Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand on enferme la vérité sous terre, elle s’y amasse, elle y prend une force telle d’explosion, que, le jour où elle éclate, elle fait tout sauter avec elle. Emile Zola» 

Galian 2018 : Récompenser et mettre en valeur les auteurs de meilleures productions

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 15 mai 2018 à 18h14min
Galian 2018 : Récompenser et mettre en valeur les auteurs de meilleures productions

La 21ème Nuit des Galian aura lieu ce vendredi 18 mai 2018 dans la salle de conférences de Ouaga 2000, à partir de 21 heures. L’évènement est placé sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, la présidence d’honneur du directeur de publication du journal l’Observateur Paalga, Edouard OUEDRAOGO, et sous la présidence du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance DANDJINOU.

La Nuit des Galian, c’est cette soirée au cours de laquelle on décerne les prix Galian, des prix d’excellence en journalisme et en communication, dans le but de récompenser et de mettre en valeur les auteurs des meilleures productions médiatiques traitant de sujets divers ; Un rendez-vous très attendu par les hommes et femmes des médias burkinabè qui rivalisent de talents et de professionnalisme pour se hisser sur le podium.
La 20è édition, on s’en souvient, avait été marquée par des innovations majeures, notamment la hausse de l’enveloppe allouée à chaque lauréat, qui est passée de 500 000 francs CFA à un million de francs CFA, et l’instauration d’un prix dit « super Galian » de 3 millions de francs CFA dont le vainqueur, Mathias Drabo de la Radiodiffusion-Télévision, avait également remporté une parcelle d’une valeur de 9 millions de francs CFA.

Quelque 53 millions de francs CFA et une villa d’une valeur de 14 millions pour récompenser les lauréats

Les organisateurs de cette 21è édition espèrent faire mieux. Déjà, le souhait de certaines organisations professionnelles relatif au nombre de genres rédactionnels en compétition a été pris en compte. Ainsi, les prix Galian 2018 ont porté sur la quasi-totalité des genres rédactionnels. Conséquence, 34 prix Galian et le super Galian sont en compétition dans le palmarès officiel.

A cela s’ajoutent les prix spéciaux que les ministères et institutions décernent aux journalistes qui se sont distingués par le traitement plus pointu de sujets spécifiques liés à leurs domaines respectif d’intervention. Pour cette année, 15 prix spéciaux ont été mis en compétition. Mais le fait majeur de cette 21ème édition, c’est bien le fait que tout candidat avait l’obligation de déposer deux œuvres dans son genre rédactionnel de compétition.
Et à l’arrivée, le comité d’organisation a réceptionné, dans la catégorie langues nationales, 68 œuvres journalistiques provenant de 34 candidats, dans la catégorie presse en ligne, 50 productions provenant de 25 candidats, et dans la catégorie langue française, 340 productions provenant de 170 candidats ; soit un total de 458 œuvres journalistiques. L’ensemble de ces œuvres ont été examinées par 3 jurys constitués à cet effet.

C’est environ 53 millions de francs CFA qui serviront à récompenser les différents lauréats des prix Galian cette année. Par ailleurs, grâce à un partenariat gagnant-gagnant, une société immobilière de la place a accepté d’accompagner le ministère en octroyant une villa de type F3 d’une valeur de plus de 14 millions de francs CFA au lauréat du super Galian.

Les prix Galian pour créer une saine émulation entre les professionnels des médias et de la communication

Depuis la première édition, l’engouement pour les prix Galian va crescendo d’année en année, faisant de la compétition, un rendez-vous annuel majeur des professionnels des médias et de la communication.

Le concours, les « Prix Galian », a été institué en 1997 par le ministère en charge de l’information et de la communication. Au départ, c’était « l’Agent du mois », puis les « Masques d’or », avant de devenir les prix Galian ». Le ministre Mamoudou OUEDRAOGO, le père de ce concept avait eu pour souci le management des ressources humaines en vue d’obtenir un maximum de résultats. En effet, les Prix Galian visent à promouvoir les différents corps de métier de la presse écrite, audiovisuelle, en ligne et de la publicité.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous le pont mais au fond l’objectif est resté le même : créer une saine émulation entre les professionnels des médias et de la communication et parvenir à des productions répondant aux exigences professionnelles. Toute chose qui donne du rythme aux journalistes, les accompagne quotidiennement dans leur travail, en vue de positionner leurs productions journalistiques et le paysage médiatique burkinabè parmi les meilleurs de la sous-région.

Pour rappel, le mot Galian désigne cet instrument de musique moaga et en même temps la personne qui joue l’instrument. Et selon Roger NIKIEMA, promoteur de la radio Salankoloto et géniteur du terme « prix Galian », le « Galian symbolise à la fois le Tam-Tam et l’homme ».

Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Golden Blog Awards : Idrissa Yabré sur la plus haute marche du podium
Réseaux informatiques : L’ARCEP forme les acteurs à la transition vers IPv6
TIC : « Il ne faut pas que nous soyons seulement de simples consommateurs » (ministre Hadja Fatimata Ouattara)
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés