Télévision numérique terrestre : Le Burkina Faso (enfin) sur orbite

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • jeudi 28 décembre 2017 à 23h25min

C’est officiel. La Télévision numérique de Terre a été lancée, ce jeudi 28 décembre 2017 à Ouagadougou, par le Haut-représentant du chef de l’Etat, Sheriff Sy. Il avait à ses côtés le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement. Le premier multiplex comporte 14 chaines nationales publiques et privées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Télévision numérique terrestre : Le Burkina Faso (enfin) sur orbite

Après un rendez-vous manqué en juin 2015, le Burkina Faso s’était fixé un nouveau deadline pour le basculement vers la télévision numérique de terrestre, le 30 septembre 2017. Eh bien, c’est désormais une réalité, ce 28 décembre 2017, date historique dans l’agenda des médias audio visuels burkinabè. A l’orée de l’année 2018, la TNT est là et plusieurs Burkinabè profitent déjà de ses avantages en termes de qualité d’image et de son, pour peu qu’ils aient acquis le matériel adéquat. Le top départ de cette transition de l’analogie au numérique a été donnée, ce jeudi soir, par le Haut-représentant du chef de l’Etat, Sheriff Sy, en présence du ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou.

Le protectionnisme

JPEG - 118.3 ko
2 (De gauche à droite) Le Haut-représentant du chef de l’Etat, Sheriff Sy et le ministre de la Communication, Rémis Dandjinou

La Télévision numérique de Terre (TNT) est une nouvelle technologie de diffusion qui permet de recevoir la télévision en qualité numérique par une antenne râteau. Elle permet, à la différence de l’analogique, de pouvoir transporter 15 à 20 programmes sur une seule fréquence avec une excellente qualité d’images et de sons. Le premier multiplex burkinabè comporte 14 chaines nationales publiques et privées. Il s’agit de la RTB, SMTV, Canal 3, TVZ Africa, Impact TV, BF1, TV Maria, Alhouda, CVK, El-Bethel, Burkina Info TV, RTB Service, 3 TV, Omega TV. « Ce choix vise à promouvoir et à protéger les chaines nationales dans un marché inondé par les contenus des chaines internationales », à en croire Kadidia Savadogo, directrice de la Société burkinabè de Télédiffusion (SBT), l’opérateur public de diffusion de la TNT.

Quelques défis

JPEG - 102.9 ko
Kadidia Savadogo, directrice de la Société burkinabè de Télédiffusion (SBT)

Avec ce lancement officiel, le Burkina Faso entre dans l’histoire en devenant le premier pays en Afrique francophone à basculer vers la TNT. Tout en félicitant le comité de pilotage et l’ensemble des acteurs parties prenantes, le président de l’Union burkinabè des diffuseurs de services télévisuels (UBSTV), Issouf Saré, a souligné que malgré cette victoire d’étape des défis demeurent. Il s’agit, selon lui, de la couverture effective du territoire burkinabè, de l’appropriation de la TNT par les populations, et de la diffusion sans interruption et sans perturbation du signal des éditeurs de services de télévision.

Une télévision pour tous

JPEG - 90.8 ko
Issouf Saré, président de l’Union burkinabè des diffuseurs de services télévisuels (UBSTV)

La Télévision numérique de terre, une télévision élitiste ? Ce n’est pas l’avis du ministre en charge de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou qui a tenu à souligner que la TNT est la télévision de tous les Burkinabè. « C’est la vision gratuite, accessible à tous. C’est aussi la télévision de la diversité, de l’accès à la culture, à la découverte et l’émerveillement offerts à tous. C’est cela pour nous la vraie promesse du numérique : à savoir la diffusion de nouvelles aventures télévisuelles, plus libres, plus diverses, plus proches des téléspectateurs ».

Le coup de pouce du gouvernement

JPEG - 94.7 ko
Selon le ministre Dandjinou, la TNT est la la télévision de tous les Burkinabè

Pour permettre à la population de migrer rapidement à la TNT, le ministre Dandjinou a relevé que le gouvernement a consenti une exonération douanière à l’importation des décodeurs TNT mais aussi, fixé un prix plafond maximal pour le décodeur TNT de base à 10 000 F CFA après moult discussions avec les importateurs et vendeurs de matériels audio-visuels. L’autre enjeu, après celui des infrastructures, selon le patron de la communication gouvernementale, c’est la production de contenus audiovisuels de qualité conformes aux attentes des populations. Ces dernières, si elles ne veulent dont pas être dans le noir, devront suivre la marche en acquérant le matériel adapté (adaptateur DVB-T2 / MPEG-4 AVC, antenne râteau) car la période de multicast (analogique et numérique), selon le ministre Dandjinou, va durer six mois avant l’extinction du signal.

JPEG - 116.3 ko
Plusieurs personnalités dont des diplomates ont fait le déplacement de la Salle des Banquets de Ouaga 2000

Pour l’instant, le territoire burkinabè est couvert à 70% par la TNT et au niveau de la SBT, l’on dit travailler pour atteindre une couverture totale d’ici fin janvier 2018.

En rappel, c’est à la conférence internationale de l’Union internationale des télécommunications à Genève en 2006 qu’il a été arrêté la fin de la diffusion analogique par des émetteurs de Télévision en bande UHF le 17 juin 2015 et le 17 juin 2020 pour la bande VHF. Au Burkina Faso, le compte à rebours a été lancé le 19 juin 2014.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 décembre 2017 à 08:51, par rabo
    En réponse à : Télévision numérique terrestre : Le Burkina Faso (enfin) sur orbite

    "Avec ce lancement officiel, le Burkina Faso entre dans l’histoire en devenant le premier pays en Afrique francophone à basculer vers la TNT."

    Parole du journaliste ?

    J’espère qu’ils entendent par "Afrique francophone" le seul pays dénommé BURKINA FASO.
    car, sauf erreur ou omission de ma part certains pays de l’Afrique francophone ont respecté la date du 15 juin 2015, dont le Sénégal.
    Quand vous possédez le fameux décodeur, depuis au moins 2 ans, vraiment le seul pays de l’Afrique francophone se résume au Burkina seul !!!!!!!!!

    Profitons laisser ce langage de pays francophone, pays anglophone, ect. Un pays africain est un pays africain. Ne persistons pas dans cette politique de division.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2017 à 10:25, par YEUX ROUGES
    En réponse à : Télévision numérique terrestre : Le Burkina Faso (enfin) sur orbite

    Au journal de 20h d’hier,la DG de la SBT a fait au moins deux fautes de français en s’exprimant ...................

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés