Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

vendredi 20 avril 2018 à 15h01min

Il reste un peu plus de deux ans pour la prochaine présidentielle au Burkina Faso. Les chapelles politiques commencent à s’échauffer et les stratégies sont certainement déjà à l’œuvre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

Le président Roch Kaboré est à mi-mandat, avec un bilan vanté par ses partisans et décrié par ses adversaires. Roch Kaboré peut-il rebeloter en 2020 ? Sinon, quel autre candidat pour le MPP ? Quels sont les autres présidentiables ? Autour de quelles priorités ? Le vote des Burkinabè de l’étranger est-il indispensable, faisable ? Autant de questions que Lefaso.net et son partenaire technique, OBAAS Consulting, vous proposent dans ce sondage en ligne. Pour y participer cliquer ici http://obaasconsult.net/sondage/index.php/256573?lang=fr

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 avril à 09:56, par PIONG YANG
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Le meilleur scénario :
    1-Que Rock renonce à un second mandat
    2-Que le MPP prépare un candidat à la hauteur des enjeux
    3-Que Zephirin laisse la place à quelqu’un d’autre
    4-Que le CDP pressente un nouveau visage et non des vétérans malade qui nous rappel les années Compaoré par ce que même s’il gagne, il ne pourra pas diriger ce pays.
    5-Que Ablassé se présente pour nous amusé un peu.

    • Le 17 avril à 07:32, par Ka
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      Tu te trompes ! En principe pour 2020, le peuple est appelé a renouveler le contrat du président Roch Kaboré pour qu’il termine ses chantiers. Je dis cela, car, parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. Et si en 2020 toutes ses valeurs s’appliquent par le peuple souverain, automatiquement Roch Kaboré peut faire ses deux mandats avant de s’éclipser sans demander de compte s’il est intelligent : Car il a vu d’autres qui ont fui la queue sous les jambes en voulant tripatouiller l’article 37 qui est l’avocat du peuple Burkinabé contre les présidents prédateurs.

      • Le 17 avril à 10:17, par VISION
        En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

        Tu te trompes encore plus ! M. L’équilibriste en chef, le masque tombe enfin. il convient désormais de signer en bas de vos "analyses", et bien "Vive le MPP !", il n’y a pas de mal à être ce qu’on est. Il faut juste le dire.
        Mais tu verras, ton ROCKO ne sera pas reconduit.
        Bonne journée.

  • Le 16 avril à 10:03, par ESPOIR
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je crois qu’avec les nombreux défis qu’il avait lorsqu’il prenait le pouvoir, l’on peut croire à nouvelle élection de Rock. Bien que n’étant pas un ange , il a fait montre de bonne volonté pour son pays. Pour ses erreurs cela va de soi c’est premier mandant et aussi on vient de sortir d’une insurrection et si malgré cela on a pu obtenir ces résultats c’est que le BF peut compter sur lui pour les 5 prochaines années.Du courage à lui et à son équipe .

  • Le 16 avril à 10:39, par Tenga
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Rock démission le mouvement mpp vas retourner aux oubliettes ! Vive le CDP DE BLAISE COMPAORE.

    • Le 17 avril à 09:50, par burkinabé
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      Crache ! crache s’il te plait.. Vaut mieux être dirigé par un chef coutumier que d’être encore dirigé par le CDP. Avec tous les manigances qu’ils font aujourd’hui pour troubler la paix dans notre pays et dire que si on les vote, il n’y aura plus de terrorisme. C’est eux les bourreaux du terrorisme. Ouvre bien les yeux et informe toi si tu ne le savais pas mon frère. Si tu refuse de comprendre aussi, tant pis pour toi.

  • Le 16 avril à 10:59, par Made
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Meilleur scenario :
    Que l’élu ne soit pas un candidat qui parle trop ! lol. Car dans l’action, il ne fera rien !

  • Le 16 avril à 11:32, par LE PENSEUR
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    JE SERAI CANDIDAT.CANDIDAT DU PEUPLE.POUR LE PEUPLE ET PAR LE PEUPLE.SI JE SUIS ELU JE COMMENCERAI PAR CONSTRUIRE LES PRISONS ET NON LES ECOLES CAR Je mettrai beaucoup en prison.je vais renouveler cette generation de politiques.je donnerai une retraite politique forcee A BEAUCOUP DE GENS.JE SUPPRIMERAI LE FONDS COMMUN ET TOUS LES BREBIS GALEUX QUI SERONT MECONTENTS CONNAITRONT LE CHOMAGE.MON CHEF DE L,armee sera un capitaine.j,aurai un ministere de l,ordre et la discipline diriger par un segent chef lobi ou gourounsi.et en un temps le burkina sera la suisse de l,AFRIQUE.TOUS LES PATRONS QUI ENTRETIENNENT DES MAITRESSES SERONT OBLIGES DE LES MARIER.VOICI MON PROGRAMME.JE COMPTE SUR VOUS.

  • Le 16 avril à 11:52, par Dasylva
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je crois que Djibril BASSOLET est l’homme de la situation. Avec son charisme, son expérience et ses relations, il est celui à même de rassembler tous les burkinabé pour surmonter tous les maux qui minent notre chère patrie.

  • Le 16 avril à 12:28, par kobyagda
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Bonjour,
    Une nouvelle tête, qui n’aura rien à avoir parmi les leaders de nos partis politiques
    Ombre Blanche

  • Le 16 avril à 12:32, par Belco
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    je pense que ROCK ne serait pas l’homme de la situation ;

  • Le 16 avril à 13:00, par Elie
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Il reste moins de deux ans pour la prochaine présidentielle au Burkina Faso.

    C’est encore loin ! En presque 2 ans on peut faire plein de choses bien plutôt que de penser déjà aux élections ! On n’a rien à faire dans ce pays si ce n’est penser à des élections qui se tiendront dans 2 ans ?

    L’Homme d’Etat pense aux prochaines générations. L’homme politique lui pense aux prochaines élections !

  • Le 16 avril à 14:45, par S. DIALLO
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Au MPP c’est le vide après Salif Diallo qui a été l’artisan de la victoire du parti. Sans ce Mossi du Yatenga qui a été loyale avec sa rancoeur contre Blaise, RMCK ne verrait jamais la porte de Kossyam. RMCK se présentera mais sera battu au 2eme tour par un candidat de l’opposition. La victoire de l’opposition sera facilitée si au niveau de la majorité il y’a une candidature plurielle. Je pronostique RMCK pour le MPP, DIABRÉ pour l’UPC, Kadré Desiré OUĖDRAOGO pour le CDP et BASSOLÉ pour la NAFA. KOMBOIGO ne sera pas le candidat du CDP pour 2020 à cause des primaires pour le choix du candidat du parti.

  • Le 16 avril à 14:59, par KA LI FA
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Il sera mieux que personne ne se pronostique pour le moment.
    A temps opportun, on verra les vrais candidats.
    Afin d’éviter d’étouffer le poussin dans l’oeuf (un tel est comme ça,
    un tel a fait ceci ...)

  • Le 16 avril à 15:17, par Thom’s
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je préfère Roch Marc Christian KABORE qui est un homme d’Etat, mais le seul problème pour lui, il ne serre pas les écrous, ne hausse pas le ton s’il le faut et taper du point sur la table. Donc au sommet de l’Etat Burkinabè, il faut un homme d’Etat ferme, et non un politicien qui ne pensera qu’aux élections à venir. Que cet homme d’Etat arrive à : - réduire les départements ministériels à 15
    - ramener le nombre de députés à 90
    - instaurer les travaux d’intérêts communs ( agriculture de céréales, d’arachides etc ) au niveau des ministères, de l’Assemblée Nationale, des écoles (primaires et secondaires), des universités, des établissements pénitenciers...
    - encourager et appuyer les inventeurs et innovateurs
    - installer des boutiques témoins dans chaque commune rurale ;
    - réinstaurer l’ancien système d’enseignement ;
    - mettre l’accent sur le consommons burkinabè ;
    - créer des écoles de métiers (menuiserie, couture, coiffure, poterie, sculpture, bijouterie, tissage, mécanique, élevage etc etc) ;
    - organiser les concours directs de la fonction publique à chaque deux (02) ans ;
    - intégrer directement celles ou ceux qui ont fini leur formation dans les écoles professionnelles ( santé, enseignement,finances, élevage, agriculture etc ) ;
    - augmenter l’âge de départ à la retraite des fonctionnaires ;
    - construire une retenue d’eau ou à défaut un château d’eau dans chaque commune rurale...etc etc. Bref, les idées sont là mais, hélas !

  • Le 16 avril à 15:32, par Thom’s
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je préfère Roch Marc Christian KABORE qui est un homme d’Etat, mais le seul problème pour lui, il ne serre pas les écrous, ne hausse pas le ton s’il le faut et taper du point sur la table. Donc au sommet de l’Etat Burkinabè, il faut un homme d’Etat ferme, et non un politicien qui ne pensera qu’aux élections à venir. Que cet homme d’Etat arrive à : - réduire les départements ministériels à 15
    - ramener le nombre de députés à 90
    - instaurer les travaux d’intérêts communs ( agriculture de céréales, d’arachides etc ) au niveau des ministères, de l’Assemblée Nationale, des écoles (primaires et secondaires), des universités, des établissements pénitenciers...
    - encourager et appuyer les inventeurs et innovateurs
    - installer des boutiques témoins dans chaque commune rurale ;
    - réinstaurer l’ancien système d’enseignement ;
    - mettre l’accent sur le consommons burkinabè ;
    - créer des écoles de métiers (menuiserie, couture, coiffure, poterie, sculpture, bijouterie, tissage, mécanique, élevage etc etc) ;
    - organiser les concours directs de la fonction publique à chaque deux (02) ans ;
    - intégrer directement celles ou ceux qui ont fini leur formation dans les écoles professionnelles ( santé, enseignement,finances, élevage, agriculture etc ) ;
    - augmenter l’âge de départ à la retraite des fonctionnaires ;
    - construire une retenue d’eau ou à défaut un château d’eau dans chaque commune rurale...etc etc. Bref, les idées sont là mais, hélas !

  • Le 16 avril à 15:44, par Africa
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    J’ai répondu au questionnaire mais avec beaucoup d’hésitations et de circonspection, particulièrement les question 9, 10 et 11.

    Question 9 : sur quel critère peut-on choisir le parti qui serait le meilleur à même de résoudre les problèmes du Faso pour 2020 sans connaître le programme de gouvernement du candidat issu des partis énumérés dans la question ? En demandant de choisir d’une part, entre des partis d’envergure nationale (présents dans les 45 provinces du pays) desquels des candidatures crédibles sont envisageables et d’autre part, des partis d’envergure "provinciale" de contribution, membres de la majorité présidentielle actuelle ou encore un parti "historique" habitué de coalitions avec la majorité présidentielle défunte, et un autre parti de "village", celui du "moagha du plateau central Mossi", ce choix ne peut être que partisan. Pour ceux qui ne répondent d’aucune chapelle politique, ce choix sera plutôt d’ordre affectif.

    Question 10 : la liste des 18 personnalités proposées me fait penser à une action promotionnelle. Sur ces 18, sept personnalités sont membres d’un des trois partis
    d’envergure natonale que j’ai évoqués plus haut ; trois autres ont une expérience avérée mais sont en délicatesse avec la justice dont un vit en exil. Selon moi, il aurait été préférable de demander de citer les présidentiables par ordre de préférence sans donner une liste.

    Question 11 : cette question est très directive puisque les priorités listées sont prioritaires les unes que les autres. À mon humble avis, il aurait été plus judicieux de demander un classement par ordre de priorité des huit domaines choisis dans la question.
    Je m’excuse par avance si ces commentaires heurtent les auteurs du questionnaire. C’est dans le but de mieux prendre en compte les attentes de ceux qui s’intéressent au sujet.

  • Le 16 avril à 15:52, par ZAPI
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Bonjour,

    A mon avis chaque peuple mérite ses dirigeants. Tant que le peuple burkinabé n’aura pas la maturité du peuple sénégalais, ou du peuple béninois ou ghanéen, il sera toujours gouverné par les médiocres, à moins d’un miracle à la Sankara.

    A mon humble avis RMCK n’est pas l’homme de la situation : comment voulez-vous être entourés par des conseillers peu recommandables, limoger des délinquants économiques que lorsque lors noms apparaissent dans les journaux, garder un ministre de la défense en poste lors qu’on attaque son état major et garder un premier ministre qui ne connait même pas l’IDH de son pays ? RMCK a assez démontré ses limites.

    A mon avis Zeph peut nous sauver à l’étape actuel au vu de son parcours gouvernemental au pays ici, son parcours au USA et en France. Il peut user de ses relations pour améliorer l’image de notre pays. Que Dieu nous vienne en aide

  • Le 16 avril à 16:29, par Inside
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Perso, je vois Tahirou BARRY. Mon intuition me dit que ce sera le meilleur !

  • Le 16 avril à 16:34, par Claire
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Un autre facteur pourrait à coût sûr provoquer la perte du pouvoir du MPP ;l’avarisme et l’égoïsme de ces ténors.S’ils pensent qu’ils peuvent attendre 2020 pour sortir l’argent,ce sera peine perdue.Car,les gens ont les yeux ouverts et disent qu’on attend les élections pour les flatter avec des billets de banques et T-Shirts.En refusant de soutenir conséquemment les populations,associations de développement,les veuves et orphelins,le MPP est en train d’éroder sa base électorale.

  • Le 16 avril à 16:37, par Ka
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Trop tôt pour dire qui sera le président du Faso en 2020 ! Entendre Eddie à Bobo transmettre les salutations de celui qui a mis le feu au pays avec sa clique, et un nouveau CDP qui ne jure que par ce dernier, mettons ce CDP hors circuit pour 2020, car le peuple Burkinabé pardonne mais n’oublie pas.

    A l’heure actuel plus de 50% du peuple Burkinabé est très déçu de la gouvernance de Roch Kaboré, a cause de l’incompétence et de la corruption érigée en système, bien pire que sous Blaise Compaoré, surtout les sorties comme le premier ministre ou le PAN leurs paroles ne sonnent qu’autosatisfactions et de double langage. Certes, il y a eu des progrès effectués depuis 2016, mais le constat est triste et amer quand le REN-LAC nous confirme que la corruption est pire au plus haut, c’est-à-dire au cœur de l’état. En tout cas l’émergence de notre pays que désire Roch Kaboré et sa clique, ne sera pas au rendez-vous avec des politiques qui ne quittent jamais leurs bureaux climatisés et ne voient jamais les réalités du terrain qu’a téléguidé ce qui peuvent êtres leurs intérêts personnel.

    Quant à l’UPC avec Diabré, même s’il arrivait à avoir plus de 50% des voies en 2020, ça sera la même chose comme en 2015 avec les RSS : Les Achille Tapsoba, et toute la clique de la CODER qui l’entourent avec des ruses diaboliques, le mettront a l’ombre et prendre sa place.

    La surprise en 2020 viendra de la jeunesse des deux partis politique MPP et CDP, avec un jeune Macron qui saura trahir Roch Kaboré et Eddie, qui sera le vrai jeu politique de la nouvelle génération : Une Génération dite, ‘’’dites-moi ce que vous voulez, mais je fais ce que je décide.’’’

  • Le 16 avril à 18:00, par DIVINE
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Voici ma politique fiction pour le Burkina de 2020.
    J’aurai souhaité être un conseiller de notre actuel président RMCK et lui souffler de ne pas de présenter en 2020 pour sa propre succession. Ainsi lui et sa seconde moitié SIKA pourront aller et venir comme ils le souhaite dans les rues de Ouagadougou bras dessus- dessous et pourquoi pas Secrétaire Général du l’OIF après la Canadienne… D’ailleurs ancien président au Faso ça nourrit son homme deh. Parce que le MPP a gaspillé beaucoup de son capital sympathie et le monstre politique à gagner les élections au quart de tour n’est plus de ce monde.
    Malheureusement je ne peux approcher RMCK pour lui faire part de mon conseil alors mon regard se tourne vers le CDP en quête de reconquête de fauteuil perdu. Et bien mon conseil gratuit à leur égard est de changer dès leur prochain congrès de leadership en investissant des « hommes humbles » et balayer tous ces caciques que le peuple réel ne veut même pas voir en peinture (les Eddie, le philosophe, KONE). Par hommes humbles, je pense par exemple à KADRE Désiré OUEDRAOGO, SOUNGALO OUATTARA, TOPAN M. pour mener la reconquête du pouvoir. KOSYAM sera alors CDP en 2020.
    N’ayant pas la possibilité se me faire entendre par le CDP, je lorgne en direction de l’UPC, si ZEPH pouvait m’entendre et convaincre KDO de militer dans l’UPC et lui-même se mettra en arrière plan, les clés de KOSYAM seraient aux mains de l’UPC car la haie sociologique infranchissable serait levée. Je veux dire la sournoise et insidieuse ethnicisme cause en grande partie de sa défaite en 2015 sera balayée. Si KDO refuse il doit faire violence sur lui-même et confier les rênes de l’UPC à une autre personne, je ne sais pas qui…. Lassina Zerbo ? au risque que la greffe ne prenne pas.
    Ma voix ne pouvant atteindre Zeph alors je nous confie tous à Dieu afin qu’il sauve mon Faso.
    Les autres partis, si vous voulez mes conseils, ce n’est pas gratuit, contacter moi. J’ai des idées pour tous et pas chers

    • Le 17 avril à 09:58, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      - Toi, cherche-toi ! Tout ce qui a dirigé avec Blaise un moment ou un autre jusqu’à récemment en dehors de ZEPH ne peut pas diriger convenablement ce pays. L’exemple de la fameuse ’’Solution’’ RMCK nous le rappelle à outrance ! Il faut les balyer tous, tous ces pauvres gueux denenus subitement riches !!

      Bon ! Maitenant passons aux choses importantes ! Et si moi Kôrô Yamyélé

      vous me voter ?! Voilà ce que je vais faire :

      - Amener mes troupeaux pour brouter le gazon de Kossyam qu’on arrose chaque fois alors qu’il y a des quartiers entiers à Ouaga qui manque d’eau,
      - Couper le courant une semaine durant à Ouaga 2000 afin que ceux qui y habitent goûtent eux aussi aux délices des délestages,
      - Recenser tous les grévistes et les amener en campagne et les distribuer des terres afins qu’ils deviennent cultivateurs. D’ici un an ils vont s’habituer,
      - Rendre volontaire et bénévole la fonction de député,
      - Ramener les salaires des ministres à 600.000 FCFA,
      - Envoyer en retraite tous les agents de 50 ans d’âge,
      - Soumettre tous les officiers a un test d’aptitude physique et ceux qui vont se révéler incapables son envoyés en retraite systématiquement,
      - Vider du gouvernement tous les vieillots et autres malades qui y sont juste pour pouvoir se soigner sur nos dos,
      - Supprimer le CES et toutes les autres institutions budgétivores inutiles juste créés pour caser des amis et des frustrés des élections passés,
      - Balayer les postes de représentant spécial du chef de l’État et du ministre d’État, postes bidons créés pour récompenser des gens,
      - Autoriser la police et la gendarmerie à mâter tous les inciviques et les ramener à l’ordre sans coup férir,
      - Vider les prisons de tous ceux qui sont condamnés à 3 mois et les disperser en ville pour les travaux de nettoyage et d’assainissement,
      - Donner mandant à la police municipale de chicotter toute femme prise entrain de jeter des ordures dans les caniveaux et amener son mari pour vider le caniveau devant elle. Faire de même avec tous les commercants qui salissent partout,
      - Rechercher et mâter tous les parents irresponsables qui laissent leurs enfants dans les rues ;
      - Retirer tout l’argent détourné pour équiper les hopitaux ! Imaginez que le service chirurgie du CHU YO ne marche pas actuellement pour défaut de matériels,
      - Casser toutes les maisons de passe et criminaliser l’adultère,
      - Castrer systématiquement tous les violeurs ;
      - Obliger tout agent et toute personne dont le revenu mensuel est en dessous de 150.00 FCFA à quitter Ouagadogou car il n’a pas sa place dans cette ville, et chasser tous les mécaniciens colleurs de pneux de vélos et autres qui salissent les routes,
      - Obliger les paysans à produire plus en les fixant des objectifs et en supprimant toute subvention qui les gâte et qui les pousse à moins d’effort,
      - Etc.

      Par Kôrô Yamyélé

      • Le 17 avril à 17:05, par Ka
        En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

        Mon ami et promo Kôrô yamyélé, je confirme : Tu sais très bien que je serai le premier à voter pour tes objectifs concrets qui vont pour les opprimés. D’ailleurs à ce sujet il faut que nous parlions sérieusement pour créer un parti politique de vieux clous pour convaincre le monde paysan de notre pays qui représente plus de 70% pour qu’ils nous aident a prendre le pouvoir.

        Moi qui suis pour une alternance politique du Burkina avec sa jeunesse, il se trouve qu’il y a des morveux sans vision, et a tout moment dès que nos critiques fondées s’adressent aux biens faits d’un parti politique, on nous accuse d’être de ce parti. Les exemples se suivent avec ce morveux sans vision ni cervelle, qui me prenne pour un MPP ou l’autre jour que toi Kôrô Yamyélé est de l UPC ou MPP.

        Que ces jeunes sachent que depuis plus de dix ans sur la toile, nos critiques fondées sur nos vécus, on les faits en tirs groupés sur tout le monde quand il y a de la vérité à dire. Nous découlons toujours sur la vérité et non soutenir un individu mafieux ou un parti politique.
        Quand un parti politique au pouvoir se conduit en dictat, nous n’hésitons pas de lui tirer à bout portant notre vérité : Et s’il fait des actions qui vont pour le développement du pays et au peuple, nous n’hésitons pas de dire la vérités a ses détracteurs.

        Ce que je voudrai éclaircir ici a un morveux qui n’a aucune vision, que je ne suis pas ni membre, ni partisan, d’un parti politique au Burkina : Mais un humble retraité, père, grand-père arrière-grand-père, qui apporte sa modeste contribution au forum de Lefaso.net pour le vivre ensemble. Et comme je lui ai dit l’autre jour, ‘’’a ma connaissance je ne crois pas que mon ami et promo Kôrô yamyélé fait partie d’un quelconque parti politique.

        • Le 20 avril à 11:02, par Kôrô Yamyélé
          En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

          - Mon ami et promo KA, laisse ces gens ! Ils ne savat pas toi et moi sommes pour un et un seul parti qui s’appelle ’’Burkina Faso’’. Nous ne sommes pas là pour mentir, calomnier ou rapporter pour gagner à manger. On a dépassé ce cap ! Inutile donc de répondre aux gens avec des cerveaux de 2 grammes. Et puis même si tu es du MPP ou que ton ami Kôrô Yamyélé est de UPC, de l’UNIR/PS ou du Faso autrement, où est le problème ? Nous sommes des citoyens avec des droits et des devoirs !!!

          Par Kôrô Yamyélé

          • Le 20 avril à 15:21, par Ka
            En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

            Oui mon ami et promo Kôrô Yamyélé, comme tu le dis il n’y a aucun mal d’appartenir à un parti politique à condition si ce parti a des objectifs qui vont au développement du pays et son peuple. Toi et moi nous avions vu le noir et blanc de notre pays : Nous avons vu plusieurs régimes comme celui de Lamizana, le CMRPN, le CSP la révolution, ODP/MT, le Front populaire, le CDP et maintenant le MPP : A Chaque régime qui arrive au pouvoir c’est la continuité : ‘’’’C’est à dire se vanter de sa victoire funeste et passer son temps à accuser les autres de ses propres crimes comme nous le vivons en ce moment.

            Mais ce que ces politiciens alimentaires oublient, c’est que toi et moi, depuis des années sur la toile, les rappellent avec nos critiques fondées sur des argumentations solides suivie de nos vérité, ‘’’ que toute chose a une fin, comme ceux d’hier et aujourd’hui, c’est de prier Dieu, pour ne pas avoir une fin brutale, comme il est de coutume dans ce pays, depuis plus de 2 décennies.’’’’ Car tout décideur prédateur risque aussi de connaître le sort des vaincus.

            Quant au morveux revanchard dit vini, vision, ou quoi je ne sais, qui me suit après l’insurrection comme un chien qui suit son maître pour saboter volontairement mes critiques fondées sur la vérité, je ne fais plus attention à lui, et ne le réponds plus. Si son père ou son parents fait partie de ces criminels qui ont mis le feu à notre pays, ce ne pas de ma faute, je dis seulement de ce que je pense d’eux, ou de ce que j’ai vécu de leurs atrocités. Portes toi bien mon ami et promo Kôrô Yamyélé. Ton ami D. Kayouré et Ka pour les intimes.

  • Le 16 avril à 19:25, par Yiriba
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Ne réélisez personne. Que la jeunesse comprenne que toute personne âgée de plus de 45 ans, porte généralement en elle une vision de gestion d’état à la mode Blaise Compaoré : la famille, les amis, le village natal, la loyauté aveugle, les récompenses et la répression des insoumis. Parce qu’en 27 ans, cette gestion s’installe inconsciemment dans les comportements comme une compétence par défaut et on s’en sert facilement lorsqu’on agit sous pression. Ça prend donc du sang neuf élargie à la tête de l’état, avec peu d’amis et de personnes riches à qui il faut être reconnaissant, un chef d’état propre, intègre, réaliste, travailleur, homme de terrain, engagé et capable d’expulser ses meilleurs amis incompétents et recourir aux personnes valables pour exécuter son programme, capable de taper sur la table et expliquer aux fonctionnaires et aux syndicats que le budget national ne doit pas servir aux dépenses salariales seulement, sans enveloppe significative allouée aux projets de développement. Faire de la corruption dans l’administration publique un objectif de combat général. Malgré cette longue liste des exigences essentielles, il existe bien des personnes qui les incarnent au Burkina. Que les jeunes ne laissent pas leur échapper cette chance encore de faire le vrai changement dans le pays. Ne réélisez pas votre frère ou oncle incompétent qui vous a payé votre seule motocyclette. Vos enfants n’en profiteront pas longtemps. Le choix vous revient, et exercez-le avec lucidité, sinon les vieux vont revenir.

  • Le 16 avril à 20:46, par Yibi
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je pense que le Prochain président viendra de lUPC ou le CDP au second tour contre Rock. Dans la causerie je dis toujours au gens que celui qui n a jamais souffert une seule journée de faim ne peut diriger correctement un pays en AFrique (Roch, Faure, Kabila).

  • Le 16 avril à 22:44, par KIENDREBEOGO issaka
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Comme les hommes se bagarrent pour le pouvoir puisque certains ont déjà commencé la campagne et d’ailleurs ces hommes ayant déjà fait leur preuves ( 9 au total, de Maurice Yameogo à Rock), peuple du burkina Faso, laissons la place à une femme pour diriger le pays et après elle remettra le pouvoir à un jeune dynamique pour développer le pays avec des idées nouvelles ;sinon après 58 ans d’indépendance, le burkina est toujours parmi les trois (3) derniers pays les moins développés . hé ! Soyons sérieux.

  • Le 16 avril à 23:00, par Zabre
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je pense rock doit démissionner pour le bien de se pays et zeph va nous conduire vers le changement

  • Le 17 avril à 04:19, par herman Kiendrebeogo
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Rock fini ses 10ans et on cherchera quelqu’un d’autres. Car il nous a montré sa volonté de bien gérer malgré un contexte difficile
    il. Partout c’est des voies en construction des écoles et csps en construction. Merci rock et longue vie a toi.que dieu bénisse notre chèr
    pays le burkina faso

  • Le 17 avril à 05:37, par Matou à Sikassossièra
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    La déception est aujourd’hui très très grande. Allons nous préparer notre nouvelle génération à l’alternance dans l’incivisme ? Tous les voyants moraux sont aux rouges. Nous avons peur de l’allure où vont les choses : L’administration publique et La corruption ???? Ces fameux DMP ???? Ou va ce pays...???? Si rien n’est fait pour parer aux fléaux qui minent notre Société, nous allons vivre en direct Le désordre social qui suivra. Nous avons aujourd’hui au Faso l’une des jeunesse mal préparée pour l’alternance du pouvoir d’Etat..
    Un chef d’Etat doit être un guide éclairé capable de prendre des décisions, pouvoir anticipé, rassuré son peuple, rassembleur et Visionaire. L’érosion du pouvoir semble atteindre mon Pays . Avec l’expérience que nous voyons en France , au Canada où les dirigeants sont jeunes et combatifs..... Nous croyons que nos Pays doivent être dirigés par des gens en bonne santé physiques et morales.

    • Le 17 avril à 13:06, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      - Hé ! Matou tu es là ? Comment ? Bon arrivée. Et Sikassosièra le vieux quartier de bobo là-bas ? Avant les femmes de Bobo vendaient du bon riz sauce tèguèdèguè là-bas chaque matin de bonheur avec du poisson sillure fumé dedans ainsi que le piment soubaka foroto.Quand je suis à Bobo chaque matin je me régalais avant de vaquer à mes affaires. Mais ces derniers temps les femmes mossis ont détrôné les femmes dioula et autres de Bobo dans ce domaine, et le riz n’est plus bon, est fade et parfois inmangeable. Les femmes mossis ne connaissent pas préparer de la bonne sauce tègudèguè. Si c’est baabenda, d’accord mais pas tèguèdèguè. Mais je n’aime pas le baabenda parce qu’il me rappelle quelque chose que je ne veux pas nommer ici.

      Par Kôrô Yamyélé

  • Le 17 avril à 07:10, par BIG
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    je préfere ZEPH mais sa serai difficile pour lui parce qu’il n’est pas Mossi.
    Web master laisse passer le message... please !
    La verité rougie les yeux mais ne les casse pas.

  • Le 17 avril à 07:32, par Ka
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Tu te trompes ! En principe pour 2020, le peuple est appelé a renouveler le contrat du président Roch Kaboré pour qu’il termine ses chantiers. Je dis cela, car, parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes. Et si en 2020 toutes ses valeurs s’appliquent par le peuple souverain, automatiquement Roch Kaboré peut faire ses deux mandats avant de s’éclipser sans demander de compte s’il est intelligent : Car il a vu d’autres qui ont fui la queue sous les jambes en voulant tripatouiller l’article 37 qui est l’avocat du peuple Burkinabé contre les présidents prédateurs.

    • Le 17 avril à 10:17, par VISION
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      Tu te trompes encore plus ! M. L’équilibriste en chef, le masque tombe enfin. il convient désormais de signer en bas de vos "analyses", et bien "Vive le MPP !", il n’y a pas de mal à être ce qu’on est. Il faut juste le dire.
      Mais tu verras, ton ROCKO ne sera pas reconduit.
      Bonne journée.

  • Le 17 avril à 07:58, par cavalier rouge
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    As ta four laye !! Loin d’être notre président. On ne peut pas faire confiance à lui pour ceux qui le connaissent bien.

  • Le 17 avril à 08:05, par cavalier rouge
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Ne parlons plus de Zeph. L’indépendant KABORE ou Maitre SANKARA pourra nous sauver. Mais dans tout ca, laissons Rock pour deux mandat jusqu’en 2025 avant de voter SANKARA ou l’indépendant KABORE.

  • Le 17 avril à 08:22, par HIEN
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Moi, je serai candidat en 2020. Voici mon programme : rendre au Burkinabè sa dignité humaine. Rétablir l’identité du burkinabè.

  • Le 17 avril à 09:04, par cavalier rouge
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je suis100/100 d’accord avec vous. Merci pour avoir bien vu.

  • Le 17 avril à 09:30, par Osée
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Il faut oser donner la chance au PAREN. Cela permettra d’expérimenter le TIERCERISME.
    S’il comporte des limites, de son vivant, le Professeur BADO pourra y remédier.
    Par contre s’il meurt avant son expérimentation, ce sera une grande perte pour le Burkina.
    Il faut que nous apprenions à honorer et à encourager les chercheurs qui trouvent.
    Et cela dans tous les domaines. Car aucun pays ne peut prétendre a un développement réel en occultant la recherche et l’expérimentation des conclusions ou resultats desdites recherches.
    Si le capitalisme existe aujourd’hui, c’est parce qu’il a été expérimenté.
    Pourquoi le Burkina ne sera pas fier d’expérimenter la troisième voies : "Tiercerisme".
    Enterrons nos haches de guerres de cloché et/ou de guerres intestines pour privilégiée l’intérêt national.
    Par ailleurs, le Burkina doit apprendre à protéger ses cerveaux à tout point de vue.
    Voyons la Chine et le Japon ainsi que L’inde et le Cuba.
    Qu’ont-ils de plus que le Burkina Faso excepté le degré très élevé de patriotisme, du sentiment nationaliste et l’amour de leur peuple !

  • Le 17 avril à 09:50, par burkinabé
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Crache ! crache s’il te plait.. Vaut mieux être dirigé par un chef coutumier que d’être encore dirigé par le CDP. Avec tous les manigances qu’ils font aujourd’hui pour troubler la paix dans notre pays et dire que si on les vote, il n’y aura plus de terrorisme. C’est eux les bourreaux du terrorisme. Ouvre bien les yeux et informe toi si tu ne le savais pas mon frère. Si tu refuse de comprendre aussi, tant pis pour toi.

  • Le 17 avril à 09:58, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    - Toi, cherche-toi ! Tout ce qui a dirigé avec Blaise un moment ou un autre jusqu’à récemment en dehors de ZEPH ne peut pas diriger convenablement ce pays. L’exemple de la fameuse ’’Solution’’ RMCK nous le rappelle à outrance ! Il faut les balyer tous, tous ces pauvres gueux denenus subitement riches !!

    Bon ! Maitenant passons aux choses importantes ! Et si moi Kôrô Yamyélé

    vous me voter ?! Voilà ce que je vais faire :

    - Amener mes troupeaux pour brouter le gazon de Kossyam qu’on arrose chaque fois alors qu’il y a des quartiers entiers à Ouaga qui manque d’eau,
    - Couper le courant une semaine durant à Ouaga 2000 afin que ceux qui y habitent goûtent eux aussi aux délices des délestages,
    - Recenser tous les grévistes et les amener en campagne et les distribuer des terres afins qu’ils deviennent cultivateurs. D’ici un an ils vont s’habituer,
    - Rendre volontaire et bénévole la fonction de député,
    - Ramener les salaires des ministres à 600.000 FCFA,
    - Envoyer en retraite tous les agents de 50 ans d’âge,
    - Soumettre tous les officiers a un test d’aptitude physique et ceux qui vont se révéler incapables son envoyés en retraite systématiquement,
    - Vider du gouvernement tous les vieillots et autres malades qui y sont juste pour pouvoir se soigner sur nos dos,
    - Supprimer le CES et toutes les autres institutions budgétivores inutiles juste créés pour caser des amis et des frustrés des élections passés,
    - Balayer les postes de représentant spécial du chef de l’État et du ministre d’État, postes bidons créés pour récompenser des gens,
    - Autoriser la police et la gendarmerie à mâter tous les inciviques et les ramener à l’ordre sans coup férir,
    - Vider les prisons de tous ceux qui sont condamnés à 3 mois et les disperser en ville pour les travaux de nettoyage et d’assainissement,
    - Donner mandant à la police municipale de chicotter toute femme prise entrain de jeter des ordures dans les caniveaux et amener son mari pour vider le caniveau devant elle. Faire de même avec tous les commercants qui salissent partout,
    - Rechercher et mâter tous les parents irresponsables qui laissent leurs enfants dans les rues ;
    - Retirer tout l’argent détourné pour équiper les hopitaux ! Imaginez que le service chirurgie du CHU YO ne marche pas actuellement pour défaut de matériels,
    - Casser toutes les maisons de passe et criminaliser l’adultère,
    - Castrer systématiquement tous les violeurs ;
    - Obliger tout agent et toute personne dont le revenu mensuel est en dessous de 150.00 FCFA à quitter Ouagadogou car il n’a pas sa place dans cette ville, et chasser tous les mécaniciens colleurs de pneux de vélos et autres qui salissent les routes,
    - Obliger les paysans à produire plus en les fixant des objectifs et en supprimant toute subvention qui les gâte et qui les pousse à moins d’effort,
    - Etc.

    Par Kôrô Yamyélé

    • Le 17 avril à 17:05, par Ka
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      Mon ami et promo Kôrô yamyélé, je confirme : Tu sais très bien que je serai le premier à voter pour tes objectifs concrets qui vont pour les opprimés. D’ailleurs à ce sujet il faut que nous parlions sérieusement pour créer un parti politique de vieux clous pour convaincre le monde paysan de notre pays qui représente plus de 70% pour qu’ils nous aident a prendre le pouvoir.

      Moi qui suis pour une alternance politique du Burkina avec sa jeunesse, il se trouve qu’il y a des morveux sans vision, et a tout moment dès que nos critiques fondées s’adressent aux biens faits d’un parti politique, on nous accuse d’être de ce parti. Les exemples se suivent avec ce morveux sans vision ni cervelle, qui me prenne pour un MPP ou l’autre jour que toi Kôrô Yamyélé est de l UPC ou MPP.

      Que ces jeunes sachent que depuis plus de dix ans sur la toile, nos critiques fondées sur nos vécus, on les faits en tirs groupés sur tout le monde quand il y a de la vérité à dire. Nous découlons toujours sur la vérité et non soutenir un individu mafieux ou un parti politique.
      Quand un parti politique au pouvoir se conduit en dictat, nous n’hésitons pas de lui tirer à bout portant notre vérité : Et s’il fait des actions qui vont pour le développement du pays et au peuple, nous n’hésitons pas de dire la vérités a ses détracteurs.

      Ce que je voudrai éclaircir ici a un morveux qui n’a aucune vision, que je ne suis pas ni membre, ni partisan, d’un parti politique au Burkina : Mais un humble retraité, père, grand-père arrière-grand-père, qui apporte sa modeste contribution au forum de Lefaso.net pour le vivre ensemble. Et comme je lui ai dit l’autre jour, ‘’’a ma connaissance je ne crois pas que mon ami et promo Kôrô yamyélé fait partie d’un quelconque parti politique.

      • Le 20 avril à 11:02, par Kôrô Yamyélé
        En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

        - Mon ami et promo KA, laisse ces gens ! Ils ne savat pas toi et moi sommes pour un et un seul parti qui s’appelle ’’Burkina Faso’’. Nous ne sommes pas là pour mentir, calomnier ou rapporter pour gagner à manger. On a dépassé ce cap ! Inutile donc de répondre aux gens avec des cerveaux de 2 grammes. Et puis même si tu es du MPP ou que ton ami Kôrô Yamyélé est de UPC, de l’UNIR/PS ou du Faso autrement, où est le problème ? Nous sommes des citoyens avec des droits et des devoirs !!!

        Par Kôrô Yamyélé

        • Le 20 avril à 15:21, par Ka
          En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

          Oui mon ami et promo Kôrô Yamyélé, comme tu le dis il n’y a aucun mal d’appartenir à un parti politique à condition si ce parti a des objectifs qui vont au développement du pays et son peuple. Toi et moi nous avions vu le noir et blanc de notre pays : Nous avons vu plusieurs régimes comme celui de Lamizana, le CMRPN, le CSP la révolution, ODP/MT, le Front populaire, le CDP et maintenant le MPP : A Chaque régime qui arrive au pouvoir c’est la continuité : ‘’’’C’est à dire se vanter de sa victoire funeste et passer son temps à accuser les autres de ses propres crimes comme nous le vivons en ce moment.

          Mais ce que ces politiciens alimentaires oublient, c’est que toi et moi, depuis des années sur la toile, les rappellent avec nos critiques fondées sur des argumentations solides suivie de nos vérité, ‘’’ que toute chose a une fin, comme ceux d’hier et aujourd’hui, c’est de prier Dieu, pour ne pas avoir une fin brutale, comme il est de coutume dans ce pays, depuis plus de 2 décennies.’’’’ Car tout décideur prédateur risque aussi de connaître le sort des vaincus.

          Quant au morveux revanchard dit vini, vision, ou quoi je ne sais, qui me suit après l’insurrection comme un chien qui suit son maître pour saboter volontairement mes critiques fondées sur la vérité, je ne fais plus attention à lui, et ne le réponds plus. Si son père ou son parents fait partie de ces criminels qui ont mis le feu à notre pays, ce ne pas de ma faute, je dis seulement de ce que je pense d’eux, ou de ce que j’ai vécu de leurs atrocités. Portes toi bien mon ami et promo Kôrô Yamyélé. Ton ami D. Kayouré et Ka pour les intimes.

  • Le 17 avril à 10:08, par balle a terre
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    internaute 10 suis d accord avec toi KADRE pour le cdp et surement il passera. pour moi c est la meilleure tete presidentiable en ce moment a meme de econcilier tous les burkinabes.

  • Le 17 avril à 10:17, par VISION
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Tu te trompes encore plus ! M. L’équilibriste en chef, le masque tombe enfin. il convient désormais de signer en bas de vos "analyses", et bien "Vive le MPP !", il n’y a pas de mal à être ce qu’on est. Il faut juste le dire.
    Mais tu verras, ton ROCKO ne sera pas reconduit.
    Bonne journée.

  • Le 17 avril à 10:19, par VISION
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    OUI, Au finish, je le pense profondément aussi. But Time will tell !!

  • Le 17 avril à 10:23, par VISION
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je serais d’accord avec vous quand vous dites : Rock "le seul problème pour lui, il ne serre pas les écrous, ne hausse pas le ton s’il le faut et taper du point sur la table.", peut-être justement là, la preuve qu’il n’est pas un homme d’Etat ?

  • Le 17 avril à 10:28, par VISION
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Vous avez oublié de signer "Vive le MPP !!" il n’y vraiment pas de mal à être ce qu’on est, à le dire et à rester cohérent.
    Bonne journéé

  • Le 17 avril à 11:31, par Kaka
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je suis à terre, je meurs de rire. Le penseur, tu mérites vraiment ton nom. Si et seulement si.....

  • Le 17 avril à 11:51, par Boukoungo Ibrahima
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    je pense que pour 2020 le président Kaboré ne doit plus être réélu, il était porteur d’espoir et son slogan était ROCH la SOLUTION, j’envie de dire que maintenant c’est Roch la désillusion ou la désolation. Peut être que ce sont ses proches qui le trompent que tout va bien mais en réalité tout va se mal en pire. Prenez la situation à l’UO, 2 ans toujours en premières années. Et même la gratuité des soins pour les enfants, la plupart des produits ne sont pas disponible dans les pharmacies des hôpitaux il faut aller payer ça dehors sans compensation où est- gratuit dans ça la.

  • Le 17 avril à 12:36, par Viima
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Mon frère Thom’s

    J’ai lu avec intérêt votre proposition que je trouve réalisable pour un pays comme le notre. Cela va enrichir ma réflexion pour ma préparation aux élections présidentielles de 2025

    Merci

    Viima

  • Le 17 avril à 13:06, par Paateejo BA
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Mon frère je suis complétement d’avis avec vous je valide.

  • Le 17 avril à 13:06, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    - Hé ! Matou tu es là ? Comment ? Bon arrivée. Et Sikassosièra le vieux quartier de bobo là-bas ? Avant les femmes de Bobo vendaient du bon riz sauce tèguèdèguè là-bas chaque matin de bonheur avec du poisson sillure fumé dedans ainsi que le piment soubaka foroto.Quand je suis à Bobo chaque matin je me régalais avant de vaquer à mes affaires. Mais ces derniers temps les femmes mossis ont détrôné les femmes dioula et autres de Bobo dans ce domaine, et le riz n’est plus bon, est fade et parfois inmangeable. Les femmes mossis ne connaissent pas préparer de la bonne sauce tègudèguè. Si c’est baabenda, d’accord mais pas tèguèdèguè. Mais je n’aime pas le baabenda parce qu’il me rappelle quelque chose que je ne veux pas nommer ici.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Le 17 avril à 15:12, par BAZIE
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Je voudrais qu’ on soit franc,juste et réaliste. il n’y a jamais un président qui a pu terminé ses chantiers donc pour ce qui concerne les chantiers dont les uns et autres parlent concernant le RMCK,mieux vaut qu’ il renonce à un second mandat.le BURKINA FASO actuel a besoin d’une personne pleine d’intrigue politique pour nous sortir du gouffre.Pour moi en toute réalité je porte ma vision et mon espoir sur ce jeune politicien débordant d’énergie a la personne de TAHIROU BARRY car avec lui ce sera la réduction du train de vie de l’ Etat et de certaines institutions budgetivores.

  • Le 17 avril à 16:41, par idi
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    c’est une catastrophe ! Un franc maçon dans l’âme, qui est prêt à collaborer avec les diables, brûler son pays pour sa propre gloire ?
    c’est grave !!! Il ne mérite que la prison !

  • Le 17 avril à 17:05, par Ka
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Mon ami et promo Kôrô yamyélé, je confirme : Tu sais très bien que je serai le premier à voter pour tes objectifs concrets qui vont pour les opprimés. D’ailleurs à ce sujet il faut que nous parlions sérieusement pour créer un parti politique de vieux clous pour convaincre le monde paysan de notre pays qui représente plus de 70% pour qu’ils nous aident a prendre le pouvoir.

    Moi qui suis pour une alternance politique du Burkina avec sa jeunesse, il se trouve qu’il y a des morveux sans vision, et a tout moment dès que nos critiques fondées s’adressent aux biens faits d’un parti politique, on nous accuse d’être de ce parti. Les exemples se suivent avec ce morveux sans vision ni cervelle, qui me prenne pour un MPP ou l’autre jour que toi Kôrô Yamyélé est de l UPC ou MPP.

    Que ces jeunes sachent que depuis plus de dix ans sur la toile, nos critiques fondées sur nos vécus, on les faits en tirs groupés sur tout le monde quand il y a de la vérité à dire. Nous découlons toujours sur la vérité et non soutenir un individu mafieux ou un parti politique.
    Quand un parti politique au pouvoir se conduit en dictat, nous n’hésitons pas de lui tirer à bout portant notre vérité : Et s’il fait des actions qui vont pour le développement du pays et au peuple, nous n’hésitons pas de dire la vérités a ses détracteurs.

    Ce que je voudrai éclaircir ici a un morveux qui n’a aucune vision, que je ne suis pas ni membre, ni partisan, d’un parti politique au Burkina : Mais un humble retraité, père, grand-père arrière-grand-père, qui apporte sa modeste contribution au forum de Lefaso.net pour le vivre ensemble. Et comme je lui ai dit l’autre jour, ‘’’a ma connaissance je ne crois pas que mon ami et promo Kôrô yamyélé fait partie d’un quelconque parti politique.

    • Le 20 avril à 11:02, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      - Mon ami et promo KA, laisse ces gens ! Ils ne savat pas toi et moi sommes pour un et un seul parti qui s’appelle ’’Burkina Faso’’. Nous ne sommes pas là pour mentir, calomnier ou rapporter pour gagner à manger. On a dépassé ce cap ! Inutile donc de répondre aux gens avec des cerveaux de 2 grammes. Et puis même si tu es du MPP ou que ton ami Kôrô Yamyélé est de UPC, de l’UNIR/PS ou du Faso autrement, où est le problème ? Nous sommes des citoyens avec des droits et des devoirs !!!

      Par Kôrô Yamyélé

      • Le 20 avril à 15:21, par Ka
        En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

        Oui mon ami et promo Kôrô Yamyélé, comme tu le dis il n’y a aucun mal d’appartenir à un parti politique à condition si ce parti a des objectifs qui vont au développement du pays et son peuple. Toi et moi nous avions vu le noir et blanc de notre pays : Nous avons vu plusieurs régimes comme celui de Lamizana, le CMRPN, le CSP la révolution, ODP/MT, le Front populaire, le CDP et maintenant le MPP : A Chaque régime qui arrive au pouvoir c’est la continuité : ‘’’’C’est à dire se vanter de sa victoire funeste et passer son temps à accuser les autres de ses propres crimes comme nous le vivons en ce moment.

        Mais ce que ces politiciens alimentaires oublient, c’est que toi et moi, depuis des années sur la toile, les rappellent avec nos critiques fondées sur des argumentations solides suivie de nos vérité, ‘’’ que toute chose a une fin, comme ceux d’hier et aujourd’hui, c’est de prier Dieu, pour ne pas avoir une fin brutale, comme il est de coutume dans ce pays, depuis plus de 2 décennies.’’’’ Car tout décideur prédateur risque aussi de connaître le sort des vaincus.

        Quant au morveux revanchard dit vini, vision, ou quoi je ne sais, qui me suit après l’insurrection comme un chien qui suit son maître pour saboter volontairement mes critiques fondées sur la vérité, je ne fais plus attention à lui, et ne le réponds plus. Si son père ou son parents fait partie de ces criminels qui ont mis le feu à notre pays, ce ne pas de ma faute, je dis seulement de ce que je pense d’eux, ou de ce que j’ai vécu de leurs atrocités. Portes toi bien mon ami et promo Kôrô Yamyélé. Ton ami D. Kayouré et Ka pour les intimes.

  • Le 17 avril à 17:47, par OSONS LE CHANGEMENT
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    les gens doivent oublier certains partis qui sont en agonie et nous permettre d’aller loin.de quel Paren parles tu ? celui qui n’a plus de visions et de president ? désolé frère si je parle ainsi.cependant je crois que TAHIROU BARRY est l’ homme de la situation aux présidentielles de 2020.

  • Le 19 avril à 07:18, par LE PENSEUR
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    MONSIEUR KAKA.VRAI OU FAUX.MON AMI KAKA NE LAISSEZ PAS LE FOOT POUR NOUS REJOINDRE en politique HEIN !

  • Le 20 avril à 07:28, par Réalité
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    RMCK sera reconduit . il ne suffit pas de s’assoir a Ouaga et vouloir l’argent gratuit issus de détournement comme au temps du CDP . il y’a trop de chantier . il faut aller travailler. Au temps du cdp je gagnais mon pain a la sueurs de mon front . et Dieu merci je le gagne toujours et mieux qu’au temps du cdp.

  • Le 20 avril à 11:02, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    - Mon ami et promo KA, laisse ces gens ! Ils ne savat pas toi et moi sommes pour un et un seul parti qui s’appelle ’’Burkina Faso’’. Nous ne sommes pas là pour mentir, calomnier ou rapporter pour gagner à manger. On a dépassé ce cap ! Inutile donc de répondre aux gens avec des cerveaux de 2 grammes. Et puis même si tu es du MPP ou que ton ami Kôrô Yamyélé est de UPC, de l’UNIR/PS ou du Faso autrement, où est le problème ? Nous sommes des citoyens avec des droits et des devoirs !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    • Le 20 avril à 15:21, par Ka
      En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

      Oui mon ami et promo Kôrô Yamyélé, comme tu le dis il n’y a aucun mal d’appartenir à un parti politique à condition si ce parti a des objectifs qui vont au développement du pays et son peuple. Toi et moi nous avions vu le noir et blanc de notre pays : Nous avons vu plusieurs régimes comme celui de Lamizana, le CMRPN, le CSP la révolution, ODP/MT, le Front populaire, le CDP et maintenant le MPP : A Chaque régime qui arrive au pouvoir c’est la continuité : ‘’’’C’est à dire se vanter de sa victoire funeste et passer son temps à accuser les autres de ses propres crimes comme nous le vivons en ce moment.

      Mais ce que ces politiciens alimentaires oublient, c’est que toi et moi, depuis des années sur la toile, les rappellent avec nos critiques fondées sur des argumentations solides suivie de nos vérité, ‘’’ que toute chose a une fin, comme ceux d’hier et aujourd’hui, c’est de prier Dieu, pour ne pas avoir une fin brutale, comme il est de coutume dans ce pays, depuis plus de 2 décennies.’’’’ Car tout décideur prédateur risque aussi de connaître le sort des vaincus.

      Quant au morveux revanchard dit vini, vision, ou quoi je ne sais, qui me suit après l’insurrection comme un chien qui suit son maître pour saboter volontairement mes critiques fondées sur la vérité, je ne fais plus attention à lui, et ne le réponds plus. Si son père ou son parents fait partie de ces criminels qui ont mis le feu à notre pays, ce ne pas de ma faute, je dis seulement de ce que je pense d’eux, ou de ce que j’ai vécu de leurs atrocités. Portes toi bien mon ami et promo Kôrô Yamyélé. Ton ami D. Kayouré et Ka pour les intimes.

  • Le 20 avril à 15:21, par Ka
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Oui mon ami et promo Kôrô Yamyélé, comme tu le dis il n’y a aucun mal d’appartenir à un parti politique à condition si ce parti a des objectifs qui vont au développement du pays et son peuple. Toi et moi nous avions vu le noir et blanc de notre pays : Nous avons vu plusieurs régimes comme celui de Lamizana, le CMRPN, le CSP la révolution, ODP/MT, le Front populaire, le CDP et maintenant le MPP : A Chaque régime qui arrive au pouvoir c’est la continuité : ‘’’’C’est à dire se vanter de sa victoire funeste et passer son temps à accuser les autres de ses propres crimes comme nous le vivons en ce moment.

    Mais ce que ces politiciens alimentaires oublient, c’est que toi et moi, depuis des années sur la toile, les rappellent avec nos critiques fondées sur des argumentations solides suivie de nos vérité, ‘’’ que toute chose a une fin, comme ceux d’hier et aujourd’hui, c’est de prier Dieu, pour ne pas avoir une fin brutale, comme il est de coutume dans ce pays, depuis plus de 2 décennies.’’’’ Car tout décideur prédateur risque aussi de connaître le sort des vaincus.

    Quant au morveux revanchard dit vini, vision, ou quoi je ne sais, qui me suit après l’insurrection comme un chien qui suit son maître pour saboter volontairement mes critiques fondées sur la vérité, je ne fais plus attention à lui, et ne le réponds plus. Si son père ou son parents fait partie de ces criminels qui ont mis le feu à notre pays, ce ne pas de ma faute, je dis seulement de ce que je pense d’eux, ou de ce que j’ai vécu de leurs atrocités. Portes toi bien mon ami et promo Kôrô Yamyélé. Ton ami D. Kayouré et Ka pour les intimes.

  • Le 20 avril à 23:53, par Delta
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    Tahirou barry sera élu. C’est serieux et sûr Il faut que les écritures saccomplissent

  • Le 21 avril à 08:03, par kiemad
    En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Quels candidats ? Quelles priorités ?

    je voulais voter Rock mais la situation au Nord m’inquiète. J’ai comme l’impression qu’il travaille seulement en la matière avec seulement les cadres du MPP qui peinent à sortir le pays du gouffre. Depuis lors le colonel Barry qui pouvait aider à resoudre le problème du Nord est incarcéré sans autre forme de procès. On parle plus de lui. L’autre Barry qui a aussi démissionné de la culture commence à avoir des épines sur son chemin. Pourtant ceux qui ont vraiment detourné dans ce pays sous l’ère Compaoré ne sont même pas inquiétés. Zida était mon heros mais il m’a deçu en fuiant car son histoire ressemble à celle d’Elie qui a neutralisé les 450 prophètes de Baal et qui fuit devant Jézabelle.
    Si Tahirou BARRY se présente comme candidat à la présidentielle de 2020 c’est lui que je vais voter car il m’a convaincu. Il est le vrai opposant aujourd’hui. Je ne comprends plus Zéphirin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés