Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

LEFASO.NET | Jacques Theodore BALIMA • vendredi 12 janvier 2018 à 01h00min

Paulo Duarte reste sur le banc des Etalons jusqu’en juillet 2019. Il a, en effet, prolongé, ce jeudi 11 janvier 2018, son contrat avec le Burkina Faso. L’information a été donnée par le service de communication de la Fédération burkinabè de football(FBF).

Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

L’amour entre Paulo Duarte et l’équipe nationale du Burkina est au beau fixe. En effet, le technicien portugais a prolongé son contrat avec le Burkina jusqu’en juillet 2019.
On retient que certaines belles pages de l’histoire récente du football burkinabè on été écrites avec lui. Arrivé en 2007 comme entraineur des Etalons, Paulo Duarte a réalisé de bons résultats avec le Burkina. Avec lui, les Etalons ont terminé 1er de leur groupe en 2e tour préliminaire de la coupe du monde 2007 (devant les Tunisiens) mais se sont fait éliminer au tour suivant en terminant deuxième du groupe E qui comptait également la Côte D’Ivoire, le Malawi et la Guinée.

Après une mauvaise campagne à la CAN 2012, il est remercié et remplacé par Paul Put. Les Etalons arrivent, pour la première fois de leur histoire, en finale d’une CAN, en 2013 en Afrique du Sud. En 2015, les Etalons finissent pratiquement derniers de la CAN en Guinée équatoriale. Paul Put est remercié à son tour. Gernot Rhor est recruté pour coacher les Etalons. Ses débuts sont laborieux. Il est aussi remercié à son tour. Paulo Duarte retrouve le banc des Etalons en décembre 2015 avec pour objectif de qualifier le Burkina à une coupe du monde.

En 2017, les Etalons terminent troisièmes de la Coupe d’Afrique des nations au Gabon. Logés dans le même groupe des éliminatoires du Mondial 2018 que l’Afrique du Sud, le Cap-Vert et le Sénégal, les Etalons ont occupé pendant longtemps la position de qualifié du groupe jusqu’à la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal permettant ainsi à la formation d’Alioune Cissé d’arracher la place qualificative au Burkina Faso. Qu’à cela ne tienne, on retient la belle chevauchée des Etalons lors de ces éliminatoires. En prolongeant le contrat de l’entraineur, la FBF entend obtenir une qualification à la CAN 2019. Pour cela, Paulo Duarte apparait comme l’homme de la situation. Et la FBF lui fait confiance.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 janvier à 09:20, par LaViecontinue En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    Soyons sincères dans nos propos. Les Etalons n’ont pas été éliminés du mondial de Russie parce que le match Sénégal/Afrique du Sud a été rejoué.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 09:53, par sandokan En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    Sans pour autant vouloir relancer la polémique du match rejoué entre le Sénégal et l’Afrique du sud, je pense qu’il n’est pas tout fait juste de dire que c’est ce match qui a permis à la formation d’Alioune CISSE d’arracher la place qualificative au Burkina Faso. Je suis Burkinabè mais je pense qu’il faut bien situer les choses dans leur contexte purement sportif. Si on met les résultats du match rejoué, sportivement,le Sénégal a les meilleures performances : 6 matchs joués : 3 gagnés, 2 nuls, 1 défaite tandis que le Burkina aura joué 6 matchs avec 2 victoires, 3 nuls, 1 défaite. Comment donc objectivement le Sénégal pourrait arracher la qualification au Burkina ? Oublions ça s’il vous plait.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 09:58, par galimatias En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    "on retient la belle chevauchée des Etalons lors de ces éliminatoires". C’est plutôt nos étalons qui ont été bel et bien chevauchés

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 10:50, par kabalmo En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    C’est bien de prolonger le contrat de DUARTE, mais pour une bonne gouvernance de la gestion de l’argent du contribuable, il sera juste de nous communiquer ce que les prestations de l’entraineur coutent à l’état burkinabè comme cela se fait dans les autres pays démocratiques. Il ne faut pas que la fédération burkinabè de football sous prétexte que le salaire est personnel reste dans le silence comme elle a l’habitude de le faire. Même le salaire du président du Faso est connu, donc il ne sera pas juste que Sita Sangaré et son institution ne communique pas sur cette prolongation du contrat surtout avec les mouvements sociaux que nous observons pour l’amélioration des conditions de travail et de vie des populations. Au delà du salaire de l’entraineur, le ministère des finances doit nous dire ce qui coutent aux contribuables à travers les primes de match, les prix des équipements, les billets d’avions, les stages, etc. Nous savons que toutes ces dépenses sont effectuées avec l’argent du contribuable burkinabè et non l’argent de la fédération comme on a souvent tendance à nous faire croire le contraire. Il est évident que le football nous procure souvent des joies et des déceptions de temps en temps, il est aussi juste que le peuple sache combien ces émotions coutent. Rien de doit se faire comme avant.

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 07:49, par Baye Babou En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

      De quel pays connaissez vous les charges financières du sélectionneur ? Qu’attendez vous pour donner l’exemple ? Dites nous ici ce que vous coutez au contribuable.
      Des gens qui ramènent tout à l’argent, en se cachant derrière un prétendu soutien à ceux qui souffrent.....

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 02:05, par moussa En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    le senegal a des joueurs de classe que le burkina faso na pas. bonne coupe du monde ami burkinabé mdr, vous pensez etre les plus forts avec baki kone qui ces fait prendre par mane. vous serez pour le senegal en huitième face a l’Angleterre

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 13:50, par maz9 En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    Moussa, je suis sénégalais et il ne faut pas relancer la polémique même si ce journaliste continue de publier des contre vérités. Je ne vois pas comment le match rejoué a t il empêché les étalons de se qualifier. L’heure est à l’unisson au moment où certains blanc(Trump) nous considère comme un sous peuple. Essayons d’honorer l’Afrique en faisant une bonne participation au mondial.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 14:48, par tenguela En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    Ce texte est truffe de contre-vérités par rapport a la qualification du senegal au mondial. Ce match rejoue n’enleve en rien la qualification meritee des lions a la coupe du monde. Mais vouloir toujours nuancer ce journaliste est vraiment passe a la plaque. Vive l’afrique

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 20:48, par tenguela En réponse à : Etalons : Paulo Duarte prolonge jusqu’en 2019

    La FIFA a publié une déclaration concernant l’interdiction de l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey suite à son imprudence lors du match de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018 entre le Sénégal et l’Afrique du Sud en 2016.

    L’instance dirigeante du football mondial a déclaré que Lamptey a pris des décisions partielles. Malgré le fait que le match ait été rejoué l’année dernière en novembre, la FIFA a banni à vie l’arbitre ghanéen pour ses actions.

    La rencontre a eu lieu à Polokwane et a comporté un penalty contentieux converti par l’équipe locale après 43 minutes quand un défenseur sénégalais a été jugé pour avoir manipulé le ballon, malgré des replays montrant qu’il a touché le genou de Kalidou Koulibaly.

    La FIFA a également jugé que Lamptey était responsable du deuxième but de Bafana Bafana à peine deux minutes plus tard, déclarant que le Ghanéen avait clairement pris deux mauvaises décisions qui ont conduit à deux buts marqués par l’Afrique du Sud.

    “Il a pris des décisions intentionnelles dans le seul but de faciliter un nombre minimum de buts pour réussir certains paris, a déclaré la FIFA. Les activités de paris suspects ont atteint leur point culminant précisément lorsque Lamptey a pris la décision d’arbitrage incorrecte entre la 40e minute et la fin de la première moitié. Les cinq opérateurs de paris ont estimé que les activités de paris observées durant le match étaient très irrégulières et représentaient une manipulation de match”.

    Bien que l’organisation soit restée muette sur les détails de l’affaire, ils ont récemment décidé de révéler leur position sur la question en raison de sa nature complexe et de diverses idées fausses.

    En outre, la FIFA a déclaré qu’elle avait été alertée de la possibilité d’une manipulation de match par cinq différentes sociétés de surveillance des paris qui, de manière indépendante et simultanée, ont signalé que des activités de paris irréguliers avaient eu lieu.

    Lamptey a depuis fait appel de son interdiction devant le Tribunal Arbitral du Sport, qui a jugé que la sanction de la FIFA était appropriée : « le Tas a conclu qu’il existait un lien évident entre ces décisions volontairement erronées et les flux de paris habituellement enregistrés. Il a en conséquence reconnu M. Joseph Lamptey coupable d’une illicite prise d’influence sur le résultat du match »

    Afriquesports

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés