Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

LEFASO.NET | OL • dimanche 30 septembre 2018 à 10h34min

A l’appel de l’opposition politique, regroupée au sein du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), plusieurs milliers de manifestants ont battu le pavé ce samedi 29 septembre 2018, à Ouagadougou. Cette marche-meeting a été un cadre pour l’opposition pour égrener plusieurs maux à la charge du pouvoir Kaboré et parmi les messages lancés figurent celui demandant le limogeage des ministres de la Sécurité et de la Défense, l’appel au président du Faso à convoquer une assise nationale sur la réconciliation nationale, la révision du nouveau code électoral.

Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce  Zéphirin Diabré
Prévue pour partir à 8 h du point de ralliement, Place de la nation, la marche de l’opposition n’avait pas enregistré grand-monde à cette heure sus-mentionnée. Seuls les sifflets et les vuvuzelas faisaient leur loi, dans une ambiance assurée pae des maîtres de cérémonie qui décochaient des flèches contre les dirigeants. A 9h, quelques cadres de partis politiques et d’organisations de la société civile prennent place sous les tentes dressées pour l’occasion. « Malgré les obstacles dressés contre la marche-meeting de l’opposition, les hommes intègres sont sortis et mobilisés », galvanisent les maîtres du micro. A 9h30, les leaders du CFOP-BF, avec à leur tête le porte-parole Zéphirin Diabré, font leur entrée sur l’aire du meeting.

L’hymne national est entonné, suivi de la présentation des leaders politiques et civils. Avant d’entamer la marche, Zéphirin Diabré adresse quelques mots aux manifestants. A 10h, c’est le top de départ pour un circuit fermé qui ramera les manifestants au point de départ, une quarantaine de minutes après.

La foule est de plus en plus grandissante et gonflée à bloc, au fil du trajet. « Au fait, les accès à la Place de la nation étaient barricadés, et les éléments des forces de sécurité qui sont là, faisaient la ronde à vive allure, de façon incessante, les armes pointées, pour dissuader les gens. Il a fallu notre vigilance pour aller nous plaindre aux forces de l’ordre et leur demander d’arrêter », confie un membre du comité l’organisation. L’interlocuteur ajoute, peu avant le démarrage de la marche, avec un sourire : « Mais, c’est mal connaître les gens. Comme c’était barricadé, beaucoup ont replié pour se positionner dans les bretelles du circuit pour prendre le cortège en cours de route. Donc, la foule sera inestimable au fur et à mesure, vous verrez ».

A mi-chemin, un autre organisateur apprécie : « C’est comme si c’est tout Ouaga qui est sorti maintenant ». Les solgans et cris de guerre hostiles au pouvoir MPP et alliés, il y en a eu en cette matinée, dans les artères arpentées par les manifestants.

De retour à la Place de la nation, le podium est partagé entre les maîtres de la cérémonie, des « artistes engagés » et les intervenants attitrés à la marche-meeting.

Ainsi, deux interventions ont eu lieu. Il s’agit du message du porte-parole de l’Unité d’action de la société civile (UNAS), Siaka Coulibaly, et le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré. « Nous sommes-là ce matin parce que le pays va mal », justifie M. Coulibaly. Il précise également que son organisation a décidé de prendre part à cette activité parce que les conclusions de son diagnostic de la situation nationale convergent avec celles faites par l’opposition. « Aujourd’hui, le slogan des soldats, au lieu d’être défendre la patrie, est devenu mourir pour la patrie. C’est insupportable », déplore Siaka Coulibaly.

Le politologue fustige aussi les atteintes aux libertés fondamentales, avec les arrestations de certains citoyens (Auguste Denise Barry, Naïm Touré, Pascal Zaïda, Safiatou Lopez…) dans des conditions sujettes à des interrogations.

Le moment attendu a été sans doute l’intervention du porte-parole de l’opposition, Zéphirin Diabré. Il va d’abord solliciter une minute de silence en la mémoire des soldats tombés sur le front.
Pour M. Diabré, au lieu de « forte mobilisation », il faut désormais parler de « très, très, très forte mobilisation ». Ce qui l’amène à lancer que « malgré les tentatives de démobilisation », les populations étaient au rendez-vous.

Le chef de file de l’opposition a ensuite rendu un vibrant hommage aux Forces de défense et de sécurité. « Honneur à nos Forces de défense et de sécurité. Victoire à nos Forces de défense et de sécurité », a lancé Zéphirin Diabré. Sur l’union sacrée prônée, Zéphirin Diabré acquiesce, mais prend le soin de préciser…. « Oui pour l’union sacrée, mais pas n’importe quelle union sacrée. Notre union sacrée, c’est pour soutenir les Forces de défense et de sécurité, ce n’est pas une union sacrée pour sauver le MPP », ajuste l’opposition. D’ailleurs, sur cet aspect précis de la sécurité, Zéphirin Diabré demande au chef de l’Etat de limoger les ministres de la Sécurité et de la Défense.

La question du nouveau code électoral, qui a fait jaser il y a quelques temps de cela, revient à la surface. « Ce code ne passera pas, il faut le réviser », annonce l’opposition.
Tout comme son prédécesseur au parloir, Zéphirin Diabré répète que la gouvernance actuelle pose problème à plusieurs niveaux. « PNDES par-ci, PNDES par-là, c’est zéro », résume le porte-parole.

C’est pourquoi l’opposition n’entend plus baisser la garde. « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré, soutenu par Me Gilbert Noël Ouédraogo, pour qui « ce n’est que le début du commencement ». Mieux, selon Zéphirin Diabré, les prochaines marches-meetings pourraient prendre la direction du Sud de la capitale (palais présidentiel) pour directement remettre le message au président du Faso.

En outre, l’opposition politique, via son porte-parole, a lancé un appel au président du Faso à l’organisation d’une assise nationale des forces vives sur la réconciliation nationale.
Tout en invitant les participants à rester mobilisés et à se tenir prêts, les organisateurs les ont exhortés à poursuivre les gestes de solidarité aux Forces de défense et de sécurité à travers le dispositif mis en place.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 septembre à 20:47, par SOME En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Si la relation des faits est correcte, je vois que c’est une catastrophe. Je me convainc que decidemment Diabre n’est pas du tout a la hauteur. C’est dommage. Y-a-t-il encore un burkinabe, un vrai dans l’avion Burkina ? J’en doute ! ce pays manque d’un vrai leader. Vraiment le pays est foutu : pas un seul juste parmi nos leaders pour nous sauver. Alors... Mes freres et soeurs prenons nous en main et reinventons notre avenir. Comptons sur nous memes et achevons nortre insurrection trahie.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 20:57, par Sss En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Les affamés du pouvoir recommencent. 2020 est proche

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:00, par joel En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Zeph semble incarner l’idiotie en politique. Comment ose t-il marcher aux côtés de gens qui appellent au retour de Blaise ? Le CDP est le grand gagnant de cette marche. UPC est perdu à jamais.

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 01:54, par Sidpassata Veritas En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

      Ne faites pas comme si vous ne savez pas que le CFOP est une structure précue dans la constitution de notre pays pour regrouper tous les parti de l’opposition politique déclarée. Donc ça ne dépend pas de Zph ou de l’UPC. Cette marche est l’affaire du CFOP et tous les parties de l’opposition déclarée ont les mêmes droit que l’UPC pour exprimer leurs opinion. Donc chaque parti et ses leader prennent les positions qui les intéressent sans demander si les autres’sont d’accord avec eux : c’est la constitution qui’leur’donne ce droit dès lors qu’ils sont déclarés au CFOP. Alors attendez le moment des élections pour voir qui ’oue alliance avec et qui défend le même programme que qui. Sinon le CFOP c’est pour tout le monde de l’opposition, selon la constitution.
      Au contraire il faut même féliciter Zeph par que bien qu’il soit à la tête du CFOP il ne dirige pas cette oonstution prévue par notre constitution de manière égoïste pour favoriser son parti l’UPC uniquement. Si certains mauvais politiciens étaient à sa place cette institution allait connaitre des querelles intestines opposant les opposants. On voit ce qui arrive déjà à la CENI, alors que là-bas il n’y a même pas, en principe, de lutte de conquête ddupe pouvoir mais unique ?entre une tâche administrative. Il faut être honnête et reconnaitre à Zeph ses talents réels, et laisser tomber les jalousies et les mesquineries qui font que dans notre pays, les bons n’arrivent pas à être placés à la bonne place. Souvez-vous du professeur Joseph Ky-Zerbo dont on a reconnu la valeur seulement après sa mort alors qu’il est resté longuement dans l’opposition sans avoir le pouvoir pour faire profiter son pays de ses idées qui font écoles dans les universités à travers le monde. Souvenez vous de SANKARA que la mesquinerie et la jalousie ont assassiné, privant sa chère patrie et la notre des talents d’homme d’État réformateur. Soyons curieux et ouvert pour chercher et soutenir les hommes politiques qui ont des idées et un savoir-faire prometteur au lieu nous ruiner par des vision étriquées. Chaque peuple mérite ses dirigeants, dit-on. Si nous voulons de bons dirigeants, c’est à nous de les choisir, si nous avons peur des changements restons alors dans nos problèmes avec des gens sans réelle ambitions pour leur pays !

      Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 12:27, par Gwandba En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

      Bonjour Mr Joel.
      Je pense surtout que la subtilité de notre chef de file de l’opposition est telle qu’il faut une certaine dose d’intelligence pour comprendre que lorsqu’il faut deux personnes pour mettre la paillote d’une case, ce n’est pas à ce moment là qu’il couper les bras de son rival.
      le sujet n’est pas les partis politique du Burkina mais, le Burkina Faso. Selon votre raisonnement, il faut être seul lorsqu’il faut être à plusieurs pour vaincre. Mais sans prétention, je pense qu’il faut agir avec sagesse et, ou intelligence et comprendre qu’en politique, il arrive des moments où il faut composer avec ceux que l’on combat. Politiquement bien sûr. Car, Burkinabés, tous nous sommes.

      Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 15:29, par jeunedame seret En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

      Joël ; il faut tolérer ceci : UPC, CDP, et autres partis politiques = mêmes redoublants, même classe CFOP, mêmes objectifs d’opposition. Quant à la diversité des pouvoirs et des savoirs, il faut accepter la logique. L’heure n’est pas encore venue de de se rivaliser ; mais de vivre les mêmes histoires communes, de suivre les mêmes cours, aux mêmes heures, du même enseignant, dans la même classe.

      Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:04, par Ma part de vérité En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Mais alors, réconciliation pour réconciliation, Zeph attend quoi pour s’inscrire à la Coder ? Au moins on peut dire que c’est la Coder qui a tiré son épingle du jeu lors de ce meeting marche, puisque Zeph reprend à son compte les slogans de ce regroupement de partis de criminels. Moi je vous réponds à la place du président RMCK. Il n’y aura pas de réconciliation sans jugement, vérité et justice avant tout. Ça jamais. Ceux qui ont suspendu et grillé les Hamidou comme un méchoui n’auront jamais le pardon sur cette terre quoi qu’il arrive. Amen, Amen, c’est moi qui vous le dis.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:11, par Dedegueba Sanon En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Un absent de taille : le vrai peuple qui n’a pas mangé avec BC. Donc un non événement

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:17, par Harouna En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Le pays va mal. Vive le CFOP, à bas les ministres soulards, à bas les PM pyromanes. Allons vite à la reconcilliation car un peuple uni est serein . Si le MPP et ses accolytes sont malins , il doivent mettre fin à leur vengeance. Le BF est au bord du gouffre et l’ irresponsable Eric Bougma flatte Mr Roch Kaboré par de faux discours.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:20, par Ma part de vérité En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Il n’aura pas non plus de révision du code électoral pour autoriser la votation par carte consulaire pour permettre au criminel de blaiso de tripatouiller les élections en Côte d’Ivoire pour revenir continuer ses crimes abominables et achever le peuple burkinabé déjà meurtri. Amen, Amen, c’est moi qui vous l’assure.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:22, par Bala En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Qui a hébergé ces terroristes refugiés au Burkina Faso ?
    Réponse : Blaise et son CDP .
    Qui a désarmé nos FDS au profit de sa seule sécurité et s’assurer un pouvoir à vie ?
    Blaise et son CDP.
    Où sont passées ces armes pillées auprès de nos FDS pour le RSP, milice de Blaise et de son CDP ?
    J’estime que c’est trop facile de dépouiller nos FDS, vider nos caisses, fuir et se réfugier dans un pays voisin afin d’organiser la destabilisation de notre cher Faso, avec des politicards tels que les Zeph, Eddie, Gilbert Ouedraogo, etc..... ainsi que leurs amis terroristes qui ont perdus tout les privilèges liés au départ de ce apatride de Blaise Comparé. Soutien à ROCK et à son MPP qui continue de nous épater malgré tous ces ennemis du peuple Burkinabè. .

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:37, par Kankélétigui En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Des menteurs "entassés" ! On vous connaît ! Oui on vous connaît !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 22:18, par no comment En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    oh oh oh là. c’était donc juste pour ça !!! qui vivra verra. n’avez vous donc autre chose à faire que de revenir sur des sujets clos ? ce qui me plait dans tout ça, c’est que le mandat de ZEPHIRIN 2020 - 2025 ou 2025-2030 va souffrir d’hibernation chaotique...IL ne fera pas mieux, parole d’un prédicateur...

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 22:20, par Mouta-mouta land En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    J’étais de ceux qui ont espéré l’arrivée du mpp au pouvoir après le départ de Blaise. Pour moi, étant donné qu’ils ont passé plus de vingt ans aux côtés de Blaise, ils avaient l’expérience pour faire face aux défis dans la gestion du pouvoir d’État. Mais à l’exercice du pouvoir, grande fut ma surprise de constater de l’amateurisme au sommet. Je me suis donc rendu compte qu’on avait plus affaire à des jouisseurs du pouvoir d’État, qu’à des expérimentés dans la gestion de la chose publique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 22:43, par Yako En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce le porte-parole, Zéphirin Diabré

    Félicitations à vous pour la qualité de la mobilisation.Cependant,la bonne question demeure sans réponse.POURQUOI NOUS EN SOMMES ARRIVES LÀ ? Malgré les tumultes du terrorisme dans la sous-région,le pays était jusqu’à un passé récent épargné par le fléau.Le politique n’a-t-il pas failli à un moment donné ? Sommes-nous pas victimes d’une transition chaotique (transition apaisée entre Mr Compaore et son futur successeur) ? Au regard même du contexte Ouest-africain le bon sens l’exigeait.Conclusion : A mon avis nous avons doublement pêché et par impatience et par manque de vision.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 23:29, par Thom’s En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    La lutte contre le terrorisme n’est pas l’apanage du seul Gouvernement. l’Union fait la force messieurs les politiciens médiocres. Et c’est votre médiocrité en politique qui va enfoncer le pays dans la boue. Ne parlez pas de l’incapacité du gouvernement. Même vous de l’opposition, vous êtes incapables, assoiffés de pouvoir. Je ne vois pas ce que vous pourrez faire mieux demain ou après demain que ce gouvernement. Tout est politique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 23:36, par Cami En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    LE MPP, C EST FINI.Ainsi en a decide le peuple

    Attendez de voir ce qui va bientôt se passer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 00:49, par War En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Ce bon de tirer les oreilles de crs incompetents car il y va de notre survie a tous.ce n’est plus une qiestion du mpp màis la malgouvernance nous atteint tous.Nous ne sommes pas sortis mais nous soutenons a 100%.la prochaine marche sera tres bourree.dites au gourounsi de kokologo de ne pas s’amuser a faire des contres marches sinon ce sera votre fin.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 01:10, par Django En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    C’est bien fait pour Rock et son MPP. Blaise en CI il n’aura pas la paix au Burkina. Meme a moto les gens vont le voir. Il est pourri d’argent. zephirin a reconnu sa victoire par le dos de la cueiller. Il sait qu’il ne sera jamais au pouvoir. Il prefere que Blaise revienne . Ce que Zephirin ne sait pas Blaise va etre plus sanglant. Lui et les Rock seront egorges. En politique pas de dentiments.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 01:43, par armel En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    zephirin est perdu politiquement.ne reprenez pilas les marches mes du CFOP.COUREZ jusqu’à a gorom.Rien de rien ne se passera.Zephirin ne tire pas les leçons de ses faux pas.Sinon il comprendra qu il fait le jeux du cdp,comme il avait fait pour le MPP.Sauf que la,le cdp,prendra sa place de cfop,et lui se retrouvera chômeur.Dans tous les cas,ce cfop n aura pas le pouvoir en 2020.Et ce qui est désolant,est que zephirin ne se rend pas compte que le cdp n hésitera pas a s allier au MPP pour gouverner si l ocasion se présente.Ça ne m etonne pas,puisque depuis le départ de mr Ouali,des 13 députés, l upc n a plus de cadres,ni de stratèges dans ses rangs.Qui ?Natanael,le poe naba, ou le chargé de la mobilisation populaire,Seydou compaore,maire de l arrond 07,Condamné a 12 mois fermes pour avoir organisé les fraudes aux concours ?Personne.C est pourquoi,Zephirin ne sera même plus cfop après 2020.Arrêtez de marcher mr zephirin,COUREZ.Votre réveil sera douloureux.Surtout que vous n avez plus la Chine pour vous donner vos affiches

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 03:01, par Moussa En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Zephirin je pense que tu dois essayer de maigrir tu as un gros ventre

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 03:20, par Mafoi En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Dans ce film pathétique,Zéphirin Diabré joue le piètre rôle de majordome et je me demande s’il en est conscient.Voilà quelqu’un qui avait participé activement à renverser la table et il revient en s’associant avec ses "adversaires d’hier" pour nous parler de forum national sur la réconciliation,thème bien chéri de ces derniers.Lui Zéphirin Diabré se moque de qui ?Alors quand on dit que ce monsieur est un piètre politicien,il se trouve des individus pour te taxer de tous les noms d’oiseaux et pourtant je suis intimement convaincu que lorsqu’il se retrouve seul devant son miroir,il doit se dire qu’il joue vraiment et très mal à l’idiot de service mais il l’apprendra à ses dépens en 2020

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 04:40, par Z.E.Nadembèga En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    MPP,UPC,CDP et j’en passe tous des mandes dessinés 2020 une belle surprise pour tous ses vieux loups du pouvoir. La jeunesse vous tiens à l’œil.
    Préoccupez vous de vos états de santé si non 2020 sera derrière d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 06:55, par no comment En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Les gens se trompent de combat. cette opposition est seulement assoiffée du pouvoir qu’elle n’aura jamais. n’eut été les forces du mal tapis dans l’ombre entretenues par des complices au niveau national et qui nous endeuillent tous les jours, ROCH et son gouvernement allait mener le pays vers un lendemain meilleur. pour un exemple il a fallu ce Gouvernement pour recadrer la rémunération des agents de l’Etat après avoir reconnu l’erreur qu’elle avait commise. quand vous prenez ce traite de TAHIROU qu’est e qu’il peut faire si ce n’est de la ruse pour atteindre ses objectifs. quel modèle incarne GILBERT qui n’a pas resisté aux MILIARD proposés par BC. les éléments du CDP rêvent d’une IMPLACABLE VENGEANCE pour revenir au pouvoir et recommencer leur sordides affaires. et mon ZEPH dans toute cette histoire n’est qu’une sorte de marionnette utilisée à dessein. il ne se rend pas compte. ROCH il faut vraiment changer des têtes dans ton gouvernement et entourez vous discrètement de DENISE BARRY, vous verrez les résultats. tenez bon car l’opposition fulmine et rumine sa vengeance.travaillez pour le peuple et nous serons toujours avec vous et non derrière ceux qui n’ont rien à proposer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 06:58, par MonOpinion En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    C’est une mauvaise strategie politique d’utiliser la recrudescence des actes de terrorisme a des fins politiques. Partout dans le monde Opposition et Pouvoir taisent leurs differends quand des actes terroristes avec morts d’hommes sont perpetres. Partout dans le monde l’opposition se range du cote du pouvoir face aux terroristes !
    - En France : Pouvoir et opposition ont marche contre le terrorisme qui a frappe Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice, etc. Des chefs d’Etats africains les ont meme rejoints.
    - Aux USA : L’opposition s’est aligne avec le pouvoir contre les terroristes du 11 Septembre 2001 qui a detruit le World Trade Center et fait des milliers de morts.
    - En Allemagne, en Grande Bretagne, en Belgique, en Norvege, etc. face a des evenements tragiques lies au terrorisme, pouvoir et opposition se sont toujours retrouves dans le meme camp contre les malfaiteurs.
    - Pourquoi devons nous accepter que ce soit different chez nous ? Au Burkina Faso, on est desole de constater que face au terrorisme, l’Opposition attaque le pouvoir en place, organise des marches qui montent l’opinion nationale contre le pouvoir comme si le pouvoir en place n’avait pas le meme souci de vaincre le terrorisme. Notre Opposition doit mener son combat politique sur un autre terrain et non sur l’exploitation de la tragedie que notre peuple vit face aux terroristes. Si l’Opposition pense qu’elle a LA solution miraculeuse pour vaincre les terroristes et qu’elle ne la partage pas avec le Pouvoir, alors il y a un probleme. Pendant que le Pouvoir et les FDS appellent les citoyens a leur apporter les informations qui peuvent aider dans ce combat, ce meme appel est lance en meme temps a l’Opposition ; Si elle a LA solution et qu’elle se tait parce qu’elle n’est pas au pouvoir, ce n’est pas une erreur mais une faute !
    En plus, le Pouvoir travaille avec les FDS et ce sont ces derniers qui font les strategies et les tactiques de lutte contre les terroristes. L’Opposition va travailler avec ces memes FDS si un jour elle arrive au pouvoir. Elle a interet donc a ne pas soutenir les FDS seulement du bout des levres. Donnez aux FDS toutes informations qui peuvent aider dans la strategie de lutte anti-terroriste ; pas autre chose ! Le Burkina traverse la periode la plus difficile de son histoire. Jamais notre pays n’a ete la cible de tant de violence gratuite. L’Union sacree doit etre "FDS-Pouvoir-Opposition-Peuple" contre les terroristes. L’Union sacree dite "Opposition-FDS" (excluant le Pouvoir) pronee par le CFOP est loin d’etre une solution.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 07:22, par Wi En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Zeph ne sera jamais président au Faso. Il fera des présents comme Rocj qui est un de ses produits. Un politiciens qui manque de saisir les moments favorables et qui accélère à tout bout de champ. Après le second mandat de Rock, un de ses produits sera encore mûr. Suivez mon regard

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 07:30, par Lemessager En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Zeph est vraiment ridicule. Tu penses que tu emarges au tresor publique justes pour faire des marches. Le CFOP a pour role entre autres d’apporter un appui au devellopement du pays. Vous pensez qu’une marche peut construire un pays. Ridicule. En 2020 Edit va prendre ta place au CFOP et tu es raye

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 07:44, par bouba En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    les attaques terroristes ne sont que les consequences de la mal gouvernance et de l’inéficacité d’un systeme fondé sur les corruptio n . le burkinabé plaide pour la securité. , la vie chere et pauvrete sont devenu des sous problemes. burkina est en recule.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 07:50, par Tom sank En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    J ai honte des politiciens de mon pays (majorité+opposition). Pendant que mon pays est attaqué vous passé votre temps a vous samailler pour le fauteuil de 2020. Je n ai jamais vu des dirigeants aussi égoïstes dans ce monde. Vous ne mériter pas la confiance des burkinabés. Vous croyer que ces avec vos cotisations de récupération politicienne que le Burkina va acheter des blindés pour nos soldats. Cette guerre est d abord une histoire d intelligence. Si vous en n avez remettez le pays jeunes encore capable.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 08:13, par déçu En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    C’est presque un non évènement. cette opposition n’a ni tête ni queue. Comment peux t’on avoir une opposition fourre tout avec nos anciens criminels comme Gilbert, etc. Zeph n’est pas à la hauteur d’un futur chef d’état et c’est bien dommage car on ne voit aucun leader émerger. La foule n’est pas au rendez vous et, encore moins sa qualité. Qu’un ramassis de jeunes hommes ! pratiquement aucune femme !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 08:16, par Tom sank En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    S il faut cotiser ,il faut prélever 10% du salaire des fonctionnaires pendant 5 mois, 50 % du salaire des ministres et des députés, 5 % du chiffre d affaire des grand commerçants, une contribution volontaire pour les paysans. C est ça on appelle effort de guerre. Nous n avons qu’un seul pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 08:28, par L’homme de reo En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Dans ces marcheurs, il yavait 4 groupes avec des objectifs bien differents :
    - Zeph et ses disciples Upcist qui representaien les 30% des marcheurs.Eux leur objectifs que le president du Faso se reveille contre l’insecurite’, la cherete’ de la vie, le chaumage, la corruption.
    - Le 2em groupe 20% etait constitue’ des OSC .Dans ces 20% ; seulement 5% veulent reellement un vrai burkina nouveau. Ils sont de bonne foi..ils aspirent a un burkina a la Thomas Sankara. Je leur tire mon chapeau. Les 15% restant sont des OSC nostalgiques de l’ancien regime. Des gens qui faisaient la pluie et le beau temps au temps des freres compaore ; actuellement se retrouvent les poches vides.
    - Le gros lot 45% est constitue’ des CDpist..Nafist et autres aigris des l’ancien regime. Eux ils marchent avec aigreur et frustration. S’ ils n’en tenait qu’a eux ; que cette marche aboutisse a une vraie insurection pour chasser Rock et faire revenir leur Dieu Blaise pour qu’ils puissent revivre leur belle vie d’antan. ;
    - Enfin le 4em groupe "5%" est compose’ des "pataarb-taale’" des "je-ne-sais-ou-aller". Je nomme ici Ablasse’ ouedraogo, Gilbert ouedraogo, et autres Mamadou kabre’. Ces gens si Rock les appellent aujourd8 pour un gouvernement ils vont abandonne’ les rangs des marcheurs pour se devancer a KOSSYAM. Tout caa on sait !!! Depuis mon reo natal.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 08:50, par TRAORE En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Monsieur Yako, il est inutile de collaborer avec un terroriste tout en sachant qu’un jour il va se retourner contre toi ! C’est cette collaboration farouche de Blaise avec les terroristes qui a conduit le pays dans cette situation. C’était un contrat gagnant gagnant juste pour un temps donné, mais nous sentions le terrorisme venir. En somme j’ai l’impression que nos politiciens sont des bébés qui viennent de naître. Je m’en veux aux opposants dont certains ne savent même pas ce qu’est une guerre asymétrique. En voulant tout jeter sur le gouvernement, cela traduit leur ignorance totale des choses. Faites un tour au Nigeria, au Niger, au Tchad, au Cameroun et vous verrez. N’en parlons pas le Mali. La lutte contre le terrorisme est une lutte commune. Marcher et crier l’incapacité du gouvernement, c’est donner du poids aux ennemis du peuple. Ce que j’ai à dire aux politiciens tapis dans l’ombre, ayez un minimum de sagesse. La gourmandise et la soif du pouvoir tuent. Le pouvoir passe mais les hommes restent. Que Dieu bénisse le Burkina, et que le Président Roch KABORE puisse en 2025, passer le bâton de commandement à un tout premier jeune Président du Faso démocratiquement élu. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 09:14, par Pauvre Siaka En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Que vient faire un représentant de la soit disant Unité d’action de la société civile (UNAS), en la personne de ce Siaka Coulibaly, prêt à fricoter avec le diable comme les anciens du CDP ou de l’ADF-RDA pour un éventuel strapontin !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 09:37, par Ka En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Comme je le dis très souvent, toute lutte de classe est une lutte politique. Et celle d’une opposition fait partie de cette lutte de classe pour les intérêts du peuple. Malheureusement mon constat a cette marche, est que le discours du chef de l’opposition sorte du cadre d’une opposition qui lutte pour les intérêts d’une classe qui est le peuple. Pour une marche dont le discours de clôture devait mettre l’accent sur le moteur en diesel d’un gouvernement mouta mouta, dont l’opposition devait exiger le dégagement des mauvais pistons du moteur de la gouvernance de Roch Kaboré, qui sont les ministres qu’on attend rien d’eux : Ma plus grande déception de ce 29 Septembre 2018, est que le chef de l’opposition a mis le programme de la CODER comme le levier de cette marche ; ‘’’La réconciliation sans la justice.’’’’

    Pour moi, cette opposition ne sait pas s’opposer. Dans son esprit, s’opposer, c’est mener des actions violentes et illégales. Rien de constructif. Si quelques-uns sont sorties pour cette marche, c’est qu’ils attendaient parmi les revendications de l’opposition sur la mauvaise gouvernance dont des ministres responsables dans des institutions stratégique de notre pays ne sont pas à leur place, et retarde la sécurisation du pays et son émergence : Surtout l’avancer de l’alternance politique voulu par le peuple.
    Zépherin Diabré a montré qu’il veut berner le peuple pour les ruses des revanchards. Sinon cette marche avait pour but de demander au régime Kaboré qu’est-ce qu’il fait avec la charte de bonne gouvernance promise lors de sa prise de pouvoir ? Au lieu de ça, monsieur Zépherin Diabré a mis l’accent sur les salades de la CODER et les revanchards du CDP ADF/RDA, la NAFA qui est de ‘’’la réconciliation sans la justice pour tromper le peuple et remettre en scène l’ancien régime avec son système criminel pour le pouvoir !’’’ Et pour moi qui est pour la lutte des classes, je dis que cette sortie reste une sortie pour des intérêts personnels et non pour ceux du peuple.

    Pourtant, ceux qui sont sorties ce Samedi 29 Septembre 2018 attendaient que Zépherin Diabré demande a Roch Kaboré et son gouvernement qu’est-ce qu’on attend d’un ministre quand sa nomination ne dépend pas de sa compétence, mais de sa capacité à bien "gratter le dos de son mentor sans rien faire" ? Comment ce ministre peut-il se sentir redevable auprès du peuple quand il sait que sa "présence là où il est" ne dépend pas du résultat de sa gestion, mais juste des longueurs de ses griffes à "bien gratter le dos de Roch Kaboré" ? Une marche qui devait faire réfléchir deux fois Roch Kaboré pourquoi depuis plus deux ans il garde les mêmes ministres qui font la promotion de l’incompétence ? Au lieu de ces question cruciales, Zépherin se focalise sur le programme de la CODER qui est la ‘’’réconciliation sans la justice dont Dicko a ses cotés crie sa victoire ?’’’
    Comme l’a confirmé mon ami l’internaute de bonne foi SOME, Zépherin Diabré n’est pas à la hauteur que de plaider pour que les autres prennent le dessus en laissant le peuple sur le carreau : Car, ce qui qui caractérise la politique de notre opposition qui devait être forte et l’avocat du peuple face à un régime au moteur de diesel, c’est le vide idéologique insondable, qui laisse place aux pratiques les plus douteuses : tribalisme, banditisme, de la mafia pour la continuité de l’ancien régime, surtout faire revenir Blaise Compaoré afin qu’il continu le système de l’impunité totale organisée.

    Non monsieur Diabré et vos acolytes de la CODER, personne au pays des hommes intègres n’a la clé de la réconciliation sans la justice, en tout cas pas vous. Car il n’y a pas à discuter sur la réconciliation comme-ci ou la réconciliation comme ça, la réconciliation ne se décrète pas, c’est une affaire qui est dans le cœur de tout en chacun. La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte.

    Et si je dis et confirme que personne n’a la clé de la réconciliation sans la justice au Burkina, c’est à dire : ‘’’’Ou bien on est réellement réconcilié, ou bien on n’est pas réconcilié du tout. Car, la propagande de Zépherin Diabré et sa bande de la CODER revancharde, cette affaire de "réconciliation démagogique instrumentale" c’est de la foutaise pour mettre le feu au pays
    .
    Conclusion : Qu’est-ce que cette marche a revendiquée ? Simplement le programme et les revendications de la CODER. Et soyons sûr, moi qui fait partie des déçus du régime Kaboré par ce qu’il a mis le travail bien fait de la transition de côté, pour jouer aux états d’âme pour sauver familles et amis de la justice, même si ce régime changeait sa gouvernance avec des bonnes actions qui vont pour la sécurité et l’émergence du pays, ce régime ne trouvera pas grâce aux yeux de cette opposition qui ne pense qu’ a la vengeance. Monsieur Zépherin Diabré, ou tu as mis ta fougue de défendre les intérêts du peuple par les bonnes actions ? Oublie les agendas cachés des revanchards, et milite pour une opposition neutre et forte face à un régime au moteur de Diesel.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 09:43, par Tony En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Quand je vois cette marche, suis content, car il y’a une semblante de démocratie dans mon pays. Donc Zeph aussi est pour le retour de Kouassi Kouadio Blaise sans Justice et vérité comme c’est écrit sur les pancartes des manifestants en premier plan ? On dirait la cause des FDS va être un outil de commerce. d’ici là que des OSC ventriloques s’accaparent du concept. Zeph, on t’aime bien mais sache que c’est pas ton terrain. les anciens caciques vont te mettre dans farine. Surement que tu te dis que tu les vois venir, mais tu le sais bien, ils ont une dent contre toi !!! une grosse et vilaine d’ailleurs (politiquement parlant bien sur). Mais c’est bien avec Rock. Un président sur qui tout le monde comptait car on pensait que qu’il était expérimenté. Zéro. Nominations de complaisance et de rédevabilité. une bande d’incompétents et on se demande où ils ont fait l’école. Un ministre de la défense, qui ne connait même pas le lexique du militaire. Si c’est pas Rock ! comment prendre quelqu’un qui quitte d’un poste de maire, à DG de siao, ministre de la jeunesse pour être ministre de la defense d’un pays aux aboies ??? Pourquoi c’est à nous que tout ca arrive ?? A quelque part on peut comprendre l’opposition. Parque vu le laxisme du Président, il lui faut un motivateur, sinon on est foutu

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 09:54, par Dignité En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Moi ce qui m’étonne, c’est l’amnésie des participants à cette marche ! Pas qu’il n’y avait pas de motifs pour le faire ! Il y’en a même à la pelle. Je fais partie de ceux qui sont lourdement déçus de la gouvernance MPP ! Mais je constate que ces politiciens sont tous les mêmes. Insurrection populaire : les gens ont offert leurs poitrines, et c’est celui qui a conduit cette insurrection (ZEph) qui ressort dire, allons à la réconciliation (sans la vérité et la justice) ; ces morts sont donc passés en pertes et profits tout comme l’a fait le MPP (à l’exception que c’est la "justice" uniquement que eux ils ont semblé attrapé). Et on appelle encore les gens à venir se sacrifier pour que eux ils accèdent au pouvoir et ils recommencerons les mêmes choses, sinon en pire ! Ce terrorisme est la conséquence des pratiques mafieuses du régime déchu : Et c’est aux côtés de certains dignitaires de ce défunt régime qu’on dénonce sans dire mot sur ça ! J’ai très mal de ce que les politiciens actuels sont capables pour atteindre leurs fins !
    Moi personnellement, tant que je n’aurai pas un homme neuf et intègre, un vrai leader en face, je ne marcherai plus au Burkina !
    Ces politiciens me dégoutent tous (majorité, opposition ! Aucun n’a un amour pour le peuple encore moins pour le Burkina mais juste pour leurs intérêts personnels !
    J’invoque l’Amour et la protection de Dieu sur ce pays afin qu’il nous préserve de tous ces prédateurs !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 09:59, par Sage En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Vraiment c’est du n’importe quoi. Au lieu de faire des propositions à l’emporte pièces, il faut faire un vrai diagnostic. Si on enlève les 2 ministres est ce que la paix revient au BF ; il faut le démontrer. Pour les cotisations, est que les militaires ont que c’est une affaire d’argent ? Ce sont les militaires qui doivent dire voilà ce qui nous manque (équipements, hommes, renseignements...) et sur cette base, si l’Etat ne peut assurer seul, chaque citoyen joue sa partition. Qui vous dit que le problème de fond n’est pas un manque de renseignement et là l’accent serait mis sur les populations ? C’est pour venir dire après, on a cotisé et rien n’a été fait.
    Mais soit dit en passant, la marche est bonne pour la santé, mais beaucoup de ouagalais n’en ont pas voulu visiblement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 10:14, par Tou madou En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Je crois que Zeph doit ouvrir l’oeil à partir de cette marche.Les autres partis ont profité de la marche pour signaler
    leur retour. Je crois que ces derniers ne sont pas dans sa logique du bien fondé de la marche

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 10:23, par l’homme de reo En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    La folie c’est lorsque tu marche pour chasser un mec. Puis apres tu marches avec celui qui tu as chasse’ pour chasser celui qui t’a aide’ a chasser le meme mec. Wallaiii..ca ce n’est plus de l’infanterie, c’est de la "Mounaficaterie".

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 11:37, par Bravtche En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Bravo à l’opposition d’avoir battu le pavé après deux ans et demi de critique constructive. Ca reprends et c’est bien pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 11:56, par TOERE En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Heureux que l’opposition ait commis cette grosse erreur en organisant cette marche du 29 septembre 2018 . Nelson MANDELA le Sage africain disait "dans le mal peut naitre le bien" . Tout le monde a pu découvrir à travers les banderoles les objectifs divergeant des principaux partis de l’opposition.
    Alors , que tout le monde était convaincu, que cette marche avait pour objectif principal d’interpeller le gouvernement sur la question sécuritaire et surtout sonner la mobilisation autour des FDS face aux actes terroristes dont le pays est victime ,c’est plutôt des banderoles de réclamation de la libération de SAFIATOU LOPEZ, des putschistes du16 septembre 2015 ,de retour de Blaise COMPAORE qu’il a été donné clairement de voir . Comme quoi le soutien aux FDS était le dernier des soucis du CFOP . J’imagine que beaucoup de marcheurs de bonne foi qui ont fait les mêmes constats doivent se sentir après coup qu’ils ont été abusés ,manipulés pour des causes qui leur sont inconnus . A chacun de réfléchir maintenant avant de se lancer tête baissée et sans analyse aux prochaines marches du CFOP .Au moins, cette marche a permis de découvrir les agendas cachés des revanchards dont la mort de nos FDS est devenu une mine d’or pour eux à exploiter sans vergogne . Pauvre ZEPH ,j’avais toujours cru que ce monsieur était intelligent aux lendemains de la création de son UPC . Mais il me semble qu’il s’est fait emprisonné dans le piège du CDP .Et ça en 2020 ,il risque de ne même pas arrivé 4ème aux élections présidentielles .

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 12:16, par le pays va mieux En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Moi personnellement je pense que cette marche a été maquillé. Et c’est encore le pauvre citoyen encore que Zephirin veut instrumentaliser. A une des questions de Ismaël Ouedraogo à Burkina info, zephirin a dit qu’il n’y aura pas de propos tendant à faire allusion à 2020. et pourtant, Eddi Comboigo l’a bien évoqué haut et fort devant les journalistes : 2020. Si politiciens avaient honte, Eddi, le pleureur Gilbert sont très mal placés pour dénoncer une mal gouvernance en seulement moins de 4ans de leur forfaiture. Des inconscients ! Que le CDP revienne au pouvoir en 2020 et on veut verra ce que deviendra Zephirin.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 12:35, par Patriote En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Attention ZEPH ,comme on le dit "nul n’a le monopole de la rue ". Et on ne va pas vous laisser chaque fois semer la chienlit et mettre en danger la vie nationale pour vos ambitions de grandiloquence . Si vous voulez perturber en permanence la vie nationale de ce pays pour permettre à vos amis apatrides et parrains hier des terroristes de revenir pour se venger vous vous gourrez totalement ,vous aurez d’autres burkinabè patriotes en face de vous pour défendre fermement la patrie, et si vous avez la chance, vous aurez juste le temps de traverser la frontière à 200 Km à l’heure .C’est bien parce que le BURKINA est un pays démocratique ,un pays de tolérance, que vous, vous pouvez marcher à travers la capitale ,vous pavaner pour venir débiter vos inepties. Ne croyez pas que vous allez pouvoir manipuler les Burkinabè encore pour empêcher la marche de ce pays vers la paix totale et le progrès . Si c’est cela la stratégie que vous avez trouvé pour parvenir au sommet de l’Etat par la courte échelle ,vous vous trompez lourdement .

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 14:17, par Sitting bull En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    C’est dommage, il aurait fallu des élections législatives à mi-mandat. Mais la constitution ne le prévoit pas. Cela aurait permis de confirmer ou d’infirmer certains

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 20:54, par Bougoum Mãsga En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    1/3

    Cela fait un moment que j’observe la scène politique Burkinabè, et je dois avouer qu’après les discours et les attitudes que j’ai vus à propos de cette marche, le sentiment qui m’anime présentement, c’est la déception. Je suis déçu qu’une fois de plus (et peut être de trop) nous ayons raté l’occasion de montrer notre cohésion sur un sujet aussi propice à l’unité que la sécurité nationale ! Car elle nous affecte tous, sympathisants de la mouvance présidentielle ou de de l’opposition, mais aussi les soit disant « neutres ». Nous sommes tous Burkinabè après tout.

    Si le pays brûle, nous brûleront tous ensemble peu importe nos bords politiques, et c’est cela la vérité. Dans cette situation, il faut que les uns et les autres arrivent à dépasser leurs clivages politiques et personnels pour penser à l’intérieur supérieur de la nation, car il doit primer sur tout. Ce n’est pas parce qu’une idée vient de mon adversaire politique qu’elle est forcément mauvaise ; et ce n’est pas parce qu’une décision va à l’encontre de mes intérêts personnels ou de mon parti politique que celle-ci est forcément mauvaise pour le pays ! En effet l’intérêt supérieur de la nation est bien souvent différente de nos intérêts personnels et de ceux nos partis politiques ! Et il DOIT même être différent de nos intérêts individualistes parce que nous sommes là pour servir le pays et non l’inverse.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 20:59, par Bougoum Mãsga En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    2/3

    Ceci étant dit, voici ci-dessous 5 postulats que je fais en face de la situation actuelle.

    Sur la question de la sécurité nationale, nous pouvons dire que :

    La situation se dégrade depuis 2015 car les attaques se multiplient de plus en plus dans le temps mais aussi dans l’espace.

    Les FDS manquent de moyens pour faire face comme il le faut à la nouvelle menace terroriste. Eux même le reconnaissent : confère lettre de DR de la Police de l’Est.

    Apporter une réponse de défense classique à cette guerre asymétrique ne peut que conduire à l’échec. Il existe donc une impérieuse nécessité de réorganisation de nos FDS.

    C’est au gouvernement avec à sa tête le Président, chef suprême des armées, que revient la responsabilité première de réorganiser nos FDS et de leur apporter les moyens minimums nécessaires à leur mission.

    La radicalisation islamiste est réelle, et s’intensifie surtout au Nord et à l’Est du pays. Donc plus nous mettrons du temps à apporter une réponse efficace contre l’hydre terroriste, plus nous réduisons nos chances de succès car les idées et les croyances sont plus difficiles à défaire lorsqu’elles ont eu le temps de s’enraciner. Par conséquent, la situation est urgente, voir même critique, si bien que mettre plus de 2 ans et demi sans apporter une réponse visible et efficace à cette menace est en soit un retard inacceptable (les morts qui s’accumulent depuis lors sont là pour le prouver).

    Mon constat est alors le suivant : si en toute honnêteté, vous ne pouvez pas réfuter les postulats que j’ai énoncé, comment se fait-il que vous trouviez que la marche du 29 septembre était injustifiée ? Comment des gens peuvent se convaincre que demander au gouvernement de rectifier le tir est en soit une mauvaise chose ? C’est à en perdre la raison ! Parce que si vous soutenez la politique actuelle du gouvernement, qui est selon toute évidence extrêmement laxiste, c’est que vous soutenez que nos FDS, ces jeunes à la fleur de l’âge, soit jetés en pâture aux terroristes ! C’est que vous êtes complices de leurs morts ! Ce n’est pas parce que le MPP est au pouvoir pour 5 ans que pendant tout leur mandat on doit se taire et les laisser faire (ou ne pas faire) tout ce qu’ils veulent. Dans les vrais démocraties il y’a des votes de défiance du gouvernement à tout moment. S’ils veulent nous amener dans une direction que l’on condamne, on est droit de contester cela et la constitution le prévoit, que ce soit par des marches meeting ou autres.

    Les raisons pour vous faire voir la réalité de notre gouvernement ne manquent pourtant pas. Il n’y a qu’à regarder leur train de vie, on voit qu’ils n’ont pas les priorités du pays à cœur ! Pendant que le DR de la police de l’EST n’a même pas UN SEUL VÉHICULE utilitaire pour sécuriser TOUTE LA RÉGION DE L’EST, un Ministre peut détourner jusqu’à plus de 20 millions en toute impunité et apporter cela à la maison pour que ses femmes de ménage se servent ! Et on va prendre l’argent collecté à partir de nos impôts et taxes diverses pour leur donner des V8 en plus ! Pendant que nos enfants, nos frères, sont entrain de mourir au front pour 100 fois moins que ça ?! Ou est la justice ici ? Comment des vrais filles et fils du pays peuvent soutenir cette politique et être d’accord avec cet état de fait ? De laisser mourir leurs compatriotes sans que rien ne soit fait pour eux ? Je vous rappelle que c’est aussi parce que cette marche a été décidé que le gouvernement s’est vite précipité pour décider en conseil des ministres que les victimes de terrorisme et leurs ayant-droits seront dorénavant pris en charge. Donc depuis bientôt 3 ans ce n’était même pas automatique ? Les conjoints et les enfants de nos braves FDS tombés pour nous protéger étaient laissés à eux-mêmes. C’est des décorations à titre posthume et c’est tout. Est-ce que ces orphelins vont manger votre foutue médaille de l’hypocrisie ?! Rien que pour cette décision en conseil des ministres je pense que la marche a déjà permis d’améliorer les choses ! Rien que pour ça !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:00, par Bougoum Mãsga En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    3/3

    Bon je m’arrête là et je m’excuse de la longueur de mon post, mais c’est juste que comme vous pouvez le deviner j’ai vraiment beaucoup sur le cœur. Je demande juste à mes frères et sœurs Burkinabè, pour cette fois au moins, de faire corps avec les forces vives du pays qui demandent au pouvoir du MPP et de ses alliés, de revoir significativement leur copie. Il faut que les choses changent, et l’impulsion doit venir d’en haut. Je demande aussi à notre Président à tous et à toutes, pas seulement des militants du MPP, de prendre toute la mesure de son poste qui est de présider à l’avenir de tous les enfants de ce pays. Depuis qu’il est président il n’appartient plus au MPP seulement, il a une responsabilité devant tous les Burkinabè y compris de l’opposition. Qu’il tape du poing sur la table si ses amis du MPP l’amènent sur un chemin qui ne mène qu’à satisfaire leurs intérêts à eux et non celui du pays.
    Faute de quoi, je vais joindre ma voix à celles qui demandent de plus en plus fort à l’armée de prendre ses responsabilités.

    Voilà ce que j’avais à dire.

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 10:08, par KOBINABA En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

      Bougoum Masga tu ecris bien avec une logique acceptable.Je presume meme que tu es de bonne foi et te felicite.Seulement je doute fort qu une partie de l opposition a a coeur ta preoccupation.Qu on se comprenne bien je suis loin d apprecier la gouvernance mpp mais tu oublie que la realite est que le cdp veut nous embobiner.Et comme Zeph n est pas un tacticien politique ils sont entrain de l utiliser comme un marche pied pour se donner une virginite.D accord que le cdp est libre de vouloir reconquerir le pouvoir mais en voulant reinstaurer la gouvernance rejettee avec fraca rien que "hier" cela va etre complique.Tant qu ils ne vont pas avoir le courage de couper le cordon ombilicale avec le "clan" alors le mpp aura de beau jours devant lui.Au moins avec le mpp on est libre d insulter qui on veut rentrer dormir tranquillement.

      Répondre à ce message

      • Le 1er octobre à 17:05, par Bougoum Mãsga En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

        Merci à toi KOBINABA pour cette contribution au débat, et pour avoir compris ma bonne foi. En effet, je ne suis pas sur ce forum pour défendre un quelconque parti politique. Je défends par contre l’intéret du pays, et si celui-ci s’aligne avec une force politique du moment elle aura donc naturellement mon soutien. Pour dire que si demain je perçois un changement réel chez nos gouvernants actuels, je deviendrais leur premier défenseur du MPP ici. Le meilleur soutien vient de ceux et celles qui le font par conviction, et non pas pour de l’argent.

        Ceci étant, et pour revenir à ta question, je pense qu’il faut être juste en toute situation. Le CDP a certainement commis des erreurs de par le passé, c’est clair. Mais reconnaître cela revient aussi à dire que le MPP en a fait de même puisqu’il a été créé à partir du CDP à l’origine. Les erreurs du CDP ne sont pas celles de 2014 uniquement, elles remontent à depuis sa conception et même avant. Elles s’étalent sur plus de 27 ans, donc l’actuel MPP est comptable d’au moins 90% de ce bilan. Je te rappelle aussi que le MPP a refait sa virginité politique en 2014 en rentrant dans la même opposition avec Zéphirin Diabré. Ils ont pu être « blanchis » parce que l’opposition les a accueillis. Si vous acceptez cela et ne trouvez pas que le MPP avait manipulé Zéphirin Diabré à l’époque, pourquoi vous refusez maintenant que le CDP fasse de même ? Soyons conséquents dans notre logique. Je ne suis pas l’avocat du CDP, mais c’est un parti reconnu par la loi et il a le droit d’exister. Il est temps de la reconnaître une bonne fois pour toute.

        Aussi, je m’inscris en faux de cette pensée que le MPP promeut la liberté d’expression dans ce pays. Il n’y a qu’à voir tous les activistes qui sont convoqués chaque semaine à la gendarmerie. Même le MBDHP a dénoncé cette dérive autoritaire du pouvoir.
        Au contraire, je pense même que le MPP doit sa survie et son succès à cette liberté d’expression. Nous avons critiquer le régime Blaise Compaoré, critiquer le coup d’état manqué, et ils ont surfé sur notre activisme pour être au pouvoir aujourd’hui. Qu’ils deviennent nos bourreaux actuellement montre juste leur degré de duplicité en politique. Seuls les intérêts dominent la bas. S’ils doivent se trahir entre eux pour rester au pouvoir, ils le feront sans hésiter.

        Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 23:44, par Ziidemba En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    La composition actuelle même de l’opposition ne donne pas a lui prêter un minimum de crédit par rapport aux « maux » qu’elle dit vouloir éradiquer puisque elle même est comme un plat où on y a mis ensemble du babenda,souma ,boulvanka,mapre vert ;zemna,soumbala,tigadèguè ;benga pour te tendre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 09:17, par Le vigilant du Sahel En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    A l’endroit de l’internaute 19, Le Mardi, je voudrait dire qu’il fait un mauvais procès à Zéphirin. Le CDP est la 2ème force en terme de nombre de députés à l’Assemblée Nationale. Est-ce que quelqu’un peut les exclure de l’Assemblée sous le fallacieux prétexte que le pouvoir du CDP a été renversé ? En clair, la démocratie est régie par des règles. Qu’on le veuille ou non c’est ainsi. Le CFOP regroupe tout parti se réclamant de l’opposition politique. L’ Assemblée Nationale est constituée des élus (majorité et opposition). Les régimes totalitaires conviennent mieux à nos pays où le niveau d’instruction tourne autour de 3%. La démocratie en Afrique rime avec cafouillage. A qui la faute ? A nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 09:55, par ousmane En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    on a trop de morts en ses moments, qu’est ce qu’on faits ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 10:57, par LE RUSSE En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    mr zephirin ne te limite pas aux marches mais il faut courir ;t’envoiler s tu veux mais tu ne sera jamais président du burkina parce que tu nais pas un visionnaire, est ce que s’est Rock qui à crée les djadiste ? vas y dire aux présidenst Nigerian et Thiadien de virer leurs Ministres de la défense. quel agraire ,

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 11:56, par Sacksida En réponse à : Politique : « A partir de ce jour, les marches-meetings de l’opposition reprennent au Burkina Faso », annonce Zéphirin Diabré

    Ecoutez, tous les multiples maux relevés et dénoncés par Zéphirin Diabré et l’Opposition sont réels, mais il est clair aussi que cette opposition là n’est pas non plus la solution. Sans langue de bois, ce qu’il faut aujourd’hui au peuple Burkinabé, c’est d’une Révolution Démocratique et Sociale qui pourrait mettre à plat tous les problématiques et refonder en profondeur toutes les institutions bourgeoises et promouvoir un contrat social dans l’intérêt véritablement du peuple Burkinabé. Oui, il nous faut des dirigeants techniquement « compétents et moralement irréprochables » pour oser inventer l’avenir et avoir des ambitions économiques, technologiques, culturelles, sociales etc.… Salut !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés