ESUP-Jeunesse : 40 compétences mises sur le marché du travail

vendredi 13 avril 2018 à 18h46min

Les étudiants de la première promotion de Master en mines et carrières, en gestion et maitrise de l’eau, et en topographie de l’Ecole supérieure polytechnique de la Jeunesse ont reçu leurs parchemins acquis au bout de cinq années d’abnégation, ce 13 avril 2018, à Ouagadougou. Présidée par le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, la cérémonie avait pour patron le Haut représentant du Chef de l’Etat, Sheriff Sy et comme parrain le ministre de l’urbanisme et de l’habitat, Maurice Bonané. A l’occasion, des attestations de reconnaissance ont été attribuées aux représentants des personnes dont les promotions portent les noms.

ESUP-Jeunesse : 40 compétences mises sur le marché du travail

L’université supérieure polytechnique de la Jeunesse (ESUP-Jeunesse), l’une des pionnières de la formation des jeunes du Burkina Faso et d’Afrique, a mis sur le marché de l’emploi de nouvelles valeurs sûres et des têtes bien pleines. Il s’agit là, de la toute première promotion de Master en mines et carrières, en gestion et maitrise de l’eau, et en topographie issus de l’enseignement privé dans l’espace Conseil africain et Malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). La sortie officielle des promotions est intervenue le 13 avril 2018 dans l’enceinte de l’école, à Ouagadougou. Elles ont respectivement choisi comme modèle, Abel Béré, Dr Bernard Lédéa Ouédraogo et Alain Bagré. Une manière certainement pour eux de louer le travail que ces illustres devanciers ont abattu dans les secteurs ci-dessus évoqués.
Membres du gouvernement, corps professoral, partenaires, familles et étudiants ont rehaussé l’éclat de la cérémonie de par leur présence.

S’exprimant au nom des impétrants, Idrissa Zabré a adressé ses vifs remerciements aux acteurs qui, d’une façon ou d’une autre, ont contribué à faire d’eux « une fierté nationale ». Aux différents recruteurs potentiels, il a dit ceci : « Comme de bons soldats, nous sommes prêts et disponibles. Nous vous promettons notre engagement, notre intelligence et notre savoir-faire. Et comme l’épouse parée qui attend son mari, nous vous attendons ». Profitant également de l’occasion, M. Zabré a balbutié quelques souhaits dans la perspective de renforcer les capacités pédagogiques. « Nous souhaiterons voir se multiplier les voyages d’études et le renforcement du laboratoire d’analyse des eaux », a-t-il formulé.

Ismaël Touré le directeur général de l’ESUP-Jeunesse a, pour sa part, exprimé sa reconnaissance aux représentants « des immortels » pour avoir accepté leur donner « la vie de leurs chers parents et époux en fleuve où s’abreuveront les élus du jour et dont le limon nourrira leur carrière ». Quant aux « pionniers », Ismaël Touré les invite à faire bon usage de leurs diplômes et souhaite qu’ils soient non seulement les porteurs de l’école mais aussi des modèles pour leurs petits frères. Mais qu’à cela ne tienne, l’un des défis majeurs de l’institut, c’est le renforcement de la qualité de la formation. « C’est pourquoi, en plus des compétences locales, nous faisons venir des expertises internationales pour pouvoir renforcer les formations », a renchéri le DG.

En ces moments chargés d’émotion, le Haut représentant du président du Faso a rendu un hommage appuyé au père fondateur de l’ESUP-Jeunesse, feu Adama Touré et indiqué que l’aboutissement du rêve d’initier et de conduire à son terme cette formation supérieure « qualifiante » est la preuve que la relève est bel et bien assurée. « Là-haut, là-bas où il se trouve, il doit éprouver une grande fierté pour tous ici présents. Surtout pour les impétrants qui arborent aujourd’hui leurs parchemins acquis après plusieurs années d’abnégation », a laissé entendre Sheriff Sy.

Pour le parrain Maurice Bonané, sa satisfaction est double : « C’est de voir non seulement cette école ériger ici mais aussi le fruit de l’enseignement dont les diplômes ont été reconnus par le CAMES lors du 32e colloque du programme de reconnaissance et d’évaluation des diplômes tenu du 29 novembre au 1er décembre 2017 à Lomé au Togo ». Il a conclu en souhaitant bon vent aux impétrants et longue vie à cette prestigieuse école.

Par la suite, le président de la cérémonie Alkassoum Maïga a pris la parole pour saluer à sa juste valeur les trois nouveaux diplômes délivrés par l’ESUP-Jeunesse. « Vous contribuez à la philosophie que nous avons de l’enseignement supérieur. Ce qui nous a amené à créer les classes préparatoires. Nous avons aujourd’hui, 66 étudiants, tous boursiers de l’Etat et qui sont dans un cadre où on veut développer l’apprentissage et la qualification scientifique. La suite, c’est l’école polytechnique qui va nous permettre également de former des étudiants », a-t-il fait remarquer.
De l’avis du ministre, les diplômés ont pris des risques dans le choix des noms de baptême. « Ça pèse. Moi j’aurais été effrayé de prendre un de ces noms. Vous vous sortez et vous commencez à les porter. On va vous observer, on reviendra dans cinq ans pour voir ce que vous en avez fait (…) », a-t-il lancé.

Ouvert en 2006 avec 18 étudiants, l’ESUP-Jeunesse compte à ce jour 1100 apprenants provenant de 14 nationalités.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 avril à 21:29, par Idriss En réponse à : ESUP-Jeunesse : 40 compétences mises sur le marché du travail

    Bonjour chers camarades.
    Une fois de plus, je vous remercie de m’avoir choisi comme représentant des récipiendaires des trois filières. Je souhaite à chacun de nous une meilleure carrière professionnelle à la hauteur de nos rêves et ambitions.
    Merci également à l ’ESUP-Jeunesse de nous permis de réaliser nos rêves, celui d’etre Ingénieur . Enfin merci au corps professoral dont bon nombre sont des chefs d’entreprise et des cadres de l’administration mais malgré leurs occupations, ils n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de notre formation.
    Bon vent à tous et à toutes !
    Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés