Election du nouveau président de l’Assemblée nationale : Pour Harouna Dicko, il faut rétablir la légalité constitutionnelle en nommant un nouveau Premier ministre

lundi 11 septembre 2017 à 11h39min

Ce vendredi 08 septembre 2017 le nouveau Président de l’Assemblée nationale a été élu avec un score de 81,88% des votants, soit plus de la majorité très confortable des (4/5) quatre cinquième des députés.

Election du nouveau président de l’Assemblée nationale : Pour Harouna Dicko, il faut rétablir la légalité constitutionnelle en nommant un nouveau Premier ministre

Cette élection est certes entachée d’irrégularités très regrettables dans un Etat de droit démocratique, mais je pense qu’elle nous indique au moins que c’est le temps maintenant de repenser profondément notre vivre-ensemble en vue de la consolidation de l’unité nationale.

Pour cela je souhaite que le ton soit donné par Son Excellence Monsieur le Président du Faso par le rétablissement de la légalité constitutionnelle, en nommant un nouveau Premier Ministre au sein de la nouvelle majorité à l’Assemblée nationale conformément à l’article 46 de la Constitution.

Ne m’en voulez pas « raa ning’m talé yé »

Ouagadougou, le 10 septembre 2017

Harouna DICKO

Messages

  • Décidement hein ce monsieur Dicko se prend pour le plus grand juriste ! de quelle nouvelle majorité vous parlez monsieur de Dicko ? il s’agit de l’élection d’un président de l’assemblée nationale pour la suite de la mandature ; à ce que je sache, aucune élection n’a faite pour élire un député nouveau ou un nouveau député. Monsieur Dicko facilitez vous la vie en nous facilitant la vie aussi. Souffrez et souffrez toujours que les choses soient telles et non ce que vous voulez. J’aurais compris que l’assemblée nationale a été dissoute, auquel cas de nouvelles élections s’imposent pour élire les députés que Dicko s’en plaigne ! mai de grace, Dicko on est fatigué ; c’est pas toi qui a dit que obligatoirement le nouveau président devait être elu le 31 août au plus tard ? est-ce qu’on t’a suivi ? Tchruuuurrrrrrrrrrrrr !

  • Ouaye ! l’homme alerte. Je voudrais aller à l’école de ce monsieur ;
    Dans la société tous les rôles sont utiles !!!!!!!!!!!

  • Moi, il me tente de lui dire d’aller gérer ses parents qui instaurent l’insécurité dans notre sahel. Monsieur, si vous aimez ce pays comme semble indiquer vos nombreux écrits sur le droit, aidez le d’abord pour qu’il demeure et qu’il n’y ait pas de zone de non droit en particulier chez vous. Qui peut le plus, pourra le moins.

  • Vraiment c est decevant de voir nos intello-politico nous servant toujours des irrrasjonalites hors cadre. L ancient President de l Asemblee National er decede, et il subtitue par la nomination d un nouveau President. Je ne vois l implication du poste du Premier Ministre dans l illegalite a cette nomination. Cessons nos amalgames, nos agendas caches. Le Premier Ministre est nomme par le President de la republique. Lui seul a le dernier mot.

    Est -ce poste de Premier Ministre qui est notre Challenge quotidien ? La reponse est ble et bien non.

    On peut pas passer tout son temps a mettre les batons dans les roues au Premier Ministre, quand l occasion est propice.

    Il est grand temps que la Constition soit a la portee de tous Burkinabes. Et non seulement entre les mains d une elite de pseudo-intellectuels qui ont la chance d aller a l Universite. La democratie requiere la comprehension des textes qui la regissent par tout le monde sans discrimination intellectuelle des masses.

    Pas seulement pour ceux qui lire le droit et la comprendre. Ce serait de l exclusion envers nos freres et søeurs anaphabetes.

    Comme au pays des aveugles le born est roi, les aveugles sont malmenes a cause de leur sens visuell.

    • Cette question de méconnaissance des textes qui régissent la gestion et le fonctionnement des affaires publiques du pays n’est pas la faute à quelqu’un.Si vos parents ne savent pas lire et écrire qui peut-on accuser ? Rappelez-vous quand le blanc a voulu inscrire nos parents à l’école les enfants étaient rapidement jetés dans les greniers pour un refus catégorique .Mais depuis des années l’Etat recrute et construit des écoles mais beaucoup rejettent l’école au profit d’autres activités.Donc aujourdhui les la constitution est même vendue dans les rue de Ouagadougou à 1 000FCFA.Celui qui sait lire peut s’en procurer et rentrer au village la lire la traduire et l’expliquer à ses parents.Ce serait votre contribution au bonheur du peuple burkinabè pour avoir été à l’école.

  • Vous n’allez pas vous taire maintenant ? Vous criez trop depuis la mort de Salifou DIALLO et on ne connait vraiment pas vos intentions. Ok, on vous a assez entendu, merci de nous permettre de respirer à présent.

  • Article 46 constitution du Burkina "Le Président du Faso nomme le Premier ministre et met fin à ses fonctions, soit sur la
    présentation par celui-ci de sa démission, soit de son propre chef dans l’intérêt supérieur de la
    Nation.
    Sur proposition du Premier ministre, il nomme les autres membres du Gouvernement et
    met fin à leurs fonctions"

  • "Cette élection est certes entachée d’irrégularités". Harouna ment. Des règles qui régissent le fonctionnement du parlement, ses sorties après la mort de Salif ont permis de voir qu’ils n’en connait rien.

  • Je crois qu’en guise de signature de son écrit, ce monsieur a demandé de ne pas l’en vouloir. Comme on le dit souvent dans nos langues, il n’ y a pas de mauvaises paroles mais de mauvaises pensées.

  • Cher Dicko,tu n’as rien compris ou fais fi de ne rien comprendre.Dans l’état mpp le parlement est responsable devant le PF,les faits sont là pour attester.Puis,j’ai l’impression que l’opposition,si opposition il ya s’accommode de cet état de fait.Sinon comment comprendre que l’opposition n’ait pas présenté de candidats à la succession de l’honorable Diallo ?rip,même si mathématiquement ces candidatures n’auraient aucune chance d’aboutir.Elles auraient au moins l’avantage de clarifier les positions après le flou élogieux créés par la disparition de Mr SD.Nous sommes dans un régime "semi-parlementaire" c’est ce "semi" là heureusement qui crée le contre-pouvoir et definit le mécanisme d’exercice du droit de l’opposition.A mon avis l’opposition manque de c...Quant au CDP l’honorable Bonkoungou confond émotion et affaire d’état même si sa tristesse aux funérailles de SD paraissait sincères, pas pour autant se démettre de son rôle de présidente du groupe parlementaire CDP (opposition)En fin,conformément aux dispositions constitutionnelles en vigueur rien n’oblige le PF à former un nouveau cabinet ,en revanche c’est à l’opposition de se chercher un chef au sein de sa minorité inutile.

  • Je voudrais juste dire au vieux peulh de ne pas créer d’autres problèmes dans ce pays.Nous en avons assez eu et nous en avons .On est pas à un nouveau mandat .Il faut comprendre que c’est une continuité .Cherchez à comprendre pourquoi l’opposition n’a pas présenté de candidat ?

  • On a pas de temps à perdre dans ces histoires là allons de l’avant avec ce premier ministre.

  • Il faut que certains politiciens arrêtent de distraire le peuple qui a des préoccupations existentielles.
    Le fameux article 46 de la constitution dont M. Dicko fait référence dit ceci, in extenso :
    "Le Président du Faso nomme le 1er Ministre au sein de la majorité à l’assemblée nationale et met fin à ses fonctions, soit sur la présentation par celui-ci de sa démission, soit de son propre chef dans l’intérêt supérieur de la nation.
    Sur proposition du 1er Ministre, il nomme les ministres et met fin à leurs fonctions."

    Bonnes gens, d’où vient cette idée saugrenue que le 1er Ministre doit être remplacé parce que le PAN a changé suite au décès du prédécesseur. C’est cela qu’on appelle, "chercher des poux sur un crâne rasé". Même si vous n’aimez pas l’actuel PM, PKT, souffrez-vous qu’il soit à son poste jusqu’à ce que le PF en décide autrement. Du reste, même en cas de dissolution du gouvernement, le PF est libre de le reconduire s’il estime qu’il est satisfait de son travail. Vraiment, le Burkina est plus malade de ses pseudo-intellos que de sa pauvreté matérielle. Si vous n’avez rien d’intéressant à dire, taisez-vous. Vous n’êtes pas obligé d’intervenir sur tout et rien ; surtout "rien" comme cette fois-ci. Si vous pensiez à un scoop, sachez que vous avez tiré à terre. C’est terre-à-terre comme dirait quelqu’un. N’importe quoi !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés