Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Le camp de la Minusma à Tombouctou victime d’une « importante attaque »

Accueil > Actualités > International • • dimanche 15 avril 2018 à 23h15min
Le camp de la Minusma à Tombouctou victime d’une « importante attaque »

Le camp de la Minusma, la Mission des Nations unies au Mali et de l’opération Barkhane a été la cible d’une « importante attaque complexe » dans l’après-midi du samedi 14 avril, à Tombouctou, dans le nord du pays. Dimanche matin, on comptait au moins trois morts, un casque bleu et deux assaillants, ainsi qu’une vingtaine de blessés.

Selon les informations de RFI, l’attaque a débuté un peu après 14h TU, par des tirs de roquette et d’obus en direction du camp militaire de la Minusma à Tombouctou.

Quelques instants plus tard, deux véhicules chargés d’explosifs, occupés par des assaillants équipés de casques bleus, d’après des informations communiquées par le ministère de la sécurité et de la protection civile, ont tenté de pénétrer à l’intérieur du camp. L’un d’entre eux, aux couleurs des forces armées maliennes, est parvenu à franchir le premier checkpoint, avant de se faire exploser. Le deuxième, siglé du symbole des Nations unies, a été immobilisé.

« Sur les lieux, au niveau du virage de l’aéroport, j’ai remarqué qu’il y avait un premier véhicule, un pick-up blanc avec les insignes des Nations unies qui était arrêté avec son contenu d’explosifs. Je sentais qu’il y avait la panique dans les rangs de la Minusma. On tirait un peu partout », raconte Yéya Tandina, journaliste à Tombouctou, qui s’est rendu sur les lieux une heure après le début de l’attaque.

La Minusma a finalement déclaré la situation « sous contrôle » deux heures et demi après le commencement de l’assaut, même si des opérations de sécurisation ont continué jusque dans la soirée.

Au moins un casque bleu décédé

Au total, plus de 12 roquettes ont été tirées sur les positions des casques bleus et celles de la force française Barkhane. Un soldat de la paix de l’ONU a été tué, on compte également de nombreux blessés dans les rangs des casques bleus et parmi les forces françaises qui, à Tombouctou, sont côte à côte. Au moins deux terroristes ont été tués.

De son côté, le directeur de l’hopital de Tombouctou a affirmé samedi soir avoir pris en charge six civils, dont un enfant de 10 ans. Des riverains du site de la Minusma et des forces Barkhane ont été blessés par des balles perdues.

RFI

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Albert Frère, le baron belge qui murmurait à l’oreille des présidents africains (et d’autres)
Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales
L’intervention militaire étrangère sera-t-elle bénéfique dans les pays dictatoriaux arabes ?
Mouvement des gilets jaunes en France : Aucun pays africain ne s’inquiète de la situation de ses ressortissants
France : 65 personnes, dont 11 représentants des forces de l’ordre blessées lors d’une manifestation des « gilets jaunes »
Violence à l’égard des femmes : l’ONU lance seize jours de mobilisation contre cette pandémie mondiale
République de Chine populaire : De pays agricole à pays industrialisé, en seulement 40 ans !
Revirement de kamhere et tshisekedi en RDC : La stratégie Gbagbo dépoussiérée
Maroc : Le TGV Tanger-Casablanca sur les rails
Référendum en Nouvelle-Calédonie : Un défi à relever pour le Pr Augustin Loada
Dénucléarisation de la péninsule coréenne : Un enjeu qui ne semble pas intéresser l’Afrique
Nouveau gouvernement en Ethiopie : De quoi inspirer le Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés