Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Eliminatoires CAN 2019 : Les Etalons sans Aristide Bancé, Hassane Bandé et Préjuce Nakoulma

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima et Tianhoun H. Laurence (stagiaire) • vendredi 24 août 2018 à 23h45min
Eliminatoires CAN 2019 : Les Etalons sans Aristide Bancé, Hassane Bandé et Préjuce Nakoulma

Le sélectionneur national a dévoilé ce vendredi, 24 août 2018, une liste de 23 joueurs convoqués pour le match Mauritanie vs Burkina, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2019. On note des absents, mais aussi des joueurs qui signent leur retour.

Le 8 septembre prochain, les Etalons affronteront les Mourabitounes de la Mauritanie pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). A deux semaines de cette rencontre, Paulo Duarte, le sélectionneur national, a dévoilé la liste des joueurs avec lesquels il va aller à la guerre.

Des absents …

Dans l’ensemble, l’épine dorsale de l’équipe demeure. Bakary Koné, Issoufou Dayo, Steeve Yago, Charles Kaboré, Yacouba Coulibaly seront bien présents face à la Mauritanie. Malheureusement, les attaquants Aristide Bancé et Hassane Bandé manqueront à l’appel, pour des raisons de blessure.
Par contre, le latéral droit, Patrick Malo, l’attaquant Préjuce Nakoulma, le milieu Bouba Saré n’ont pas été convoqués parce qu’ils sont sans clubs donc en manque de compétition. « Patrick Malo a rompu son contrat avec son club. Préjuce Nakoulma aussi. Peut-être qu’ils vont signer dans les prochains jours. Mais je ne comprends pas qu’on puisse rompre un contrat avant d’en avoir un autre. Je ne comprends pas », s’est emporté Paulo Duarte.

Préjuce Nakoulma figure tout de moins dans la liste des pré-convoqués. Si sa situation s’améliore dans les prochains jours, il pourra rejoindre le groupe final pour le match.

Des retours bien salués

Des joueurs signent cependant leur retour au sein de l’effectif. Parmi eux, Alain Traoré, éjecté du groupe parce que sans club, retrouve la sélection après avoir paraphé un engagement avec FC Berkhane du Maroc. Abdoul Razack Traoré, resté également longtemps loin du terrain pour cause de blessure, retrouve les Etalons. Ce milieu de terrain a beaucoup manqué à l’équipe. Bryan Dabo, Edmond Tapsoba, Zakaria Sanogo se font de plus en plus incontournables au sein de l’équipe.

Ils débutent le stage le 3 septembre prochain au Maroc. Le match est prévu pour se jouer le 8 septembre à Nouakchott. En cas de victoire, la voie de Yaoundé s’ouvre largement devant Paulo Duarte et ses poulains.

Jacques Théodore Balima
Laurence Tianhoun (Stagiaire)
Lefaso.net


Liste des convoqués

1- Hervé Koffi
2- Germain Sanou
3- Aboubacar Sawadogo
4- Dylan Ouédraogo
5- Issoufou Dayo
6- Koné Bakari
7- Edmond Tapsoba
8- Steeve Yago
9- Noel Ligani
10- Yacouba Coulibaly
11- Charles Kaboré
12- Blati Touré
13- Razack Traoré
14- Alain Traoré
15- Bryan Dabo
16- Bertrand Traoré
17- Zackaria Sanogo
18- Cyril Bayala
19- Souleymane Sawdogo
20- Qadir Abou Ouattara
21- Banou Diawara
22- Bassirou Compaoré
23- Jonathan Pitroipa
24-

LISTE DES PRE-CONVOCATION-MATCH QUALIFICATION CAN 2019

1- Diakité Daouda
2- Diawara Sidi
3- Kone Mohamed
4- Kagamabega A.R. Salam
5- Sylla Ousmane Junior
6- Traoré Aboubacar
7- Adama Guira
8- Dramane Salou
9- Bambara Arnauld
10- Abdoulay Traoré
11- Kalifa Nikiema
12- Paro Issouf
13- Tapsoba Abdoul
14- Tiendrebeogo Yael
15- Ahmed Toure
16- Trova Boni Lookmane
17- Cheick Djibril Ouattara
18- Nakoulma Préjuce
19- Traoré Lassina

Portfolio

Messages

  • Douarte, tu ferait mieux de laisser cette vielle génération ( Baki Koné, Jonathan Pitoipa, etc....) en fin de carrière et donner la chance à une génération de jeunes joueurs qui sont dans nos centres de formation (Salitas, Rahimo, etc....) ou dans nos clubs locaux au Burkina ; vous conviendrez avec moi que la plupart de ces anciens joueurs (régulièrement convoqués) ont plus de 10 ans de sélections dans l’équipe nationale, n’ont plus de grands clubs à l’extérieur et même s’il en ont, sont remplaçants leurs ces clubs, donc sans compétitions, et veulent défendre les couleurs nationales de notre cher Burkina ; Je pense que le vrai problème c’est l’entraineur, qui est payé à coût de millions et qui, fout cette merde dans notre sélection nationale, je pense qu’il est temps de remercier ce monsieur et privilégier l’expertise nationale qui sera rémunérée ne serait-ce qu’avec 50% du salaire, de ce fameux Paolo Duarte.

    • En voilà un qui ne suit pas les matchs du championnat burkinabè. Quelque soit leur âge (en majorité 29 ans), les joueurs dont vous parlez peuvent encore apporter quelque chose à notre football. Les Centres Salitas et Rahimo ont certes produit des talents et il faut s’en réjouir, mais ces talents sont encore à leurs premiers pas et il faut être patient. Le niveau des locaux aussi est à améliorer car approximatif. La dernière CAN des locaux nous a permis d’en avoir la preuve. En tout état de cause, l’option de Paulo est la meilleure : progressivement utiliser les 2 générations en procédant à des remplacements. Les options suicidaires (balayage systématique des anciens) ne peuvent être encouragées de nos jours où le football est devenue une science aux contours complexes. Encourageons donc au lieu de décourager. Du reste, l’expertise nationale dont vous faites l’apologie n’a pas jusqu’ici réussi à notre équipe nationale et en général, les mêmes qui ont revendiqué cette expertise, sont les premiers à la rejeter. Soyons cohérents avec nous mêmes ! Soyons patients et engagés derrière les Etalons et alors, ils remporteront les 6 ans à venir une CAN.

    • Mr BOUBA, soyons simplement réalistes et conséquents envers nous memes. On ne peut pas balayer systématiquement tous les anciens en meme temps ; cela sera le chao. Il faut qu’on évite l’anarchie qui consiste à vouloir exiger que tout se fasse tout de suite et maintenant. Celui qui fait le travail est tout de meme mieux que vous et il faut le reconnaitre cela. Ce qui est fait par l’entraineur semble etre conséquent et souhaitons bon vent à nos étalons.
      Pour celui qui pense qu’il faut mettre l’accent sur les locaux, ce n’est pas du tout réaliste car ils auraient mériter une confiance aveugle s’ils avaient bien briller pendant la coupe des locaux. L’expérience internationale est un atout très important qu’il ne faut pas négliger.
      Cependant, si on venait à se qualifier et atteindre le stade de la CAN du Gabon, il faut l’entraineur ne se comporte plus de la sorte en demandant des volontaires pour tirer les pénaltys. C’est ce qui nous fait rater la coupe au Gabon. En effet, conformément à la dévise de notre pays, le coach devait simple leur rappeler qu’é ce stade, c’est la patrie ou la mort et remonter pleinement le moral des joueurs de sorte à les galvaniser avant de désigner lui meme les tireurs en leur rassurant qu’il ne pouvait pas manquer leurs tirs. Ensuite, au regard de l’age de du gardien Koffi et ce qu’il a fait au cours de jeu, il ne fallait lui ajouter une autre mission qui était de se concentrer pour battre le gardien égyptien dont le 1er fils est plus agé que lui. Le coach devait laisser notre gardien et le galvaniser dans sa mission de défendre son camp qu’il a d’ailleurs su faire durant tout le match. Aussi, Bertrand TRAORE avait trop donné sur le terrain qu’il ne fallait meme le compter parmi les tireurs. Si les choses étaient faites de la sorte et compter sur des expérimetés comme Charles KABORE, Jonathan PITROIPA, Bakary KONE, Préjuce NAKOULMA, etc...on serait en final et on avait les moyens remporter le Cameroun qu’on avait déjà battu et qui nous craignait du reste plus que l’Egypte. Bonne chance à nos combattants ; je reste convaincu que l’étape de Nouatchot est déjà remporté. Salu à tous et bye

    • oui moi je pense que Bouba est à coté de la plaque,le système adopté est propre(intégration progressive). Du reste pour accéder aux Étalons, il faut faire ses preuves, il ne suffit pas d’être seulement jeune ou local.

  • Eh VOUS LES JOURNALISTES, PARLEZ NOUS DE JONATHAN ZONGO. Comment il va ? Qu’est-ce qu’il fait ? Où est-ce qu’il est ? On ne peut pas repartir à la CAN et oublier ce joueur comme si rien ne s’était passé.
    INFORMEZ NOUS S’IL VOUS PLAIT.

  • Je ne sais pas ce que Jonathan Pitroipa peut encore apporter à cette équipe des étalons. Il est vieux depuis longtemps celui-là. Tout comme Bancé Aristide, Baki koné, Charles Kaboré et Nacoulma. Chez on a comme l’impression qu’il n’y a pas de retraite pour les joueurs.

  • je suis parfaitement d’avis avec Bouba, il faut rajeunir l’équipe des étalons et donner aussi la chance aux jeunes qui sont dans nos clubs au Burkina, dans les centres de formation et ceux qui ont obtenu de nouveaux contrats en Europe ; Paolo n’a aucune vision à long terme pour le Burkina Faso, la fédération doit le remercier et prendre un entraineur Burkinabè, qui sera traité sur le plan salarial comme Douarte qui d’ailleurs, n’a même pas le niveau de certains de nos entraineurs Burkinabè que nous négligeons.

  • Hahahahahahahahahahaha !!!!!!!!!!
    Bouda avais-t-il tords ou raison, en faite jai dit la meme chose que Bouda et on ma insulté comme un enfant. Voila ca que j’ai dit :
    Je ne suis pas du tout d’accord avec Duarté sur quelques points :
    1/ Depuis sa blessure, Yago n’a plus joué de match (depuis les éliminatoires de la coupe du monde). Il n’est plus sur la feuille de match en club pour blessure depuis près de 2 mois, pourquoi on l’appelle ?
    2/ Issouf Paro est titulaire indiscutable comme lateral droit depuis le début de la ligue 2 avec Niort classé 4e. Pourquoi on l’appelle pas à la place de Yago qui ne joue plus et quant on sait que ni Tapsoba (Équipe réserve de Guimaress), ni Dylan n’est latéral droit de métier.
    3/ Même sans club, Nakoulma est nettement mieux en forme que certains.
    4/ Même en ligue 2 Pitroipa n’as jamais eu son nom sur la feuille de match après 5 journées, et c’est lui qu’on appelle ?
    5/ Bayala est blessé, ne joué plus depuis 3 semaines, pourquoi tu le sélectionne ?
    6/ Si tu reviens de la Mauritanie avec une défaite, tu partira comme en 2012.

    Et on ma ramassé comme un gamin C’est bien fait pour nous et pour les néo -esclavagistes ramasseurs de valises de blancs

  • Les joueurs qui étaient absents ne sont pas les seule meilleur en forme au Faso
    nous sommes dix huit millions de Burkinabés ne pas prévoir c’est déjà commencer a gémir et seneque dit qu’il n’y a aucun vent favorable a celui qui ne s’est fixer aucun objectif pour la can rien ne s’improvise tout se prépare même en cas d’absent il ya toujours des remplacants valables et compétents pour affronter une équipe classer 106 eme par la FIFA ALORS QUE LES ETALONS SONT DANS LES 50 PREMIERS Equipe et 8 me a la can .
    il faut dire que la fédération et le coach ainsi que les acteurs du gouvernement ont negliger ce match pourtant capital pour notre qualification a la CAN 2019
    EN CLASSEMENT FIFA nous sommes parmi les 50 premiers contre la MAURITANIE SE TROUVE PARMI les 106 eme et nous sommes 8 eme a la can reconnaissons que nous avons negliger cette équipe hyper déterminé et nous avons payer le prix par une defaite cuisante
    Dans le monde d’aujourd’hui qui change rapidement il ne faut négliger aucune équipe mais il faut prévoir préparer être stratégique et proactif dans tous les défis que nous avons devant nous .
    je pense qu’il manquer l’implication nécessaire des plus hautes autorités du football dans ce match qui a pour objectif premier de fédérer les burkinabés a travers la cohésion sociale l esprit de patriotisme nécessaire pour un petit moment et il y avait un prix a payer pour cela qui n a pas été payer par négligence ou incompréhension des défis comme ce fut le cas l’année dernière en coupe du monde éliminatoire avec l Afrique du sud Deux erreurs défensives pas combativité a u niveau des joueurs beaucoup de joueurs malades blesses banou diawara mahabitoune qui en profite PaoloDuarte le ministre du sport doivent mettre tout en œuvre pour les prochaine victoires des étalons le président du Faso doit se mêler pour donner du tonus aux encadreurs des dirigeants du Burkina Faso finaliste en et bonne prestation la can dernière les joueurs sont vieillissant peu motivés et fatigués contre ceux de la Mauritanie
    Le match contre bostouana les équipes des membres burkinabés qui sont malades qui ressemble a une incapacité de mobilisation des joueurs score restera de 2 a zéros
    Deux a zéro de la Mauritanie contre les étalons
    Le gardien qui n a pas d’entrainement dans les jambes les joueurs ne sont pas déterminera jouer ni a créer des opportunités de but la défense se contredit par manque d’entrainement ens emble pas de cohésion dans l’équipe pas de motivation ni individuellement ni collectivement un ramassis de joueurs de peu de valeur qui ne sont ni déterminer ni utiliser dans leur club en Europe
    Le ministre du sport avec les entraîneurs doivent être mise en garde par le président du faso qui doit suivre ces maths car le peuple burkinabé attend beaucoup de ces match pour espérer avoir un peu de patriotisme et de fierté pour le peuple burkinabé à travers ces matchs

    Lutter résister et donner le meilleur de soi-même pour faire plaisir au burkinabè et susciter la fierté et la cohésion nationale le patriotisme
    Cela demande des gens volontaire motivé conscients des défis soudé en équipe derrière le coach qui est le miroir des gens qui ont l’entrainement et la compétition dans les jambes
    Vous jouer devant vos familles vos amis vos compatriotes après deux zeros de la Mauritanie vous devez jouer pour montrer que vous pouvez faire la différence et faire plaisir a vous-même et a votre pays
    Nous savons, à nos dépens que réunir les meilleurs joueurs des meilleurs clubs ne signifie pas constituer la meilleure équipe nationale. On sait également que ce n’est pas parce que l’on regroupe, au sein d’une équipe de projet, les éléments les plus compétents que le succès du projet est assuré
    Si l’objectif d’une équipe agile est de devenir performante via la coopération, la créativité, l’autonomie et la responsabilité, il n’en faudrait pas moins plusieurs étapes pour que celles-ci se constitue en développements des compétences collectives et rationnelles
    Le rôle du coach est de l’accompagner tout au long de cette évolution, pour l’aider à se consolider
    Il n’ y a aucun vent favorable a celui qui ne sait ou aller l’équipe burkinabé n’ a pas d’âme ni ambition ni expérience collective c’est un ramassis de joueur s ne possédant pas de place dans leur championnat en Europe et l’incapacité pour la fédération de créer des objectifs ambitieux pour faire plaisir au peuple burkinabé manque énormément le ministre des sport ne fait pas son travail d’imprimer le dynamisme nécessaire a toutes les étapes du processus avant les matchs pendants les matchs et dans les préparatifs en terme de planification des moyens humains et financiers et la motivation la négociation la détection des meilleurs talents les plus en formes et les plus motiver pour relever les défis du club étalons
    Aucune victoire n’est jamais le fruit du hasard et du charlatanisme ni de la magie il suffit de préparer tout en stratégie en tactique en forme et en disponibilité des meilleurs burkinabés dans le monde qui sont les plus déterminés et les plus en forme du moment que ce soit des nationaux t ou des professionnels
    Il faut aussi que le président et le premier ministre mettent ensemble un effort personnel pour encourager la fédération de foot a relever les defis de victoire pour la can au lieu d’abandonner les burkinabés au sort de la médiocrité et du n’importe quoi décevant les attentes de bon nombre de supporteurs alors que le football mérite des investissements car un puissant facteur de cohésion sociale esprit de nationalisme de patriotisme qui permet d’oublier un temps soi t peu les problèmes brûlant de l’heure et donne la fierté des autorités et des dirigeants et soude davantage les burkinabés
    Il faut y investir dédiant et gouvernent doit payer les moyens de la planification des victoires et encourager les dirigeants a l’obligation de résultats plutôt que d’assister a une équipe qui n’a ni la volonté de gagner ni l’âme ni la détermination encore moins souvent les talents nécessaires parmi les 18 millions de burkinabés incapables de choisir onze meilleurs capable de donner le sourir au burkinabé
    L’équipe du Burkina est rien d’autres que la représentativité du Burkina lui-même qui est souvent mal organisé a plusieurs niveaux non respect de la prévoyance de la vision stratégique de la planification stratégique de la capacité de mettre en valeurs des talents s’illustrant a plusieurs niveaux par le désordre et la non recherche de l’excellence et du travail bien fait et c’est déplorable car cela justifie notre place de pays se plaçant parmi les derniers au monde c’est une question d’éducation de culture et de valorisation des compétences plutôt que de la médiocrité.

  • Étalon même c’est pas la peine quoi. Même pas un seul bon joueur. C’est débrouillé seulement. Même Zidane avec ce effectif ne fera rien. Pauvre coach tu n’as pas de joueur.
    Tu vas connaître la honte seulement..

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés