Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

lundi 24 septembre 2018 à 23h55min

Dans ce communiqué, le ministère de la Sécurité fait état de trois gendarmes tués et un blessé léger au cours d’une patrouille, sur l’axe Inata-Djibo, dans la zone de l’enlèvement des cadres de la mine d’or d’Inata, le dimanche 23 septembre 2018.

Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

Une patrouille de la Gendarmerie Nationale, ratissant la zone de l’enlèvement le 22 septembre 2018 de trois cadres de la mine d’or d’Inata de nationalité indienne, sud africaine et burkinabè par des individus armés, est tombée dans une embuscade, le dimanche 23 septembre 2018 en début de soirée, sur l’axe Inata-Djibo.

En dépit de la forte riposte de la patrouille , trois gendarmes y ont trouvé la mort :
- MDL Chef Sampébré G. Benoît ;
- MDL Kiendrebéogo Charles ;
- MDL Kaboré Jacob .

L’attaque a également fait un blessé léger pris en charge sur place par le Service de santé de la mine.

En cette circonstance douloureuse , le ministre de la Sécurité salue l’engagement, la détermination et le courage de ces gendarmes tombés les armes à la main.

Il présente ses sincères condoléances aux familles des défunts à leurs proches et leurs frères d’armes et ses vœux de prompt rétablissement au blessé.

Il invite par ailleurs la population à redoubler de vigilance et à collaborer avec les Forces de Défense et de Sécurité pour une meilleure coproduction de la sécurité en les appelant pour toute information utile aux numéros verts suivants : 16 ; 17 ; 1010.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle
M.Secu.

Vos commentaires

  • Le 24 septembre à 21:30, par Lalas Frank G, de NAGRIN En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

    Avant tout propos, toutes mes condoléances aux familles endeuillées. Notre Faso viendra au bout de ces ennemies de l’humanité. Pour l’heure, le temps est à l’union sacré entre les fils et filles du pays, afin de résister et vaincre ces âmes perdues qui injustement s’attaquent à notre cher Burkina. Tous les leviers qui constituent les socles de notre Nation doivent être mises à contribution pour inverser le rapport de force de la menace et la peur. Comme suggestion, tirant leçon des contre-attaques périlleuses précédentes, y-at-il lieu de bien préparer les ripostes car très souvent les forces du mal, se préparent en conséquence aux actions de représailles éventuelles et parviennent toujours à surprendre nos vaillantes FDS. De même, les consignes sécuritaires aussi bien pour les communautés et usagers doivent être scrupuleusement respectées pour réduire l’exposition et le risque encourus. En attendant, l’accélération de l’adaptation des moyens opérationnels au profil de la menace se pose avec une urgence extrême. Nous triompherons de ces adeptes de l’axe et serons encore plus forts.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 21:30, par LAGUI ADAMA En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

    Que leurs âmes reposent en paix Le vrai bonheur ne s’apprécie que quand on l’a perdu avec son Excellence Blaise Compaoré qu’Allah le bénisse et le protège le Burkina était un havre de paix et de bonheur le pays était en sécurité et internationalement respecté le Peuple par la grandeur de son Excellence Blaise Compaoré Qu’Allah le bénisse et le protège était bien protégé et voilà maintenant où la malédiction des délinquants civilo-militaires des 30/31 Octobre 2014 a plongé le Peuple Chaque jour qui naît il enterre ses enfants victimes de cette même malédiction des criminels des 30/31 Octobre 2014 Vive le Peuple Vive la démocratie Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Comaporé et sa noble famille

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 07:44, par YIRMOAGA En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

      Le pays était un havre de paix et était en sécurité ? Effectivement on enlevait les otages chez les voisins et avec les rançons, super commando partait récupérer les otages et.....? Et les victimes qu’on faisait chez les voisins ? Donc tout ça le CDP était dans le jeux ? Enfin si c’est ça le CDP ne reviendra plus ?

      Répondre à ce message

      • Le 25 septembre à 10:20, par Abdallah En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

        Oui, YIRMOAGA. Le pays était un havre de paix et était en sécurité.

        Répondre à ce message

      • Le 25 septembre à 12:10, par Amagara En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

        Bonjour chers frères ;
        Mes condoléances aux familles éplorées. Je ne crois pas que les forces armées sous Blaise sont différentes de celles actuelles du Faso. Les rebelles Maliens étaient logés sous protection de Blaise et il a été démontré plusieurs fois qu’il n’y a pas de frontière entre eux et les terroristes.
        Blaise faisait uniquement ses affaires avec les terroristes et comme au Mali, s’il avait bâti quelque chose de solide, cela ne peut pas s’écrouler en si peu de temps.
        Le bon dirigent n’est pas celui qui est indispensable forcement, c’est celui bâti pour le futur et en son absence, ses œuvres demeurent et le pays continue après lui. Le Burkina est éternel mais Blaise non, tout le monde doit le savoir.
        Je ne crois pas que Blaise ait un mérite particulier.

        Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 09:32, par soyons sérieux ! En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

      Vous n’êtes pas sérieux ! le petit président gérait ses trafics en tout genre avec le diable et le grand président Blaise gérait le reste dont le trafic des otages en jouant le médiateur en tout genre et en sucrant allègrement sur ton dos et sur celui du peuple en général. Si Blaise est le faiseur de roi pour la paix et un vrai patriote pour son pays, il n’a qu’à revenir au Burkina Faso comme le sauveur et faire fuir les terroristes. Comme ton président chéri est un poltron, il ne viendra pas ! sinon, il n’aurait jamais pris la nationalité ivoirienne.

      Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 21:54, par dao En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

    Paix à leur âme ! Mes condoléances aux familles ! Soutien total au FDS Que Dieu les protège

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 21:58, par Sorbonne En réponse à : Sécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’une patrouille

    REST IN PEACE. Que le bon Dieu vous accueille dans son paradis.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 23:19, par Aol En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Paix aux âmes des disparus. Mais je me poses les questions suivantes ceux qui nous attaques sont des supers hommes ? À chaque fois qu’il y’a mort d’homme c’est du côté de nos FDS. Une formation pas assez poussée ou manque de matériels pourrait t’ils justifier nos pertes ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 23:20, par EBENEZER En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Mes condolèances aux familles èplorèes. Que Dieu console les coeurs des parents et proches des gendarmes disparus.
    Prompt rètablissement au blessè.
    Courage à nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 01:14, par Merde ! En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Paix aux âmes des disparus !
    Comment voulez-vous que de pauvres agents de sécurité qui font face à des sanguinaires armés jusqu´aux dents et qui tuent avec une violence inouïe, sans discernement, veuillent respecter les droits de ces derniers et échappent à une mort aussi violente qu´ inhumaine ! Si vous demandez à ces pauvres FDS de chercher à arrêter ces terroristes, sans prendre aucune initiative de les buter en premier, ce sont eux qui se feront abattre comme des chiens. Cabri mort n´a pas peur de couteau, dit-on. la seule initiative face à une telle boucherie, c´est de les arroser systématiquement ! Que les Burkinabè qui ne sont pas de cette approche (je veux parler d´une catégorie de juristes, avec à leur tête le ministre des droits humains), se saisissent des vieilles kalachnikov de ces pauvres FDS pour aller faire la démonstration de leur théorie au front. Que tous ceux qui ont voté pour la suppression de la peine de mort viennent me convaincre à présent que ces terroristes qui tuent avec une telle violence nos FDS (sans un minimum d´humanisme dans le cœur) ne méritent pas d´être fusillés pour servir d´exemples à ceux qui seraient tenté de se laisser embarquer dans une telle logique de violence. Ces terroristes-là, nous laissent-on croire, ont le droit, après avoir assassiné ceux qui ont choisi la noble fonction de protéger le pays, à une prise en charge noble par les populations de ce pays jusqu´à ce qu´ils meurent de leur propre mort. Merde de merde !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 01:23, par Élève de maternelle En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Paix aux âmes des victimes.
    Ces attaques ont eu lieu lors d’un ratissage suite à l’enlèvement sur l’axe Inata -Dijibo du fils du PDG indien de la mine d’or, d’un sud-africain directeur technique de la mine et de leur chauffeur burkinabè.

    Que les organisations des droits de l’homme m’excusent parce qu’un mort est un mort pour eux mais dans le système capitaliste libéral les morts ne s’équivalent pas, un mort Américain lors d’un crash d’avion vaut plus chère qu’un mort Burkinabè ou Français du fait de la convention de Chicago. Dans le cas qui nous intéresse le prix de l’incidence de l’enlèvement du fils du patron de la mine sera important pour le Burkina au plan international : c’est une première et ce à la veille d’une rencontre internationale sur les mines qu’un membre de la famille biologique du patron d’une la mine soit enlevé . Le Faso va beaucoup perdre en crédibilité au plan de la sécurité.

    L’ ennemi étant signalé puisqu’un enlèvement a été opéré pourquoi faire un ratissage avec un effectif et des moyens réduits sans couverture aérienne ?. Il y’a manifestement des manquements dans l’évaluation des risques potentiels lors de ce ratissage et je déplore un manque de sérieux ou une forme d’inconscience du commandement militaire.
    La question se pose de savoir si nos FDS ont la qualification requise pour le job parce qu’il y’a trop d’erreurs tactiques dans leurs manières de conduire les opérations.

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 07:10, par Une femme au foyer En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

      Merci pour la clairvoyance ! Après un tel enlèvement comment tomber dans une embuscade et perdre autant d’hommes sans pourvoir en blesser un seul du côté ennemis ? Expliquez nous afin qu’on comprenne. Expliquez nous ce qui se passe réellement. Paix aux âmes des disparus.

      Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 09:28, par soyons sérieux ! En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

      Je vais vous contredire car je ne comprends pas que les personnes enlevées n’étaient pas escortées dans une zone rouge où tout peut arriver ! Si chacun se lève et se promène comme il veut dans ces zones, il doit assumer les conséquences de ces actes. De toute façon, les recettes du secteur minier ne profitent pas au peuple. Ces étrangers pilleurs de ressources n’ont qu’à rester chez eux ou alors paient en conséquence leur propre sécurité et ne pas continuer à ce que nos propres FDS tombent comme des mouches pour ratisser après !

      Répondre à ce message

      • Le 25 septembre à 14:42, par Élève de Maternelle En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

        Réfléchissez avec vos méninges au lieu d’exprimer vos émotions vous ne semblez pas comprendre les enjeux internationaux de cet enlèvement. RMCK , PKT, et Rosine Sori-Coulibaly sont allés à Paris pour la table Ronde pour vendre le Burkina aux investisseurs c’est le Burkina qui est demandeur alors s’il ne peut pas assurer la sécurité des étrangers qui viennent investir ce n’est pas la peine de les inviter ... Les États Uni la France ....ne font pas de table ronde comme les pays garibous. Si ces gens plient bagage du fait de l’insécurité ce sera systémique et les milliers de travailleurs Burkinabè du secteur minier se retrouveront au chômage et les centaines de milliards que le trésor engrangeait du fait de la fiscalité disparaîtront et bonjour la descente aux enfer. Vous ne mesurez pas la porté de vos propos.

        Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 04:57, par Karfolo En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    J’avais décidé de ne plus intervenir sur Les réseaux sociaux. Beaucoup se demandaient qu’est devenu Karfolo ? Je suis La . Je cultive mon jardin. Avant tout propos mes pensées vont à ces jeunes de nos FDS quotidiennement et lâchement assassinés par des drogués imbéciles. Toutes mes condoléances à leur famille.
    Je voudrais demander à ces hommes d’églises et à la Haute hiérarchies coutumières ou tout autre personne ressources ayant une capacité de convaincre le Président Rock Kabore de Le faire sans délai. Rock est Le Président de tous les Burkinabé. Il doit œuvrer a garantir la sécurité quotidienne de tous les citoyens de ce pays. Il est aussi temps qu’il travaille à apaiser les cœurs. Il y’a eu des dérives , nul n’en doute . Mais nous avons rapidement besoin d’un Pays qui doit se réconcilier avec lui même. Aujourd’hui l’insécurité est un fait réel. Aucun dirigeants ne peut éradiquer un tel fléau sans L’adhésion de tous ces fils. Tous ces jeunes qui tombent n’appartiennent pas aux familles des gens du MPP . Un signal fort doit venir de la présidence du FASO. Les terroristes ne profitent que de nos faiblesses et nos mésententes.
    Si ce problème doit perdurer il serait fort à parier que tous nos projets de développement tomberont à l’eau et Le Pays sombrera dans une agonie indescriptible.
    Il est temps que des Burkinabé et surtout des dirigeants arrêtent de jeter de l’huile sur le feu avec des langages irresponsable. Nos ancêtres se sont battus et nous ont laissé un patrimoine " Le BURKINA " nous devons un jour passé Le flambeau à nos enfants Dans La dignité.
    Mon Président Rock KABORE, levez vous ... faites un geste et un dernier sursaut c’est sur vous que Les Burkinabé comptent. Faites honneur au Pays. Réorganisez notre armée. Mettez Les moyens à leur disposition avec obligation de résultat . Mettez Les hommes qu’il faut , à La place qu’il faut. L’histoire retiendra vos œuvres utiles ......

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 06:53, par Kpièrou En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Paix aux disparus !
    Pendant qu’on décime la troupe, les chefs sont en train de se faire la guerre de pouvoir, c’est malheureux pour nous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:12, par Jacques P. En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Comment peut-on ainsi envoyer des FDS vers la mort ou de graves blessures, en tombant inexorablement sur une embuscade ou des mines ? Il est impératif que des moyens aériens soient mis à disposition des forces armées pour appuyer leurs interventions et obtenir des informations essentielles sur la localisation des adversaires. Pour cela, il serait envisageable d’équiper les bases régionales d’hélicoptères ou de drones capables d’envoyer des images de jour comme de nuit. Le pays doit pouvoir mobiliser les fonds nécessaires s’il considère qu’il s’agit là d’une lutte prioritaire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:27, par xavier En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    je suis sidéré mon cœur pleure chaque jour que j’apprend des morts de nos jeunes FDS sans expériences ni maîtrise du terrain, mal formés mal équipés etc.... pendant ce temps on gaspille nos propres ressources pour un procès ridicule de ceux qui ont expériences du terrain nos braves FDS (généraux,colonels, commandants ;capitaines lieutenant etc) dans des bureaux climatisés à ouaga 2000. un conseil au gouvernement : si tu attache ton chien c’est un mouton qui viendra te mordre . libérez ces braves gens qui vont nous aider à mettre hors de nuire ces malfrats et on reviendra ensuite au procès en commençant par "on était ou là"

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 10:18, par Justice En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

      RIP braves soldats ! Que Dieu vous accueille dans son paradis !
      Mon cher Xavier, tu as peut être raison mais qu’est ce qui montre que ceux que tu désignes par ’ceux qui ont expériences du terrain nos braves FDS’ ont la volonté de nous aider ? Ceux là même qui nous ont tiré dessus et tuer nos frères et sœurs pour le pouvoir ? Ne vont-ils pas rejoindre leurs camarades qui tuent lâchement nos FDS actuellement s’ils étaient libérés ? SI MON CHIEN EST ENRAGE ET S’ATTAQUE A MOI ET A MES PROPRES ENFANTS, JE L’ATTACHERAI BIEN SOLIDEMENT. JE PRÉFÈRE LA LA MORSURE DU MOUTON DU VOISIN QUE CELUI DE MON PROPRE CHIEN ENRAGE. La justice doit faire son travaille correctement et libérer ceux qui seront blanchi. Penses tu réellement que ces derniers sont meilleurs que ceux qui sont sur le front aujourd’hui ? moi je ne le crois pas !
      COURAGE A NOS BRAVES FRÈRES. NOUS VIENDRONS TRIOMPHERONS PAR LA GRACE DE DIEU

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:49, par HUG En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Vous êtes mort pour une cause juste et nous sommes reconnaissant à votre égard. Que DIEU console les familles epleurées et apaisent leurs cœurs. Avec foi et courage nous allons triomphé car DIEU est contre les injustes.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:56, par Nanan Homlett En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Ces terroristes-là se moquent des Burkinabé. On ne fait que parler, parler et encore parler. Eux, ils agissent et ce sont nos pauvres soldats qui périssent. Autorités, trouvez vite la solution sinon ce sera dans le Palais qu’ils vont frapper (je touche du bois). Soldats, reposez en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:57, par wadal En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Il faut dire que RMCK a échoué lamentablement ! Burkinabè, n’appelez plus ce pays, pays des hommes intègres ! Chaque jour ce sont des burkinabè qui tombent sous les balles des assassins. Quant à nous, toujours débonnaires. On aime le dire, ça n’arrive pas qu’aux autres. Est-ce que ces semblants de gouvernants se rendent compte que si c’était leurs proches qui mouraient de cette façon, seraient-ils dans la même posture ? Vraiment, j’ai honte et peur pour l’avenir de ce pays avec des dirigeants de pacotille.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:04, par Azimmo15 En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Condoléances aux familles éplorées !
    Qu’attend Roch pour placer les hommes qu’il faut à la place qu’il faut ? Il s’entête à ce que les militaires ne fassent partis du gouvernement, alors qu’à l’heure actuelle c’est la solution qui s’impose à nous. Au prochain remaniement, il doit urgemment placer un spécialiste des questions militaires en tant que ministre de la défense. Je crois que Jean Claude Bouda est suffisamment dépassé par les événements. Quel changement majeur a t-il apporté depuis sa prise de fonction ? A part apposer sa signature sur les différents communiqués, j’ai souvenir de rien.
    On est fatigué de compter nos morts !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:08, par YIRMOAGA En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Dommage pour la bonne foi des gendarmes qui ont voulu faire un ratissage à trois éléments ? Ont-ils été envoyés par la hiérarchie ou sur ordre du MDL CHEF, mais la mission était suicidaire. Si c’etait Des simples délinquants , oui ? Mais un ratissage à trois pour rechercher des criminels, haaaaa ? Changeons de tactique ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:33, par Changeons de stratégie En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Quand j’ai appris ce communiqué mon cœur est meurtrit. Comment peut-on envoyé des FDS en ratissage à véhicule après un enlèvement sachant que nous avons une expérience pour ce type de choix à l’Est. A défaut de véhicules blindés, d’avions de guerre et de chasse, évitons d’envoyer nos frères à l’abattoir. Mettons pour l’instant l’accès sur le RENSEIGNEMENT en attendant de nous équiper. Veuillez envoyer des hommes de renseignement dans les villages frontaliers du Mali et du Niger pour mieux nous informer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 08:34, par caca En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Mes condoléances ! Cependant, il faudrait combien de mort pour enfin réveiller les femmes du Faso ? Accepterez vous qu’on envois chaque fois vos maris se faire comme des ânes ? Mr Jean Claude ministre la défense parlait l’infanterie au combat contre les djihadistes. Cette infanterie me semble affaibli. Que devons faire maintenant ?
    Bon courage !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 09:11, par Bougoumbarga En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Encore une perte de "Vies" de nos braves enfants ? Que c’est triste et dommage. Néanmoins, et cela en empruntant au Sieur KABRE lors de son intervention à Gaoua dans la journée du 24/09/2018, "notre pays dans son histoire n’a jamais eu peur de quelques envahisseurs que ce soient", tant notre population est brave. Ce ne sera pas aujourd’hui que ces actions de quelques personnes perdues nous feront perdre ni la tête, ni le courage. Aussi, nous dirons à nos combattants de maintenir "hauts les coeurs" et de maintenir les pressions sur ces énergumènes pour les éradiquer définitivement. Nous joignant aux Hiérarchies de nos FDS, à nos Dirigeants du moment et à l’ensemble du peuple, nous présentons nos condoléances aux familles des vaillants combattants qui ont accepté par devoir sacrifier leurs "Vies" pour leur Nation. C’est patriote et Dieu leur assurera la Paix éternelle.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 09:43, par AXE En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    bien vu l’internaute 11 . où est notre armée de l’air ? on a aucun avion ou hélico pour une couverture aérienne ? arrêtez d’envoyer nos FDS pour un renfort quelque soit sans une couverture aérienne. quand est ce que la hiérarchie doit se rendre compte que ces hommes sans loi posent un appât avant d’attaquer ? envoyer nos FDS sans une couverture aérienne c’est les amener directement à l’abattoir. donc dores avant, pas de renfort, ni ratissage sans couverture aérienne. j’ai commencé à mener une pétition pour récolter des fonds pour l’achat des moyens aériens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 09:46, par AXE En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    je propose que chaque fonctionnaire cède 1500 F CFA ou 2000 F CFA par mois à des coupures directes depuis le trésor

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 09:52, par AXE En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    j’attends vos réactions, si toute fois l’idée est bonne, portée la haute pour qu’elle est fruit.

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 11:18, par Le réaliste En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

      Votre idée est géniale Mr AXE. Toutefois, ce n’est pas l’argent qui manque. Les Simon, Clément, etc...qui pillent le pays depuis plus de 30 ans peuvent acheter beaucoup d’avions. Si cette retenue est opérer sur nos salaires, que je consens, je vous jure que des gens vont construire leurs villas avec cet argent, tellement les gens ont fini avec les techniques de vol. C’est dommage, mais la situation est gérable avec une ferme volonté politique. Paix aux âmes de nos disparus

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 09:55, par Le réaliste En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Je pense que notre politique et la hiérarchie militaire doivent être réalistes en mettant de coté la déclaration "politique" du Président indiquant n’avoir pas besoin de militaires dans son gouvernement, et reconnaitre que la situation l’impose actuellement. Au risque de ne pas attendre l’état de siège où tous les pouvoirs passeront de l’autorité civile à l’autorité militaire, il est tant de mettre humblement les militaires à leurs places avec les moyens qu’il faut tout dépolitisant totalement l’armée et tout ira pour le mieux. Je pense qu’il n’est pas tare et en politique, on peut revenir sur une déclaration sur que les justificatifs n’en manque au regard de l’évolution de la situation sécuritaire au pays des hommes intègres. Paix aux âmes de nos regrettés gendarmes innocents.

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 12:13, par YIRMOAGA En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

      Il est temps de définir clairement les rôles des 2 ministères et préciser les missions à chacun. Les missions de sécurité et les missions de défense. Ds civils peuvent à ces pistes mais éviter la confusion dans les rôles et missions. Ça se complète mais pas les mêmes objectifs. On est en guerre et on sent pas le rôle de La Défense ? Que va faire le Ministre de la sécurité à l’est ? Enfin, je passais donc ? Évitons les erreurs de Mr le prédécesseur ? (S .Comp)

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 10:31, par Armes lourdes En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Il est temps qu’on nous dise ce que sont devenues les "armes lourdes" récupérées après la dissolution du RSP. Pour mieux noircir le tableau, on nous avait dit que le Régiment était "super armé". On a même jugé utile de convier les Chefs d’Etat-major des pays voisins à venir voir un échantillon de ces "armes lourdes" à la Place de la Nation !!!!
    Si elles ont vraiment existé, qu’on les sorte maintenant pour nous protéger....
    La vérité finit toujours par rattraper le mensonge.....

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 10:52, par La voix du silence En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Que leur âme repose en paix. Celui qui a donné les instructions de ratisser doit porter ce fardeau toute sa vie. Le terrain commande la mission et non la vision personnelle d’un chef. Tactiquement c’est impensable car la vie du directeur d’inata et les autres serait en danger si il y a échangent de tir. A 99% de ces cas, les ravisseurs demandent tjr en contre parti de leur libération le versement d’une rançon. Si le chef avait analysé le minimum de points essentiels a savoir déterminer d’abord le nombre des ravisseurs, leur position, leur attitude(les mines les ambuscades), leur armement, leur itinéraire, ect , on allait jamais envoyer cinq éléments pour ratisser une zone boiseux de plus de dix kilomètres carrés. les militaires meurent la plupart par l’incompétence de leurs chefs.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 11:26, par la patrie ou la mort nous vaincrons En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Tout un ministre de la défense qui ne sait ce que mot infanterie veut dire c est grave et m^me tres grave ce gouvernement etait sérieux le même jour il devrait être demi de ses fonction mais helas

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 11:33, par Moumouni En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Les terroristes n’ont que des motos et des kalachnikovs.
    CEMGA, pourquoi ils nous malmenent ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 11:44, par gypsie En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Mon Dieu a-t-on besoin d’être à un poste de responsabilité pour apporter sa contribution à la défense de sa patrie ? ceux qui réclament le départ des actuels gestionnaires du ministères de la défense si vous avez des idées pour sauver nos enfants n’hésitez pas Dieu vous le rendra. Merci de sauver des innocents qui font leur travail. Pitié pour les mères qui enterrent chaque jour leur espoir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 12:44, par polo En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Dans un précédent forum sur une attaque terroriste dans l’Est, le sieur "le age" avait accusé la France de piller les ressources minières de son pays. Je lui ai demandé d’apporter des preuves mais il s’est dégonflé à la vitesse de l’éclair !
    Ainsi donc, les Indiens vous pillent ! LE AGE, où êtes-vous ? Vous n’avez plus la force de réagir ?????

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 13:38, par CP1BIIGA En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    RIP AUX SOLDATS TOMBE ARMES A LA MAIN,QUE LA TERE DU BURKINA LEURS SOIT LEGERE.DIEU CONSOL LES COEURS EPLORER, QU’IL PROTEGE ET BENISS LE BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 13:56, par Tom sank En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Le mali a injecté en 2018 22% de son budget soit environ 550 milliards de francs cfa dans l’armement. Sans sécurité tout le reste est vain. Malheureusement nous nos dirigeants semblent roupiller croyant se faire réélire grâce a la politique politicienne. Croyez moi si le Burkina ne retrouve pas sa quiétude, vous perdre les élections.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 15:29, par SAPO En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Oh le malheureux Rock ! le disparu salif DIALLO et sa clique t’ont poussé a laisser tomber ta patience et forcé la main au président Blaise COMPAORE pour prendre le fauteuil. Aujourd’hui Salif DIALLO n’est plus là et c’est des centaines de veuves , veufs et orphelins que votre régime fabrique pratiquement tous les jours. Est - ce cela ton honneur ? Tu aurai dû garder ta patience pour permettre au Bâtisseur d’exécuter ses grands projets qu’il avait concocté pour le peuple burkinabè avant de te rendre le fauteuil. Jusqu’à quand les tueries vont cessées ?
    Les djihadistes sont venus te voir à koss yam et tu les as chassé comme des enfants. Il n’est pas tard de reconnaitre ses erreurs et demander des excuses.

    Ou bien tu attends que ces terroristes frappe ta famille ou les membres de ton gouvernement avant de le faire.

    Ça ne sera pas non plus une faiblesse d’aller à Abidjan prendre des conseils.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 15:58, par Patrick En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    La solution est simple.
    Si vous voulez arrêter les morts des fds, équiper les de drones de surveillance et d attaque .
    On n a pas besoin de se déplacer pour ratisser etc. La surveillance aérienne fait le travail de renseignements et de localisation précise des cibles. Et les drones d attaque équipés de missiles ou de roquetes neutralisent et éliminent les cibles.

    Bon vous allez me dire on n’a pas les moyens pour ce genre de technologie bla bla bla. moi je vous répond en disant quand on a la volonté on trouve des solutions sinon on trouve des excuses.

    C’est la seule solution actuelle pour épargner la vie des fds . Au lieu de construire échangeurs et payer VX etc.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 16:00, par max En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Blaise par ci Blaise par la ;Le bon dirigent n’est pas celui qui est indispensable forcement, c’est celui bâti pour le futur et en son absence, ses œuvres demeurent et le pays continue après lui. Le Burkina est éternel mais Blaise non.Nous sommes des millions et des millions à soutenir notre vaillante armé ;la victoire est certaine.faisons que les terroriste soient jaloux de ceux la qu’il tuent:exemple en prenant soins des veuves et des orphelins sans oublier les ayants droits c’est à dire les parents des militaires qui sont nécessiteux.s’ils remarquent qu’en tuant quelqu’un ils assurent en mème temps le bien être matériel et l’avenir des enfants de celui ci il vont revoir leur copie,puisque eux ,leur but c’est faire pendre l’espoir de nos concitoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 16:26, par Axe En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    l’argent qui sera récolte ira directement à l’achat d’un avion rafale ou helico. un débat sera organisé à l’issu ou les Ministres ( finance, fonction publique,défense et le chef de l’armée de l’air) seront invités. qu’ils nous disent ( en fonction des postes occupés) le nombre de fonctionnaire exacts, combien coûte un avion ou hélico, combien peut on avoir en un mois, combien de mois faut-il pour concéder l’achat. si tout est clair, le peuple peut maintenant autoriser à la coupure. il y a aussi le soutien de nos FDS. qu’on revoit leur prime soit 20.000 F CFA ou 25.000 CFA par jour pour ceux qui sont aux fronts. Mais gare à un ministre ou un Gradé de l’armée qui toussera à un centime de cet argent. il faut que ce dernier quitte le pays avant le levée du jour dès que le peuple se rendra compte.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 16:35, par Axe En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    qu’on forme des FDS qui sont prêts à décoller dans les 15 minutes qui suivent, si une fois il y a attaque. il ne faut pas attendre 01 heure 02 heures avant de décoller. il est immédiat.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 18:10, par EBENEZER En réponse à : Insécurité dans le Sahel : Trois gendarmes ont péri lors d’un ratissage

    Il faut absolument èviter d’envoyer nos FDS pour ratisser sans les sècuriser (troupe en nombre èlevè d’hommes avec couverture aèrienne). Le commandement des forces de sècuritè et le Mininistére de l’Economie sont interpelès.
    Tout ceci pour que la vie de nous FDS soit prèservèe.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés