Web activisme : Le 2e Sommet des « Africtivistes » se tiendra à Ouagadougou en juin prochain

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • vendredi 26 janvier 2018 à 23h59min

Ouagadougou abritera, en juin 2018, le deuxième sommet des « Africtivistes ». L’information a été donnée, ce vendredi 26 janvier 2018 par la ligue panafricaine des web activistes et blogueurs pour la démocratie, à la cérémonie de clôture de la formation sur la cybersécurité. C’était en présence du conseiller spécial du président du Faso, Thierry Hot.

Web activisme : Le 2e Sommet des « Africtivistes » se tiendra à Ouagadougou en juin prochain

Après Dakar, en 2015, ce sera au tour de la capitale burkinabè d’abriter en juin 2018 la deuxième édition du Sommet Africtivistes, la messe des blogueurs, journalistes et activistes. C’est ce qu’a annoncé le web activiste, Cheick Fall, ce vendredi, à la cérémonie de clôture de la formation en cyber sécurité organisée au profit d’une cinquantaine de « vigies » et « sentinelles », depuis le lundi dernier.

Cheick Fall, Web activiste sénégalais

A ce sommet, rendez-vous du donner et du recevoir, il est prévu l’organisation de plusieurs panels et sessions de formations sur l’utilisation responsable du numérique au profit des étudiants, des citoyens et même des autorités. Et même si aucune date n’a encore été arrêtée, les organisateurs du sommet confient avoir obtenu, au cours d’une audience, ce jour au palais de Kosyam, l’accord de principe du Président du Faso, Roch Kaboré, et du ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Ouattara/Sanon.

Le Conseiller spécial du président du Faso, Thierry Hot, remettant l’attestation de participation à l’activiste Mindiéba Ouali

Selon le conseiller spécial du président du Faso, Thierry Hot, les « Africtivistes » ont eu des échanges « sans tabous » avec leur hôte à qui ils ont demandé d’être leur ambassadeur au niveau de l’Union africaine. A en croire Cheick Fall, Roch Kaboré a été réceptif aux préoccupations et a « surtout apprécié le sens de l’activisme responsable ». « Nous pensons que tout journaliste, web activiste ou blogueur doit chercher à être crédible. La crédibilité se construit et la meilleure façon de le faire, c’est de penser à son image », a rappelé M. Fall aux participants de la formation.

Une vue des participants à la cérémonie de clôture

Dans la même lancée, l’expert en sécurité informatique, Cheick Omar Ouédraogo, dira aux journalistes, blogueurs et cyber activistes, que tous ces outils appris au cours de la semaine n’auront aucune utilité sans une bonne hygiène numérique. « Le problème, ce n’est pas le téléphone ou l’ordinateur. Le problème, c’est celui qui se trouve devant l’écran », a-t-il insisté.

Boukari Ouédraogo (à droite) recevant son attestation des mains du Dr Cyriaque Paré, s’est prêt à protéger désormais son environnement de travail

Alertes, prudents et responsables : les journalistes Boukari Ouédraogo et Ndengar Masbe, à l’instar des autres participants, se sont engagés à l’être tout en protégeant leur environnement de travail. Et le spécialiste des nouveaux médias, Dr Cyriaque Paré, participant à cette formation, de leur conseiller de toujours chercher à apprendre car « la seule chose qu’on ne peut nous arracher, c’est le savoir ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés