Préservation de l’environnement : 600 plants de cinq espèces locales mis en terre à Kourityaoghin

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • vendredi 10 août 2018 à 16h05min

Dans le cadre de l’opérationnalisation du partenariat entre le Centre national de semences forestières (CNSF) et la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MOAD), s’est tenue, ce vendredi 10 août 2018 à Kourityaoghin dans la commune de Loumbila, une journée de reboisement. Cette journée de reboisement s’inscrit dans le renforcement de celui des 2 350 arbres plantés en 2017 sur le même site et qui a enregistré un taux de réussite de 60%.

Préservation de l’environnement : 600 plants de cinq espèces locales mis en terre à Kourityaoghin

Ce sont au total 600 plants de cinq espèces locales qui ont mis en terre ce vendredi 10 août 2018 sur une superficie de deux hectares à Kourityaoghin, dans le département de Loumbila, situé à 45 kilomètres de la ville de Ouagadougou. Les espèces plantées dans le cadre de ce reboisement sont en effet le Khaya senegalensis (Cailcédrats), l’Adansonia digitata (Baobab), le Parkia biglobosa (Néré), Tamarindus indicia (Tamarinier), Ziziphus mauritiana (Jujubier) et l’Afzelia africana (Lingué). Et pour le directeur général de la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MOAD), Hadama Ybia, l’accent a été mis sur les arbres fruitiers cette année, afin de contribuer à l’épanouissement des populations et à la lutte contre la pauvreté.

C’est donc pour ces raisons qu’ils ont été choisis afin qu’au-delà de la préservation de l’environnement, ils puissent aussi servir à nourrir les populations, a-t-il appuyé. Selon lui, c’est une journée qui fait également écho à la campagne nationale de reforestation lancée par le gouvernement en juillet dernier sur le thème « Plantons et entretenons les arbres pour contribuer à la production agro-sylvo-pastorale ». Et comme la construction de l’aéroport de Donsin impacte directement l’environnement dans son ensemble, des campagnes de reboisement ont été réalisées pour restaurer le couvert végétal, a-t-il souligné.

La popualtion de kourityaoghin et les agens de l’environnement mobilisés pour le reboisement

Quant au haut-commissaire de la province de Oubritenga, Albert Zongo, à la suite de sa tournée de mai 2018 dans les onze villages affectés par le projet de construction dudit aéroport, l’une des préoccupations posées par la population de Kourityaoghin a été la protection de ce lieu sacré et en même temps la recherche d’une solution pour reboiser le site et participer au renforcement du couvert végétal.
Une préoccupation qui a donc trouvé solution à travers la sécurisation du site et son reboisement pour répondre aux besoins de la population, à l’en croire. « C’est pour cela que nous encourageons le MOAD à continuer à trouver des solutions aux préoccupations qui minent l’exécution du chantier de Donsin », a-t-il terminé.

Le directeur du Centre national de semences forestières (CNSF), Dr Moussa Ouédraogo, a, pour sa part, indiqué que « sur les 2350 arbres plantés l’an dernier, le taux de réussite était de 60%, mais cette année, avec le grillage de protection et le concours de la population locale, le taux de réussite pourrait avoisiner les 90 à 95 % ».

Conditions d’entretien des plants

L’équipe déléguée pour l’entretien du site de reboisement

Si l’une des préoccupations de la MOAD a été de reboiser le site selon la volonté des populations, l’autre concernera son entretien. Et à cet effet, le représentant du maire de la commune de Loumbila a noté que douze personnes dont trois femmes ont été déléguées par les autorités communales et coutumières pour l’entretien du site dans son ensemble. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 août à 19:09, par Ause En réponse à : Préservation de l’environnement : 600 plants de cinq espèces locales mis en terre à Kourityaoghin

    Il serait temps de penser à planter de vrais arbres qui ont une réelle chance de survie dans notre environnement climatique ;
    La multiplication des opérations de ce type témoigne d’une réelle prise de conscience mal mise en oeuvre.
    Je parie que ces brindilles ne survivront pas 6 mois.
    Mais enfin, on aura fait bonne conscience.

    Répondre à ce message

    • Le 11 août à 14:59, par Balla En réponse à : Préservation de l’environnement : 600 plants de cinq espèces locales mis en terre à Kourityaoghin

      Je suis entièrement d’avis. Une opération de plantation doit être motivée par la volonté d’offrir aux plants mis en terre une réelle chance de survivre et de contribuer à la reforestation. Avec les images présentées, les plants sont très jeunes et sans entretien risque de ne pas survivre. Il serait bon d’opérer un choix judicieux d’espèces mais aussi et surtout développer une politique de mise en place de pépinières pour l’entretien des plants jusqu’à une certaine taille pour leur offrir toutes les chances de résister. Lorsque vous voyager, vous voyez des plants déjà très grands soutenus par un attelage pour les protéger des vents. Dans ces conditions les taux de succès sont très grands. Planter des arbustes c’est bon, mais plantons mieux et plantons utile.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés