Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

Accueil > Petites annonces > Communiqués • • mercredi 16 mai 2018 à 00h16min
Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

Ceci est un communiqué émanant du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, confirmant l’assassinat, dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 mai 2018, du préfet du département d’Oursi, dans la région du Sahel.

Vos commentaires

  • Le 15 mai à 19:06, par Joe papi En réponse à : Province de l’Oudalan : le préfet d’Oursi tué dans la nuit du 14 au 15 mai 2018

    c’est vraiment triste pour notre pays de voir ses fils et filles tué ainsi. et pendant nos FDS ont en manque des matériel adéquate pour défendre le territoire, ce gouvernement lâche achète des véhicules a coût des milliaire. reposé en paix mon frère, que la terre du Burkina te sois légere

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 19:20, par Indjaba En réponse à : Province de l’Oudalan : le préfet d’Oursi tué dans la nuit du 14 au 15 mai 2018

    Ce qui m’intrigue c’est la banalisation par le gouvernement des attaques terroristes et de la mort de nos compatriotes dans le Sahel. Surtout la mort des symboles comme le préfet, le maire, le policier, le douanier, le militaire, le gendarme devait mettre Rock dans une colère terrible qui se traduirait par un bandage de muscle. Mais hélas ! On ne sent jamais cette colère et cette indignation dans les actes et les communiqués. Pour les communiqués, j’ai l’impression qu’il y a déjà une maquette ou un formulaire qu’on remplit juste après chaque attaque. Ce qui est à compléter c’est la date de l’attaque, l’heure de l’attaque, le lieu des attaques et le nom du ou des décédé. C’est inconcevable et j’imagine cela sous Sankara, il allait demander à toute la jeunesse du pays de faire mouvement vers le Sahel avec des gourdin et des lance pierre. Mais avec nos boss actuel, haya haya !!!! Depuis les attaques, on n’a jamais entendu des termes comme "couvre feu"", "état d’urgence", "état de siège", ’’telle zone est déclarée zone de guerre", "telle route du Sahel est interdite aux civiles’’ "tel village sera momentanément déménagé etc etc. Il faut des actions fortes. On est là seulement on boire la bière, on mange le porcal et quand la presse nous rapporte une attaque on dit "oh là là c’est pas bien" et après on commande la N ieme bière et la vie continue. J’ai mal. Surtout ne compter sur ce G5 qui sera régi, réglé, contrôlé, ajusté, financé et orienté par les grandes puissance sur par la France. La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 09:20, par kwiliga En réponse à : Province de l’Oudalan : le préfet d’Oursi tué dans la nuit du 14 au 15 mai 2018

      Hum, mais on va compter sur qui alors ?
      Le nord est déjà perdu depuis longtemps, la majorité de la population, trop longtemps délaissée, méprisée par le pouvoir en place, est acquise à la cause de l’intégrisme islamiste et par là même des terroristes.
      Le jour où les forces terroristes, en fuite au moyen orient, auront envie de prendre Ouaga, qui les en empêchera ?
      La puissante armée du Burkina, nos fières FDS, si prompte à se cacher en cas d’attaque, les très estimés koglwéogo, les dozos, les OSC qui se multiplient au quatre coins du pays, pour soutenir tel ou tel clan politicien,... les associations de veuves et d’orphelins,... QUI ?
      Et éventuellement, qui aura les moyens de quitter le pays pour se mettre à l’abri, qui se mettra dans la résistance, qui sera prompt à coopérer,... qui trouvera quand même à bouffer...?

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 19:40, par LAGUI ADAMA En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    La malédiction de l’insurrection criminelle a encore frappé, prions qu’au nom de son Excellence Blaise Compaoré et de sa noble famille Allah reprotège le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 20:03, par Jeanbarkbiiga En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Vous êtes fort pour ses genres de communiqués. Je souhaite quelqu’un face votre communiqué aussi lors de conseils de ministre délocalisés. Le 21 mars dernier son logement a été attaqué. Vous avez rien fait pour le protéger. Ils viennent l’assassiner vous faites une délégation pour aller rire de son corps. OK ! Tout ce qui arrive aux autres peuvent vous arriver aussi. Pourquoi laissé tué ce beau serviteur de la nation par votre inefficacité. Vous n’êtes pas utile au pays. Vous ne pensez qu’à vos véhicules de luxe et vos frais de mission de vos conseils délocalisé. Franchement je souffre de vos manques d’idées pour aider le peuple de mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 20:05, par RV En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Paix à son âme !
    Le Prefet est le représentant de l’Etat. C’est une atteinte directe à la République.
    Je demande solennellement à Roch de prendre la mesure de cet assasinat et tirer les conséquences le plus tôt. Évitons la banalisation du terrorisme SVP.
    UDP

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 20:57, par Mogo En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Au lieu de vouloir payer des véhicules pour des ministres qui sont dans des bunkers, songez à équiper de façon adéquate nos FDS. Sous d’autres cieux, on aurait assister à une vague de démission pour incapacité, mais hélas, ici on s’accroche aux postes au détriment de la vie des citoyens. On le dit et on le répète, la sécurité aux spécialistes, point barre. On est fatigué que nos frères et sœurs soient tués comme des lapins et ce sont les mêmes communiqués qu’on reprend en changeant de noms et de localités. Trop c’est trop. Les conséquences doivent être tirées. Que ce sinistre Ladji se taise

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 21:03, par REVO En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Paix a l’ame du préfet. Roch est-il au pays ? Est-il le prési ? Est-il informé des attak ? Ça me fait si mal cher président

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 21:03, par Daniel En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    JE REGRETTE AVOIR PARTICIPE A L’INSURRECTION POPULAIRE. Donc vous allez vous asseoir à Ouagadougou et pondre les communiqués sur les morts des fils et filles du pays ! C’est ça ? Le président du Faso a été élu pour faire quoi ? Si Roch et sa bande sont incapables de résoudre les problèmes des gens, ils n’ont qu’à foutre le camp dès maintenant pour laisser la place à d’autres personnes. Comme ce n’est ni vos parents, ni vos proches, vous-vous en foutez c’est ça ? Que deviendra la famille de ce jeune qui n’a demandé que du travail pour nourrir les siens ? ce qui vous intéresse ce sont des voitures Talismans (25 millions chacune) et des V8 ( au moins 80 millions chacun) pour circuler à l’aise pendant que des gens meurent comme des poulets. Ce qui vous intéresse c’est commencer la campagne avant l’heure avec vos conseils des ministres délocalisés ? au lieu de sécuriser sérieusement le Nord et le Sahel du pays qui sont déjà entre les mains des djihadistes qui y règnent en maîtres. Le ministère de la défense devait être délocalisé au Sahel, c’est ça un acte fort et qui prouve que vous cherchez des solutions à ce problème. C’est écœurant, je regrette d’avoir participé à cette foutue insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui a fait place à des incompétents notoires comme le MPP, franchement j’ai des regrets ! si c’était à refaire, jamais, au grand jamais je n’aurai suivi ces boulangers qui ne voulaient que tromper le peuple, utiliser la lutte légitime du peuple contre la modification de l’article 37 en manigances sourdines pour chasser le président Compaoré et le remplacer, ça c’était le plan caché de ces incompétents là qui, aujourd’hui ne peuvent même pas gérer le pays. HONTE A VOUS. en 2020, il n’ya pas ce rat là qui peut me convaincre de voter un certain MPP comme quoi ils ont construit des routes ou qu’ils ont besoins de temps pour terminer leurs chantiers, ça sera ça votre discours mais ça ne passera pas, je vote quelqu’un d’autre pour vous foutre dehors point barre ! Si par miracle le MPP pouvait même disparaître avant 2020 on allait crier Allélouia !! il ya des visages même quand tu les voit à la télé ou sur facebook, tu t’énerves, franchement ! Le Burkina Faso c’est y compris le Sahel et le Nord ce n’est pas seulement Ouagadougou. Ils osent même dire que délocaliser le conseil des ministres c’est pour toucher du doigt les réalités des populations, c’est incroyable ! donc depuis que vous êtes là vous ne connaissez pas les réalités des populations ? incroyable !!!

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 09:07, par A qui la faute ? En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

      Tellement vrai ; ceux qui ont les voitures blindées circulent à Ouaga. Je vais être sévère mais parfois je me demande si on mérite d’être appelé un pays ; il n’y a rien de sacré qui lient les Burkinabé, chacun son problème. Quelques orphelins en plus et les gens vont dire que c’est la volonté de Dieu...

      Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 23:56, par Eric de KOURIA En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

      Mon cher frère DANIEL, je suis dans le même état d´esprit que toi ! Mais ne regrettons rien ! Une insurrection peut en cacher une autre ! La prochaine et la dernière sera la meilleure ! Courage ! Vous savez, nous avons de jeunes et valeureux officiers de la trempe de Thomas SANKARA…encore dans cette armée ! Souvenez-vous que ce sont ces jeunes officiers qui avaient dit non au coup de force de Diendéré. Hé bien ils sont là et comme nous ils observent ! La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !! Éric de KOURIA

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 23:06, par Maria de Ziniaré En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Paix à l’âme du frère Kaboré et mes condoléances à la famille KABORE qui a perdu un fils qui s’est sacrifié pour son pays en allant servir dans ce no man’s land pendant que ceux qui doivent faire assurer sa sécurité sont là à se pavaner à Ouaga dans des V8 climatisés, à s’enivrer de Champagne et Whisky ou Bordeaux dans leurs salons en cuir et à nous crever les timpans avec des slogans du genre « les terroristes seront terrorisés » « le pays est géré » « le pays n’est pas géré par des oiseaux ». En vérité les terroristes ont finis avec nos FDS après avoir attenté à l’état major ils s’attaquent maintenant aux civils sans armes. A l’analyse, KABORE n’a pas été victime de terroristes mais de notre cupidité, notre infantilisme et notre immaturité collective. Nous nous sommes laissés utiliser comme des soldats d’un jeux d’échec dans un théâtre de règlements de compte en 2 actes. Le premier acte a été le règlement de compte entre Salif DIALLO le rancunier et Blaise COMPAORÉ son mentor qui l’a écarté de la table du festin. Le faux peul du Yatenga à puisé dans sa fortune amassée sous l’hombre de Blaise, a utilisé tout son entregent et a instrumentalisé beaucoup de compatriotes pour assouvir sa soif de faire tomber Blaise. La plupart des Burkinabè sont sortis pour dire halte à la modification de l’article 37 et non pour écourter le mandat du PF mais le cagoulé en a profité pour dérouler son agenda caché avec ses mercenaires et faire tomber le PF avant la fin de son mandat légal.
    Le deuxième acte est le règlement de compte pendant le régime d’exception de la transition et a opposé Isaac ZIDA et son parrain Gilbert DIENDÉRÉ qui supervisait le système de sécurité et de renseignement du Faso. Quand ZIDA s’est calé dans la posture de PM il a voulu voler de ses propres ailes et a commencé avec Auguste Dénis BARRY à mettre en place un nouveau système de sécurité parallèle avec des écoutes pour ne plus dépendre de DIENDÉRÉ. L’arrestation du PF et des membres du Gouvernement de transition par les éléments du RSP fera de cette unité l’agneau de sacrifice du duel fratricide entre Isaac ZIDA et son Parrain du Passoré. D’ou le démantèlement immédiat du RSP à la fin du dénouement du duel. A l’installation de RMCK à Kossyam c’était le vide l’ancien système de renseignement et de sécurité sous la supervision de DIENDÉRÉ était détruit, le nouveau que ZIDA commençait à bâtir avec BARRY n’était qu’un foeutus dont le haut fait s’est résumé aux écoutes de SORO et BASSOLÉ.
    Nous vivons aujourd’hui les conséquences de ces deux démantèlements causés par le coup d’état de l’insurrection : la destruction du fruit du rayonnement diplomatique du Burkina et celui du système de sécurité et de renseignement qui a été bâti pendant des décennies.
    Le préfet KABORE et les victimes antérieures ne sont en verité que les victimes collatéraux de nos œuvres de destructions irréfléchies.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 07:00, par Karfolo En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    J’ai vraiment honte pour mon Pays et pour la gestion du pouvoir actuel. Tous les jours ce sont des communiqués nécrologiques... La peur s’est installée Dans Le Nord du Pays .. Nous avons Tout dit pour que le Président se lève et fasse quelque chose... malheureusement rien , rien et rien ... Rien que 2 jours de cela nous avons assisté à la rencontre des dirigeants du G5 .. Nous sommes toujours entrain de compter sur Les autres et leurs argent pour nous Défendre et aménager notre natte.. Tant que nous n’aurons pas une vraie vision et placés les hommes qu’il faut à la place qu’il faut ... nos larmes ne sécheront pas de si tôt..
    Toutes mes condoléances à la Famille Du vaillant serviteur de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 07:12, par Pathe Diallo En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    C’est vraiment triste et déplorable. Les autorités doivent nous expliquer si le domicile du Préfet était sécurisé par les FDS, sinon pourquoi dans une zone aussi dangereuse on ne prend pas les mesures pour protéger les symboles de l’Etat. Je crois cette protection devrait être étendue à toute la région du Sahel.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 07:52, par ollo En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Ainsi donc, on doit attendre la prochaine attaque et le prochain communiqué du gouvernement ! Non, non et non, ça suffit. Nous avons l’impression d’être dans une situation de résignation totale et que nous devons nous contenter de compter nos morts. Et en plus ce sont les symboles de l’Etat ! Où est donc notre Etat. Ici, le préfet est supposé être gardé par des policiers et qu’en a t-il été de leur réaction ? Si on ne peut pas assurer la garde et la sécurité du représentant du Chef de l’Etat, qu’en sera-t-il des centaines d’enseignants ? Et comble de malheur c’est en ce moment qu’on achète des véhicules de luxe parce que c’est plus urgent que la Kalach du FDS qui date de la deuxième guerre mondiale ! Messieurs les gouvernants, on ne vous demande pas la lune et le miel, on demande seulement de nous prendre au sérieux ! Et si le Ministre de la communication était hors du gouvernement, il allait distribuer des cartons rouges 3 fois par jour ! Mais hélas, ainsi en est-t-il de la valeur des fils de ce pays, ils parlent beaucoup, ils sont éloquents mais seulement, c’est du hoba hoba, c’est parce qu’ils n’ont pas leur compte dedans ! Le Burkina attend encore des fils qui l’aiment sincèrement, mais c’est pour quand ?!?!?!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:06, par Elda En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Paix a l.ame du prefet et toute ma compassion a sa famille ! Je verse des larmes en écrivant ces mots. Meme si tout doit s.arreter dans ce pays pour qu.on s.attaque uniquement et serieusement au teorrisme pour retrouver l.integralité du pays, la paix et restaurer la confiance du peuple, il le faut. Recrutons des volontaires, fouiller chaque parcelle du burkina, chaque concession du sahel a l.Est, du Nord au Sud, etc. Sinon les communiqués laconiques finissent par irriter la population.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:07, par Aya En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Délocalisez plutôt le ministère de la défense et celui de la sécurité au nord, au lieu des conseils de ministres.
    Rip, cher serviteur de l’État !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:20, par victor En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Cela commence a devenir gravissime !!!!!
    Arretons toute activité pendant une semaine et fonçons vers ces zones ils comprendrons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:32, par le pionnier de la revolution En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    quand les terroristes que nous étions sensés terroriser se mettent à terroriser nos pauvres populations du nord, à semer la désolation, à endeuiller chaque jour mon peuple, sans que le gouvernement ne réagisse à la hauteur du mépris préférant s’acheter des véhicules de luxe pour mieux paraitre, et mieux narguer le peuple qui n’a que ces yeux pour pleurer ses morts, j’ai véritablement mal au cœur, mal pour mon pays.
    Je voudrais avant tout saluer la mémoire de ce brave préfet, que son âme repose en paix, et que la terre libre du Burkina Faso lui soit légère.
    Je voudrais en encore une fois de plus saluer la mémoire de ce préfet héroïque, qui malgré le danger que représentait sa fonction sur sa vie, est demeuré à son poste pour le devoir national. Certains dont ont a largement augmenté les salaires, eux, ont préféré tout simplement fermer boutique pour prendre leurs toges au cou sans même regarder derrière les pauvres populations qu’ils étaient censés servir, les abandonnant sans remord entre les mains des terroristes.Mon pays manque de dirigeants charismatiques capables d’abandonner le luxe des palais pour monter au charbon afin de défendre l’intégrité du pays, la dignité du peuple, la liberté et la paix du peuple. Pionnier, Thomas Sankara nous a enseigné qu’il faut oser lutter et savoir vaincre. La lutte contre le terrorisme est une lutte que nous devons oser lutter et savoir vaincre, à commencer par le président du Faso et les membres du gouvernement.Depuis les assassinats au nord, nous n’avons pas vu le président du Faso en chef de guerre se rendre au nord pour soutenir les familles endeuillées et les populations, et donner ainsi un signal fort de son engagement à défendre son peuple, et c’est dommage. Mon pays ne mérite pas ça, de voir chaque jours ses dignes fils se faire assassiner par des terroristes sans rien faire si ce n’est que les décorer a titre posthume. Je voudrais rappeler au président du Faso et à son gouvernement que l’hymne national de notre pays, le Ditanyè signifie le chant de la victoire, et que cet hymne national se termine par la patrie ou la mort, nous vaincrons. Il donc temps pour vous de défendre véritablement la patrie et d’assurer sa victoire sur le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:42, par HUG En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Paix à l’âme du défunt préfet, que Dieu le tout puissant console sa famille car ce n’est pas facile de perdre un proche dans ces circonstances. Mais je regrette une chose, la communication. Au journal Afrique de RFI, il a été dit que la dépouille du préfet a été déposé devant sa cour et sa résidence a été brûlée. Or le communiqué du ministère de la décentralisation dit que le préfet à été conduit au CSPS de Oursi où il a succombé à ses blessures. Deux informations contradictoires ; Qui dit la vérité, pourtant pour le respect de l’âme du défunt, il ne devrait pas avoir une polémique.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 09:08, par HAKIKA En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Rock et "son derrière" préfère les V8 flambant neuf, les talisman, le vin mousseux, le salon feutré. Chaque jour que Dieu fait ils nous dit que son dernier souci est la sécurité des burkinabé au sahel et au nord. Ce n’est pas grave si on perd quelques km2 de notre territoire.
    C’est peut-être pourquoi le Paul K. T. nous met la honte en "essuyant ses chaussures" sur le drapeau national. Aucun grain de patriotisme en eux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 09:19, par LIKI N’GUESSE En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    A la télé je regardais le ministre de la défense J.C. Bouda à côté de ses homologues des autres pays. Sur son visage on pouvait clairement voir qu’il n’était pas à l’aise. Il ne se retrouvait pas.
    Est-ce parce qu’il sait qu’il n’est pas à sa place ? Il ne connait rien en matière de défense. Il n’a rien à dire, il suit seulement comme ...
    On n’a vraiment pas besoin de ce genre de ministre au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:19, par kris En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    TOUTES MES CONDOLEANCES A CE PREFET..
    JE VOUS DIS TOUJOURS QUE LES GENS N AIMENT PAS LA VERITE ICI AU FASO
    TANT QU ON NE METTRA PAS LES HOMMES QU IL FAUT A LA PLACE QU IL FAUT
    LE PAYS NE POURRA JAMAIS AVANCE MEME SI ON DEVERSE TOUS LES MILLIARDS
    DU FMI AU BURKINA.
    REGARDER TOUTES LES NOMINATIONS ACTUELLES, ??ET VOUS COMPRENDREZ
    REGARDER TOUTES LES DEPENSES DE LUXE ET DE PRESTIGE ACTUELLE ??ET VOUS COMPRENDREZ

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:28, par Pathe Diallo En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Quand on regarde la carte de la province de l’Oudalan on constate que Oursi se trouve au centre, loin de la frontière. Dans ces conditions commenat expliquer la facilité avec laquelle ces gens entrent, opèrent te ressortent facilement sans la moindre inquiétude alors les FDS sont présents dans la zone. Je crois vraiment que les autorités avec la hierarchie militaire devraient revoir leurs plans ! il y a de sérieux problèmes de stratégie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:34, par nebié En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Seuls les koglweogos peuvent résoudre ce problème de terroristes ; l’armée n y peut rien contre 2 ou 3 personnes de la localité formés a la hâte au Mali ou au Nigeria a tirer au fusil qu’ils ramènent enterrer dans leurs champs et attende des moments propices pour tuer leur voisin.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 11:15, par ROUA En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    C’est vraiment dommage que chaque jour , nous perdons des hommes . Voici des enfants qui se retrouvent orphelins en cours d’année et des femmes qui deviennent des veuves .
    Et on ne dit rien et souhait que ça arrive toujours aux autres . Eux étant à l’abri avec tous les membres de leurs familles . J’ai mal et très mal . Que dieu protège le pays

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 11:54, par La Sagesse En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    VU LE NIVEAU D’INSECURITE GRANDISSANTE,
    VU LA MENACE DE L’INTÉGRITÉ MÊME DU TERRITOIRE,
    VU L’INCAPACITÉ D’UN GOUVERNEMENT 100% CIVILE,
    POUR DONNER TOUTE LA FORCE A L’ARMÉE ET A LA SÉCURITÉ ET L’INTÉRÊT DE LA NATION, UN RÉGIME MILITAIRE POUR GOUVERNER LE PAYS POURRAIT ÊTRE LA MEILLEURE FORMULE.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:32, par Raogo En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Bjour,

    je voulais juste dire qu’il faut que les complices qui sont dans le nord soient aussi traquées publiquement par nos FDS devant la population pour service d’ensemble à ces peuls qui refusent de parler et laissent tués leurs compatriotes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 14:58, par dambol En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Le capitalisme a finit par tout dévaster. Plus rien à faire : les États Africains sont en déliquescence total. Plus rien de sérieux : Pas de gouvernants véritablement engagés, pas une armée combattante, Plus de famille sérieuse, plus de village sérieux, plus de communauté organisée et sérieuse, plus de religion sérieuse. Ce qui compte c’est le gain : on détruit l’environnement à outrance, les différents gouvernements africains n’ont aucun pouvoir face à l’occident trop en avance et refusent de se donner la main. Ils rendent même pas compte de leurs difficultés au peuple. Qu’est -ce qu’on ne peut pas faire si on est uni ? Les OSC sont vites détournées et volent en éclat. Personne ne veut le développement de l’Afrique. Conséquence : de petits groupes de bandits sèment la terreur et on leur accorde du crédit. A quoi servira le G5 contre ce phénomène si tout s’est déjà désintégré ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 15:40, par Kaboré En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Eviter d’accsuer les autorités et parler plutot de ce que vous savez. J’etais à Oursi en decembre 2017. Surplace il y’a nos FDS surplace en grand nombre et avec un armement lourd. Le domicile du prefet et la prefecture de Oursi se trouve à environ 500m du camps militaire. Alors la question que je pose aux premiers responsable de l’armée du Burkina c’est la suivante. Comment se fait t’il que qu’à quelque metre de votre camps, les djihadistes arrivent à tuer en tirant des armes et vous arriver en retard. Je vous pris de faire votre travail en protegeant les citoyens et eviter de vous contonner dans vos camps. A ce rytme les gouvernants ont beau faits( moyens humain , financiers et armement lourd consequent ) vous reculerez car vous avez peur des djihadistes. Vous n’etes pas des soldats mais des mangeurs

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 15:43, par nadjiol En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Les ministres de l’administration territoriale ,de la défense, de la sécurité, ainsi que le chef d’état major général des forces armées ,quel sentiment ils ressentent chaque fois qu’un compatriote est tué par les terroristes ?ailleurs ceci devraient décommissionnés,mais hélas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 15:48, par kouadio En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Le MPP est preoccupe par la preparation du deuxieme mandat de Roch en 2020. Le reste mourrez si vous voulez.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 15:56, par L’Enfant Béni du Faso En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Très triste pour cet assassinat dont le Gouvernement avec Papou en tête est responsable. A chaque fois qu’il y a attaque on ne sait si réellement des soldats sont envoyés dans cette zone rouge et si oui où sont-ils à chaque attaque ? C’est par manque d’armement adéquat ou autres paramètres entrent-ils en jeux ?
    Arrêtez vos publicités de votre soit disant G5 et allez à l’action pour ne pas nous amener à croire de votre complicité

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 21:50, par Ka En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    En lisant quelques intervenants, je ne peux que dire une seule chose : ‘’’Calmons-nous et prions Dieu qu’il reçoit notre frère Kaboré dans son royaume, et protège sa famille.’’’ Nous sommes actuellement face à une violence islamique aveugle qui tue même ses propres membres.

    Comment voulons-nous qu’un état tel soit sa puissance, puisse élimer ces personnes du diable ? Même après le 11 Décembre 2001 dont le pays le plus puissant qui est les Etats Unis, qui a été attaqué sur son propre sol, n’arrive pas à combattre ces punaises : Alors ne parlons pas d’un pauvre pays comme le nôtre. Que pouvons-nous faire contre les actes ignobles de nos propres frères malades dans leurs têtes ? Ce sont nos frères qui vivent avec nous, qui connaissent nos gestes et faits : Des individus sans foi, ni loi, qui se prennent pour l’alpha et l’oméga ici-bas, et qu’une certaine opinion appelle abusivement des djihadistes. La seule solution est que le peuple Burkinabé se soude derrière ses décideurs du jour contre nos frères avec des idées malsaines, car le Burkina vit dans l’horreur, l’anormalité, et tout ce qui est inimaginable dans un pays normal. A quand la fin de ses séries noires du Nord, c’est le peuple derrière ses décideurs, d’éradiqués ces punaises qui sont nos propres frères.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 22:30, par EBENEZER En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Mes sincères condoléances à la famille èplorèe. Que Dieu protège tous ceux qu’il a laissé dans ce monde ici bas. Que les coeurs de tous ses parents et autres proches soient consoles par le Dieu d’amour.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 23:24, par Eric de KOURIA En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Je connaissais l´Homme ! Paix à son âme ! Mes condoléances à la famille. Nous sommes entrain de perdre le contrôle de la situation au nord. Nous sommes entrain de devenir des incapables et des "bon à rien" face à cette meute de tueurs ! Nos services de renseignements sont prompts à crier très vite au complot, quand ils pensent qu´une petite parcelle du pouvoir est menacée ! Cas de Barry qui croupit en prison pour juste une supposition de malversations ! Mais ils sont incapables de prévenir, et d´éradiquer la menace terroriste ! Ceux qui nous gouvernent sont-ils conscients de cette situation qui se pourrit !? Prennent-ils vraiment la menace au sérieux !? Oui...ils préfèrent les V12 rutilantes ! Ils préfèrent leurs salons feutrés dont les toilettes mêmes sont climatisées ! Aux forces de l´ordre qui manquent de matériel, on répond que les caisses de l´état sont vides ! Pauvre Burkina ! Le comble !? Ce gouvernement par son incapacité à répondre aux besoins des populations…prépare doucement le terrain au retour de Blaise Compaoré et de son CDP ! Blaise Compaoré qui ne cesse de rêver que les Burkinabè…le regrettent un jour ! La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons ! Unis, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 09:13, par war En réponse à : Insécurité dans la région du Sahel : Le préfet du département d’Oursi a été assassiné

    Il est temps d’exiger la démission du pouvoir (dissolution de l’AN suivie de la demission du PF) pour ouvrir la voie à des élections législatives et présidentielles. C’EST un zéro pointé dans tous les domaines. Même Blaise que nous avons combattu depuis 1988 n’a pas laissé le pays "en laisse guidon ". C’est décourageant et révoltant de constater la chute du pays en 2,5 ans.le PNDES est grippé et seule la partie SCAAD du blaiso qui a ete reversee au pndes fonctionne alors que la partie engagement du PF sont nazes.sécurité dégradée à 500 pour cent.économie zéro ; santé zéro ; réconciliation zéro ; Même les lois votées par le cnt sont laissées dans les tiroirs (loi 103/cnt/2015 sur location bail,nouvelle constitution ....).Le faso est-il maudit ?pourquoi la famine 3 ans/saisons juste après le départ de blaise sans que l’on prenne des mesures rassurantes pour sauver les miséreux. On va ou la ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
US EMBASSY Ouaga : Announces the Annual Competition for the Fulbright & Humphrey Exchange Programs
Programme des pharmacies de garde 2019 de Bobo-Dioulasso
Le cabinet Human Project recherche pour le compte d’une multinationale un Directeur Commercial
APPEL A CANDIDATURE Executive Master sc. FINANCE délocalisé à Ouagadougou d’EM Lyon B.S
ENAM : Liste des candidats présélectionnés au concours de recrutement de sept (07) enseignants permanents
Le cabinet CFA-Afrique organise une journée d’études sur : « la fiscalité des opérations de groupes de sociétés : le régime des prix de transfert »
Affaire BIB-EROH : United Bank for Africa (UBA Burkina) rassure sa clientèle
Avis de recrutement d’un cabinet/consultant pour l’élaboration d’un plan de communication au profit du projet « dialogue et changement social »
PRENEZ UNE LONGUEUR D’AVANCE : Inscrivez-vous au Centre Américain de Langue
Cours d’anglais pour les élèves du primaire au centre américain de langue
SONABEL : Suspension temporaire en fourniture d’électricité Samedi 08 décembre
L’ISSP offre une formation en suivi-évaluation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés