER UN PAYS COMME UNE BOUTIQUE DE QUARTIER PÉRIPHÉRIQUE !
    # PILLAGE DES MAIGRES RESSOURCES !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 04:21, par Mafoi En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Ils ont encore du mal à trouver des arguments très sérieux pour justifier du bien fondé de leur marche-meeting mais si ce fut un très grand succès,tant mieux

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 06:39, par avis En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    ...au temps de Blaise Compaoré, avec sa mojorité écrasante, il n’a jamais été question de vote des burkinabès de l’étranger. Et au passage, personne ne s’en était ému !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 06:46, par Wendkouni En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Les burkinabé ne sont pas dupes. Le chef de file de l’opposition est très inconstant. Il va payer cash au prochaines élections. Il est le plus grand perdant dans tout ça . Dommage pour un intellectuel de sa trempe.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 07:22, par Danga En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    blaise compaore est l’ennemi numero 1 du peuple Burkinabè pour avoir l’avoir alinié et tué ses valeureux fils : Thomas Sankara, Henri Zongo, Lingani, Norbert Zongo, Juge Nebié....
    Tous ceux qui ont marché pour son retour au Burkina Faso sont ses valets locaux et doivent etre traité comme tels. Le pouvoir de Rock doit etre désormais sans pitié pour les ennemis tapis à l’interieur et ceux de l’exterieur : cela y va de la survie du peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 08:44, par LE RUSSE En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    MON CHER CETTE MOBILISATION NE VEUX PAS DIRE QUE ROCK NE COMBAT PAS LES MAUX QUE VOUS DÉNONCEZ, MAIS AU CONTRAIRE C’EST BIEN LE COMBAT CONTRE LES MAUX QUE VOUS DÉNONCEZ QUI LUI ATTIRE DES ENNEMIS JE M’EXPLIQUE :
    LE DÉPUTE DE L’UPC QUI EST EN PRISON POUR FRAUDE A SES PARENTS DANS LA FOULE
    LES MILITAIRES PUTSCHISTES ONT LEURS PARENTS DANS LA FOULE
    LES PROPRIÉTAIRES D’USINES CLANDESTINS DE FABRICATION D’HUILE SE TROUVENT DANS LA FOULE
    CEUX QUI N’ONT PLUS LA POSSIBILITÉ DE FRAUDER SONT DANS LA FOULE
    CEUX QUI NE PEUVENT PLUS TRAVERSER AVEC LA DROGUE SON DANS LA FOULE
    CEUX QUI SONT AIGRI PARCE QU’IL ON PERDU LE POUVOIR SON DANS LA FOULE
    DONC COMPRENEZ QUE LA PLUS PART DES BURKINABÉS NE VEULENT PAS LE DÉVELOPPEMENT DU BURKINA MAIS LE LAISSE GUIDON ; CE QUI NE NOUS ARRANGE PAS.DONC SI VOUS ÊTES SATISFAIT SUR TOUT LES PLANS CELA VEUX DIRE QUE VOUS ÊTES DANS UN DE CEUX QUE JE VIENS DE CITER,SOYONS HONNÊTE AVEC NOUS MÊME.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 09:20, par kapre Miguel En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    La CFOB a marcher plutôt pour réclamer le retour kouakou koassi même pas une seule pancarte pour soutenir nos FDS

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 09:40, par Walai En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    L’opposition a trahi bcp de marcheurs républicains comme moi. On s’était entendu que c’est pour faire réveiller le gouvernement de la somnolance. Je fut désagréablement surpris d’entendre parler de code électoral. Là dessus les institutions compétentes n’ont trouvé aucun problème. La majorité des experts indépendent l’ont trouvé objectif. La majorité de la diaspora l’ont trouvé okay. Pourquoi tenez vous à insister sur ça ? Vous decevez les gens. Vous vous moquez des gens. Ce n’était pas prévu.
    Et puis, on n’edt sorti marcher contre des personnes ciblées ni le mpp. Opposition s’oppose à gouvernants et pas à un parti ni des personnes ciblées. C’est lamentable qu’on crie démocratie sans en connaître les vraies règles. J’ai maintenant pitié pour l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 10:04, par kama En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    voila des gens qui marchent pour faire revenir François Compaoré et sa suite. peine perdue, c’est fini. Kouakou blaise restera la bas.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre à 17:46, par Michel En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

      Ne soyons pas grands chercheurs, pour comprendre que, KOUAKOU kouassi se livre à son sport favori de criminel. Après avoir tué le Père de la révolution Burkinabè, Norbert ZONGO etc. la liste est trop longue pour être égrainée ici, il décide par l’envoi de Bandits armés, des Djihadistes mal éclairés le peuple Burkinabè qu’il n’a jamais porté dans son cœur.
      Lui et ses valets locaux seront à coup sûr, bientôt anéantis par le rouleau compresseur de nos Forces de Défenses et de Sécurité et cela sans pitié.
      S’il est digne d’un vrai Burkina Be, pourquoi changer sa nationalité au lieu de venir en responsable de sa gestion chaotique du pouvoir pendant trois décennies

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 10:27, par Damis En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Huumm !
    Hypocrisie quand tu nous tient !
    Zeph payera cher pour avoir trahi et vendu à vil prix le sacrifice des vrais insurgés des 30 et 31 octobre et vrais résistants du putsch manqué de septembre 2015. La colère de la terre de nos ancêtres ne l’épargnera pas. Même si tu es chef de CFOP, il faut avoir un minimum de bon sens afin de continuer de mériter la confiance du peuple insurgé.
    Quand même ! Les gens ne sont pas dupes-là. C’est maintenant que je doute fort si Zeph n’a pas été impliqué dans le complot du putsch manqué. Mais Dieu seul le voit. Je professe ici que la descente aux enfers continue lentement mais sûrement pour ce Zeph. Qu’il en soit ainsi afin que le peuple meurtri par le système imposé par M. Kouakou Koassi depuis la disparition tragique de Sankara puisse retrouver sa dignité.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 11:06, par lemessager En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Aujourd’hui, 20 décembre 2020, des résultats des élections présidentielles et législatives, on retient que le PF RMCK malgré les turpitudes des opposants, des alliances contre natures,a été élue au premier tour à cause de ses résultats (routes, santé etc). Le plus grand perdant est Zeph qui arrive en troisième position à l’assemblée après le CDP (Nouveau CFOP).
    Zeph est manipulé et conduis droit vers l’échec par ses collègues de l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 11:15, par Walai En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    L’opposition a trahi bcp de marcheurs républicains comme moi. On s’était entendu que c’est pour faire réveiller le gouvernement de la somnolance. Je fut désagréablement surpris d’entendre parler de code électoral. Là dessus les institutions compétentes n’ont trouvé aucun problème. La majorité des experts indépendent l’ont trouvé objectif. La majorité de la diaspora l’ont trouvé okay. Pourquoi tenez vous à insister sur ça ? Vous decevez les gens. Vous vous moquez des gens. Ce n’était pas prévu.
    Et puis, on n’edt sorti marcher contre des personnes ciblées ni le mpp. Opposition s’oppose à gouvernants et pas à un parti ni des personnes ciblées. C’est lamentable qu’on crie démocratie sans en connaître les vraies règles. J’ai maintenant pitié pour l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 11:32, par MKouka En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Le plus grand mal que Blaise a fait au Burkina c’est d’etre reste tres longtemps au pouvoir. Avec lui toutes les bonnes idees et valeurs pronees par Sankara ont ete aneanties. Puis, ca a ete 27 ans pendant lesquelles il a seme la mauvaise graine dans l’esprit des burkinabe (des plus jeunes aux adultes) : le gain facile, l’irresponsabilite, la cupidite, l’individualisme et le manque de patriotisme, la criminnalite et l’impunite, l’injustice, l’incivisme, etc. C’est 27 ans de destruction continue de nos valeurs humaines qui seront tres difficile a reconstruire et c’est en cela qu’on comprend les problemes que le pays vit en ce moment.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 11:49, par aminata En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    L’arène politique burkinabe est devenu un veritable capharnaüm où l’échelle des valeurs semble être une ligne horizontale. Personnellement je n’ai rien contre la marche du 29 septembre 2018 mais je trouve tout de même indécent que pour une marche qui est sensée dénoncer la supposée malgouvernance du MPP on se retrouve avec des banderoles réclamant une "réconciliation sans justice" ou exigeant "le retour de Blaise Kouassi Compaore ". Si le comité d’organisation a pu autoriser ce genre de messages c’est qu’il les entérine de facto. Comment peut on alors admettre un tel affront à l’endroit des martyrs de l’insurrection et du coup d’Etat dont les restes sont encore fumant dans leurs sépultures ? Parmis toutes ces têtes couronnées du CFOP qui ont battu le pavé ce jour là personne ne peut apporter des solutions aux problèmes du peuple burkinabe en-dehors de Blaise Compaore dont les hauts faits tragiques continuent toujours de hanter nos esprits ? SVP, nous avons besoin d’une opposition plus responsable car c’est cette manière de s’opposer frisant le "bovisme" avec une forte dose de malveillance qui a enfoncé pendant plusieurs décennies l’espoir de nos peuples africains dans l’impasse. Marcher , dénoncer, critiquer est républicain mais heurter nos sensibilités par de telles maladresses n’ honore pas notre démocratie. Je me suis peut-être exprimé avec beaucoup de ressentiments mais c’est ce que je ressens du fond de mon cœur que j’ai exprimé.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre à 16:26, par Goomsida En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

      Merci. Vous avez arracher les mots de ma bouche. Il faut avoir un bon sens. Comment peut-on exiger une reconciliation sans justice ? ou demander le retour de Blaise ? mais dit moi qui a sacher Blaise du Burkina, Il est burkinabe et tout burkinabe peut revenir ds son pays qd il le veux (Cette liberte se justifie par le effet qu’il a eu la liberte de prendre la nationalite ivoirienne). As t on vraiment besoin de marcher pour ca. J’aurai bien pu supporter l’opposition si vraiment, ils etaient sinceres.

      Et Je penses que le probleme du burkina se resume a l’education et l’eveil de conscience de nos jeunes, Il ne faut pas seulement suivre parce que c’est mon parent ou ami. Il faut analyser et place toi dans le bon cote. C’est ca aussi l’integrite.

      Bonne suite a vous.

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 12:46, par le citoyen En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Ayons les pieds sur terre.
    Quand les critiques avides dominent les propos de l’opposition politique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 13:24, par no comment En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    VRAIMENT LE BF regorge d’extraordinaires et incroyables talents. voyez vous quand j’entends certaines personnes médire ce gouvernement parce que...parce que...ça me fait véritablement rire. c’est juste pour des calculs politiques. "le comment accéder au pouvoir ?". sinon comment comprendre que sortie pour dénoncer une soi-disant "mal gouvernance et le laxisme face aux terroristes, les questions du code électoral, la présence de quelques personnes ex CDP dans le gouvernement et le retour de KOUAKOU KOUASSI BLAISE ET LOUKOU KOUADIO FRANCOIS s’invitent dans les discours. une opposition déboussolée qui n’a aucune stratégie fiable de bataille si ce n’est le dénigrement, la jalousie, l’hypocrisie et le sabotage. peuple du Burkina, l’opposition réelle n’existe pas au BF. celle qui est là aujourd’hui est truffée de revanchard et de frustrés animée de mauvaises intention et de machiavélisme.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 14:09, par l’homme de réo En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Mes chers amis du CFOP : C’est très facile de critiquer quand on n’est pas aux affaires ..oubliant que "politique a sa raison que la raison même ignore". Actuellement dans ce pays ; les critiques ..calomnie et autres dénigrements d’un politicien vis à vis de son adversaire ne nous dit plus rien . Apres notre Thomas Sankara le seul qui voulait du bien pour ce pays ; le reste actuellement ne sont que des Opportunistes et des menteurs. Tout bord politique confondu : Majorité comme Opposition ; même les soit disant société civil ; chacun parle Woh-woh-wo seulement pour la PANSE..tout ca on sait. Un ZEPH aujourd’hui au pouvoir ; ce sont encor ces mêmes gens qui vont abandonner Simon et son MPP et le traiter de "parti de dictature..des gens qui n’aiment pas la contradiction" pour se rallier à ZEPH et ainsi de suite. Donc arrêtons votre comédie car on se sait dans ce pays .. vous êtes tous les mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 15:35, par le paysan En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Du moment que le code électoral est adopté, trouvez autre solution avant les élections. Je propose qu’un comité soit mis en place pour décider sur toutes propositions entrant dans le cadre des élections au niveau du Ministère concerné et de l’ONI et tout le monde aura la paix. Vous voulez une visibilité pour éviter les fraudes, ok, composez ce comité de suivi (majorité, opposition et OSC, etc...) à l’image de la CENI. C’est ma petite contribution.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre à 19:41, par Nikiema En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

      Dans ce nouveau code électoral on dit que les nouveaux majeurs seront contactés par SMS ou appel téléphonique en français ou en trois langues nationales à savoir le mooré, le dioula et le fulfuldé. Et ceux qui ne parlent aucune de ces quatre langues ? Et ceux qui n’ont pas de téléphone portable ? Comment font-ils ? Ils sont exclus d’office ?
      Il faut réfléchir souvent avant de venir défendre les déboires du régime de Roch Marc Christian KABORE. Ce code électoral va Nous conduire à une crise pré électorale. Soyez en sûrs !

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 19:08, par YAAM SOBA En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Merci aux milliers de burkinabés qui ont pris part à cette marche-meeting !!!
    Merci à tous ceux qui ont fait le déplacement sur Ouagadougou pour ce rendez-vous historique !
    Cette manifestation va réveiller le gouvernement qui somnolait.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 19:16, par RIGOBERT En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Ceux qui se plaignent des 27 années de mal gouvernance du régime Compaoré. Je pose la question : "n’est ce pas les leaders actuels du MPP qui étaient les bras droits de Blaise Compaoré ?"
    Roch était le président du CDP pendant 15 ans
    Simon secrétaire général du CDP pendant 15 ans.
    Ne soyez pas amnésiques mes chers amis du MPP.
    Entre Eddy Komboigo et Simon qui est plus comptable de ces 27 ans ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 19:24, par Wilfried Tiemtoré En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Cette marche meeting de l’Opposition Politique a été un succès. On n’a pas donner 5f à quelqu’un, on n’a pas partager de la nourriture à quelqu’un. Au contraire, les manifestants ont cotisé pour soutenir Les FDS. Aux gens du MPP, Zeph dit que ça ce n’est qu’un échauffement.
    La prochaine marche c’est direction Kossyam pour remettre un message au Rocko !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 19:39, par Nahouri Fils En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Il faudra être malhonnête pour insinuer que le gouvernement du MPP est entrain de travailler pour l’intérêt du peuple.
    Depuis qu’ils sont au pouvoir, l’insécurité, la corruption, les détournements de fonds, le népotisme le clientélisme, la gabegie, le gaspillage des ressources publiques et le baclage des travaux publics sont devenus des faits quotidiens.
    La jeunesse souffre du chômage, aucune usine ne voit le jour dans notre pays. Les concours de la fonction publique ont été réduits de 40%. Le gouvernement ne crée aucune richesses internes à part endetter le pays. Les burkinabé font de la gymnastique pour joindre les deux bouts. Sans oublier les délestages intempestifs.
    Dans tout ça vous verrez certains vouvuzelas raconter que le Burkina Faso progresse.
    Ça fait vraiment pitié !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 21:21, par Le vigilant du Sahel En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Je ne comprends pas certains internautes qui fustigent le fait que le CDP se retrouve au CFOP avec l’UPC. C’est le fonctionnement normal de notre système démocratique. Le CFOP est le cadre des partis se réclamant de l’opposition politique. Ou bien ce n’est pas clair ? Au niveau de l’Assemblée Nationale c’est le même constat. Les députés CDP, NAFA, UPC sont assis à l’hémicycle. Oui ou non ? Ou bien les internautes qui s’offusquent de les voir au CFOP ignorent qu’ils sont aussi à l’Assemblée Nationale avec la Majorité ? Il faut prendre de la hauteur lorsqu’on veut donner un point de vue. L’intolérance gratuite, sans fondement, n’a pas de sens. Hier, le MPP faisait partie du CFOP. Aujourd’hui c’est la Majorité au Pouvoir. Où est le problème ? C’est une dynamique qui transcende le temps et qui dépasse les ambitions des uns et des autres. Seul, le peuple souverain est constant. Il sera toujours là.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 22:08, par N’lolopo En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    L’erreur de Rock c’est de s’être entouré de personnes qui connaissent pas le pays(, ministre des finances, premier ministre) très arrogant (ministre du commerce, ministre des finances, premier ministre ministre d’État, ministre de l’administration territoriale.....) de ministres incompétents ( ministre de la défense, de la sécurité, du commerce) . à cette situation, l’ensemble du gouvernement ne respecte pas ses engagements ( non respect des différents protocole signés avec les partenaires sociaux (PS) de chaque ministère). J’invite les chefs coutumiers, les religieux de faire très attention car ils seront roulé dans la farine et le peux de respect qu’ils ont va partir. Le gouvernement à signé un protocole d’accord devant vous avec les enseignant et ne veut pas respecté. Svp faites très attention avec des gouvernant qui respecte pas la parole donnée.
    Le non respect de la parole donnée va conduire à un terrorisme intellectuel en 2019 dans l’administration burkinabè. En effet, de ce qui ressorts de la conférence sur la remise à plat du système de rémunération des agents, tous les protocole signés avec les partenaire sociaux sont dans l’eau. Or si je prend le cas de mes amis financiers, les agents sont endetté sur le fc. Ce fc sera supprimé et le salaire doit supporter le prêt fc. Or ce salaire supporte déjà un prêt. Conséquence, au 31 mars 2019, plus de 90% des agents du minefid seront sans salaire. En même temps, on demande à celui qui n’a pas de salaire de recouvrer pour qu’on puis payer les charges de l’État burkinabè. C’est de là que le terrorisme dont parle la minefid va venir. Le Burkina Faso est la capitale du cinéma africain. On coupe les avantages de l’autre et tu pense que c’est toi on va donner. Je suis pas économiste, mais je pense que minefid est trop théoricienne. Dans la pratique on verra.
    Au niveau, de mon ministère, nous avons un ministre qui se bat, mais étant donné que l’atteinte des résultats de son département dépend d’autre ministère en particulier, et que laba y’a une mauvaise odeur qui se dégage, il aura du mal à travailler. Donc , parents d’élèves l’année scolaire sera pas facile. On veux mais on peut pas se laisser faire.merci pour votre compréhension.
    Au niveau de la santé, la fonction publique hospitalière, avec ces avantages financiers tarde à voir le jour. Donc en sommes laba en 2019, les agents vont hospitalier le gouvernement de Rock, suite à la maladie de nos respect des engagement signé avec les PS.
    En conclusion, Roch doit changer le fusil d’épaule car ça sera pas facile en 2019 dès.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 11:49, par BURKINATANK’S En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Régime colonial, régimes militaires et coup d’état, régime révolutionnaire, régime dit démocratique, insurrection populaire réussie, régime de transition, résistance réussie de coup d’état, élection démocratique transparente, régime démocratique, Chefferies traditionnelles.
    Quelles sacrifices et quelles riches expériences du pouvoir pour ce peuple burkinabè !!!
    Mais quelle gachie et tristesse de voir qu’une partie du peuple, malgré ces sacrifices et ces expériences, se laisse manipuler, foule au pied tout cela sans tirer une leçon constructive. Ceux qui se sont sacrifiés, l’ont fait pour une cause noble, collective et pour voir se pays avancé et se construire dans la dignité, le bien-être collectif et bien sûr avec les autres peuples africains. Ailleurs,(la Chine, l’Asie, l’Europe, l’Amerique) les autres sont déjà très en avance, ne serait-ce que du fait qu’ils s’entendant sur l’essentiel de leur bien-être commun, ils acceptent le sacrifice, ils ne stagnent pas et ne retournent pas en arrière, ils ne reprennent pas les mêmes luttes, ils tirent expérience du passé et innovent et avancent
    Acceptons et respectons l’alternance politique et, cultivons le sacrifice personnel pour l’intérêt collectif. Dans notre contexte, c’est cela qui pourra faire progresser le pays et, d’où chacun de nous puisera la force pour avancer et être heureux avec les autres autour de lui.
    Sachons reconnaître nos vrais ennemis, unissons nos forces pour les combattre. Evitons leurs diversions récurrentes. Travaillons pour la souveraineté de notre monnaie, pour la bonne valorisation et gestion transparente de nos ressources minières et naturelles, pour l’unité interne et africaine en vue de faire face aux défis du devoppement de nos pays, gage du bien-être collectif et individuel.
    Très chers Burkinabè dans la conduite de la destinée de notre nation et de façon individuelle, on ne peut pas échapper à ce qu’on s’est donné comme nom, comme être, c.à.d. burkina et, arriver durablement à notre objectif du bien être durable.
    Evitons de se laisser utiliser, évitons l’individualisme et, évitons la course prématurée pour le pouvoir d’état.

    Face à notre expérience, en principe de tout ce qu’on a vécu depuis l’époque coloniale jusqu’en 2017, nous sommes un peuple mature et, devons aller plus sur le chemin du progrès et du développement humain durable, dans la cohésion quelque soit l’adversité. Ne nous laissons plus tromper. Le retard dans l’ordre mondial actuel ne se pardonne pas, car ne peut se rattraper.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 12:03, par Wangram En réponse à : Marche-meeting du 29 septembre 2018 : Satisfaction sur tous les plans, selon l’opposition politique

    Vous pouvez être rassurés qu’il n’y aura pas de problème de routes, le président Kaboré y veille. Donc vous pourrez marcher partout où vous voulez ; même aller à Abidjan. D’ailleurs la marche c’est bon pour la santé surtout pour ceux qui se sont engraissés. En attendant, le Burkina progresse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés