Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Des OSC s’engagent en signant une charte partenariale

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • samedi 13 janvier 2018 à 00h17min

Dans le cadre du Programme de plaidoyer « Voix pour le changement » mis en œuvre par l’Organisation néerlandaise de développement (SNV), un quartet d’organisations de la société civile, en croisade pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle, ont organisé, les 10 et 11 janvier 2018, un atelier de renforcement de capacités de toutes les OSC engagées dans le plaidoyer sur la modernisation des exploitations agricoles familiales. A l’issue de cet atelier, une charte partenariale a été signée par les différentes parties pour plus d’efficacité dans les actions de plaidoyer.

Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Des OSC s’engagent en signant une charte partenariale

Le plaidoyer et la communication. Ce sont là les portes d’entrées pour influencer les politiques et sensibiliser les populations sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Convaincus que c’est en tandem qu’elles arriveront à insuffler une nouvelle dynamique dans leurs actions pour une modernisation des exploitations agricoles familiales, quatre OSC ont initié des actions de plaidoyers dans le cadre du programme « Voix pour le changement ». Ce sont la Coopérative de prestation de services agricoles et de commercialisation (COPSAC), la Fédération des professionnels agricoles du Burkina (FEPAB), la Fédération nationale des groupements Naam (FNGN) et l’Union nationale des producteurs de riz du Burkina (UNPRB). Pour donner plus de « voix » à leur combat, elles ont décidé d’associer des alliés de taille. Une alliance qui s’est matérialisée à travers la signature d’un document dénommée « charte partenariale ».

« S’associer sans dominer »

Georges Kiénou de l’Union nationale des producteurs de riz du Burkina

Parmi les alliés qui ont signé la charte, ce vendredi 12 janvier, l’on retrouve le Secrétariat permanent des ONG (SPONG), l’Union nationale des producteurs de riz du Burkina (UNPRB), la Fédération nationale des organisations paysannes (FENOP), la Confédération paysanne du Faso (CFP) et la League des consommateurs. En signant donc ce pacte, ces OSC rejoignent les membres de la coalition V4C (Voice for Change). Leur collaboration rappelle la Charte « est fondée sur les valeurs et principes de bon partenariat, de respect de la coalition, de dialogue et de recherche de consensus dans l’intérêt primordial des opérations du programme V4C ».

Une vue de représentants d’OSC

Notons que cette coalition s’engage entre autres à :

-  Jouer le jeu dans la confiance mutuelle « s’associer sans dominer » ;

-  Apporter des appuis pour renforcer ses membres et les OSC alliées ;

-  Promouvoir un système efficace de concertation et de consultation internes entre les organisations membres et alliées, et de coopération avec les partenaires au développement ;

-  Interpeller les pouvoirs publics sur toute question en lien avec le secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Les produits du Burkina en priorité

Le président de la Ligue des consommateurs, Pierre Nacoulma, lors de la signature

« Nous comptons sur vous pour l’atteinte des objectifs », a lancé le président de l’UNPRB, Georges Kiénou, aux OSCs présents à la cérémonie. Pour le président de la League des consommateurs, Pierre Nacoulma, la signature de cette charte marque le début du « gros boulot », comment accompagner les consommateurs à avoir une consommation responsable. « L’engagement que nous venons de prendre, c’est de nous mettre aux côtés des producteurs pour qu’il y ait des produits de grande qualité proposés aux consommateurs. Chaque fois qu’un consommateur sera en face d’un rayon où il aura à choisir, qu’il choisisse sans crainte en priorité des produits du Burkina », a-t-il suggéré.

Le soutien des parlementaires

Boureima Gnoumou, président du réseau des parlementaires pour la sécurité nutritionnelle

Pour le député Dissan Boureima Gnoumou, président du réseau des parlementaires pour la sécurité nutritionnelle, la signature de la charte partenariale est une avancée significative, une victoire d’étape pour les OSC. Il reste beaucoup à faire et il a réaffirmé la disponibilité du réseau des parlementaires à accompagner les organisations signataires dans leur aventure. Un soutien de taille que les OSC comptent mettre à profit les jours à venir notamment lors des activités de sensibilisation au niveau de la base, des ministères concernés (agriculture santé) et des autres partenaires.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés