Bureau Burkinabè du Droit d’auteur : La direction générale à l’heure des comptes

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • vendredi 15 décembre 2017 à 16h39min

Le Bureau burkinabè du droit d’auteur était en assemblée générale ce 14 décembre 2017 à Ouagadougou. Une première dans la vie de cette institution qui s’occupe de la gestion collective des droits d’auteurs et des droits voisins des créateurs. L’assemblée générale sera l’occasion d’examiner le rapport annuel 2016, afin de se nourrir des recommandations pour mieux orienter la politique du bureau.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bureau Burkinabè du Droit d’auteur : La direction générale à l’heure des comptes

Le 29 novembre 2017, le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), après plus de 30 ans, se conformait à ses statuts. Ce, en mettant en place son Assemblée générale (AG). Ce sont 55 membres, toutes catégories d’œuvres confondues à savoir, des auteurs, compositeurs, chorégraphes, auteurs d’œuvres littéraires écrites et orales, réalisateurs d’œuvres radiographiques qui ont la mission de statuer sur les états financiers du BBDA et approuver les comptes sociaux, affecter les résultats de l’exercice, définir les grandes orientations de la politique du Bureau…

Ce 14 novembre2017, l’assemblée générale s’est réunie pour examiner et adopter le rapport annuel de l’année 2017. « Ce rapport 2016 passe en revue toutes les activités qui ont été organisées durant l’année. C’est une immersion dans le droit d’auteur de façon générale et dans la gestion collective de façon spécifique qui débute par la documentation, la perception, la répartition, la promotion culturelle, les œuvres sociales », a expliqué Wahabou Bara, directeur général du BBDA. Il précisera que la gestion collective fonctionne en année N- 1, raison pour laquelle le bilan de l’année 2016 se fait en fin 2017.

C’est donc l’heure de rendre compte devant l’assemblée générale, l’organe suprême dans les instances de gouvernance du BBDA. « Nous avons l’obligation de redevabilité et d’imputabilité auprès de nos sociétaires desquels nous avons reçu mandat d’assurer la gestion du BBDA », a-t-il poursuivi.

Le document synthèse qui est remis à chaque membre est un concentré de l’analyse de la chaine de valeur de la gestion collective qui part de la documentation à la répartition des droits, en passant par la perception des accords de coopération entre les différents bureaux de droit d’auteur ; le fond de promotion culturelle ; les œuvres sociales…

Après l’examen du rapport, les sociétaires devront faire des recommandations et des observations que le directeur général et ses collaborateurs devront prendre en compte pour faire du BBDA, l’« outil de rayonnement de la culture burkinabè et un levier de croissance économique », selon le mot du premier responsable.

D’ores et déjà de bons points ont été engrangés au cours de l’année 2016. Il s’agit entre autres, de l’apaisement du climat social au sein de l’institution ; la mise en place du fonds d’aide aux membres âgés ; la rentrée du Droit d’auteur afin de contribuer à une meilleure compréhension du droit d’auteur ; l’élaboration d’un plan stratégique de développement bâti autour de trois axes à savoir l’amélioration de la perception, de la répartition des droits et le renforcement des capacités productives des entreprises culturelles.

Des chantiers comme la révision du statut du personnel, l’élaboration des manuels de procédures pour les différentes directions, la création du comité technique d’identification des œuvres littéraires et artistiques…sont à achever.
Le directeur général à l’entame des travaux, a incité les participants à fédérer les intelligences pour un réel épanouissement des créateurs. Et cela passe par la sécurisation du droit d’auteur pour encourager les investissements dans ce secteur.
Pour rappel, le BBDA compte plus de 9095 créateurs et auxiliaires de la création de toutes les nationalités, issus de différentes catégories de la création littéraire et artistique.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés