Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Politique : L’opposition fustige la « profanation » du drapeau par le premier ministre

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • mercredi 16 mai 2018 à 13h07min
Politique : L’opposition fustige la « profanation » du drapeau par le premier ministre

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) était face à la presse ce mardi 15 mai 2018 au siège de l’institution, sis à la Zone du bois. Cette sortie, qui s’inscrit dans le cadre de ses conférences hebdomadaires, avait à son ordre du jour plusieurs sujets dont l’affaire dite de l’achat de véhicules pour les ministres et présidents d’institution, la réduction du nombre de postes à pourvoir au concours de la Fonction publique, la question foncière et l’affaire dite du « scandale du drapeau avec le premier ministre ».

En lieu et place du président de l’institution, c’est Dr Jean-Hubert Bazié, président de la Convergence de l’espoir, qui a animé cette rencontre hebdomadaire. À ses côtés, Diemdoda Amadou Dicko de l’Union pour un Burkina nouveau (UBN) et Moussa Zerbo de l’Union pour le progrès et le changement (UPC).

C’est par une minute de silence en la mémoire du préfet de Oursi, Patrice Kaboré, « assassiné dans la nuit du lundi 14 mai 2018 par des individus non-encore identifiés » que les conférenciers ont campé le décor. Une atmosphère suffisante pour aborder la situation sécuritaire au Burkina. Et sur cette question, Diemdoda Amadou Dicko dit faire aujourd’hui le constat que presque toutes les zones frontalières du Burkina sont peintes en rouge et une crise de confiance existe entre populations du Sahel et forces de défense et de sécurité. Après avoir fait une cartographie de la situation qui y prévaut, Diemdoda Amadou Dicko a confié : « Nous, Sahéliens, avons l’impression que le Sahel est abandonné ».

Un fait conjugué à d’autres, telle la crise alimentaire, suffisant pour « ne rien comprendre » donc de cette décision du gouvernement d’acquérir de nouveaux véhicules pour les ministres et présidents d’institution. Pour le principal animateur de la conférence de presse, Dr Jean-Hubert Bazié, c’est « inconscient et scandaleux » de dire qu’un ministre va au travail avec son propre véhicule. « Même s’il va au service avec un véhicule bas de gamme, ça n’enlève rien à l’autorité du ministre, au regard de son personnel », a-t-il exprimé avant de prendre pour exemple l’époque de Thomas Sankara. Cette décision d’achat de véhicules est, poursuit-il, simplement inopportune dans un contexte où les hôpitaux manquent de matériels, des écoles sont sous paillottes et des militaires manquent d’équipements adéquats. « Et le premier ministre dit qu’il y a eu un ministre qui a fait quatre crevaisons…

Il est même allé à dire qu’il y a un membre du gouvernement qui allait au service avec son propre véhicule. Nous pensons que c’est une inconscience. Nous ne savons pas quels sont les principes qui dictent sa conduite et quelle est sa philosophie de l’exercice du pouvoir, pour dire qu’un ministre, en quelque sorte (et c’est scandaleux, inadmissible) aille à son service avec son véhicule. Quel est ce fonctionnaire qui va au service avec les moyens de l’Etat ? Nous ne comprenons pas cette manière d’aborder la question des véhicules. Même s’il va au service avec un véhicule bas de gamme, ça n’enlève rien à son autorité. Nous avons vu ce qui s’est passé sous la Révolution ; le président Thomas Sankara et tous les ministres circulaient avec des véhicules modestes … », a-t-il argué. Pour Jean-Hubert Bazié, il fallait voir un peu plus modeste. « Sous la Révolution, il y avait le parc automobile de l’Etat et quand un ministre voulait se déplacer, il s’adressait à ce parc automobile et on mettait à sa disposition le véhicule. (…). C’est notre impôt qu’on utilise dans ce sens-là et nous pensons qu’il faut revoir la philosophie d’utiliser les moyens de l’Etat au service du peuple. Dépenser des milliards alors que le contexte sécuritaire est difficile et la situation alimentaire n’est pas reluisante est irresponsable », a ajouté le conférencier.

Sur un tout autre chapitre, il a été question de l’assurance-maladie universelle. « C’est une question de mutualisation de moyens pour permettre à chacun de faire face aux problèmes de santé. La question de santé est toujours une préoccupation pour la famille », analyse Jean-Hubert Bazié, constatant que les choses tardent à se mettre en place (par rapport à ce qui avait été annoncé par le gouvernement comme planning). C’est conscient de l’importance de l’assurance-maladie universelle pour les populations que M. Bazié pense qu’il est important que les Burkinabè soient informés des difficultés éventuelles dans l’opérationnalisation de ce projet.

L’autre centre d’intérêt du CFOP-BF cette semaine est le sujet relatif à la réduction du nombre de postes à pourvoir au concours de la Fonction publique. Pour Jean-Hubert Bazié, le pouvoir actuel a promis à la jeunesse qu’il n’allait pas faire moins par rapport à l’existant. « Le minimum, c’est de maintenir au moins le niveau de recrutement, à défaut d’accroître le nombre », juge-t-il. Il est difficile, dit-il, pour un jeune de comprendre que, pendant qu’on se paie des véhicules de luxe « pour paraître », lui est dans « la merde ». Pour lui donc, il faut constater qu’après plus de deux années de pouvoir, le MPP n’a pas de « réelle politique d’emplois » des jeunes.

La question foncière a aussi fait l’objet d’intervention par le CFOP-BF qui souhaite des mesures pour situer les responsabilités et permettre la reprise des lotissements et ainsi donner la chance aux Burkinabè de pouvoir investir en toute sécurité. Se référant aux remous sociaux entretenus autour de cette question, il appelle à une « résolution urgente de la question ». Il ne souhaite pas que l’on attende la veille des élections pour surfer sur cette question majeure.

Ce qu’il convient d’appeler « scandale de drapeau avec le premier ministre » (le décor de l’émission Tapis d’honneur, enregistrée le 12 mai 2018, avec le drapeau frappé d’un nœud papillon, en lieu et place d’une étoile) a fait l’objet de propos de l’opposition politique. « Notre premier ministre nous a offert une séquence pitoyable... », a dit Jean-Hubert Bazié pour introduire le sujet. De l’avis de Dr Bazié, « c’est triste que tout un premier ministre ne prenne pas conscience du cadre dans lequel il s’exprime. Cela dénote de l’incompétence (…). Nous pensons que le premier ministre doit présenter ses excuses aux Burkinabè pour avoir profané le drapeau, symbole national », a-t-il souhaité.

O.L
Lefaso.net

Messages

  • On ne doit pas s’en prendre au Premier ministre, le problème revient à ceux qui l’ont mis à cette place .C’est le laxisme à tous les niveaux. Burkinabé,aviez vous encore quelques choses entre.......On vous regarde. Courage et bonne chance. Vive le Burkina, Vive l’Afrique.

    • lorsqu’on à passé tout le temps a chasser des serpents, ces détails passent inaperçues. toute l’équipe a failli.

    • Le PM a un staff un protocole ou que sais-je.... Ces derniers doivent veiller au grain. PM vous êtes mal entouré !

  • a force de chercher à nuire au MPP vous êtes entrain de perdre les élections avant l’heure.
    le premier ministre est-il chargé du décor d’un lieu ou il est dit qu’il doit inspecter une salle avant de s’installer. ne soyez pas ridicule. faites le reproche aux organisateurs ou sensibilisez sur l’importance du drapeau....
    les véhicules partiront avec les ministres ? l’aigreur va vous perdre. Je reste convaincu qu’avec vous le pays sera bien pire ?

    • A l’internaute Paix, il est le Premier Ministre quand même, s’il constate cette anomalie il a droit de demander à changer le décor, c’est son droit le plus absolu on aurait tous applaudis et c’était à son honneur.

    • Si le PM avait seulement tenté de se recueillir devant le soit disant drapeau avant de s’installer, il aurait certainement pris la mesure du ridicule auquel il s’exposait. Mais hélas, c’est comme si le drapeau était là comme tout autre ornement.
      En regardant ce PM là gaillardement assis devant cette chose, on a vraiment pitié pour ce gouvernement, parce que c’est peut-être un tout petit détail pour certains, mais cela ne devait pas passer au niveau d’un PM !
      Point/Barre.

    • Toi tu n’as rien compris. Parce que ta femme a cuisiné un plat tu dois le consommer les yeux fermés ? Un PM doit s’installer dans une salle sans prendre la moindre précaution par ces temps qui courent avec ces attaques un peu partout ? Ton PM a été négligeant. Saches le premier responsable de sa sécurité c’est soi même.

  • Connaissant ce gouvernement, il ne leur coutererait rien d’aller de l’avant avec l’achat
    des vehicles. Comme raison, ils diront que c”est un fait deja accompli et tout est deja en motion au niveau des ministeres concernes. Pour nous savons tous que de telles decisions, dans l’ultime interet de la nation, sont bel et bien reversibles. Vues toutes les raisons valides avancees par l’opposition, nous attendons de voir en faveur de qui le gouvernement se penchera : le peuple ou les ministres.

  • Moi personnellement il ya tres longtemps que je ne fais plus reference ,ni confiance encore moin compter sur ce groupuscule d´amis reunis autour d´un symbole appele´ gouvernement. Il ne soucie de rien sauf comment faire , quelle strategie adopter pour ne pas perdre le pouvoir, mais soyez-en sür qu´un jour vous perdrez le pouvoir et tous ses privileges et c´est lä que vos calvaires commenceront. Jouissez autant que vous voulez en attendant l´autre nom de Dieu qui est le temps. Vous avez trahi la parole donnee´ en tournant le dos au peuple, Dieu vous trahira en retour.

  • ’’Piangere i morti e fragare i vivi’’ Pleurer les morts e feinter ou se foutre (traduction sûre : Pillin paanbé) les vivants.

    C’est cette politique des églises qui est très bien menée au Burkina Faso depuis la mort de Thomas SANKARA. On s’indigne de nos manques, on quémandent partout, on nous fait serrer la ceinture mais au finish C’EST POUR ALLER S’OFFRIR LA DOLCE VITA.
    Les ministres n’ont qu’à aller au travail à pieds, c’est eux qui ont accepter de servir le peuple.
    Il va falloir que lors d’explications bancales, il y ait un bon type qui gifle ou réponde mal à un dirigeant pour qu’il sache que le peuple n’est pas dupe et que tout est possible.
    Web master laisses passer.

  • Soyons sérieux,l Etat recrute pour ses besoins réels ou juste pour donner de l emploi à tout le monde ? Quel Etat au monde emploie tous ses chômeurs ?

    • Bien dit. C’est exactement ce que je voulais écrire et vous m’avez devancé.
      Aussi il ne faut pas confondre chômeurs et ceux qui veulent travailler dans un bureau. Sinon que beaucoup de jeunes peuvent retourner cultiver la terre. Ce que nous voulons ce ne sont pas des emplois qui viendrons grossir la masse salariale et augmenter le nombre des grévistes intempestifs. Ce que nous souhaitons ce sont des conditions favorables pour que chaque jeune se prenne en charge (chaque jeune crée son propre boulot avec ses propres idées et demande au gouvernement de l’accompagner). Pour ce faire le gouvernement doit taper du poing sur la table envers nos banques. Elles sont réputées être en sûr-liquide. Elles préfèrent donner des prêts aux fonctionnaires (leur cibles preferees) au lieu de véritablement contribuer au développement du pays en accompagnant les nombreux jeunes dans leurs projets. Nos banques demandent des garanties matériels en oubliant que la plus grande garantie est l’être humain lui même. Nos banques peuvent au moins copier ce qui se passe dans les pays développés. Pendant que nous y sommes, je demande à un média de faire une enquête sur la contribution réelle de nos banques au développement endogène dans notre pays.

    • Et le nombre de ministres, de députés, de DG, de DR de ceci et cela on en a besoin autant, si je vous suis ?

    • A toi Tapsoba R de H. question : quel Etat au monde ne redouble pas d’effort sur la question de reduire le nombre de ses chomeurs si ce n’est au faso ?

    • Ce que n importe quel Etat crédible au monde peut faire,c est de travailler sur sa législation fiscale afin de favoriser les investissements privés,sources d emplois .Mais êtes vous sûr que cela n est pas fait au Faso ? Prenez connaissance de la législation fiscale en la matière

    • Pour vous SANPA, est ce que c’est par la fonction publique qu’i faut absolument résoudre le problème de chômage ? Soyez une fois juste. L’Etat fait beaucoup pour réduire le chômage au BF, à travers le privé et l’auto-emploi. Renseignez vous. Ces opposants parlent comme toujours car ils n’auront jamais le pouvoir. Si vous pensez qu’un Pays doit finir toutes les préoccupations des citoyens avant de regarder les aspects régaliens de l’Etat, c’est une rêverie.
      Proposons des solutions raisonnables.

    • Mon frère, concernant les banques. c’est mieux de se taire. Bon nombre de Burkinabé ne daignent pas rembourser un crédit. Même dans nos familles comment ça se passe ? On te demande de l’argent et après vous devenez des ennemis. Les banques aussi vivent cette triste réalité.

    • Il ne faut pas généraliser ton cas. Je dit bien développement endogène en finançant des projects. Nous sommes nombreux les Burkinabé sérieux qui ont simplement besoin de l’accompagnement des banques pour “réaliser nos rêves”. Dans de tels cas on ne remet pas l’argent aux individus mais finance leurs projets (la banque devient garant des échanges bancaires).

  • C’est bien la conf. de presse, mais où sont vos propositions si tant vous tenez au développement de la nation ? Voulez-vous justes que ce gouvernement vous liasse la place ? c’est ça vos propositions ? alors là vous êtes pareils ! Pour ne pas etres comme vous, voici ce que moi je propose :
    1. Faire une vente aux enchères du reste de véhicules du parc auto pour venir en aide aux hotpitaux souro sanou et Yalgado ;
    2. Supprimer les subventions de l’Etat aux partis politiques et au CFOP-BF afin de financer l’acquisition de matériels pour le FDS dans le Nord du pays ;
    3. Prendre 50% de l’ensemble des fonds communs (FC) au profit des jeunes et pour réduire le nombre d’école sous paillote ;
    4. Augmenter les montant des contraventions (bruler le feu, circuler sans pemis, etc.) et assurer le suivi pour réparer les voirie urbaines ;
    5. Appliquer des sanctions aux opérateurs téléphoniques qui ne respectent pas les cahier des charges ;
    Me contacter pour le reste !

    • Ces gens la n’ont rien comme idées à proposer. Tout ceux qu’ils veulent comme tu l’as dis , c’est de leur laisser le pouvoir pour qu’ils pillent la nation. A les voir, on peut lire dans leurs yeux haine et la rancœur seulement . Au temps de Blaise on ne rendait pas public l’achat des véhicules de l’état. Le premier Ministre l’a dit dans son émission que l’opposition politique n’a rien de concret à proposer . Tout ce qu’elle peut c’est de critiquer. Chose qu’un enfant de cinq ans même peut faire. Ils font pitié ces gens la HONTE A VOUS

    • Voilà bien un honnête citoyen qui fait des des propositions pertinentes qui méritent qu’on s’y penche sérieusement.
      Peut-on se fier au CFOP et autres individus qui excellent dans la critique facile sans jamais rien proposer, à part nous citer la longue liste des problèmes que les burkinabè connaissent depuis des décennies ?

    • L’opposition n’a plus besoin de faire propositions sont rejetee a tort et a travers. Par exemple concernant la delocalisation du conseil des ministres, l’oppositon propose l’annulation de cette delocalision vue le contexte dans lequel nous nous trouvons. Mais le gouvernement s’entete a le tenir dans son orgueil en avancant des raisonnement qui ne sient pas. Que voulez-vous que l’opposition fasse ?

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous M. ou Mme "Peut être moi un jour". Vos propositions sont pertinentes. Mais si le gouvernement essaie d’appliquer tout ça, il partira avant la fin de son mandat. C’est ce que Thomas Sankara a voulu faire en réduisant le train de vie de l’État et en demander des sacrifices au peuple. Résultat, il s’est vite retrouvé six pieds sous terre. Les gens parlent, mais au fond personne ne veut se sacrifier.

    • Si vous insinuez que l’opposition ne fait pas de propositions, c’est que vous êtes un inculte en matière de politique. Les députés de l’opposition élaborent des propositions de lois qu’ils soumettent régulièrement à l’Assemblée nationale, allant dans le sens du bien-être des populations. Donc c’est une aberration de dire que l’opposition ne fait pas des propositions.

    • Je suis parfaitement d’accord avec votre point de vue.

    • YAAM SOBA, il est question de cette sortie de l’opposition en conf. de presse. Ils ont fait la liste des problèmes sans critiques contructives. S’il est vrai qu’ils sont auteurs de lois à l’AN, ils pouvaient les énumérer à cette conf. de presse pour prendre l’opinion nationale à temoins en disant voici ce que nus avons proposé de faire en lois et autres. Ce n’est pas compliqué.
      Il faut être honnête, conséquent avec soi-même et arrêter les mesquineries. Tu sais bien qu’ils n’ont pas assez de poids à l’AN. donc si les lois qu’il proposent ne rencontrent pas l’avis de la majorité, ça ne passe même pas à la conférence des présidents, n’en parlons pas à l’ordre du jour des plénières. Mais s’ils sont convaincus de ces propositions de lois pour le bien-être des populations, ils doivent nous dire devant la presse ce qu’ils ont fait comme propositions et le peuple jugera. La campagne c’est dans peu de temps ! Mais si les gens veulent attendre leur tour au pouvoir ou lors des campagnes électorales avant de sortir leurs solutions, je le dis tout net : c’est être apatride et malhonnête ! Pendant ce temps, combien de personnes mourront de faims ou d’attaque terroriste ?

    • parfaitement d’accord avec votre point de vue ! le cfop ne propose que la réconciliation sans jugement ! le reste tout est mauvais ! même la gratuité des soins, le bitumage des voies, surtout le PNDES ! on attend leur proposition ! peut-être leurs conférences de presse hebdomadaires en sont une, puisqu’elles se tiennent la veille des conseils des ministres-j’ose croire que le choix du jour n’est pas gratuit-elles aideront à rectifier le tir du gouvernement, au cas où il en sortirait du solide pour le bien être des burkinabè.

  • On n’a pas besoins des excuses de Paul Kaba Thiéba. Il doit démissionner un point c’est tout !

  • Entièrement d’accord avec cette pensée :
    ’’Piangere i morti e fragare i vivi’’ Pleurer les morts e feinter ou se foutre (traduction sûre : Pillin paanbé) les vivants.
    C’est cette politique des églises qui est très bien menée au Burkina Faso depuis la mort de Thomas SANKARA. On s’indigne de nos manques, on quémandent partout, on nous fait serrer la ceinture mais au finish C’EST POUR ALLER S’OFFRIR LA DOLCE VITA.
    Les ministres n’ont qu’à aller au travail à pieds, c’est eux qui ont accepter de servir le peuple.
    Il va falloir que lors d’explications bancales, il y ait un bon type qui gifle ou réponde mal à un dirigeant pour qu’il sache que le peuple n’est pas dupe et que tout est possible.
    Web master laisses passer.

    Bravo monsieur tanga

  • Je félicite et soutien le premier ministre pour le travail qu’il abat chaque jour.Courage à tous les ministres.Ne vous laissez pas divertir par des politiciens en panne d’idées.Pour l’achat des véhicules je suis d’accord.Parce que les véhicules ce ne sont pas pour Paul Kaba THIEBA mais pour l’Etat ;donc pour nous.Si Hubert BAZIE est nommé demain qu’il se fasse porter au dos par Zeph ce n’est pas le "jaiba" des démocrates sincères et avertis.Salut !

  • Monsieur le ministre de la communication, vous avez parlez d’un ministre qui utilise son propre véhicule ? Selon vous cela n’est -il pas normal ? combien sont les fonctionnaires qui utilisent propre engin pour le service ? Combien de fonctionnaires prennent des prêts pour acheter des moto et ou voiture pour le service ? vous trouvez çà normal ou anormal monsieur le ministre ? les salaires des fonctionnaires incluent -ils l’acquisition des moyens de placements ? Non , je ne le pense pas ?Par rapport au ministre en question, monsieur le ministre de la communication celle ou celui que le ministre qui utilise son propre véhicule a remplacé se déplaçait avec un véhicule certainement . Si on vous nomme et vous refuser d’utiliser le véhicule de votre prédécesseur c’est que vous avez les moyens de votre politique. Monsieur le ministre de la communication c’est un exemple (ministre qui utilise son propre véhicule) qui ne tient pas la route, c’est un mauvais exemple. Franchement ce pouvoir du MPP là me déçoit.Le peuple a faim. SI vous faites les syndicats vont inclure dans leurs plateformes revendicatives des indemnités de déplacement

    • Les fonctionnaires ont décidé d’etre Employés de l’Etat par contre les Ministres et les Président(e)s d’Institutions ont été appelé(e)s (voire forcé(e)s) à servir l’Etat. Aussi les véhicules ne sont pas pour les individus mais pour la fonction. Arrêtez de vous ridiculiser. Je serai d’accord si vous demandez à ce que le gouvernement mette plus de contrôle dans l’utilisation des moyens roulant du parc auto de l’Etat.
      Soyons positifs !

    • vraiment je suis d’accord avec vous, le peuple a faim..

  • Les tonneaux vides font du bruit. Camarades ne vous pressez pas il en aura des conferences ou la salle sera vide.Tous les jours des critiques facile jamais de propositions.

  • S’il y quelqu’un a blâmer dans cette histoire de soit disant profanation du drapeau : C’est son aide de camp , sa sécurité . Car tous ces gens sont des hommes de tenue qui ont reçus leur formation sous ce drapeau et encore il continue a servir sous ce drapeau . Le PM n’est pour rien . Dites au chef de file l’opposition et a vos syndicats qui sous soutiennent de renoncer aux subventions de l"état compte des difficultés économiques que connait notre pays et contenter des cotisations de vos militants si vous en avez encore de convaincants . Conseils d’un militant convaincus : Préparez 2020 car les élections ne sont plus loin . Vous risquez de vous réveillez tard . De toute les façons en deux mandants DE DIX ANS vous ne feriez pas mieux que le MPP en UN MANDANT DE QUATRE ANS de mandants .

  • Je trouve que l’opposition fait du tort au génie créateur des décorateurs de scène qui s’essayent à styliser les couleurs nationales. J’ai vu le décor de l’émission et j’en suis très fier de la manière dont les couleurs nationales ont été disposées avec l’étoile d’or du Faso transformée en noeud papillon, symbole de l’élégance et du raffinement. La décoration aux couleurs nationales est une création d’artiste et non une reproduction du drapeau national.
    Il est dommage que l’opposition s’indigne à contre-courant, car il y a quelques jours, le premier ministre présidait une réunion où le décor de la salle était dominé par la fameuse étoffe "Liliou Pendé", résidu de l’époque coloniale qui n’est ni de conception, ni de fabrication de chez nous. Dans la salle, il n’y avait pas un seul motif ni un simple fanion aux couleurs nationales ; et cela est courant à voir dans les activités officielles. C’est là que l’opposition aurait dû s’en émouvoir au lieu de portez des accusations gratuites contre le PM dont le rôle n’est pas d’inspecter le décor de la salle. Il a un protocole d’Etat commis à cet effet.
    Ma suggestion est que justement le protocole d’état et ses démembrements dans les ministères veillent au décor des manifestations auxquelles prennent part les hauts représentants de l’Etat. Apparemment les choses sont laissées au bon goût des entrepresises adjudicatrices de ce genre de contrats.

    • Donc pour vous, quand on dit qu’il faut respecter les couleurs, monter les couleurs, ce n’est pas le drapeau. il suffit donc de couper des tissus vert, rouge et jaune et de les balancer comme on veut. Avec des gens comme vous, je me demande si nous devons enseigner la vérité aux enfants ou bien mentir grossièrement pour embrouiller. Je passais seulement

    • Africa, non les armoiries, le drapeau, l’hymne national sont comme des marques déposées. On ne fait pas ce que l’on veut avec. Par exemple la devise du BF on ne peut pas dire : ’la patrie ou la mort, il verront’.

    • Paysannoir et Corrigeons, je vous remercie pour vos appréciations ; je les respecte. C’est pourquoi j’aimerais prolonger les échanges en vous apportant les précisons qui suivent :

      - Je me permets de faire remarquer que la devise du Burkina n’est plus "la patrie ou la mort, nous vaincrons !", devise empruntée de celle de Cuba et tirée du célèbre mémoire en défense de Fidèle Castro " l’histoire m’acquittera". Notre devise actuelle :
      "Unité, Progrès, Justice" est un emprunt de la première à savoir "Unité, Travail, Justice", pensée par les pères fondateurs de ce pays.

      - je crois que je me suis fait mal comprendre sur la différence entre les constituants du drapeau et le drapeau lui-même, important emblème national. Ce que j’ai voulu dire, c’est que, d’un point de vue artistique, ces couleurs peuvent être utilisées pour créer une oeuvre d’art ou orner un espace sans pour autant profaner le drapeau national, symbole de la nation et du désir de vivre ensemble. Je peux m’être tromper de jugement, mais je ne suis pas un menteur comme Paysannoir semble le ressentir. Je suis trop vieux pour apprendre ce métier.

      - Permettez-moi enfin, en tant qu’Africain, natif du Burkina Faso, vous rappeler que les constituants de notre drapeau que sont entre autres, le rouge, jaune et vert sont aussi appelées "couleurs panafricaines" en hommage à l’Ethiopie, seul pays africain jamais colonisé et qui adopta son premier drapeau en 1895 composé de ces couleurs disposées en bandes horizontale vert-jaune-rouge. En 1996, un symbole a été ajouté au milieu. Ainsi, Au moment des indépendances, plusieurs pays africains adoptèrent ces trois couleurs selon des agencements divers.

  • Je demande au Chef de file de l’Opposition de vraiment s’assurer que lorsqu’il décide de communiquer avec le peuple que ce soit pour des questions pertinentes et avec des idées fortes. Je sais que ce n’est pas dans le rôle de l’Opposition de donner ou proposer la solution au pouvoir car “ils ont dit qu’ils peuvent, donc ils n’ont qu’a peut on va voir”. De grâce je trouve que les sujets abordés sont très légers.
    1- L’achat de nouveaux véhicules pour l’Etat a été décidé suite à l’expertise et conclusions/recommendations des experts du CCVA. Je pense que le CCVA est cas même l’institution de l’Etat spécialisé dans de telles décisions. Je doute bien que les experts du CCVA soient tous “soumis aux ordres”.
    2- La déficience agricole (rien à dire car pas liée à une décision du gouvernement). Par contre comme déjà écrit dans mes posts précédents il faut que le gouvernement prenne une décision politique courageuse : dans les 5 prochaines années plus de culture de rente telle que le coton et focus sur les cultures vivrières. L’objectif étant l’auto-suffisance alimentaire. Cette décision politique devrait inclure beaucoup plus de choses telles que la modernisation des outils de production, l’autonomisation des producteurs, la petite irrigation, l’amelioration des sémences, la recherche sur la qualité des sols, etc...
    3- La question foncière : la reprise des lotissements n’est pas la solution à mon avis car le problème du logement ne se pose que dans les grands centres urbains pourtant il ya plus de parcelles que de familles dans ces villes. Personnellement j’ai des idées/propositions à ce sujet. Rien ne sert de commencer des lotissements sans s’assurer d’avoir trouvé les remèdes aux disfonctionnements identifiés.
    4- Réduction du nombre de places pour le recrutement 2018 : l’Employeur a le droit de réviser ses besoins en ressources humaines à tout moment. Je trouve cette décision plutôt bien de la part du gouvernement. Les besoins de recrutement doivent être un processus dynamique.

    Ma contribution n’est nullement dirigée contre l’Opposition mais plutôt ma façon de voir les choses et aider à un Burkina plus solidaire où il fait bon vivre.

  • Monsieur ou madame HUG, on n’a pas prévu des véhicules pour tous les fonctionnaires,mais on a prévu pour les ministres et une certaine catégorie de personnes.Avant d’être fonctionnaire vous savez bien que vous n’avez pas droit à un moyen de déplacement. mais avant de vous nommez ministre vous êtes sûre d’un véhicule.Le fonctionnaire qui ne veut pas travailler qu’il démissionne.Vive le Burkina Faso.A Bas les fonctionnaires dormeurs,jaloux, aigris,fainéants, mangeurs de "poutagdo" pendants les heures de services ; courage aux valeureux ministres de la république.

  • Le peuple burkinabé mérite ses dirigeants actuels, qu’il d’ailleurs considérer comme un régime de transition. En effet, les mêmes catégories dirigeantes du moment mangeait et buvait à la même table que Blaise Compaoré, et co-auteurs des lois inégales, pillages, détournements, corruption, sorcelleries et affameurs. Las d’attendre leur tour pour porter le chapeau de chef, l’aile des pagailleurs sous la houlette des radicaux a instrumentalisé la jeunesse burkinabé en la faisant croire que le départ du diable de Blaise Compaoré est synonyme de son bonheur. A la place de ce bonheur, Rock et ses camarades nous servent le malheur, l’insécurité la corruption et la mal gouvernance. Qui peut expliquer l’achat des véhicule de luxe pour les ministres tandis que nos FDS n’ont pas de moyens adéquats pour lutter contre l’insécurité ? Quand le régime de Rock parle de réduction du train de vie de l’Etat, l’acquisition de ces véhicules de luxes vient démontrer le contraire. On est où là !!! Qui peut expliquer pourquoi un premier ministre ne connaît même pas le vrai drapeau de son pays ? dommage pour nous !! Il y a un vrai désordre par manque de direction idéologique et morale. La grogne sociale monte et les observateurs attentifs regardent avec impuissance, la monté de l’incivisme, la défiance de l’autorité de l’Etat, la déchéance de l’homme intègre et l’Etat s’effondre.

    • Lisez le commentaire de l’internaute No14 “Africa” et vous comprendrez que “décor aux couleurs nationales” est de loin différent du “drapeau du Burkina”. Raison pour laquelle je n’ai pas trouvé important de l’aborder dans mon post (No13).
      Aussi l’heure n’est plus au passé mais d’être plus solidaires car nous sommes en période de guerre.

  • Le gouvernement de Paul Kaba THIEBA devra se ressaisir pour qu’il ne soit pas trop tard car la promesse de rock tarde à se réaliser.Au niveau du recrutement des concours directs de la fonction publique on constate une regression de 40%.Au lieu de maintenir le cap ou d’augmenter le niveau de recrutement,Ils reduisent cela.Mais il y’a quelques progrès qui ont eté realisé.« »

  • Fils de Solenzo, vous etes vraiment intelligent. Il ne faut pas que le CFOP se mette a critiquer seulement. Rien ne prouve qu’ils ne feront pas pire. Et s’ils sont au pouvoir apres 2020, ils n’auront pas a renouveller le parc auto de l’Etat et pouront investir pour autre chose. Laissez les acheter ces vehicules qui vont vous servir quand vous serez aux affaires !!

  • Pour ceux qui fustigent l’opposition politique burkinabé, il faut retenir qu’elle constitue un contrepouvoir :
    _elle permet de garantir un gouvernement transparent et responsable, au service de l’intérêt général, et d’éviter que la majorité, une fois parvenue au pouvoir, n’ait la tentation de mener une politique portant
    atteinte aux droits et libertés. Plus spécifiquement, il revient à l’opposition :
    – de critiquer le programme, les décisions et les actes du gouvernement, en examinant attentivement les projets de loi et de budget du gouvernement ;
    d’offrir des alternatives politiques, en développant ses propres programmes, et en proposant des solutions alternatives aux décisions projetées par le gouvernement et les représentants de la majorité ;
    – d’exposer clairement et de promouvoir les intérêts de ses électeurs ;
    – d’améliorer la procédure parlementaire de prise de décision en assurant l’existence d’un débat, d’une réflexion et d’une contradiction ;
    – de surveiller et contrôler l’activité du gouvernement et de l’administration ;
    – de renforcer la stabilité, la légitimité, l’obligation de rendre compte et la transparence du processus politique.
    Et c’est ce que notre opposition fait !

    • Personne ne nie cette prérogative de l’Opposition. Moi je dis que le Chef de file de l’Opposition qui est un Homme d’Etat devrait bien organiser ses sorties médiatiques pour justement avoir un impacter sur la vie publique. Il doit être un contre-pouvoir en tout : discernement entre le spectaculaire et le positif dans la durée.

  • Moi personnellement je comprend le PREMIER MINISTRE, il n’est pas un Burkinabé, mais ces soit disant décorateurs, on doit les sanctionner pour qu’ils comprennent que le drapeau représente le pays !Même si le drapeau sera changer,ce ne sera pas avec un gouvernement médiocre de ce genre. SEM Rock si vous aviez choisi des incapables,nous on va appelé incapable.

  • Nous ici au Faso nous nous respectons plus à forte raison notre parole ni nos institutions. Cette incivisme doit être sanctionnée . des pays comme la Chine la Russie ou même le Ruanda ne vont jamais laissé passer tel acte comme plaisanterie. Il faut revoir le Burkindlim !

  • Le point qui retient l’attention de Tondo est celui de la question foncière. Le gouvernement à l’art de dire tambour battant " nous faisons ce-ci ou cela " et puis silence ! On nous a dit que les lotissement reprendront au mois de mai jusqu’ ce jour , silence.

    Pour les gendarmes couchés, le ministre est sorti avec sa suite faire un show en ramassant quelque grains de sable comme quoi ils détruisent ces bêtises et puis, plus rien.
    Ces ralentisseurs continuent de casser les camions et autres véhicules sur les routes tuant ainsi l’économie . Allez de Ouaga à Kaya seulement et vous m’en direz de nouvelles

  • Il n’y a rien de plus grand q’un drapeau pour une autorité !!!! Ne pas savoir reconnaître l’emblème de son pays prouve qu’on ne doit y avoir aucune responsabilité. À celui qui l’a nommé d’apprécier. Ne demandez pas , dans ces conditions, aux écoliers d’apprendre à respecter les couleurs

  • Ce qui est intéressant dans la politique de ce pays ; même ceux qui n’ont aucune base électorale donnent des leçons en politique. Sinon toi Jean-Hubert Bazié..là hoo ton ou ? Voilà des gens comme les Mamadou Kabré et autres Ablassé Ouedraogo ; ni un bon conseillé n’en parlons pas de député ; mais ca parle woh wo.woh.
    Vraiment POLITIQUE ou Burkina est Doux deh !!

  • Fils de solenzo,j’ai du respect pour vous ;OK. mais sache bien que je me ridiculise pas. Comprenez ceci : les fonctionnaires c’est l’Etat. Çà au moins vous le savez . Qui doit mettre en oeuvre le programme du gouvernement ? Dites moi qui on a forcé à être ministre dans ce pays. J’ai du respect envers autrui, je ne serais pas comme vous. Vous confondez beaucoup de chose , sachez que parmi les fonctionnaires il y a beaucoup qui occupent des fonctions mais qui sont obligés d’utiliser leur propre engin dans le cadre du service.
    Encore une fois, jamais dans ce Burkina Faso, on n’a jamais forcé quelqu’un a être ministre au regard des avantages faramineux qu’il va avoir. Je vous pose une question. Est ce que tous les ministres ont-ils les mêmes salaires ? D’autres ne sont-ils payés à plusieurs millions ?

    • Les fonctions qui ont droit à un véhicule roulant sont bien mentionnées dans notre Constitution et dans nos décrets ministériels. Allez vous y renseigner afin que le débat soit clos. Moi je ne discute pas d’individus (personnes physiques) mais de fonctions (personnes morales).

  • vous savez ? le problème n’est pas de permettre aux ministres d’avoir des véhicules ,seulement le président de l’assemblée disait lors de la session passée que,quant les tires ont commencé on n’a pas su ou sont passée ceux qui étaient en siting . tout ça pour dire que l’argent de ces véhicules pouvait servi à doter à nos F D S un minimum pour défendre le NORD ou diminuer le nombre d’écoles sous paillote ou pourquoi pas revoir la situation de nos hopitaux . Aussi ayons le courage de ne plus faire une comparaison avec la gestion de COMPAORE car ceux qui sont là actuellement ne souhaitent pas aussi quitter le pays en plein jour comme COMPAORE

  • Au regard des points ci-dessous évoqués, nous voyons vraiment le niveau de l’opposition politique, totalement bas et en déphasage avec la réalité :
    1- L’achat de nouveaux véhicules pour l’Etat .
    2- La déficience agricole
    3- La question foncière :
    4- Réduction du nombre de places pour le recrutement 2018
    où on attend l’opposition politique c’est sur les critiques et analyse des questions liées aux résultats de développement mais hélas.

    Conférence de presse hebdomadaire, quelle drôle d’activité. je ne suis pas communicateur mais je sais que c’est pas productif !
    dommage c’est ça l’opposition politique burkinabé

  • Chers internautes , en voyant ces gens , on dirait qu’ils n’ont autre activité dans la semaine. Se trouver chaque mardi pour perdre le temps à ne rien dire , je pense qu’ils sont utiles à l’université et dans autres grandes écoles pour partager et apprendre beaucoup de connaissance aux étudiants et autres du bf. c’est autre gouvernement qui ne décide rien et qui ne propose rien .

  • Au regard des points ci-dessous évoqués, nous voyons vraiment le niveau de l’opposition politique, totalement bas et en déphasage avec la réalité :
    1- L’achat de nouveaux véhicules pour l’Etat .
    2- La déficience agricole
    3- La question foncière :
    4- Réduction du nombre de places pour le recrutement 2018
    où on attend l’opposition politique c’est sur les critiques et analyse des questions liées aux résultats de développement mais hélas.

    Conférence de presse hebdomadaire, quelle drôle d’activité. je ne suis pas communicateur mais je sais que c’est pas productif !
    dommage c’est ça l’opposition politique burkinabé

  • "il faut constater qu’après plus de deux années de pouvoir, le MPP n’a pas de « réelle politique d’emplois » des jeunes." Illustration bien faite dans le nouveau décret des projets et programmes signé le 15/02/2018, en ses art 59 et 60. Il est dit dans ces articles entre autres que le personnel des projets et programmes sont prioritairement issus de l’administration. Les portes de recrutement dans les projets et programmes sont tacitement fermées.

  • Rock peut dormir tranquille avec une opposition pareille : des préoccupations infantiles. Le peuples burkinabés ont des préoccupations plus sérieuses : déficit céréalier, crise énergétique, problème d’approvisionnement en eau potable, assainissement des villes et campagnes, les salles de classes sous paillotte, problème de santé de la population et les problèmes sécuritaires

    • Pifo : Tu as complètement raison, il n’ y a aucune opposition forte dans notre pays pour rectifier les imparfaits d’un régime qui patine. Est-ce que la soi-disant "opposition" actuelle a vraiment envie de faire autre chose que s’opposer bêtement, c’est à dire refuser systématiquement tout ce qui risquerait de faire avancer les choses ? Que Dieu vienne en aide au pays des hommes intègres.

  • Je suis désolée. Le CFOP continue de nous montrer que le peuple ne peux même pas compter sur lui . C’est des chercheurs de première place par force. Avec toute la multitude de problème que le Burkina à comment une opposition peut s’attarder sur des futilités comme l’affaire de la décoration et l’achat de véhicules qui est pour une nation entière du moment que pour le fonctionnement du CFOP il prenne une centaine de millions. Si vous êtes honnête refusé ces millions. Chacun se plaint quand il met pas dans sa poches. Parmi vous opposition qui est crédible ? Vous voter je préfère ne pas voter parce que vous n’êtes pas mieux que MPP. En 2020 si le peuple est unanime on va tous vous virer

    • Totalement d’accord avec toi. Il faut aller au fond des débats : des contre propositions percutantes realistes et réalisables. Après le show du Président de l’upc, cfop au congrès du cdp, je me suis fait définitivement une opinion sur la personne car après le dérapage au congrès du RDR en cote d’ivoire je pensais à un simple faux pas.

  • Bonjour chers doyens,

    Merci pour la communication. De mon point de vue, on communique pour se faire comprendre, mais surtout pour apporter un plus pour nos enfants et pour la nation en faisant des propositions constructives (réalistes et réalisables).
    On se connaît dans ce pays.Je ne vais pas rentré dans les détailles, mais avec un âge avancé, nous devons être plus éducateur que destructeur.La haine, la démagogie, les intérêts individuels et personnels conduisent certaines personnes à verser leur personnalité dans les eaux les plus troubles.
    Pour l’intérêt de notre cher pays, ne parlons pas pour parler, mais parlons pour un développement harmonieux et durable du Burkina Faso. Soyons des modèles pour nos enfants et nos petits enfants.

  • Dans toute cette polemique ou se trouves le Kôro Yamyélé.
    lui qui a fait le Bantaré, pour qu’il nous éclairent nous autres.
    Ou lui aussi il a eu sa part du gâteau du pouvoir en place comme certains qui
    distribuais les cartons rouge, et qui aujourd’hui font profil bas, et pour cause.

  • Internaute par un fils de Solenzo, le débat ne saurait jamais être clos. De grâce évité de tenir les propos de la sorte " c’est ridicule" car vous n’ êtes pas le centre de la vérité. Vous parlez de constitution,de décret mais est ce que ces instruments juridiques disent que les ministres doivent changer leurs véhicules en 8 ans. Non, je le pense pas. C’est là le véritable problème. Les pannes de véhicules se réparent même si certains disent que les pièces de rechanges ne se retrouvent plus sur le marché laquelle chose reste à vérifier. les véhicules. HUG commente rarement les propos d’un autre internaute et quand il le fait, il le fait par respect car l’ Homme qui se respecte respecte les autres. On doit convaincre par les idées et non par des insultes Ok.

    • Internaute HUG, que vous vous êtes susceptible ! Un fils de Solenzo ne vous a pas insulté, il a simplement dit que c’est ridicule. Vous "êtes ridicule" et "c’est ridicule", c’est bien différent ! Excusez-moi d’interferer dans votre debat.
      En fait, je partage certaines de vos idées comme certaines aussi de 1 fils de Solenzo, vous diriez peut-être que je suis équilibriste. Honnêtement, je trouve que l’opposition en fait trop pour une histoire de drapeau. Il ya de vrais sujets qui méritent qu’on s’ y attarde mais pas un noeud de papillon un drapeau ; detail auquel le PM Tieba na propablement pas fait attention. Montrer qu’on aime son pays pour les dirigeants, c’est bien gouverner et éviter des dépenses superflues et pour les citoyens que nous sommes, c’est apprendre, entre autres, à consommer burkinabé. Parmi celles et ceux qui s’ attaquent au PM pour la soi disant profanation du drapeau national, il ya combien qui soutiennent la production nationale de richesses en faisant des efforts pour consommer burkinabé, en écoutant ne serait ce qu’un peu la musique burkinabé, en allant aux stades suivre le championnat national, bref en étant un tout peu nationaliste ? Ne dit-on pas qu’un enfant intelligent achète les beignets de sa mère ? Bon bref, juste pour dire que la manifestation du patriotisme va au-delà des symboles.
      Toutefois, je pense que les indignations des citoyens sur certaines dépenses de prestige du gouvernement sont justifiées, elles ont au moins le mérite de l’amener à bien faire. La preuve, sur une TV privée, Simon Comoaore a dit que sur proposition de Mme Sori Coulibaly, le gouvernement est entrain de réfléchir aux moyens d’d’implémenter le modèle rwandais de gestion du parc automobile de l’Etat au Burkina et aussi que les conseils de ministres ne seront pas à chaque semaine, délocalisés en province.
      NB : je lis régulièrement un fils de Solenzo (je ne partage pas toujours ses idees) mais je le trouve dans l’ensemble pondéré, poli.
      Pour finir, que devient Kôro Yamyelle, cher aîné Ka ?!, le peuple veut savoir.
      Sawadogo

    • ’’’’Sawad :’’’’ Comme tout le monde sait, tout agriculteur averti comme notre Kôrô Yamyélé nationale se méfie de la nature de nos jours très capricieuse à cause de la dégradation climatique qui perturbe les saisons. Et préparer pour attendre les premières pluies qui viennent par surprise, reste une casse-tête pour le monde paysan. Et je pense que notre Kôrô yamyélé se trouve dans cette situation très sensible plus que les analyses des forums qui peuvent attendre, car c’est sa ferme qui lui fait vivre avec sa famille comme tous les agriculteurs de notre pays.

      Connaissant l’homme qui est fidèle a lui-même, s’il y a des sujets brulants sur les analyses de Lefaso.net qui lui touche, il reviendra avec ces critiques fondées sur des argumentations solides qui vont pour faire avancer notre pays. Merci d’avoir pensé a lui comme je le fais aussi.

  • Je suis d’accord qu’il ne faut pas juste parler pour parler. Si une anomalie a été constatée sur le drapeau du Burkina, il faut s’en prendre au chef du protocole et de son équipe chargés d’organiser et de veiller sur des choses comme et non au PM. 
    Quand vous voyagez en avion et qu’il arrivait que le vol soit en retard, au pire votre valise n’arrivait avec vous, vous vous en prenez au pilote ou à la compagnie ??
    Je fustige le Chef du Protocole et son équipe pour manque de vigilance.

  • En hollande les ministres partent a vélo au service.il y a trop de problème dans le pays, la famine, l’insécurité dans le nord que nous maîtrise plus. En plus on demande la mise à plat du système de rémunération des fonctionnaires d’une part si on demande des sacrifices au peuple que les gouvernants le fasse au tant.le problème de la jeunesse est très cruciale qu’il faut pas tourner le dos,il faudra avoir un regard.le véhicules il faudra que le gouvernement renonce à ça et trouve d’autres véhicule moins couteux. c’est pas les voitures de lux qui vont le développement d’un pays, le travail bien fait et la rigueur dans les ministère.c’est le moment que le président du Faso se réveille pour mettre le pays sur les rails.

  • Un recrutement massif dans la fonction publique pour résoudre le problème du chômage ne fera que nous maintenir loin du développement. Vous et le pouvoir en place, vous êtes tous pareils. Seul le pouvoir vous intéresse, vous n’avez rien de patriotique. Moi j’aurai applaudi le gouvernement s’il avait décidé de suspendre certains recrutements au moins une année afin de voir clair sur l’apport des fonctionnaires étatiques au développement du pays. Je parie que c’est très peu et cela à cause de la mauvaise gouvernance.
    Seul l’auto-emploie est capable de soulager les chômeurs et en même temps propulser le pays vers l’avant.
    C’est mieux de laisser vos conférences bidons et aller y réfléchir afin de faire de bonnes propositions en 2020.

  • comme il y a trop de têtus dans le pays, sinon un décoration aux couleurs nationales est différente de drapeau national.

  • faites attention avec l’opposition ..ils veulent le retour de compaoré Blaise

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
CDP section USA : Les militants mobilisés pour la reconquête du pouvoir
Commune de Tchériba (Mouhoun) : Des militants du MPP menacent de quitter le parti
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés